Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Repérages nouveautés 2015

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 27 ... 52  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeSam 24 Jan 2015 - 17:53

Bix, pour Olivier Cadiot, tu as mis l'image de son livre précédent .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeSam 24 Jan 2015 - 18:55

topocl a écrit:
Bix, pour Olivier Cadiot, tu as mis l'image de son livre précédent .
Merci d' éclairer ma lanterne ! Wink

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeSam 24 Jan 2015 - 23:30


Citation :
J'ai l'impression que ces dernières années La Pléiade publie un certain nombre d'ouvrages à fort potentiel de vente (Simenon, par exemple). Tant que ça leur permet de continuer à vivre et à publier d'autres textes plus "pointus" (et moins disponibles en poche), c'est très bien.

Je suis tout à fait de cet avis, tout en avouant être un grand admirateur de Simenon Embarassed . Tant mieux effectivement si la Pléiade publie des textes plus pointus. Je regrette cependant la disparition de Boileau, Malherbe, Benjamin Constant, Agrippa d'Aubigné, entre autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Jan 2015 - 18:37

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Polity10

Matthias Politycki : Samarcande Samarcande. - Actes Sud

Samarcande en 2027 ou le Moyen Age au futur.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Jan 2015 - 18:49

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Kirn10

Walter Kirn : Mauvais sang ne saurait mentir. - Bourgois

"Mais comment l' auteur a-t-il pu se faire berner par un mystificateur, venu vivre son reve américain ?
Il en tire un récit lucide et grave."  Télérama

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Jan 2015 - 20:13

ça tombe bien, si ça t'intéresse il y a même quelqu'un qui l'a lu : one shot

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeMar 27 Jan 2015 - 20:55

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 L_amie10

L' histoire de deux amies d' enfance que la vie va changer. Laquelle des deux sera heureuse ? C' est
l' une des nombreuses questions que pose ce livre et qui trouvera sans doute sa réponse dans la

suite d' une trilogie, qu' on attend avec impatience. La Quinzaine littéraire.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: message   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeDim 1 Fév 2015 - 0:45

Parution dans la collection Bouquins des oeuvres complètes de Lucien de Samosate.

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 66890

Traduction Chambry par contre... byebye

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeMer 4 Fév 2015 - 22:32

Patrick White : Le jardin suspendu
Repérages nouveautés 2015 - Page 3 White10
Monsieur (ou Madame) l'Editeur a écrit:
Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage en Europe, deux enfants sont envoyés en Australie, à l'abri des combats qui ont coûté la vie à plusieurs de leurs proches. Gilbert, jeune garçon réchappé du Blitz londonien, et Eirene, fille d'un résistant communiste grec, sont recueillis par une veuve qui habite une vaste demeure de la baie de Sidney. D'abord sur leurs gardes, les deux adolescents se rapprochent peu à peu et tentent d'affronter ensemble ce monde qui leur est étranger, trouvant refuge dans le parc à l'abandon autour de la propriété. Les recoins de ce luxuriant jardin deviennent le théâtre de leurs jeux et de leurs rêveries les plus intimes tandis que s'annonce l'inévitable séparation. Premier volet d'un triptyque resté inachevé, Le jardin suspendu est le dernier roman écrit par l'écrivain australien Patrick White.

Dans cette ouvre posthume publiée pour la première fois en Australie en 2012, le lauréat du prix Nobel décrit avec justesse le passage de l'enfance à l'âge adulte. Sur fond de conflit mondial, sa prose poétique et envoûtante fait de ce Jardin suspendu un voyage littéraire inoubliable.

Fil de l'auteur : http://parfumdelivres.niceboard.com/t5526-patrick-white
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Fév 2015 - 16:07

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Lila_m10

Marylinne Robinson : Lila. -Actes Sud

Dernier volet d' une trilogie où l' Américaine décrit dans les détails un personnage qui n' apparaissait
jusque là que dans les contours. Télérama

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Fév 2015 - 21:24

Matthieu Hervé a écrit:
Max Blecher – Aventures dans l'irréalité immédiate (Maurice Nadeau, 1989 – trad. du roumain par Mariana Sora) par Matthieu Hervé



"Compliqué de savoir par où commencer à propos de Max Blecher. Peut-être en notant d'abord l'incompréhensible silence autour de son œuvre. Il a d'ailleurs pour cela gagné le prix Nocturne en 2013, prix qui récompense « un livre remarquable par son style, l'originalité de sa conception, et l'oubli dans lequel est tombé son auteur. » On peut également rappeler qu'il contribua à la revue d'André Breton, Le surréalisme au service de la révolution, et qu'Eugène Ionesco fait des Aventures... une critique dithyrambique, trouvant dans ce récit autobiographique une véritable « épopée intérieure ».

Max Blecher est né en 1909 dans le Nord-Est de la Roumanie et y meurt 28 ans plus tard. En plus d'être courte, sa biographie est monotone. Fils d'un commerçant juif, propriétaire d'un magasin de porcelaine, il se rend à Paris après son baccalauréat, y entreprend des études de médecine. Très vite il est atteint de troubles de santé, il doit abandonner avant la fin de la première année. Sur les conseils des médecins, le père arrive pour le conduire à Berck, « la Mecque de la tuberculose osseuse ». À partir de là, son existence sera « à l'horizontale », d'un sanatorium à l'autre, le corps fiévreux et torturé, passant tout son temps à lire et à écrire. Il noue des relations épistolaires avec un grand nombre d'écrivains de la jeune génération roumaine, notamment le poète Sacha Pana, qui deviendra son ami et contribuera à la diffusion de son œuvre. On compare souvent celle-ci à celles de Kafka, de Bruno Shulz ou encore de Martin Walser ; des écrivains qui ont construit des univers en proie à des hallucinations concrètes, basés sur une faculté à s'installer dans le malaise et l'absurde, alors pris comme données implacables de la vie courante. Le travail de Blecher s'inscrit donc en plein dans cette lignée de romans qu'on a pu définir comme de « réalisme fantastique » ; et dont la Roumanie nous a plus tard donné certaines des plus belles œuvres du genre, à commencer par Orbitor de Mircea Cartarescu.

L'écriture de Blecher est directement liée à son expérience, à son approche de la réalité. Il écrit pour rechercher, arracher une sorte de voile qui dissimulerait une réalité plus intense. Le journal de ses aventures s'ouvre sur ces réflexions : le narrateur fixe un point sur un mur, et à force de l'observer il se sent tout à fait étranger à lui-même, devient un être abstrait. Les objets et les lieux se redéfinissent alors, émergent d'un brouillard, se superposent en des strates d'images superposées, chargées d'une clarté nouvelle, dans laquelle lui-même va se fondre. Qui est-il alors ? Et quelle est la nature exacte du monde alentour ? Voilà les questions qui vont hanter son récit. Blecher y raconte quelques souvenirs d'un quotidien morose dans une petite ville moldave (qui d'ailleurs à aucun moment ne se laisse saisir, on pourrait être dans n'importe quelle ville, ou aucune ville, tant on évolue au milieu d'un décor en creux, presque absent, perdu dans ses détails et sa mélancolie), un quotidien répétitif et immobile. Porté par une forme d'hypersensibilité, il revient sur les lieux, sur les êtres, son père ou ses voisins (en faisant des portraits qu'on dirait sortis de tableaux d'Edvard Munch), et les objets surtout, des objets sans importance, qui ont fait naître chez lui une espèce d'étourdissement halluciné, dans lequel les frontières entre réel et imaginaire s'estompent, et où la nostalgie de l'enfance se mêle à une forme d'angoisse étonnée ; alors le rythme tranquille d'une pendule, les gestes secs d'une poupée prennent autant d'importance que ceux discrets d'une femme à séduire.

Blecher scrute et interprète intensément tous les détails de son quotidien, dans les vitrines des boutiques, les cabinets de cires, les passages urbains ou souterrains, les coulisses de théâtre, autant de lieux chargés de figures et d'objets hétéroclites, et ne parvient souvent qu'à saisir l'étrangeté, l'absurde et le vide qui dominent. N'importe quel détail d'une situation quotidienne peut opérer ce basculement vers une de ces « crises », comme il appelle ces moments d'étourdissement, qui ponctuent ces souvenirs. Alors autour de lui s'agite une galerie de personnages, aux caractères insaisissables et flous, souvent érotiques pour les femmes, qui semblent agir, aux regards du narrateur, comme des pantins, sans aucune volonté. Blecher ne met pas son sujet à distance, au contraire, mais ce sujet est tant scruté, et semble en même temps si incompris, qu'un sentiment d'étrangeté, d'implacable malaise, vient hanter chacun de ses mots. Mais après ces crises, la réalité anodine des petites bourgades moldaves ne peut que le de décevoir. Chaque image apparue semble décolorée, déjà déclinante. Des masques surannés qui ne parviennent pas à entretenir l'illusion de la nouveauté. Son quotidien semble alors suivre les mouvements incompréhensibles d'un théâtre mécanique, traversé de spectres qui se confondent avec la scène en cours, et d'un intense sentiment de vide, contre lequel Blecher tente sans relâche de se battre.

Les Aventures... apparaissent donc comme une suite d'irruptions brutales du rêve dans la réalité, ce qui lui a valu très souvent d'être comparé au surréalisme. Mais en 1934, alors qu'il travaille à son manuscrit, Blecher envoie à Sacha Pana une lettre dans lequel il clarifie son rapport avec ce courant dont il s'éloigne progressivement. Il écrit, « il y a longtemps que la réalité et l'illogisme de la vie quotidienne ne sont plus pour moi que de vagues spéculations intellectuelles, je vis cette irréalité et ses événements fantastiques ». Et c'est bien ce qui est le plus fascinant dans ce texte. Sans jamais forcer, accumuler gratuitement des images improbables, mais simplement en les scrutant plus intensément, en les laissant gonfler, devenir trop concrètes, trop précises, il construit un labyrinthe halluciné, à la fois extravagant et mélancolique, une démence « à froid, parfaitement lisible et essentielle."

posté par Fric Frac Club sur paperblog.fr

Une grande et belle nouveauté !
Ou plutot la réédtion d' un de ces livres secrets dont Maurice Nadeau avait le chic pour les dénicher.
Et c' est d' ailleurs l' éditeur Nadeau qui édite l' édition des oeuvres complètes deBlecher en 4 vol.

Je n' ai meme pas pu trouver une image de cette nouvelle édition. Ce qui veut dire qu' elle n' est
peut etre pas encore sur le marché.
En tout cas, je vous le conseille. Me!me si comme Bruno Schulz, il ne sera jamais un best seller !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par animal le Ven 6 Fév 2015 - 23:04, édité 2 fois (Raison : SOUUUUUUURCE (et mise en forme qui va avec))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Fév 2015 - 21:42

c'est tellement plus sympa quand on met en évidence ce qui est copié et qu'on site la source. (citation + 1 lien = moins de 15s).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Fév 2015 - 21:53

animal a écrit:
c'est tellement plus sympa quand on met en évidence ce qui est copié et qu'on site la source. (citation + 1 lien = moins de 15s).
Tout à fait chef ! Mais je patauge encore dans un magma informatique et je risque de rester un néophyte.
Désolé ! jypeurien

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Fév 2015 - 22:20

ça va tout seul quand on essaye. Cool

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitimeVen 6 Fév 2015 - 22:55

J'ai Blecher dans ma PAL. Je crois bien que cela doit même être celui-ci. Mais pas dans cette édition. dentsblanches

Et c'est Bruno Schulz et non pas Bruno Sculz, Bix.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Repérages nouveautés 2015   Repérages nouveautés 2015 - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Repérages nouveautés 2015
Revenir en haut 
Page 3 sur 52Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 27 ... 52  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un point sur les Nouveautés Auto
» Pêche: une nouveauté sur nos conserves
» [Février 2015] Birchbox
» voeux 2015
» Archives, toutes vos photos avant 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général… :: Nos lectures du passé-
Sauter vers: