Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 La poésie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 6:41

plouf a écrit:
. Doit-elle changer (ce qui serait aller contre nature de l'art que de répondre au public) ? Une mauvaise pub ? Manque de communication ? Ou est ce la posture même du poète, assez désinvolte et "voyant" qui ne corresponde plus au chemin pris par la société qui demande de plus en plus de transparence et de raccourcis ?


La poesie n'a pas disparu de nos jours, il suffit de parcourir les blogs pour le constater. A mon sens elle s'est affranchie des règles (je trouve cela bien) austères et contraignantes qui classaient les poètes en "bons" ou "mauvais" idée répandue dans l'opinion publique. En s'affranchissant elle se serait mis à la portée de tous et ainsi serait véhiculée par plus de monde, et là c'est un "plus" car pourquoi la reserver à une élite??
L'interprétation du "poète au dessus des nuages" est tres romantique mais ne me semble pas correspondre à la réalité. En rejetant la poèsie c'est comme pour la musique on se prive "d'un membre" et gomme la couleur...
(propos d'ordre général, expression d'un ressenti à la lecture du fil...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeMer 4 Mar 2015 - 23:53

bix229 a écrit:
Tu as raison, JHB, nous sommes  tous profanes, tant que nous ne passons pas à l' acte. Mais j' ai
tendance à penser que le poète l' est aussi. Meme s' il a acquit une technique, une vision d' ensemble.
Je pense meme qu' il a interet à l' etre et à le rester.
Parce que  chaque entreprise est faite d' attentes patientes, de ratures et de silences. De modestie,
d' humilité et de remises en causes.
Sinon, l' auteur risque d' arriver avant d' etre parti.

Quant à la façon de recevoir un poème, je crois qu' il y a bien des façons de le percevoir.
Je pense que la musicalité d' un texte, son rythme et la façon qu' il a de nous émouvoir  n' apparait
pas forcément à la première lecture. On peut -on doit ?- etre surpris par  ce qui nous avait échappé,
et relire souvent.

C' est vrai pour toute lecture, mais à mon avis plus encore pour la poésie. Ayant passé depuis longtemps l' époque de l'enseignement, je me sens plus libre désormais. Ma lecture est quelque chose de personnel et d' intime qui se passe entre la poème et moi. Ou pas.
Si intime et si personnel que je ressens de moins en moins l' envie d' en parler. Et surtout certains
poètes. Je pense à Juarroz par exemple ou Symborska.
Qui s' expriment de façon tout à fait originale tout en restant presque tout le temps clairement
lisibles.

Un petit exemple :

La mort nous frole les cheveux,
nous dépeigne
et n' entre pas.

Roberto Juarroz : Poésie verticale. - Seuil/Points

Cette phrase -et bien d' autres- est un plaisir sans cesse renouvellé.


Ressentir de moins en moins l'envie d'en parler... et pourtant, une passion se partage. Je comprends qu'on devient de plus en plus sélectifs. L'important est de voir ce que nous pouvons partager collectivement sur le forum. Pour ma part, je me vois mal ne pas parler de Daniel Leblanc-Poirier même si la suggestion a été soufflée par un autre... Il y a de ces poètes qui nous rejoignent intimement dans notre manière d'appréhender le poème. Il y a aussi une question de génération et de préoccupations diverses.

Je crois que nous passons de plus en plus à l'acte en lisant des poèmes au fur et à mesure et que nous commençons à en écrire de façon inconsciente même si nous ne passerons pas nécessairement à l'acte. Tout est dans la manière de recevoir le poème.

Tu n'as jamais pensé à écrire, Bix?

Animal a écrit:
Et un œil qui va penser avec l'oreille, au moins pour les dialectes qu'il appréhende plus ou moins. Je pense pas être capable de dissocier complètement, en l'état, les deux. pas seulement la rime mais le rythme, le souffle. (en signes aussi sans doute, ça doit fatalement intervenir ?)

je dois être à la fois curieux et réfractaire.

et volontiers sceptique quant aux "éclatements du langage" ?

et question pratique, est-ce qu'on ne renommerait pas le fil en : "la poésie aujourd'hui ?" ?

Tout d'abord, merci pour ton ouverture d'esprit, Animal. Concernant la question d'une poésie en signes, oui, il y a déjà une tradition du poème signé. Et les critères formels ne sont pas les mêmes, mais pour le rythme et les rimes, oui, il y a certaines modalités d'application. Ce n'est pas du tout la même chose qu'à l'écrit disons.

Quant à ma préoccupation poétique qui est de l'ordre de l'écrit, je pense plutôt être un intercesseur entre deux mondes qui devront nécessairement se rejoindre en quelque part. D'où cette préoccupation à faire advenir l'univers des signes comme une matérialité concrète qui acquiert force de langage et de poésie. La poésie en langue auditive/écrite est rendue à un stade de son existence qui fait en sorte qu'il est de plus en plus possible de faire communiquer ces deux univers de préoccupations que sont le monde des sourds et celui des entendants.

Et oui, il faudrait bien sûr rebaptiser la dénomination du fil, question de la rendre plus pertinente. J'y irais avec la suggestion d'Animal.

J'aime bien la réflexion de Chamaco sur la poésie. La poésie est bien plus mouvante qu'on le pense et il ne faut pas trop se fier à l'univers des médias pour s'en faire une idée. Après tout, les médias pensent consommer le livre, mais il n'est pas quelque chose qui se consomme. Il y a donc incompatibilité des perspectives.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeJeu 5 Mar 2015 - 7:46

jack-hubert bukowski a écrit:

Quant à la façon de recevoir un poème, je crois qu' il y a bien des façons de le percevoir.
Je pense que la musicalité d' un texte, son rythme et la façon qu' il a de nous émouvoir  n' apparait
pas forcément à la première lecture.


La poésie est bien plus mouvante qu'on le pense et il ne faut pas trop se fier à l'univers des médias pour s'en faire une idée.

belles définitions et ressenti qui nous éloignent de "l'académisme" (lequel à mon sens fait fuir le lecteur ou l'auditeur béotiens, cela se joue dans le coeur, dans les tripes et très peu dans l'intellect du moins à l'instant de la découverte, après, dissèque qui veut ou qui peut... Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
violette
Envolée postale
violette

Messages : 157
Inscription le : 23/03/2010
Age : 84
Localisation : Tournai,Belgique

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: J'ai reçu deux réponses différentes pour...   La poésie - Page 3 Icon_minitimeVen 13 Mar 2015 - 14:00

AIMER

Tu dis que tu aimes....
et tu.....


Quand tu dis que tu m'aimes j'ai peur.....

L'auteur en est " Jean Cocteau" pense un ami ! et non Jacques Prévert.

Merci d'avoir voulu m'aider, je vais pousser ma recherche ! intense reflexion scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeVen 13 Mar 2015 - 16:19

Quelques réflexions notées à la lecture de Courant alternatif : Octavio Paz, poète mexicain.


Quelles que soent ses croyances et ses convictions, le poète nomme les mots plus que les réalités
que ceux-çi désignent.
Je ne prétends pas que l' univers poétque soit dépourvu de signification ou en marge du sens ; je dis
qu' en poésie le sens est inséparrable du mot, qu' il est mot, alors que dans le discours ordinaire,
fut-il celui du mystique, le sens est ce que dénotent les mots et qui se situe au delà du langage.


L' hermétisme de Mallarmé ou de Joyce est avant tout, une critique et, parfois, une annulation du
sens. La poésie moderne est inséparrable de la critique du langage, laquelle à son tour est la forme
la plus radicale et virulente de la critique de la réalité.

PS. Ces citations et celles qui suivront sont matière à reféxion et ne reflètent pas forcément ce que
je pense moi-meme.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plouf
Espoir postal
plouf

Messages : 29
Inscription le : 17/02/2015

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeVen 13 Mar 2015 - 21:52

Dans la même optique, n'hésitez pas à lire le singe grammairien de ce même auteur. Il y a de très belles percées sur l'idée du langage dans ce livre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empreinte1.wordpress.com
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeSam 14 Mar 2015 - 5:55

bix229 a écrit:
Quelques réflexions notées à la lecture de Courant alternatif : Octavio Paz, poète mexicain.


Quelles que soent ses croyances et ses convictions, le poète nomme les mots plus que les réalités
que ceux-çi désignent.
Je ne prétends pas que l' univers poétque soit dépourvu de signification ou en marge du sens ; je dis
qu' en poésie le sens est inséparrable du mot, qu' il est mot, alors que dans le discours ordinaire,
fut-il celui du mystique, le sens est ce que dénotent les mots et qui se situe au delà du langage.


L' hermétisme de Mallarmé ou de Joyce est avant tout, une critique et, parfois, une annulation du
sens. La poésie moderne est inséparrable de la critique du langage, laquelle à son tour est la forme
la plus radicale et virulente de la critique de la réalité.

PS. Ces citations et celles qui suivront sont matière à reféxion et ne reflètent pas forcément ce que
je pense moi-meme.

Peut-être que tu ne les penses pas nécessairement, Bix229, mais tu prends sur toi de les noter. Ça veut dire quelque chose en soi. Peut-on rapprocher le mystique de ce qu'on définit habituellement sous le terme prophète? Je ne suis pas d'accord avec la conception poétique des mots de Paz. Oui, les mots ont une importance. Mais il me semble que la polysémie et l'éclatement du sens qui est propre au domaine de la poésie, postule pour une révision plus en nuances de cette définition que je jugerais trop tranchée de la part de Paz. À moins qu,il parle/écrive maladroitement... ce ne serait pas la première fois...

Quant au fait d'être hermétique, il y a nécessairement une prise de position radicale ou encore réactionnaire. Cette position annule tout présupposé préalable. Elle est le propre du mystique, qu'on pourrait rapprocher du prophète. Il est connu que Joyce a brisé les règles conventionnelles de l'usage de l'anglais, pour réaliser sa conscience littéraire et patriotique. Il nous faut être reconnaissants des différentes potentialités de la langue. L'usage que nous en faisons nous est propre.

Je ne suis définitivement pas en accord avec Paz sur l'importance sémantique des mots en poésie. Mais j'apprends encore...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeSam 14 Mar 2015 - 7:00

Après relecture de la citation de Paz, je comprends un peu mieux le but de son intervention. Il m'a en tout cas semblé qu'il était trop foudroyant dans sa manière de formuler les choses.

Oui, donc, je me rends à son argument en matière de poésie. Le sens est inséparable du mot lui-même pris isolément. Le mot définit par lui-même la portée qu'il donne au sens, ou encore brisure du sens.

Il réussit en tout cas à bien transmettre cette brisure du sens. Encore là, il nous faut relire plusieurs fois... sourire

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeSam 14 Mar 2015 - 16:30

Attends un peu, JHB, avant de te faire une opinion prématurée, à partir d' éléments extraits  de
leur contexte.. Il y a dans ce livre des passages qui collent davantage à ma perception de la poésie
 et de la lecture. Je  continue donc mes extraits sans les commenter.
Toujours Octavio Paz :

"Les idées qu' on peut trouver à un poème ne sont pas celles qui viennent au poète avant d' écrire,
mais celles qui, après, qu' il l' ait ou non voulu, se déprennent spontanément de l' oeuvre.
Le fond vient de la forme, et non l' inverse.
Ou plutot, chaque forme decrète son idée, sa vision du monde. La forme signifie ; plus encore :
en art seules les formes ont une signification. Celle-ci n' est pas ce ce que veut dire le poète, mais
ce qu' effectivement dit le poème.
Une chose est ce que nous croyons dire, une autre ce que réellement nous disons."

"... un harpon esquimau ou un masque du Pacifique... nous impressionnent, non seulement au sens
de ce qui  produit une émotion, mais au sens de la "trace ou marque qu' une chose laisse sur une
autre en s' y imprimant."
Le contact est physique et la sensation ressemble à l' angoisse..."

"...la meilleure manière de dire certaines choses est de les taire... la valeur expressive du silence :
le sourire du grec archaique, les espaces nus de Teotihuacan, la ligne dansante de El Tajun."

A suivre...

J' ajoute à ton intention, JHB, que je relis ces extraits vingt ans ou plus après les avoir notés.
Bien entendu, ce n' est pas un hasard si je l' ai fait. Mais en dehors de la beauté ou de la pertinence
de ce que je redécouvre, il y a le hiatus laissé par les années...


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeDim 15 Mar 2015 - 6:47

Tu fais bien de nous sortir ces notations de l'oubli, Bix229. Encore une fois, et je le redirai ici, je suis maintenant d'accord avec la conception de Paz, plus particulièrement lorsqu'il dit :

bix229 a écrit:
Le fond vient de la forme, et non l' inverse.
Ou plutot, chaque forme decrète son idée, sa vision du monde. La forme signifie ; plus encore :
en art seules les formes ont une signification. Celle-ci n' est pas ce ce que veut dire le poète, mais
ce qu' effectivement dit le poème.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeDim 15 Mar 2015 - 20:22

Courant alternatif : O. Paz (Suite)


"Peut etre l' artiste à  notre époque ne peut-il convoquer la présence ?
Il lui reste une autre voie, ouverte par Mallarmé : manifester l' absence, incarner le vide."

"Chaque lecteur est un autre poète ; chaque poème, un autre poème."

"Ouvrir le poème en quete de ceci et trouver cela -toujours autre chose."

"Ouvert ou fermé, le poème exige l' abolitin du poète qui l' a écrit et la naissance de celui
 qui le lit."

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeLun 16 Mar 2015 - 5:21

J'ai deux références pour vous QUI NE SONT PAS DES POÈMES et qui témoignent de ce que Bix229 vient d'avancer.

Tout d'abord, l'esthétique et l'art de la disparition dans le Docteur Pasavento d'Enrique Vila-Matas. Ensuite, il y a cette thèse de doctorat refondue sous forme de volume à caractère d'essai littéraire érudit De Bartleby aux écrivains négatifs. Une approche de la négation de Patrick Tillard. Patrick a lui-même publié quelques poèmes dans le recueil Nabuzardan Nabuzardan! Disharmonies poétiques. Pour ma part, sa poésie n'est pas ma tasse de thé, mais sa thèse vaut largement le coup.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeLun 16 Mar 2015 - 19:54

Courant alternatif (Suit et fin)

"L' activité poétique nait du désespoir devant l' impuissance de la parole et culmine dans l' aveu du
plein pouvoir du silence."

"N' est pas poète qui n' aurait éprouvé la tentation de détrure le langage ou d' en créer un autre,
qui n' aurait subi la fascination du nonsens et celle, non moins terrifiante du sens inexprimable."

Je pense aussi que ce  qui est écrit là concerne toute oeuvre littéraire.
Et que le lecteur peut jouer un role actif dans sa façon de lire meme.
D' en faire quelque chose de nouveau et qui lui appartient en propre.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeDim 19 Avr 2015 - 19:32

La plus belle non définition de la poésie est pour moi, celle de Robert Juarroz.

"Parler de poésie -et la poésie elle-meme- consiste à parler de quelque chose qui ne se comprend pas.
Il n' est pas possible de définit la poésie, pas plus q' il ne l' est de définir la réalité.
Mais peut-on définir la vie, l' amour, la mort, la musique, la douleur, le reve ? Peut-on définir
quoi que ce soit ?  Ou tout se résume-t-il  finalement à une petite approche de l' insaisissable,
au reve d' une formulation de l' inaccessible ?...

Utopie des des définitions, à l' égal du mirage ancestral des noms, ces étiquettes qui
 escamotent l' identité des choses...
J' écrivais voici presque vingt ans : je vis le poème comme une explosion d' etre sous le langage... Dans cette relation entre poésie et réalité, la première condition de toute poésie
 digne de  ce nom est une rupture : ouvrir l' échelle du réel."

Roberto Juarroz : Poésie et Réalité


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pivoine
Plume timide


Messages : 9
Inscription le : 21/04/2015
Localisation : Jouy en josas

La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: internet, google, la banlieue, mise en poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitimeDim 3 Mai 2015 - 23:24

Chamaco a écrit:
plouf a écrit:
. Doit-elle changer (ce qui serait aller contre nature de l'art que de répondre au public) ? Une mauvaise pub ? Manque de communication ? Ou est ce la posture même du poète, assez désinvolte et "voyant" qui ne corresponde plus au chemin pris par la société qui demande de plus en plus de transparence et de raccourcis ?


La poesie n'a pas disparu de nos jours, il suffit de parcourir les blogs pour le constater. A mon sens elle s'est affranchie des règles (je trouve cela bien) austères et contraignantes qui classaient les poètes en "bons" ou "mauvais" idée répandue dans l'opinion publique. En s'affranchissant elle se serait mis à la portée de tous et ainsi serait véhiculée par plus de monde, et là c'est un "plus" car pourquoi la reserver à une élite??
L'interprétation du "poète au dessus des nuages" est tres romantique mais ne me semble pas correspondre à la réalité. En rejetant la poèsie c'est comme pour la musique on se prive "d'un membre" et gomme la couleur...
(propos d'ordre général, expression d'un ressenti à la lecture du fil...)


Cela me fait exactement penser à ce blog http://asilepoetique.blogspot.fr/  
Ce sont des textes  très actuels et originaux, un peu tout sauf «  l’oiseau sur la branche » mais  internet, google, la banlieue,  mise en poésie, ce n’est pas si courant …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La poésie - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: La poésie   La poésie - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La poésie
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques) :: Les fils spécifiques-
Sauter vers: