Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Robert A. Heinlein

Aller en bas 
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Robert A. Heinlein Empty
MessageSujet: Robert A. Heinlein   Robert A. Heinlein Icon_minitimeLun 5 Jan 2015 - 20:39

Robert A. Heinlein
(Butler, Missouri, 07/07/1907 - Carmel-sur-mer, Californie, 08/05/1988)

Robert A. Heinlein Heinle10
Heinlein au travail, vers 1965.


"Après sa scolarité au lycée de Kansas City, [...], il entre à l'Académie navale d'Annapolis dont il sort diplômé en 1929. Il sert ensuite dans la Marine, d'abord à bord du porte-avions USS Lexington (CV-2), sous les ordres de Ernest J. King, puis à bord du destroyer USS Roper ; il atteint le grade de lieutenant avant de devoir quitter l'armée à la suite d'une tuberculose en 1934. Sa carrière militaire eut une certaine influence sur son œuvre.


Robert A. Heinlein Heinle11
Heinlein Cadet de la Marine à Annapolis en 1929.


Après son service, il étudie pendant quelques semaines la physique à l'université de Californie (UCLA), puis exerce différentes professions (agent immobilier, propriétaire d'une mine d'argent…) et se lance dans la politique en Californie dans le mouvement socialiste EPIC d'Upton Sinclair, sans succès électoral. Il trouve sa vocation en publiant sa première nouvelle de science-fiction Ligne de vie (Life Line) en 1939. Cette nouvelle avait été originellement écrite pour un concours doté d'un prix de cinquante dollars. Mais la jugeant très bonne, il décide de la faire publier. John W. Campbell lui en donne soixante-dix dollars pour sa parution dans le magazine Astounding Science-Fiction.

Pendant les deux années qui suivent, il publie plusieurs nouvelles, et en assure la cohérence en les inscrivant dans une Histoire du futur qu'il élabore pour décrire l'histoire de l'humanité de 1950 à 2600. La trame en est publiée pour la première fois dans le numéro de mai 1941 d’Astounding Science-Fiction.

Lors de l'entrée en guerre des États-Unis, Heinlein cesse toute activité littéraire et travaille comme ingénieur civil dans un laboratoire de la marine. Il y fait entrer Isaac Asimov et L. Sprague de Camp.

Après la guerre et une brève période de militantisme actif pour un contrôle supranational des armes nucléaires de destruction massive (dont il avait été l'un des premiers à discuter les conséquences géopolitiques, dès 1941, dans la nouvelle Solution Unsatisfactory, très discutée à Los Alamos, et qui l'obsédera le reste de sa vie), il ne vit plus que de sa plume.

Il participe activement à la création du film Destination... Lune !, réalisé par Irving Pichel (1950), qui exerça une influence profonde sur le cinéma de science-fiction par son accent sur le réalisme (en particulier des scènes de chute libre) et dont les effets spéciaux valurent un Oscar à Lee Zavitz. [...]


Robert A. Heinlein Heinle12
Heinlein et sa femme Virginia sur le plateau du film Destination... Lune !


Il reçoit quatre fois le prix Hugo du meilleur roman et, à titre posthume, trois prix Retro Hugo. Il reçoit également le premier prix Nebula Grand Master. [...]

Un cratère martien porte son nom ; un autre sur la Lune porte celui d'un de ses personnages, Rhysling (Les Vertes Collines de la Terre).
" (Wikipedia)

Son roman Etoiles, garde-à-vous (1959 ; prix Hugo 1960), qui a été adapté au cinéma sous son titre original de Starship Troopers (Paul Verhoeven, 1997), l'a fait passer pour un écrivain d'extrême-droite, faisant l'apologie de l'armée... Deux ans plus tard, En Terre étrangère (Stranger in a Strange Land, 1961 ; prix Hugo 1962) était d'inspiration "peace and love"...

Sa nouvelle All You Zombies a été adaptée en 2014 sous le titre Prédestination (réalisé par les frères Spierig, avec Ethan Hawke dans le rôle principal).


Dernière édition par eXPie le Mar 6 Jan 2015 - 8:16, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Robert A. Heinlein Empty
MessageSujet: Re: Robert A. Heinlein   Robert A. Heinlein Icon_minitimeLun 5 Jan 2015 - 20:39

Robert A. Heinlein Heinle13    Robert A. Heinlein Heinle14

- Une Porte sur l'Eté (The Door into Summer, 1956). Traduit de l'américain par Régine Vivier en 1958. Editions Rencontre. 298 pages. Disponible en format poche chez J'ai Lu.

Nous sommes dans un futur proche, en 1970 (c'est donc le futur proche de la date d'écriture du roman...).

Notre héros est un ingénieur spécialisé dans les robots. Il cherche à améliorer les conditions de vie des femmes en créant pour elles des aides ménagères robotisées. Elles peuvent ainsi gagner beaucoup de temps, économiser beaucoup de fatigue et, ainsi, euh... rester à la maison et se reposer. Et tricoter, tiens. Bref, s'occuper pendant que le mari travaille (le livre date des années 50... cette description appliquée aux années 1970 et, pire encore, aux années 2000, comme on va le voir, fait bien prendre conscience à quel point notre monde a changé).
Il a donc de nombreuses idées pratiques, et semble être le seul ingénieur au monde à en avoir.

Des scientifiques ont mis au point le Long Sommeil, qui consiste à cryogéniser les gens pour une durée pouvant aller jusqu'à plusieurs décennies. Vous êtes atteints d'une maladie incurable et vous espérez que la médecine progressera au point qu'elle pourra vous guérir ? Optez pour le Long Sommeil.
Citation :
"Bien entendu, il y avait l'attrait d'un avantage financier, sur lequel les compagnies d'assurances insistaient : « Travaillez en dormant. Vous n'avez qu'à rester tranquille pendant que vos épargnes se transforment en une véritable fortune. [...] Pour ne rien dire de l'avantage de s'éveiller dans un monde nouveau qui vous permettrait, sans doute, une vieillesse plus longue et mieux portante pour jouir des mille dollars mensuels ? » " (page 19).

Jusqu'à présent, notre héros n'avait pas été tenté par le Long Sommeil.
Citation :
"Je n'avais pas cinquante-cinq ans, je n'avais pas envie de prendre ma retraite, et je n'avais aucun dégoût pour l'année 1970.
Jusqu'alors, du moins. Mais à présent j'étais à la retraite, que cela me plût ou non (cela me déplaisait foncièrement !) ; au lieu d'être à goûter ma lune de miel, je me trouvais dans un bar de deuxième ordre, m'anesthésiant au scotch ; à la place de ma femme, j'avais pour compagnon un chat de gouttière à multiples cicatrices, nanti d'une tendresse immodérée pour le ginger ale ; quant à aimer cet aujourd'hui, j'étais prêt à le troquer contre une caisse de gin et à en ingurgiter toutes les bouteilles.
Mais je n'étais pas dans la dèche." (page 20).
Avant de se décider à s'endormir pour quelques années (direction l'an 2000 et ses merveilles ! "Oui, il était à prévoir que l'an 2000 me comblerait de stupeur", page 31), notre héros, accompagné de son très sympathique chat Petronius-le-Sage (dit Pete), va tenter de comprendre pourquoi il a été trahi dans les grandes largeurs par ceux qu'il croyait être ses meilleurs amis...

Comment en dire plus sans en dire trop ? C'est un roman sympathique, un peu (mais délicieusement ?) suranné, avec son lot de manettes qu'on actionne (il n'y a pas d'ordinateurs dans ce futur, l'auteur a parié sur les robots, la mécanique... on ne peut pas trop lui reprocher de n'avoir pas vu venir les ordinateurs et Internet), son scénario classiquement tordu (il y a des événements qu'on anticipe), un héros très intelligent mais un peu naïf, et un chat à la forte personnalité.

C'est très agréable à lire, mais Etoiles, Garde-à-vous (Starship Troopers) ou En Terre Etrangère, lus il y a fort longtemps, m'avaient semblé globalement supérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
 
Robert A. Heinlein
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Rue de la Comédie > Rue Robert de la Villehervé
» Groupe scolaire Robert Doisneau : informations, photos et vidéos
» Groupe scolaire Robert Doisneau : Appel à mobilisation
» Robert Bob NOODY
» GIRAUD (COMMANDANT ROBERT) - F755 (1947-1963) puis A755 (1963-1977) : ce qu'il faut avoir lu ou vu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: