Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Antoine Choplin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mer 20 Jan 2016 - 13:26

Extrait de La nuit tombée .

Comme a écrit Traversay dans son magnifique commentaire , certains écrivains chuchotent .

Ecoutez ce chuchotement :

Citation :
  Il y a, dans le sombre des lieux, de curieuses trouées.
Vers le haut, des fragments de ciel étoilé se faufilent parmi les frondaisons et c’est comme si l’univers dégringolait jusque-là pour se mettre à exister pour de bon, presque à portée de main.
Il faut un regard long et opiniâtre pour retrouver le jeu des profondeurs, éclatant soudain à la conscience, le temps d’une seconde à peine, comme en une bouffée de saveur.
Et il y a de l’inconfort dans ce vertige.
Gouri, le regard long et opiniâtre levé vers les bribes de ciel.
Son corps entier frissonne.
À cause, peut-être des solitudes amoncelées.
Emboîtées comme des poupées gigognes. La sienne propre à Gouri, d’homme singulier ; celle de cette zone maudite, ce trou noir du monde ; celle aussi de son espèce, humaine, et de son vaisseau terrestre qui s’est fichu là, au cœur de l’immensité.  

Je suis séduite . drunken

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 21 Jan 2016 - 14:58

Un auuteur découvert au tout début de Parfum et que j'avais adoré pour son style sobre et très poignant. Je ne l'ai plus lu depuis 2012 je vois ça. Après L'impasse (magnifique) Léger fracas du monde, mon dernier était La nuit tombée.

A remonter absolument! J'ai toujours Apnées au fin fond de ma PAL (comme c'est étrange sourire )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 21 Jan 2016 - 18:52

Aeriale a écrit:


A remonter absolument! J'ai toujours Apnées au fin fond de ma PAL (comme c'est étrange sourire )  
Razz

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Sam 23 Jan 2016 - 15:42

coline a écrit:
kenavo a écrit:

Une forêt d’arbres creux

Comme toujours avec cet auteur, je ressors enthousiaste et touchée…

Je viens de lire "Une forêt de bois creux" et partage l'enthousiasme de Kenavo, en dépit de la tristesse du sujet.
J'ai écrit quelques lignes...J'ai été touchée tout autant par l'artiste que par le livre qu'Antoine Choplin lui consacre.

Une forêt d’arbres creux.
Antoine Choplin


Antoine Choplin évoque dans ce livre subtil, sobre et bouleversant, l’histoire des dessins de Bedrich Fritta. Artiste tchèque ce dernier fut déporté à 35 ans, avec sa femme et son fils Tommy d'à peine un an, à Terezin, de 1941 à 1944. Il mourut à Auschwitz.



Son fils seul fut rescapé. Pour lui, Bedrich Fritta dessinait aussi, mais en couleur.

       


Magnifique la langue d’Antoine Choplin pour rendre hommage à l’artiste dans ce livre, « Une forêt d’arbres creux », paru chez La Fosse aux ours, en Août 2015.


Terminé "Une forêt d'arbre creux" d'Antoine Choplin .
Plus je découvre cet écrivain , plus je suis sous le charme de celui qui s'efface pour laisser le lecteur "faire sienne" l'histoire qu'il effleure d'une plume pourtant très personnelle , poétique et qui brille de son absence d'éclat !

Citation :

A Bedrich , il faudrait pouvoir dire un mot de son compagnon , celui dont il distingue à l'instant la nuque froissée juste devant , et qui un de ces jours , plus tard , ferait le chemin du retour jusque che lui. Il faudrait aussi le convaincre des aurores à venir pour son fils Tomi , qui survivrait lui aussi . Qu'il apprenne comment les routes d l'un et de l'autre se croiseraient , s'entrelaceraient même , Leo Haas recueillant che lui le petit Tomi et veillant sur sa santé et son éducation.Qu'il puisse aussi , ce serait un bien , les imaginer l'un et l'autre , revenus ensemble des années après Terezin , dénichant , à l'abri des murs et des recoins du baraquement Magdebourg , certains de ses dessins à lui , restés tous ces temps dans leur cachette , dissimulés aux regards. Voilà ce qu'on pourrait glisser à l'oreille de Bedrich .
De tant de ses compagnons , on ne lui dirait rien . De Johanna non plus .

Je suis bouleversée .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Dim 24 Jan 2016 - 16:53

kenavo a écrit:

Apnées
Citation :
Présentation de l'éditeur
Alors qu'il se rend au bord d'un lac pour une séance d'apnée (discipline âpre, exigeante et de faible profit), un homme est victime d'une panne de voiture et échoue à Plan-les-Ouates, bourgade qu'il ne connaît pas.
Ainsi, dans l'attente d'une réparation, s'ouvrent à lui quelques heures d'une vacuité parfaite dans un espace vierge de tout repère. Embarrassé par cette liberté inopinée - que faire de ce temps ? Pourquoi se diriger ici plutôt que là -, il décide de confier son itinéraire à celui d'une femme dont il entreprend la filature.

Le récit de cet homme, avec son appétit des mots, est singulier et témoigne d'un lien ambigu à la complexité du monde qui l'entoure : sa passion ludique pour la lexicographie serait une manière de tenter de l'embrasser ; son besoin d'apnée, le signe d'une incapacité à le faire.

Au début de cette lecture je me suis dit – tu ne vas pas mettre sur le forum.. tu ne sauras rien en dire..et puis je pensais que je n’allais rien en dire parce que j’avais peur que ce livre ne me plaisait pas.

Et ben, me voilà avec un avis très enthousiaste sur ce livre

Je n’avais pas compté avec le talent d’un auteur qui arrive à faire virevolter une histoire sur 100 pages. Mais calme et sereinement, les mots qui se posent en toute douceur.
Et beaucoup de mots nouveaux que j’ai dû revoir au dictionnaire – mais cela à fait plaisir, comme essayer un nouveau plat – j’avais l’impression de m’approprier ce roman dans son entièreté.

Décidément j’aime bien ce que fait cet auteur.. et je le félicite de publier à son rythme pour réjouir ses lecteurs avec de tels romans.

Cet écrivain sait jouer sur tous les registres avec une incroyable ingéniosité .
Une jolie petite farce écrite au cordeau .
Ce qui lui confère un charme incroyable, c'est la forme épurée et pourtant extrêmement riche car Antoine Choplin utilise des mots aussi justes qu'oubliés de la langue française  . Sortez vos dictionnaires .
Cet homme écrit comme un architecte soucieux des lignes et des courbes , de l'économie de moyen et de la qualité de ses matériaux , précis , efficace  Et voilà un véritable bijou emballé dans le plus austère des emballages .
Dans chacun de ses récits , j'ai l'impression qu'il s'efface une fois le décor et les personnages implantés pour laisser vivre l'histoire sous le regard du lecteur-acteur .
Il est fort . cheers

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Lun 25 Jan 2016 - 5:51

ô comme je suis contente pour Antoine Choplin Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mar 26 Jan 2016 - 19:36

J'ai terminé Radeau : je suis restée un peu sur ma faim .
Lecture agréable bien sûr ( j'aime sa plume ) mais j'ai ressenti un manque de cohésion entre les deux parties . Et malgré de très belles réflexions sur le sens de l'art et une belle histoire d'amour , de fraternité aussi dans une athmosphère d'urgence et de drame imminent en ce temps de guerre , l'ensemble m'a paru un peu artificiel .
Rien à voir avec ces derniers ouvrages qui m'ont conquise .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mer 27 Jan 2016 - 7:36

Une pause dans la cure-Choplin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Mer 27 Jan 2016 - 8:08

topocl a écrit:
Une pause dans la cure-Choplin?
nonnon

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Jeu 28 Jan 2016 - 16:32

Choplin.... intense reflexion

auclavier

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Lun 1 Fév 2016 - 11:22

Cour Nord

Je rejoins les avis élogieux sur un auteur parcimonieux et qui écoute avec tendresse les souffles qui s'échappent des poitrines.

Dans sa présentation, Choplin dit de lui qu'il désire redonner aux objets leur poids et leur valeur, leur redonner une matérialité et que cette matérialité soit souffle de vie. C'est exactement ce qu'il parvient à faire dans Cour Nord, livre, qui, comme le souligne titine dans son commentaire se sert des objets usuels pour créer le dialogue entre un père syndicaliste et son fils rêveur et musicien. Les problèmes de communication de l'un à l'autre se résolvent dans le silence et dans l'écoute des corps. Ils se parlent à travers leur silence, leurs incompréhensions, leur lutte intime et le jeune homme n'a pour seule voix (et voie) que celle de sa trompette pour échapper à l'enlisement social.

Un très beau livre. Très bien écrit. Qui ne gîte pas mais louvoie entre les écueils de l'amertume ouvrière et des rêves d'ailleurs, tout en tendant un miroir honnête à une société veule.

Et puisque le groupe de Léo tire son nom d'un morceau de Thelonious Monk (Locomotive), ne nous en privons pas :


_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Antoine Choplin   Aujourd'hui à 0:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine Choplin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» Le héron de Guernica (Antoine Choplin)
» Antoine RUFENACHT démissionne de la mairie du Havre
» Antoine
» ANTOINE Didier (né à BREST en 1962)
» Enigme: Antoine Lapensee Decouane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: