Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Alain

Aller en bas 
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

alain - Alain  Empty
MessageSujet: Alain    alain - Alain  Icon_minitimeVen 16 Jan 2015 - 13:50

alain - Alain  Alain_10

Alain, de son vrai nom Émile-Auguste Chartier (Mortagne-au-Perche, Orne, 3 mars 1868 - Le Vésinet, Yvelines, 2 juin 1951), est un philosophe, journaliste, essayiste et professeur de philosophie.

L'auteur utilisa différents pseudonymes entre 1893 et 1914. Il signe « Criton » sept "Dialogues" adressées à la très universitaire Revue de métaphysique et de morale (dans laquelle il signe par ailleurs plusieurs articles de son vrai nom) ; il signe « Quart d'œil » ou encore « Philibert » ses pamphlets dans La Démocratie rouennaise 2, journal éphémère destiné à soutenir la campagne du député Ricard à Rouen ; enfin « Alain » pour signer différentes chroniques dans La Dépêche de Lorient (jusqu'en 1903) puis dans La Dépêche de Rouen et de Normandie de 1903 à 1914.

Oeuvres
La théorie de la connaissance des Stoïciens (1891, publié en 1964)
Spinoza (1900)
Les Cent un Propos d'Alain (2ème série) (1910)
Propos d'un Normand (1912)
Éléments de philosophie (1916)
Quatre-vingt-un Chapitres sur l'esprit et les passions (1917)
Petit Traité d'Harmonie pour les aveugles (en braille, 1918)
Les Marchands de Sommeil (1919)
Système des Beaux-Arts (1920)
Mars ou la guerre jugée (1921)
Propos sur l'esthétique (1923)
Lettres au Dr Henri Mondor (1924)
Propos sur les pouvoirs - Éléments d'une doctrine radicale (1925)
Souvenirs concernant Jules Lagneau (1925)
Sentiments, passions et signes (1926)
Le citoyen contre les pouvoirs (1926)
Les idées et les âges (1927)
La visite au musicien (1927)
Esquisses de l'homme (1927)
Propos sur le bonheur (1925, édition augmentée en 1928)
Les Cent un propos d'Alain (5ème série) (1928)
Entretiens au bord de la mer (1931)
Vingt leçons sur les Beaux-Arts (1931)
Idées (1932)
Propos sur l'éducation (1932)
Les Dieux (1933)
Propos de littérature (1934)
Propos de politique (1934)
Propos d'économique (1935)
Stendhal (1935)
En lisant Balzac, éd. Laboratoires Martinet, 1935
Histoire de mes pensées (1936)
Avec Balzac, Gallimard, Paris, 1937, réédition 1999.
Souvenirs de guerre (1937)
Entretien chez le sculpteur (1937)
Les Saisons de l'esprit (1937)
Propos sur la religion (1938)
Convulsions de la force (suite à Mars) (1939, réédité en 1962)
Minerve ou de la Sagesse (1939)
Vigiles de l'esprit (1942)
Préliminaires à la mythologie (1943)
Abrégés pour les aveugles (1943)
Idées, introduction à la philosophie (1945)
Vingt et une Scènes de Comédie (1955, ouvrage posthume)
Propos sur des philosophes (1961, ouvrage posthume)
Lettres aux deux amies, Les Belles Lettres, 2014

(source wikipedia)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

alain - Alain  Empty
MessageSujet: Re: Alain    alain - Alain  Icon_minitimeVen 16 Jan 2015 - 14:06

LC  ICI

mon ressenti pour une première rencontre


Tout d’abord le titre de ce livre a tout pour plaire, car qui refuserait le bonheur ?

Les propos d’Alain sont clairement exposés, nourris de bon sens même si personnellement étant profane en matière de philosophie j’ai eu besoin de complément d’explications (merci à  Coli, Hanta et aux participants de la LC)

Qu’en ai-je retiré ?
Le bonheur remède à l'esprit et au corps ; le bonheur se construit chacun peut et doit se l'accorder. Mais pour construire son bonheur il faut travailler,  pas n’importe quel travail, un travail libérateur pas un travail d’esclave.

L’esprit occupé ne dérive pas dans l’imagination, laquelle conduit à ruminer les petits maux, les tourments  ce qui empoisonne  notre vie et celle des autres. Se sort est celui de ceux qui s’ennuient. L'ennui assomme la vie, alors qu'une cure de bonne humeur la réveille !

Il faut vouloir  le bonheur et y croire !

Voyons loin, plus loin que le bout de notre nez, profitons de l' espace qui s'offre à nous.

Le besoin pour l'homme d'obéir aux lois, à des ordres, savoir ce qu'il a à accomplir participe à son équilibre.  

La connivence du corps et de l’esprit génère un bien-être.

Des valeurs simples comme la politesse, le savoir-vivre, la bonne humeur, les signes accueillants qui émanent d’un être sèment le bonheur, en tous lieux, en toutes saisons.

Il faut conjuguer notre vie au présent : le passé et le futur sont des temps à oublier, carpe diem .

Nous récoltons ce que nous semons, cultivons le bonheur !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

alain - Alain  Empty
MessageSujet: Re: Alain    alain - Alain  Icon_minitimeVen 16 Jan 2015 - 21:11

Merci pour l'ouverture du fil Bédoulène !

Je crois que tu as aimé cette lecture mais que certains aspects te laissent dubitative, je me trompe ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

alain - Alain  Empty
MessageSujet: Re: Alain    alain - Alain  Icon_minitimeSam 17 Jan 2015 - 11:28

non pas dubitative, ah oui ! tous les philosophes veulent nous faire travailler ? rire

mais peut-être des idées m'ont échappé ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

alain - Alain  Empty
MessageSujet: Re: Alain    alain - Alain  Icon_minitimeMar 20 Jan 2015 - 21:10

Mais non ! ou si elles t'ont échappé c'est qu'elles ne te sont pas utiles en ce moment ?

J'avais juste l'impression que tu étais moins enthousiaste qu'avec S. Weil. Peut-être parce que le contenu est moins dense...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

alain - Alain  Empty
MessageSujet: Re: Alain    alain - Alain  Icon_minitimeLun 23 Mar 2015 - 21:13


Propos sur le bonheur (1925)


alain - Alain  00272910

Le passage à vide est un cercle vicieux ; le bonheur est un cercle vertueux. Plutôt que d’attendre passivement que le bonheur tombe de lui-même au fin fond de nos gosiers affamés, Alain nous encourage à utiliser nos forces pour le dévoiler. On commence à s’activer en croyant que le bonheur est la destination et pour peu que l’on persiste, on finit par découvrir que le bonheur est le trajet en lui-même.


« Quand [le bonheur] paraît être dans l'avenir, songez-y bien, c'est que vous l'avez déjà. »


Alain se trouve dans la continuité de Spinoza qui rejetait le libre-arbitre et la contingence pour valoriser une philosophie de l’action. Il ne connaîtra sans doute jamais les causes exactes de ses agissements, mais il voudra ce qu’il agit, et c’est en cela que connaître et vouloir ne font qu’un. Alain développe particulièrement ce que Spinoza avait évoqué plus laconiquement et mystérieusement dans son Ethique lorsqu’il écrivait par exemple :


« Celui qui a un Corps apte à un très grand nombre de choses, celui-là a une Ame dont la plus grande partie est éternelle. »


Alain propose une pratique de la connaissance intuitive du corps en soulignant l’importance du travail corporel, de la posture et de l’écoute de ses rythmes, flux et créations physiologiques, loin de la dualité réductrice qui sépare corps et âme.


D’autres similitudes se retrouvent. Lorsque Spinoza avait écrit que : « l’homme libre, qui vit parmi les ignorants, s’applique autant qu’il le peut à éviter leurs bienfaits », Alain déplore la sollicitude venimeuse :


« Je plains l’homme sensible et un peu poltron qui est aimé, choyé, couvé, soigné de cette manière-là. Les petites misères de chaque jour, coliques, toux, éternuements, bâillements, névralgies, seront bientôt pour lui d’effroyables symptômes, dont il suivra le progrès, avec l’aide de sa famille, et sous l’œil indifférent du médecin, qui ne va pas, vous pensez bien, s’obstiner à rassurer tous ces gens-là au risque de passer pour un âne.
[…]
Le remède ? Fuir sa famille. Aller vivre au milieu d’indifférents qui vous demanderont d’un air distrait : « Comment vous portez-vous ? », mais s’enfuiront si vous répondez sérieusement ; de gens qui n’écouteront pas vos plaintes et ne poseront pas sur vous ce regard chargé de tendre sollicitude qui vous étranglait l’estomac. Dans ces conditions, si vous ne tombez pas tout de suite dans le désespoir, vous guérirez. Morale : ne dites jamais à quelqu’un qu’il a mauvaise mine. »



Malgré tous les rapprochements qu’il est possible de faire entre L’Ethique de Spinoza et les Propos sur le bonheur d’Alain, les deux livres sont loin d’être identiques –on ne peut pas rendre de meilleur hommage à Spinoza qu’en s’extrayant de ses influences premières pour devenir son propre créateur. Plus proche de nous et entravé par moins d’obstacles sociaux et politiques, Alain écrit dans une langue plus accessible et imagée. Les chapitres sont brefs et indépendants, mais ce serait une erreur de vouloir les lire ponctuellement et avec désinvolture. Si les chapitres ne sont pas classés par ordre chronologique de rédaction, c’est que leur enchaînement est implicitement porteur de sens.


Feuilleté en picorant un morceau par-ci, un morceau par-là, les Propos sur le bonheur peuvent sembler simples et lénifiants. Mais lus d’une traite ou presque, ils accélèrent le rythme cardiaque, entraînent une surconsommation d’oxygène et déclenchent l’émission bienfaisante d’endorphines. J’ai envie de faire lire ce livre à tous les gens qui sont tristes mais surtout à ceux qui se sentent encore capables de faire déborder leurs forces hors d’eux-mêmes.


alain - Alain  Fallen10

Citation :
« C'est un grand art quelquefois de vouloir ce que l'on est assuré de désirer. »


Citation :
"Quand on conseille aux hommes de rechercher une vie moyenne, tranquille et assurée, on ne leur dit pas assez qu'il leur faudra aussi beaucoup de sagesse pour la supporter."


Citation :
« Et l’homme qui crie et s’irrite la gorge est le même qui chantera ; car chacun reçoit en héritage ce paquet de muscles tremblant et noué. »


Citation :
« Il suffit que ma présence procure à un ami un peu de vraie joie pour que le spectacle de cette joie me fasse éprouver à mon tour une joie ; ainsi la joie que chacun donne lui est rendue ; en même temps des trésors de joie sont mis en liberté, et tous deux se disent : j'avais en moi du bonheur dont je ne faisais rien. »


*Peinture d'Isaak Brodsky

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Contenu sponsorisé




alain - Alain  Empty
MessageSujet: Re: Alain    alain - Alain  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Alain
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FELICITATIONS PAPY ALAIN !
» Garde des sceaux - Alain Bressy
» FB et la Musique classique(RTL)
» Bienvenue
» Coopération interrégionale : Les 9 dossiers communs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: