Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Isabelle Jarry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Isabelle Jarry   Lun 5 Fév 2007 - 1:45

J'ai nom sans bruit.

« J’ay nom sans bruit
Feuille sans fruit,
Dures espines me font flours :
Ainsi me gouvernent amours,
Sans avoir autre saufconduit :
Le jour m’est nuit
. »
Martin Le Franc (1410-1461)

Le livre commence ainsi : « Il y a quelques temps, je suis partie vivre à la campagne. »
La narratrice, c’est Marie, une poétesse que la douleur de perdre son mari, Philippe, a privée de l’usage des mots. Alors, très vite, elle sombre dans la déchéance sociale et se voit aussi enlever sa petite Nisa, confiée à une institution spécialisée.

Sans ressources, Marie se retrouve dans la rue, à Paris où elle vit, seule et minée par le chagrin. Pendant cinq mois, elle va errer « là où rien n’existe parce que le regard n’y pénètre plus ».

Désespérée, elle choisit de rejoindre une très modeste maison que Philippe avait hérité en pleine campagne. Ce sera son refuge. Elle va laver, ranger cette maison presque abandonnée et sans confort. Elle qui ne connaît rien à la campagne, elle coupe du bois, défriche le terrain. Son dernier espoir, c’est de reconstruire un cadre de vie décent pour Nisa qu’elle veut retrouver.

Ce livre est le portrait poignant d’une femme admirable, pure et sage. En filigrane aussi, la critique d’un monde où les liens sociaux se sont délités et où la création est en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Isabelle Jarry   Lun 5 Fév 2007 - 1:46

Ce livre est sorti récemment en édition de poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
avatar

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Isabelle Jarry   Mer 21 Mar 2007 - 16:13

MILLEFEUILLE DE ONZE ANS

J’ai eu plaisir à lire ce livre parce qu’il raconte l’adolescence d’une petite fille rêveuse qui aurait presque pu être moi. Il fait référence à une période qui fut aussi, plus ou moins, celle de mon adolescence. Et, hormis le fait que je n’ai jamais eu l’intention d’écrire, la petite Isabelle Jarry a pas mal de traits de caractère commun avec la petite que j’ai été…
Maintenant je me demande si ce n’est pas le seul intérêt que j’ai pu trouver à ce livre…et s’il est susceptible d’intéresser des lecteurs d’une autre génération. La couverture , elle-même, fait assez désuette.


Millefeuille de onze ans est le sixième roman d'Isabelle Jarry (L'homme de la passerelle, L'archange perdu, Emportez-moi sans me briser, Le jardin Yamata et J'ai nom sans bruit.)
Il est totalement autobiographique. Elle a décidé de l’écrire parce qu’à l’automne dernier, l’éditeur avec lequel elle travaille depuis ses débuts d’auteur, et en qui elle a confiance, lui a refusé le manuscrit prévu. Même confirmé, l'écrivain peut connaître de cuisants revers.

« L’éditeur en qui vous avez toute confiance et qui vous dit : « Isabelle, je n'aime pas du tout ce livre, ça ne va pas. » Au départ, on croit à une blague - un roman, c'est deux ans de travail tout de même -, puis il faut se rendre à l'évidence. »
Pointent alors « la déception. La terrible déception. La colère, la rage, l'écoeurement, l'incompréhension, le doute amer et la lassitude, l'énorme lassitude. »


Aux prises avec ces sentiments, Isabelle Jarry a eu l'impression que sa vie d'écrivain devait s'arrêter.
Alors elle s’est penchée sur ce passé qui a fait d’elle un écrivain.

" A onze ans, je ne savais pas encore que je deviendrais écrivain, même si je m'approchais de l'œil du cyclone, à pas prudents mais toutefois assurés. Entre la conscience diffuse de son devenir et le moment où l'on rencontre véritablement son destin, peuvent s'écouler plusieurs années. »

" Cela se passa le plus banalement du monde, sous la forme d'un roman surgi de la bibliothèque familiale dans laquelle j'avais eu l'idée de fouiller. Attirée par le titre, qui en annonçait la couleur audacieuse, je mis la main sur Crime et Châtiment, sans nie douter que ce volume apparemment anodin n'était autre chose qu'un piège à futurs écrivains, un de ces livres qui décident d'au moins la moitié des vocations de gribouilleurs. "

Entre la colline de Montmartre et la place de Clichy, à l'aube des années 1970, la jeune Isabelle découvre le monde et les livres. Bonne élève sage, elle est en réalité une insoumise aux mouvements de l’époque. Fascinée par la nature, elle rêve de liberté et d'aventures en solitaire. Elle invente dans ses petits carnets un univers plus excitant que celui dans lequel elle vit: « créer le spectacle soi-même » lui permet de s'échapper de la routine de son enfance paisible.


Salon du Livre :
JARRY Isabelle. Stand Stock. Le vendredi 23 mars 20h00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isabelle Jarry   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isabelle Jarry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soupe de ma grand-mère (Isabelle Matte)
» Isabelle et Paul Duchesnay
» Cornes de gazelle (isabelle)
» Au sujet des limites, deux interviews d'Isabelle Filliozat
» osso bucco (isabelle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: