Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jacques Dupin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sullien
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

MessageSujet: Jacques Dupin   Mar 3 Fév 2015 - 16:08

.

Jacques Dupin

Like a Star



Le jeune Jacques passe son enfance en Ardèche, dans un asile psychiatrique — dont son père est le directeur —, élevé avec les pensionnaires, dont l'un notamment donnera son nom à un poème, Chapurlat. À la mort de son père, il est élevé par son grand-père, notaire à Lyon. C'est pour embrasser cette carrière qu'il monte à Paris faire des études de droit. Étudiant à Paris, il consacre une part importante de son temps à l'écriture.

À Paris, il rencontre René Char, qui préface son premier recueil publié, Cendrier du voyage, chez Guy Levis Mano (GLM). Char lui fait rencontrer de nombreux galeristes, par le biais desquels il devient le biographe officiel de Miró. Très tôt attendu comme le successeur de Char, il prend le contre-pied de celui-ci en imposant, de livre en livre, une écriture atypique, souvent en ruptures. Ses textes suscitent l'admiration d'auteurs, de peintres comme Antoni Tàpies. Paul Auster traduit ses poèmes en anglais. Mais c'est dans l'ombre qu'œuvre Dupin, dans le retrait. Jamais tenté par le roman, à peine écrira-t-il une pièce de théâtre, proche tout de même de la forme poétique, L'Éboulement.

Il travaille d'abord pour la galerie Maeght, puis, à la mort d'Aimé Maeght, fonde avec Jean Frémon et Daniel Lelong la galerie Lelong. Cela l'amène à rencontrer de nombreux artistes de son temps, au premier rang desquels Alberto Giacometti et Joan Miró occupent une place majeure dans son œuvre. Expert de l'œuvre de Miró, il est président du comité de l'ADOM (Association pour la défense de l'œuvre de Joan Miró), qui promeut l'œuvre du peintre et statue sur l'authenticité des œuvres qui lui sont soumises.
Chez Maeght, il participe à la revue L'Éphémère, mêlant critique d'art et poésie, avec Gaétan Picon, Louis-René des Forêts, Yves Bonnefoy et André du Bouchet.

Il meurt le 27 octobre 2012 à Paris, à l'âge de 85 ans.

(Source Wikipedia)


Œuvre poétique

Cendrier du voyage, Paris, 1950
Art poétique, 1956
Les Brisants, 1958
L'Épervier, 1960
Gravir, 1963
L'Embrasure, 1969
Dehors, 1975
Ballast, Le Collet de Buffle, 1976
Histoire de la lumière, 1978
De nul lieu et du Japon, 1981
Le Désœuvrement, 1982
Une apparence de soupirail, 1982
De singes et de mouches, 1983
Les Mères, 1986
Contumace, 1986
Chansons troglodytes, 1989
Rien encore, tout déjà, 1991
Échancré, 1991
Éclisse, 1992
Le Grésil, 1996
Écart, 2000
De singes et de mouches, 2001
Coudrier, 2006

Essais sur l'art contemporain

Joan Miró, 1961
Miró sculpteur, 1972
Textes pour une approche sur Alberto Giacometti, 1962
L'Espace autrement dit, 1982
Matière du souffle (sur Antoni Tàpies), 1994
Chillida, terres et gravitations, 1995
Alberto Giacometti, 1999
Dessins de Claude Garache, 2000
Demande d'emploi, Marcel Duchamp, Joan Miró, 2002
Matière d'infini (Antoni Tàpies), 2005
Par quelque biais vers quelque bord, 2009

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

MessageSujet: Re: Jacques Dupin   Mar 3 Fév 2015 - 16:14


Grand vent

Like a Star

Nous n’appartenons qu’au sentier de montagne
Qui serpente au soleil entre la sauge et le lichen
Et s’élance à la nuit, chemin de crête,
À la rencontre des constellations.
Nous avons rapproché des sommets
La limite des terres arables.
Les graines éclatent dans nos poings.
Les flammes rentrent dans nos os.
Que le fumier monte à dos d’hommes jusqu’à nous !
Que la vigne et le seigle répliquent
À la vieillesse du volcan !
Les fruits de l’orgueil, les fruits du basalte
Mûriront sous les coups
Qui nous rendent visibles.
La chair endurera ce que l’œil a souffert,
Ce que les loups n’ont pas rêvé
Avant de descendre à la mer.



Jacques Dupin, Gravir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jacques Dupin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nage de St Jacques à la coriandre et au lait de coco
» J. Jacques MANOURY est-il décédé à Boulogne (62) ou (92) ?
» Jacques Rouxel (1931-2004).
» Ragout de St Jacques aux petits légumes
» Jacques Prévert.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: