Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Lou Reed

Aller en bas 
AuteurMessage
Max
Main aguerrie
Max

Messages : 381
Inscription le : 21/03/2014
Localisation : Toulouse

Lou Reed Empty
MessageSujet: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitimeDim 28 Déc 2014 - 11:18

Parlons tout seul un peu de Lou Reed. Concentrons-nous sur sa carrière solo.

Lou Reed Lou+Reed+1972

Citation :
-------1972 :   Lou Reed – American poet (live) – Transformer
1973-1974 :   BerlinRock’n’roll animal (live) – Lou Reed live (live...)
1974-1976 :   Sally can’t danceConey island baby – Rock’n’roll heart
1975-2007 :   Metal machine music – Hudson river wind meditations
1978-1979 :   Street hassle – Take no prisoners (live) – The bells
-------1980 :   Growing up in public
1982-1986 :   The blue mask – Legendary hearts – Live in Italy (live...) – New sensation – Mistrial
1989-2003 :   New York – Songs for Drella – Magic and loss – The raven
1996-2008 :   Set the twilight reeling – Perfect night (live) – Ecstasy – American serenade (live) – Berlin : live at St. Ann's Warehouse (live)
-------2011 :   Lulu

A ceux qui voudraient s'aventurer dans ses albums solo : pour plus de clarté, j'ai regroupé par période musicale.
J'ai mis en gras les indispensables.

...

Lou Reed a été pendant des années mon idole. Je l'adulais autant que je vénère aujourd'hui Céline. C'est dire. J'ai même foutu en l'air la plus belle amitié qu'il m'ait été donné de vivre à cause de différends reediens. Mais je suis un gâcheur.

Histoire d'être original et de n'écouter que mes goûts, parlons un peu de ce concert obscur de 1972 : American poet. Enregistré le lendemain de Noël. C'est sans conteste le meilleur live officiel de Lou Reed.

Lou Reed Americanpoet

Le contexte
Lou Reed a quitté le Velvet depuis deux ans. Il est à la dérive. L'oublié maudit vénéré par une poignée de fans new-yorkais ultimes. Ca fait cliché mais c'est exactement ça.
Il reprend quelques temps une existence normale, et des kilos.
Il donne un concert acoustique début 72 au Bataclan, avec John Cale et Nico. Le chant du cygne, qu'on croit.
Mais à la surprise générale, il enregistre un premier disque solo (à Londres !), accompagné par les guitaristes de Yes (?!). L'album (éponyme) est composé à 70% de vieilleries du Velvet laissées au placard. Lou chante très bien. L'accompagnement est bancal, mais a du charme et fait mouche souvent, quoi qu'on en dise (par exemple sur Ride into the sun).
Le disque fait un flop magistral, tu parles !

On croit Lou définitivement enterré (qui s'en soucie alors ?).
Mais David Bowie décide de reprendre Lou en main (comme il remettra en selle Iggy Pop l'année suivante) en produisant avec Mick Ronson - le guitariste des Spiders from Mars - un nouvel album. Ce sera Transformer. Lou Reed vire donc glam, par l'entremise de Bowie. La sauce prend à merveille. Transformer est un album mythique qu'il n'est pas besoin de présenter.

S'en suivent des tournées.
Le concert que je tiens à présenter est donc issu de cette tournée-là. Fin 72. A New-York, évidemment.

Le concert
C'est l'époque où Lou Reed se peint la figure. On dirait un zombie. Revenant de nulle part, avec ses kilos en trop, ses excès de conso illicite et sa face peinturlurée, il est bizarre à voir.
Lou Reed Lou_1910

Et incroyable à écouter. Il chante comme un dieu. Quelque part entre sa voix du Live at Max's Kansas City et celle de Transformer. Voix d'outre-tombe, mais précise et élastique, avec un phrasé de malade.

Le plus impayable est qu'il entouré sur scène par de jeunes loups, le groupe inconnu The Tots. Le mélange est détonnant. Le groupe joue très bien, quoique sans grand originalité. Mais ils sont diablement rock'n'roll. Ca joue à cent à l'heure. Assise rythmique superbe, "d'un seul homme". Ils se défoncent. La lead guitar, sans complexe, impertinente, carrément en flammes par moments, tapine au petit bonheur par-dessus une base solide, sans complexe et enlevée. C'est un régal de les écouter. Lou, servi sur un plateau, n'a plus qu'à poser sa voix de revenant, amphétaminée, en revanchard empressé d'en découdre, au phrasé culte. Hallucinant.

Les chansons
- Lou joue quatre titres du Velvet. Les fans de la première heure qui explosent de joie quand Lou (alors encore à peu près oublié, rappelons-le) annonce des titres du Velvet, est assez émouvant à entendre...
- deux de son premier album, dont Berlin dans sa première version.
- quatre de Transformer, tout juste dans les bacs. Il chante Vicious comme une pute. Il y a également une version complètement désossée, hallucinante, de Walk on the wild side. Quelle voix ! Misère...


Je vous propose trois titres. Désolé mais sur youtube on ne les trouve qu'avec un son merdique  Crying or Very sad

La meilleure version live de Sweet Jane.


Satellite of love


Berlin



Ca vous plaît ? Un ressenti ? Des avis ? Un mot ? Ou bien tout le monde s'en branle la nouille ?


Dernière édition par Max le Dim 28 Déc 2014 - 20:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heyoka
Zen littéraire
Heyoka

Messages : 5026
Inscription le : 16/02/2013
Age : 31
Localisation : Suède

Lou Reed Empty
MessageSujet: Re: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitimeDim 28 Déc 2014 - 11:37

Max a écrit:
Parlons tout seul un peu de Lou Reed.
|...]
Ça vous plaît ? Un ressenti ? Des avis ? Un mot ? Ou bien tout le monde s'en branle la nouille ?

rire

C'est intéressant !
Je ne peux pas lire les vidéos pour l'instant mais je repasserai.


Max a écrit:
Lou Reed a été pendant des années mon idole. Je l'adulais autant que je vénère aujourd'hui Céline. C'est dire. J'ai même foutu en l'air la plus belle amitié qu'il m'ait été donné de vivre à cause de différends reediens. Mais je suis un gâcheur.

Sérieusement !?

_________________
«Books support us in our solitude
and keep us from being a burden to ourselves.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Lou Reed Empty
MessageSujet: Re: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitimeLun 29 Déc 2014 - 19:23

Max a écrit:
Ca vous plaît ? Un ressenti ? Des avis ? Un mot ? Ou bien tout le monde s'en branle la nouille ?

Euh...??  jemetate  sourire

Si on ne répond pas dans les temps, c'est pas forcément qu'on s'en "branle la nouille" comme tu dis. C'est aussi parce qu'on ne s'est pas connecté depuis, à cause des fêtes notamment.

Alors, non, je me suis régalée à te lire Max, et bravo pour ta présentation de l'artiste. Lou Reed reste à part pour moi, je me souviens précisément de la première fois où j'ai entendu Walk on the wild side. J'étais avec ma cousine, j'avais 15 ans, j'étais loin de m'imaginer la révolution musicale qui se tramait derrière, mais j'ai été sciée.

Le reste, je l'ai découvert à l'avenant, je n'ai jamais été fan au point de me fâcher avec des amis, mais du trio de la Factory, entre Bowie, Iggy Pop et lui, c'est toujours lui qui m'a donné le plus de frissons.

Lou Reed 10888410

Un des airs qui m'en donne, justement. J'adore la répéttion, le côté bien obsédant et la montée en puissance, à partir de la 4 ème minute...

Scotchant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Main aguerrie
Max

Messages : 381
Inscription le : 21/03/2014
Localisation : Toulouse

Lou Reed Empty
MessageSujet: Re: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitimeLun 29 Déc 2014 - 22:50

Heyoka a écrit:
Je ne peux pas lire les vidéos pour l'instant mais je repasserai.


Je viens de trouver le concert en entier, Heyoka. Joie.



Le son est un peu meilleur. Ce n'est pas encore ça jemetate

Les trois vidéos plus haut que j'ai postées ne sont pas du tout représentatives de l'esprit du concert. Le son est pourri. C'est de la bouillie. On distingue pas les guitares. La voix paraît faiblarde.
A oublier.

Il ne faut écouter que cette nouvelle vidéo s'il vous plait.


Tête de linotte, j'ai oublié de donner la set-list complète (ça permettra de s'y retrouver avec la vidéo):
- White light/white heat
- Vicious
- I'm waiting for the man
- Walk and talk it
- Sweet Jane (19:02)
- Heroin
- Satellite of love (32:10)
- Walk on the wild side
- I'm so free
- Berlin (45:55)
- Rock'n'roll

Ce qui fait 11 titres et pas 10  Rolling Eyes

Aeriale a écrit:
Si on ne répond pas dans les temps, c'est pas forcément qu'on s'en "branle la nouille" comme tu dis. C'est aussi parce qu'on ne s'est pas connecté depuis, à cause des fêtes notamment.
C'est pour anticiper les vents. L'expérience...

Aeriale a écrit:
je me souviens précisément de la première fois où j'ai entendu Walk on the wild side. J'étais avec ma cousine, j'avais 15 ans, j'étais loin de m'imaginer la révolution musicale qui se tramait derrière, mais j'ai été sciée.
Merci pour ta réaction. Ah la chance, moi je me souviens plus la première fois que j'ai écouté le Lou. Je sais que c'était le premier Velvet. Mais pas de souvenir précis. Je t'envie.

Pour ta photo, j'aime les deux autres compères, mais à doses plus mesurées. Faut voir les périodes. Ne pas oublier Marc Bolan sur le tee-shirt d'Iggy Pop. Les quatre y sont  tongue
Euh par contre, la période Factory, c'était un peu avant, Andy Warhol, Nico, les lunettes noires...

Merci de poster Street hassle. Ca faisait longtemps que je l'avais pas écouté ! Merci !
J'aime beaucoup aussi le deuxième titre de l'album, Dirt. Bordélique à souhait. Ca tangue de partout. Les guitares bien dégueulasses. Mais j'aime l'assise "tronc" sur lequel repose ce magnifique bordel. Dans le texte, Lou Reed, vache et grossier, règle ses comptes avant son ancien manager. Pas aussi génial que les règlements de comptes ultimes de Dylan (Like a rolling stone, Positively 4th street), mais c'est tout de même quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Lou Reed Empty
MessageSujet: Re: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitimeLun 29 Déc 2014 - 23:03

Max a écrit:
Aeriale a écrit:
je me souviens précisément de la première fois où j'ai entendu Walk on the wild side. J'étais avec ma cousine, j'avais 15 ans, j'étais loin de m'imaginer la révolution musicale qui se tramait derrière, mais j'ai été sciée.
Merci pour ta réaction. Ah la chance, moi je me souviens plus la première fois que j'ai écouté le Lou. Je sais que c'était le premier Velvet. Mais pas de souvenir précis. Je t'envie.

sourire Je peux comprendre. C'était une sacrée époque. Même moi, j'étais trop jeune pour la vivre intensément, mais j'ai envié mon frère de quelques années plus âgé, de pouvoir le faire. Ca me console de vieillir tout ça, on a vraiment eu une jeunesse bénite au niveau musical  drunken

Max a écrit:
Pour ta photo, j'aime les deux autres compères, mais à doses plus mesurées. Faut voir les périodes. Ne pas oublier Marc Bolan sur le tee-shirt d'Iggy Pop. Les quatre y sont  tongue
Tu as l'oeil!!! Et pour les 2 autres, comme toi. Je mets Lou Reed bien au devant (même si Bowie était le moteur de leur mouvement)

Je me suis encore fait une copine ce matin sur le net, en défendant cette idée ;-)  

Max a écrit:
Euh par contre, la période Factory, c'était un peu avant, Andy Warhol, Nico, les lunettes noires...

Je suis une béotienne, côté historique, hu hu. Je me doutais que j'allais sortir une bêtise  innocent

Max a écrit:
Merci de poster Street hassle. Ca faisait longtemps que je l'avais pas écouté ! Merci !
J'aime beaucoup aussi le deuxième titre de l'album, Dirt. Bordélique à souhait. Ca tangue de partout. Les guitares bien dégueulasses. Mais j'aime l'assise "tronc" sur lequel repose ce magnifique bordel. Dans le texte, Lou Reed, vache et grossier, règle ses comptes avant son ancien manager. Pas aussi génial que les règlements de comptes ultimes de Dylan (Like a rolling stone, Positively 4th street), mais c'est tout de même quelque chose...

M'en vais re-écouter tout ça...Tu m'as donné l'envie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Lou Reed Empty
MessageSujet: Re: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitimeDim 4 Jan 2015 - 22:44

Merci pour ces informations et l'accent mis sur "American poet" que je ne connais pas. J'ai découvert Lou Reed avec le Velvet mais la vraie révélation a été "Walk on the wild side". A la fac, on se passait en boucle Transformer sourire Pour ma part, j'ai toujours eu un faible pour "animals", album que beaucoup de Loureediens n'apprécient pas mais que j'aime pour sa "puissance de feu" impressionnante. J'ai beaucoup d'admiration également pour "Berlin". Je connais moins la suite de la carrière mais "songs for Drella" est pour moi un must ! bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max
Main aguerrie
Max

Messages : 381
Inscription le : 21/03/2014
Localisation : Toulouse

Lou Reed Empty
MessageSujet: Re: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitimeMar 6 Jan 2015 - 19:16

ArenSor a écrit:
Merci pour ces informations et l'accent mis sur "American poet" que je ne connais pas. J'ai découvert Lou Reed avec le Velvet mais la vraie révélation a été "Walk on the wild side". A la fac, on se passait en boucle Transformer sourire Pour ma part, j'ai toujours eu un faible pour "animals", album que beaucoup de Loureediens n'apprécient pas mais que j'aime pour sa "puissance de feu" impressionnante. J'ai beaucoup d'admiration également pour "Berlin". Je connais moins la suite de la carrière mais "songs for Drella" est pour moi un must ! bravo

Tu veux parler de Rock'n'roll animal j'imagine. Ouais, il n'est pas très aimé en général. On le trouve très grossier, surtout ceux qui ont découvert Lou via le Velvet. C'est normal, ce disque est plein de défauts. Mais c'est un album qui compte, quoi qu'on en dise. Il a compté beaucoup dans la carrière du Lou, mais aussi pour le genre hard-glam dont il demeure un des sommets.
Mais c'est vrai que les guitaristes d'Alice Cooper sont bavards... Il est tout à fait compréhensible de ne pas l'aimer. Mais je suis comme toi, sa "puissance de feu" m'a longtemps fasciné content (à voir à la réécoute). 

Si vraiment tu aimes, tu peux écouter Lou Reed live, paru l'année d'après (1975). C'est tiré du même concert. Je ne l'ai jamais trop écouté Embarassed

Ah sinon j'aime pas Songs for Drella. Celui-là est beaucoup cité par contre, et bien trop surestimé à mon goût. J'aime pas quand Lou intellectualise outrancièrement sa musique. Beaucoup aiment ça (ça fait cool d'aimer Lou Reed), mais moi je ne marche pas. J'ai tenté bien des écoutes mais il m'en reste toujours un goût pas très agréable en bouche... Pour moi c'est moche et raté. Désolé jypeurien

...

Si je puis me permettre, tu peux essayer Coney Island Baby (1975). C'est une valeur sûre. Le petit frère de Transformer. Vraiment un must. Je t'assure. Tu risques d'aimer. Tu me diras ?
Pour le Lou plus mûr, tente Magic & Loss (1992). Il faut quelques écoutes pour le dompter. Mais il est superbe. C'est une sorte d'album-concept autour de la mort, de la maladie, de la disparition de proches, du temps qui passe, tout ça... Il est question aussi de surnaturel, de magie, d'expériences en tout genres... d'hallucinations, de petits sursauts quelque part entre la mort et l'existence... C'est un album profondément spirituel, et c'est pas des blagues ! Ce qui se reflète magnifiquement dans la musique d'ailleurs. Mais pas de pathos ni d'ambiances lugubres convenues. C'est une musique lumineuse en vérité... Je connais des gens que cet album a consolé. Lou ne fait pas dans l'indécence dégoulinante. Il chante, comment dire, "droit dans ses bottes". C'est très émouvant. Et puis c'était avant qu'il ne déconne complètement et ne se détache des mélodies. Là, ça va, il s'y raccroche et de fort belle manière, avec classe et je dirais sagesse. C'est beau, voilà.
Musicalement c'est très envoûtant. Tous les titres sont assez répétitifs, tournent à chaque fois autour de deux-trois thèmes, hyper hypnotiques tu vois le genre, avec des arrangements superbes (ça sent encore un poil les 80's, mais ça passe sans souci aucun !). Les guitares paraissent pas comme ça, mais elles sont drôlement bonnes. Elles se complètent de façon très originales.
Désolé je résume vite fait, mais je ne suis pas à la hauteur pour parler de cet album magique... On n'est pas loin du chef-d’œuvre, je crois...

Je me suis amusé il y a quelques années à le réenregistrer dans son intégralité, à la note près. Du coup, j'ai dû écouter chaque chanson, je sais pas, six cents fois. Alors j'ai plus pu l'écouter longtemps durant. Overdose  Lou Reed 937463 Là ça va mieux... Je suis revenu de ma convalescence. Je recommence presque à marcher...


Donne un retour à l'occase !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Lou Reed Empty
MessageSujet: Re: Lou Reed   Lou Reed Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lou Reed
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hommage à Jacke Mac Niece & Reed Pelfrey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Musique, maestro… :: Pop-Rock-
Sauter vers: