Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Antoine Choplin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mer 16 Juil 2008 - 22:44


L'impasse

Coline et Aériale ont déjà si bien parlé de ce livre. Je ne pourrais rien dire - que du positif - en plus.

Mais je voudrais ajouter un extrait Wink



J’aimerais te montrer quelque chose, dit Oleg.
Il se redressa, tendit un bras vers le rayonnage le plus proche. Attrapa un livre de grand format.
Tu connais ça, demanda Oleg en montrant la couverture à Timour.
Timour eut un léger sourire. Il dit que celui-là, il l’avait feuilleté souvent. Que c’était un livre qu’il aimait bien.
Moi aussi, je l’aime bien, dit Oleg. Surtout ça. Attends, je vais te montrer.
Il tourna les pages dans un sens, puis dans l’autre. S’arrêta.
Voilà, dit-il. Voilà Le Chien.

Et il disposa le livre ouvert pour que Timor puisse bien le voir.
Hein, dit Oleg.
Oui, bien sûr que je me souviens de ça, dit Timour.
Hein, dit encore Oleg.
Timour acquiesça avec des mouvements de visage.
Après il ironisa : en tout cas, les personnages de Giacometti, ça pourrait pas faire des lanceurs de poids.
Oleg rigola un peu. Le silence revint, tandis qu’ils regardaient Le Chien.
Après un bon moment, Timour finit par demander : qu’est-ce que tu penses de tout ça.
Ce que je pense de quoi ?
De ça, c’exclama Timour en ouvrant les bras. C'est-à-dire de nous dans la bibliothèque de l’Institut, en train de regarder les sculptures de Giacometti dans un livre, au milieu de tout ça. Avec la guerre dont on ne parle pas.
La guerre est finie, dit Oleg.
Oui, c’est ce qu’on dit. On dit ça, que la guerre est finie, et moi, je ne sais pas très bien ce que ça veut dire.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 17 Juil 2008 - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 17 Juil 2008 - 0:31

Je suis contente de voir remonter ce fil... content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 17 Juil 2008 - 8:56

coline a écrit:
Je suis contente de voir remonter ce fil... content
Et moi donc!

Cela me fait penser que j'ai acheté Léger fracas du monde et que je l'avais oublié quelque part dans ma PAL honte

Donc je vous en reparle très bientôt Basketball
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 17 Juil 2008 - 10:25

Cette "Impasse" me fait de l'oeil depuis que je l'ai vue dans une certaine librairie de Souvigny où il m'a été vanté par une mère-poule dont je tairais le nom ici.
Je vais voir si je peux me procurer ce roman en bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 17 Juil 2008 - 11:04

aériale a écrit:
Cela me fait penser que j'ai acheté Léger fracas du monde et que je l'avais oublié quelque part dans ma PAL honte
aime c'est peut être à cause de la première rencontre avec cet auteur... mais cela restera mon coup de coeur - bien que j'ai aimé tous les 3 que j'ai lu de lui. Un auteur à faire connaître miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mar 29 Juil 2008 - 14:01

kenavo a écrit:
Le héros de ce livre, Évariste, est d'une telle douceur, bonté.. naïveté aussi - mais on tombe amoureux.. et on aurait envie de faire sa connaissance parce qu'il a le talent de voir les choses d'un angle si différent qu'on a l'impression que la vie dans sa compagnie ne peut que devenir plus léger et agréable.

Douceur, oui...c'est le mot qui ressort ce roman.

Léger fracas du monde porte en lui cette grâce particulière qui habite les romans de Choplin et que l'on retrouve dans ses personnages.

Ici, Evariste est un (jeune?) homme pas comme les autres. Il parait en marge de ce monde, dans une bulle protectrice qu'il s'est forgée lui-même, entouré de ses pinceaux et de sa toile. Il a l'innocence de ceux qui gardent leur enfance en eux et vit dans un univers surrané où l'irruption inopinée d'un portable parait presque incongrue. Comme la plupart de ses rencontres avec ces femmes qu'il va croiser, toutes mystérieuses ou juste frôlées.

On ne peut qu'être charmé par le court récit d'Evariste, touchant dans sa candeur et sa maladresse, perdu dans un monde qu'il semble découvrir suite à un probable traumatisme que l'on devine plus loin.
C'est au lecteur de se laisser porter, d'imaginer et reconstruire au travers de phrases incomplètes son cheminement et celui des personnages qu'ils croisent, chacun porteurs de blessures secrètes qu'il soulage de ses mots.


Il faut vraiment, pour apprécier pleinement ce livre, avoir gardé cette âme là. On l'a tous un peu quelque part au fond de nous qui ne demande qu'à s'éveiller. En ce sens, ce livre fait du bien comme le dit Kenavo.
Mais l'énigme reste floue. Sa blessure se sera t'elle cicatrisée? Pourra t'il affronter le monde?

On suppose que oui, puisque cette image de la femme salvatrice, sans cesse reproduite sur la toile est sa dernière oeuvre et qu'elle s'évapore au fil des pages.
Mais ces morceaux de vie et le mystère qui les entoure m'on laissée sur ma faim. J'aurais aimé continuer le voyage, en apprendre plus. Et le fait que la vie se dérobe à chaque fois a fini par me lasser un peu.

Il n'empêche que, pour rassurer Kenavo et vous enjoindre à découvrir cet auteur, je reste convaincue qu' Antoine Choplin est quelqu'un de talentueux et que plonger dans un de ses romans est toujours un moment de bonheur! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mar 29 Juil 2008 - 14:19

Merci pour ce très beau commentaire qui me donne envie de relire ce livre
aériale a écrit:
Mais ces morceaux de vie et le mystère qui les entoure m'on laissée sur ma faim. J'aurais aimé continuer le voyage, en apprendre plus. Et le fait que la vie se dérobe à chaque fois a fini par me lasser un peu.
Je crois avoir trouvé "mon problème" - c'était le premier livre de cet auteur.. et j'étais probablement un peu trop sous le charme de son écriture, la douceur d'Evariste.... peut être je n'ai pas -ou ne voulais pas- réaliser que vers la fin il y a en fait une petite cassure..
je vais le relire Wink

aériale a écrit:
Il n'empêche que, pour rassurer Kenavo et vous enjoindre à découvrir cet auteur, je reste convaincue qu' Antoine Choplin est quelqu'un de talentueux et que plonger dans un de ses romans est toujours un moment de bonheur! Very Happy
sunny
ah oui.. trop bon cet écrivain pour passer à côté.. trop classe.. trop bien.. trop sourire

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mar 29 Juil 2008 - 14:25

kenavo a écrit:
Je crois avoir trouvé "mon problème" - c'était le premier livre de cet auteur.. et j'étais probablement un peu trop sous le charme de son écriture, la douceur d'Evariste.... peut être je n'ai pas -ou ne voulais pas- réaliser que vers la fin il y a en fait une petite cassure..

Possible Kenavo Wink
Il a une écriture vraiment inhabituelle, toute en délicatesse et poésie, ce qui n'empêche pas parfois l'âpreté (comme dans Impasse :heart: )
kenavo a écrit:
sunny
ah oui.. trop bon cet écrivain pour passer à côté.. trop classe.. trop bien.. trop sourire
laugh

Choplin prochain auteur du mois? cheers

Bibliomane a écrit:
Cette "Impasse" me fait de l'oeil depuis que je l'ai vue dans une certaine librairie de Souvigny où il m'a été vanté par une mère-poule dont je tairais le nom ici.
Je vais voir si je peux me procurer ce roman en bibliothèque
Laughing ...
Biblio, je te le prête bien volontiers...J'aimerais tant vous le faire connaître!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mar 29 Juil 2008 - 17:12

Ce sera avec plaisir Aériale, j'apprécierai sûrement beaucoup plus que BC Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mar 29 Juil 2008 - 17:14

Le Bibliomane a écrit:
Ce sera avec plaisir Aériale, j'apprécierai sûrement beaucoup plus que BC Wink
ahhhhh.. si tu veux lire Choplin, je vais demander que tu reçois une dispense avec le cachet de notre queen pour t'épargner la lecture de BC diablotin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Sam 2 Aoû 2008 - 10:53

kenavo a écrit:
Le Bibliomane a écrit:
Ce sera avec plaisir Aériale, j'apprécierai sûrement beaucoup plus que BC Wink
ahhhhh.. si tu veux lire Choplin, je vais demander que tu reçois une dispense avec le cachet de notre queen pour t'épargner la lecture de BC diablotin

Merci Kenavo pour ta sollicitude mais il est, hélas ! trop tard, j'ai reçu BC et je tremble déjà à l'idée d'entamer cette lecture.
Mais Aériale m'a aussi envoyé "L'impasse" de Choplin,(reçu ce matin) de quoi faire oublier cette douloureuse épreuve. Merci Aériale.


Dernière édition par Le Bibliomane le Sam 2 Aoû 2008 - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Sam 2 Aoû 2008 - 10:56

Le Bibliomane a écrit:
Merci Kenavo pour ta sollicitude mais il est, hélas ! trop tard, j'ai reçu BC et je tremble déjà à l'idée d'entamer cette lecture.
Mais Aériale m'a aussi envoyé "L'impasse" de Choplin,(reçu ce matin) de quoi faire oublier cette douloureuse épreuve.
Very Happy
Je te souhaite une bonne lecture avec Choplin, je suis sûre que tu vas aimer
Spoiler:
 

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Sam 2 Aoû 2008 - 12:10

Hélas ! Isatis qui est un chat mystique ne lit que des ouvrages de Saint-Augustin, Lao Tseu ou encore la Bhagavad-Gita. Aucun espoir de ce côté-là Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Sam 2 Aoû 2008 - 15:15

Le Bibliomane a écrit:
Merci Kenavo pour ta sollicitude mais il est, hélas ! trop tard, j'ai reçu BC et je tremble déjà à l'idée d'entamer cette lecture.
Mais Aériale m'a aussi envoyé "L'impasse" de Choplin,(reçu ce matin) de quoi faire oublier cette douloureuse épreuve. Merci Aériale.

Concernant BC je ne suis pas du tout certaine que tu arrives au bout de tes peines Biblio encouragement mais en ce qui concerne L' Impasse, quasi sûre du contraire!
Et je pense comme Coline. Ce roman dégage énormément de force
C'est toujours un plaisir de le faire partager Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire


Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 21 Aoû 2008 - 20:47

"L'impasse"

Sommes-nous en Tchétchénie ? En Géorgie ? En Ossétie du sud ? Dans une autre ex-république de l'empire soviétique ?

Nous sommes, apparemment, dans la région du Caucase, mais finalement il importe peu de savoir précisément où se situe l'action du roman d'Antoine Choplin.
Ce qui prime ici, c'est le traumatisme de la guerre quand il est vécu par des civils soumis à la violence et à l'arbitraire d'envahisseurs armés et victorieux. Ce traumatisme subi par les habitants d'un pays envahi est de toutes les époques, de toutes les latitudes : hier encore quand les armées nazies puis soviétiques ont déferlé sur l'Europe, aujourd'hui en Afghanistan et en Irak.

De tous temps les populations civiles ont eu à subir les agressions de bandes armées, légitimes ou non, fortes de leur supériorité sur des habitants démunis de tout moyen de défense. Des bandes armées du Moyen-Âge en passant par les horreurs de la guerre dessinées par Jacques Callot au XVIIème siècle et plus tard par Goya, des exactions commises par les grands empires coloniaux sur les populations "indigènes" d'Afrique et d'Asie aux sanglantes boucheries perpétrées en ex-Yougoslavie, la liste est longue des atrocités subies par des civils sans défense.
Voilà pourquoi le contexte de « L'impasse » d'Antoine Choplin n'est peut-être pas si important, si ce n'est qu'il nous ramène à une actualité brûlante en ces jours où le conflit entre la Géorgie, l'Ossétie du sud et la Russie semble être le point de départ d'un nouveau brasier qui risque d'ensanglanter cette partie du monde.
Parce que le roman d'Antoine Choplin touche à quelque chose d'universel – une population devenue la proie d'hommes armés – le contexte pourrait en effet se situer aussi bien dans l'Antiquité que dans le monde contemporain, aussi bien en Europe qu'en Extrême-Orient. Le dénominateur commun n'est ici ni le lieu ni l'époque, il ne se résume que par ces quelques mots : pillage, destruction, tortures et viols.

« L'impasse » se situe donc quelque part, de nos jours, dans une ville du Caucase dévastée par la guerre. Le capitaine Kalinski, assisté de trois de ses hommes : Romanov, Vologuine et Youssov, décide de « nettoyer », à sa manière, une impasse dans laquelle il soupçonne que se cachent des "terroristes". Cette opération de sécurisation du quartier n'est en fait qu'un vague prétexte pour Kalinski, qui compte bien assouvir sur les riverains sans défense ses instincts les plus sadiques. Ainsi, progressant d'appartement en appartement, les militaires vont se déchaîner sur les habitants de l'impasse.
Tout au fond de cette même impasse se cache une famille : Magomed et Zarema, les parents, Timour, Louisa et Moumadi, les enfants, ainsi qu'Aïchat, la grand-mère malade et deux lapins : Hard-Rock et Mata-Hari.

Ce que Timour, l'aîné des fils de Magomed, ne sait pas, c'est que parmi les soldats qui ne tarderont pas à entrer de force chez eux, se trouve Oleg Youssov.
Youssov est une sorte de colosse que Timour a rencontré quelques mois plus tôt dans la bibliothèque de l'Institut déserté. Le soldat et l'adolescent, malgré le conflit armé, vont apprendre à se connaître et à échanger leurs idées en feuilletant un livre sur les oeuvres de Giacometti. Timour apprendra à son partenaire à jouer aux échecs et Youssov entraînera le jeune homme au lancer de poids.
Que va t-il se passer quand Timour et Oleg vont se retrouver face à face ? Que ressortira-t-il de cette confrontation entre la famille de Timour et les soldats du capitaine Kalinski ? La violence l'emportera-t-elle ? Les faibles liens tissés par les deux jeunes hommes sauront-ils préserver Timour et sa famille de la folie meurtrière de Kalinski ?

Avec « L'impasse », Antoine Choplin nous plonge dans un univers où règnent la peur et la violence, un univers de cauchemar qui est aujourd'hui encore le quotidien de millions de personnes dans le monde. Mais au delà de toute cette violence, de toutes ces exactions, de cette sauvagerie qui semble définitivement intrinsèque à l'espèce humaine, ne reste-t-il pas une place, si infime soit-elle, pour la compassion, l'échange et l'amitié ? Le monde, nous le constatons malheureusement tous les jours, est plein de Kalinski en puissance ou en passe de le devenir. Les Timour et les Oleg sont, hélas! beaucoup plus rares.

(Merci Aériale pour cette belle lecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Aujourd'hui à 10:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine Choplin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le héron de Guernica (Antoine Choplin)
» Antoine RUFENACHT démissionne de la mairie du Havre
» Antoine
» ANTOINE Didier (né à BREST en 1962)
» Enigme: Antoine Lapensee Decouane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: