Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Timbuktu [Abderrhamane Sissako]

Aller en bas 
AuteurMessage
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeMer 10 Déc 2014 - 17:24

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Abderr10

Voilà une belle occasion de manquée, à Cannes cette année, ce film d'Abderrhamane Sissako n'a obtenu aucun prix alors que c'est un film magnifique.
Le film tourné en Mauritanie par sécurité because au Mali pas possible, les "fous de Dieu" y sévissent encore. L'action se passe à Tombouctou, la "perle du désert" visitée par le premier européen René Caillé en 1828, classée au patrimoine de l'Unesco, elle renferme plus de 100.000 manuscrits dont certains pré-islamique, c'est un trésor de l'histoire africaine.

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] 280px-10

Tourné avec de célèbres inconnus il raconte la main basse faite sur la ville par ces oppresseurs, le film ne dit pas d'où ils viennent il raconte le drame humain. Et pour cela il se sert de sortes de vignettes successives : il suit un berger touareg,un chef djihadiste et sa troupe, un juge chargé de faire appliquer une loi religieuse délirante, un imam local modéré qui tente de s'interposer sans succés. C'est un défoulement d'amour, de haine, de desespoir et de revolte où les femmes sont de plus en plus voilées et les hommes soumis. Et tout cela baigne dans la splendeur des paysages et les lomières du désert.
De la douceur traversée par des scènes de violences (lapidation et flagellation sur lesquelles le cinéaste ne s'attarde pas). Mais aussi de l'humour tel ce passage où un jeune rappeur converti à l'islam radical se confesse ou la poésie d'un match de football sans ballon.
De ce film ont peut aussi déduire que les femmes sont capables de se dresser contre la barbarie alors que les hommes sont soumis. Elles sont capables de faire face comme celle qui s'élève contre l'obligation de porter des gants ou celle de la folle qui ose tout (histoire vraie il s'agirait d'une ancienne danseuse du Crazy Horse.)
---A une époque où l'on parle beaucoup des otages occidentaux ce film montre des villes entières aux mains des djihadistes où tous les jours des gens sont égorgés, des femmes sont violées, des mains sont coupées pratiquement dans le silence..Ce film est un cri contre l'intégrisme religieux...

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Abderr11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeMer 10 Déc 2014 - 21:27

moi qui attendais un avis pour forcer ma motivation avant ce weekend... merci. bonjour

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeMer 10 Déc 2014 - 21:33

vas y... Very Happy bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeSam 13 Déc 2014 - 23:46

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Timbuk10

Étonnant ! Pas seulement parce qu'il était diffusé dans la salle 7 alors qu'on aurait pu penser que ça serait la 2 ou la 5, parce que ça on s'en fout un peu. Mais étonnant parce qu'avec son sujet pas facile et pas édulcoré pour autant on a un film apaisant. C'est un peu le monde à l'envers.

Et s'il y a de l'humour il n'y a pas de grosse raillerie ou de caricature grossière. La douceur même n'est pas envahissante, n'est pas jetée à la face en réaction, en solution miracle. Et puis les paysages, le mélange des origines et des langues, des activités. La main mise de la police islamique a des airs presque absurdes, mais surtout en même temps ils ont l'air "normaux", faillibles, empruntés.

Quelques très belles scènes (le match de foot ou la scène de danse ou la vache ou des choses moins grandes), belle musique, belles images pleines et "simples", toute la douceur des personnages, c'est étonnant, apaisant, on sent un amour du pays et des gens. Pourtant c'est complexe et il y a bien quelque chose qui va mal et qui fait mal.

Narration très belle, rythme bien trouvé, visuellement tout a l'air tellement bien à sa place.

Très belle surprise. Très belle et rare façon de (dé)jouer les antagonismes qui ont pourtant un rôle très habituel dans le cinéma aussi.

(Il a quand même eu les Prix du jury œcuménique et François-Chalais (valeur journalistique)).

Allez-y !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeSam 13 Déc 2014 - 23:52

On sent que tu l'as beaucoup aimé ce film Animal, et il le mérite... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeMar 16 Déc 2014 - 22:22

Je retiens aussi la beauté sereine et limpide du film. La grâce immobile des paysages s'impose dans son immensité calme, telle une forme d'éternité et les plans de visage (notamment ceux de la femme et de la fille du berger Kidane) touchent par la force de leur simplicité et de leur détermination. L'obstination du regard demeure un rempart et la révélation d'une conscience de soi, symbole d'une révolte silencieuse.

La violence est alors enfouie, cachée puis se dévoile dans toute son absurdité et son horreur glaçante. Le port d'une arme est l'unique dénominateur commun de groupes islamistes où l'innocence d'une jeunesse aveuglée rencontre la lucide folie d'un langage politico-religieux qui s'auto-légitime. Sissako représente à l'image un chaos, un non-sens qu'il cherche à dépasser par l'illusion poétique et la perception d'une sensibilité intacte face à la souffrance. Timbuktu étire sa trame dramatique pour garder la mémoire de moments en suspension, qui échappent par leur caractère éphémère et inébranlable au fracas d'une destruction.

Le geste artistique de Sissako est fragile et le rythme de sa mise en scène marque par ses flottements, ses incertitudes, reflets des contradictions de ce quotidien où l'éclat d'un désir de vivre se heurte à une négation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeSam 20 Déc 2014 - 21:21

Quel film superbe.

Rien à rajouter à ce que vous avez déjà si bien dit.
Allez le voir, ce n'est pas tous les jours qu'on a du cinéma de cette qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeSam 20 Déc 2014 - 23:06

ah. cheers

et par chez vous aussi il dure à l'affiche ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeDim 21 Déc 2014 - 9:10

ça fait une quinzaine de jours ici.

Quand j'y pense, il me reste tellement d'images !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeLun 5 Jan 2015 - 15:26

-Timbuktu-

Sacré film, lumineux et terrible à la fois, entre grâce et barbarie, et c'est peut être la seule façon qu'a trouvé le cinéaste pour nous faire passer son message. Et il a bien fait.¨

Pas d'excés, une violence pudique et plus parlante que surlignée par des cris de haine, ou une mise en scène surdosée. Juste des images qui nous restent en tête comme ces deux visages émergeant du désert, lapidés juste avant. Ou ce couple exécuté sauvagement et uni sous les balles. Et puis surtout ces plans magnifiques, très larges, des dunes où s'égarent les troupeaux, des pêcheurs avec leurs bâtons, de cette partie de foot sans ballon. Quelle poésie, vraiment sublime.

Il y a toute une symbolique (la scène d'ouverture dit tout) et cette façon d'aborder l'horreur du sujet en partant de différents personnages est superbement bien amenée. L'absurdité aussi, qui se révèle dans le quotidien de ces villageois obligés de porter des gants pour vendre du poisson, ou de vanter les promesses de rédemption d'un Djihad auquel personne ne croit.

Un très beau film donc, même si j'y ai trouvé quelques petites longueurs (le procès du berger qui a tendance à se répéter, d'autant qu'il y a des traducteurs ;-) ) Mais à ne pas rater, c'est certain!

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] _7501410

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] O-timb10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cachemire
Sage de la littérature
Cachemire

Messages : 1998
Inscription le : 11/02/2008
Localisation : Francfort

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeSam 17 Jan 2015 - 12:59

D'accord avec toi Aeriale, un très beau film (esthétiquement) et intéressant par son thème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeSam 21 Fév 2015 - 12:12

Timbuktu primé aux Cesars ce n'est que justice....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeSam 21 Fév 2015 - 18:05

Chamaco a écrit:
Timbuktu primé aux Cesars ce n'est que justice....

Un grand film, un grand réalisateur, un grand discours...sans notes, tellement humain, tellement humble, tellement beau...

clic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeVen 6 Mar 2015 - 23:26

Même admiration pour ce film qui résonne comme une sorte de grand cri de révolte qui garderait une certaine retenue digne et hiératique. C'est d'une extrême violence morale mais ça a la douceur et la beauté de la sagesse orientale ( ce plan sublime des 2 hommes qui s'affrontent sur le plan d'eau...)  Magnifique. Il y a eu polémique autour de ce film sur l'ambiguïté supposée de Sissako dans ses propres engagements politiques. Je m'en fous un peu. Il fait œuvre de cinéaste et de poète pour raconter une histoire qui a la force des tragédies antiques. Respect. Et tant pis si c'est un film qui fera la quasi unanimité. Ou tant mieux. J'ai envie de revoir Bamako qui était aussi un film superbe.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie
MartineR

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitimeDim 8 Mar 2015 - 14:59

J'ai beaucoup aimé ce film; me voiçi à Tombouctou il y a dizaine d'années, devant la maison de René Caillé
Timbuktu [Abderrhamane Sissako] 83247899_p
Le Mali un pays que j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Empty
MessageSujet: Re: Timbuktu [Abderrhamane Sissako]   Timbuktu [Abderrhamane Sissako] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Timbuktu [Abderrhamane Sissako]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: