Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Alice Ferney

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10912
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Ven 5 Fév 2016 - 11:44

Bon bah je note également, d'autant plus qu'un personnage en forme de pierre-ponce ne peut que m'interpeller...

tu fais référence au "minéral plein de douceur" ? intense reflexion

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Ven 5 Fév 2016 - 12:43

shanidar a écrit:
Bon bah je note également, d'autant plus qu'un personnage en forme de pierre-ponce ne peut que m'interpeller...

rire Très bien trouvé! (j'ai du chercher un peu, je suis allée voir ce que j'avais écrit de bizarre dans mon commentaire!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Ven 5 Fév 2016 - 14:47

Le Règne du vivant dont Harelde parle avec enthousiasme semble alléchant aussi.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6476
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Mar 3 Mai 2016 - 15:19

Dans la guerre

On (Bédou) m’avait conseillée ce livre parce que je cherchais des livres où les personnages seraient des chiens. Il y a donc un chien. Un homme qui ne veut pas aller à la guerre et laisser sa femme et ses enfants, et un chien qui le rejoint et qui devient chien de guerre malgré lui. J’ai beaucoup de tendresse pour ces chiens de guerre. Pas parce que je glorifie la guerre ou l’emploi que l’on fait de ces chiens pendant la guerre. Il se trouve que la nature des chiens les amènent à l’emploi que l’on fait d’eux. Un chien aime bien apprendre et travailler. Les hommes l’ont vite compris. Le chien est attaché à son maitre et fera ce qu’il lui demande, puisqu’il voudra rester en sa compagnie. Le chien est courageux. Et pourquoi ? Parce que, quand il se sera habitué aux bruits comme, les roquettes, les coups de feu etc…Il les supportera, et il aura bien du mal à imaginer que ces bruits pourraient le tuer ou le blesser. Le chien a un nez fabuleux et fait un formidable sauveteur. Le chien est à quatre pattes et bas sur pattes, il peut se faufiler et aller vite. Je pourrais continuer comme ça…. Est-ce que c’est juste d’employer les chiens pendant la guerre ? On ne leur en explique pas les tenants et aboutissants. On ne leur explique pas les raisons. Le pourrait-on ? Et non. Cela est tellement loin de leur univers que cela leur serait impossible à comprendre. Alors non je ne suis pas pour. Mais ils existent. Et quand ils reviennent et peuvent finir leur vie dans le calme, j’en suis très heureuse.

Donc, ce livre se passe pendant la première guerre mondiale. Comme vous savez, cela a été un massacre. Il raconte le manque de compréhension des troupes, la fatigue, les marches, la mort qui arrive par surprise, le sentiment d’inutilité. Et puis l’arrière, les femmes qui attendent et ne voient pas les hommes revenir, s’occupent de tout pendant leur absence.
Jules est Landais. Il est paysan, aime sa terre, sait parler aux animaux et plus spécialement à son chien Prince à qui il raconte sa vie. Quand il est appelé, son chien se laisse mourir jusqu’au jour où il part sur les routes retrouver son maitre (un peu une utopie mais c’est bon de le lire quand même). Il devient chien de guerre.

L’écriture d’Alice Ferney est très sensuelle, très émotionnelle mais très écrite tout de même. Ce bouquin nous plonge dans l’univers de ces hommes, de leur pensées, de leur révolte contre cette guerre qui les mine et dont ils ne voient pas l’issue, l’utilité. Il raconte l’hécatombe. Mais aussi, le rapprochement d’hommes très différents qui n’aurait pas existé s’il n’y avait pas eu la guerre. Il parle donc d’amitié, mais de perte aussi. C’est un livre qui raconte la réalité de la guerre, mais aussi son absurdité. Et pourquoi pas…Ne pas faire la guerre ? Mais les politiques provoqueront toujours des guerres. Et des hommes partiront, donc, toujours faire la guerre. Malheureusement. Heureusement qu’ils sont là ? Peut-être bien…. parce qu’il y aura toujours des politiciens ! Et le chien sera toujours le compagnon de l’homme.

Tenez je vous mets la photo de Stubby. Il me semble que c’est un staffordshire Bull Terrier. Et dire qu’on ne les aime pas. Enfin ce n’est pas mon cas. Il a été blessé, a survécu à une attaque au gaz, il pouvait donc prévenir son unité des attaques au gaz. Il prévenait l’arrivée des obus. Il retrouvait des blessés. il a capturé à lui seul un espion Allemand. Il a même sauvé une jeune fille à Paris qui allait se faire écraser. Il a finit sa vie avec son maitre aux Etats-unis, en sécurité et il est mort dans les bras de son maitre.


_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan


Dernière édition par pia le Mar 3 Mai 2016 - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17335
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Mar 3 Mai 2016 - 15:40

merci Pia, je suis contente que tu aies aimé ce récit.

Plusieurs chiens ont prouvé leur fidélité à leur maître, d'ailleurs certains ont leur statue.

Nous nous rappelons tous que récemment à Paris l'un des chiens, Diesel, a perdu la vie lors de l'intervention à St-Denis.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Sam 10 Sep 2016 - 1:28

Adaptation au cinéma de L'élégance des veuves:







_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie


Messages : 363
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Sam 10 Sep 2016 - 17:07



Serge est brillant, entreprenant, narcissique. Marianne est sincère, ardente, déterminée au bonheur.Cherchez la femme raconte “l’histoire totale” de leur couple. Sous les yeux du lecteur, il se forme, s’établit, procrée, s’épanouit, subit l’épreuve du temps et la déchirure de l’infidélité… (éditeur)



On se plonge dans ce livre qui dissèque les familles & plus particulièrement les couples. Le mariage n'est pas une histoire de couple & elle le démontre avec brio sur près de 600 pages. Et on cherche les hommes..........



Par contre l'écriture est très académique, quasiment sans dialogue, mais c'est aussi sa force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
jack-hubert bukowski
Zen littéraire


Messages : 5260
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Lun 12 Sep 2016 - 0:38

MartineR, as-tu déjà lu La conversation amoureuse? Cherchez la femme pourrait y faire penser à certains égards, même si les thèmes sont traités d'un angle différent.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie


Messages : 363
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Lun 12 Sep 2016 - 7:49

jack-hubert bukowski a écrit:
MartineR, as-tu déjà lu La conversation amoureuse? Cherchez la femme pourrait y faire penser à certains égards, même si les thèmes sont traités d'un angle différent.

C'est la première fois que je lisais cette auteure, et j'ai commencé par un pavé, alors j'attendrai un peu........... pour le prochain! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
jack-hubert bukowski
Zen littéraire


Messages : 5260
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Mar 13 Sep 2016 - 8:37

Attitude sage et saine! sourire

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10912
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Mar 13 Sep 2016 - 9:57

J'ai toujours Grâce et dénuement sur l'étagère... mais j'avoue que d'avoir appris qu'elle avait signé une pétition contre le mariage pour tous (et contre la PMA), me gêne beaucoup... je sais, il ne faut pas tout mélanger mais quand même...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Mar 13 Sep 2016 - 11:51

Tu n'as jamais lu Céline par exemple?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10912
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Mar 13 Sep 2016 - 17:04

Je lui préfère largement Aragon, ce qui n'est vraiment pas mieux...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11733
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Alice Ferney   Mar 13 Sep 2016 - 17:10

shanidar a écrit:
Je lui préfère largement Aragon, ce qui n'est vraiment pas mieux...

mdr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice Ferney   Aujourd'hui à 2:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice Ferney
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Cherchez la femme - d'Alice Ferney
» 22 euros avec shipping pour le kit alice in wonderland mini set OPI ?
» mini vernis opi Alice in wonderlnd
» Recherche palettes urban ducay BOS III et Alice in Wonderland
» UD la palette d'Alice au pays des merveilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: