Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Eugenio Montale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Eugenio Montale    Mar 24 Mar 2015 - 19:50



Eugenio Montale, 1996, 1981.

Il est non seulement le poète italien le plus complet de son temps, mais aussi un prosateur d' envergure.
Il a obtenu le Prix Nobel en 1973.


"Le plus grand poète de l'Italie contemporaine, devant même Ungaretti et Quasimodo, Eugenio Montale est en tout cas celui qui a le plus constamment influencé tous les poètes italiens apparus de 1925 à nos jours. Poète mais aussi traducteur, critique littéraire, musical et d'art, chroniqueur, conteur plein d'humour, journaliste professionnel, musicien averti, peintre original, nommé en 1967 par le président Saragat sénateur à vie en reconnaissance de ses mérites artistiques et littéraires, conseiller à la télévision, prix Nobel (1975), bref, personnalité culturelle de premier plan, Montale, l'Européen, illustre d'une façon exemplaire ce que peut être, de notre temps, l'itinéraire spirituel d'un homme cultivé et sensible. Par la densité de sa pensée et la rigueur de sa parole, sa poésie constitue l'une des plus hautes expressions contemporaines de l'engagement poétique."
Encyclopaedia Universalis



[’ai descendu, en te donnant le bras, plus d’un million d’escaliers,
et maintenant que tu n’es plus là c’est le vide à chaque marche.
Même ainsi notre long voyage a été court.
Le mien dure encore, et je n’ai plus besoin
des correspondances, des réservations,
des embûches, des déboires de qui croit
que la réalité est celle qu’on voit.
J’ai descendu des millions d’escaliers en te donnant le bras,
et non parce que quatre yeux y voient sans doute mieux.
C’est avec toi que je les ai descendus, sachant que, de nous deux,
les seules vraies pupilles, malgré leur épais voile,
c’étaient les tiennes.

BIBLIOGRAPHIE FRANCAiSE

Poésies chez Galimard

1. Os de seiche

2. Les Occasions

3. La Tourmente et autres poèmes

4. Satura

5. Carnets de poésie 1971 et 1972 ; Poèmes épars

6. Derniers poèmes

7. Journal Posthume

Poèmes choisi 1916-1980

La Poésie n' existe pas


En français chez d' autres éditeurs

- Choix de poèmes, Ed. du Coninent

- Montale, Institut culturel italien

- La Maison aux deux palmiers, récits, Fata Morgana

- Paplillons de Dinard
, récits, Fata Morgana

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Mar 24 Mar 2015 - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Eugenio Montale    Mar 24 Mar 2015 - 20:35

La congettura che il mondo
sia una burla, ang'essa
non risove il puzzle fondamentale.
Se vuoi la mia opinione
l' unica via d' uscita è l' illlusione,
perché ogni giorno la vita
supera il limite de pone.


L' hypothèse que le monde
puisse etre une farce, ne résout pas
non plus le puzzle fondamental.
Si tu veux mon opinion
la seule issue est l' illusion
puisque chaque jour la vie
place des limites et les franchit.

Journal posthume
Traduction de l' italien, Patrice Dyerval Angelini. - Gallimard


_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: Eugenio Montale    Mer 25 Mar 2015 - 22:27

Merci bix pour cette version bilingue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
plouf
Espoir postal
avatar

Messages : 29
Inscription le : 17/02/2015

MessageSujet: Re: Eugenio Montale    Jeu 26 Mar 2015 - 0:46

puisque chaque jour la vie
place des limites et les franchit.

ces deux vers sont très beaux !
Par contre je ne suis pas très convaincu du reste, il faudrait que j'en lise plus pour me faire un avis.

Merci pour la découverte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://empreinte1.wordpress.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Eugenio Montale    Jeu 9 Avr 2015 - 16:27

INCONTRO


Esitammo un instante,
e dopo poco riconoscemmo
di avere la stessa malattia.
Non vi è definizione
per questa mirabile tortura,
c'è chi la chiama splleen
e chi malinconia.
Ma se accettiiamo il gioco
ai margini troviamo
un segno intelleggibile
che puo dar senso al tutto


RENCONTRE


Nous avions hésité un instant
et très vite reconnu
que nous portions la meme maladie.
Il n' est pas de définition
pour cette sublime torture,
certains l' appellent "spleen",
d' autres malaise.
Mais si nous acceptons le jeu
nous découvrons en marge
un signe intelligible
pouvant donner un sens au tout.

Opus cit.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Eugenio Montale    Jeu 9 Avr 2015 - 17:19

merci Bix pour ce beau poème sur une certaine souffrance !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Eugenio Montale    Mar 14 Juil 2015 - 19:47

Nel  duemila


Eravamo indecisa tra
esultanza e paura
alla notizia che il computer
rimpiazzerà à la penna del poeta.
Nel caso personale, non sapendolo
usare, ripieghero su schede
che attingano ai ricordi
per poi riunirle a caso.
Ed ora che m'importa
se la vena si smorza
insieme a me sta finendo un'era


En l' an 2 000


Nous hésitions entre
jubilation et peur
à la nouvelle que l' ordinateur
remplacera la plume du poète.
Dans mon cas personnel, faute de savoir
l' utiliser, je me conteterai de fiches
puisant dans mes souvenirs,
que j' aurai rassemblées au hasard.
Et maintenant peu m' importe si
l' inspiration faiblit
avec moi une ère se termine.

1972


Op. cit.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Eugenio Montale    Mer 30 Nov 2016 - 9:12

J'ai peiné à lire le recueil d'Eugenio Montale. J'y reviens. Je viens de piger un poème dans «Carnets de poésie 1971 et 1972», il s'agit d'«Au point où tu en es» :

Citation :
«AU POINT OU TU EN ES»


Au point où tu en es cesse,

dit l'ombre.

Je t'ai accompagné dans la guerre, dans la paix,

et même dans l'entre-deux,

j'ai été pour toi exaltation, dégoût,

je t'ai insufflé des vertus que tu n'as pas,

des vices que tu n'avais pas. Si maintenant je me détache

de toi tu n'auras pas de peine, tu seras plus léger

que les feuilles, changeant comme le vent.

Je dois lever le masque, je suis ta pensée,

ta vaine nécessité, ton écorce inutile.

Au point où tu en es cesse, arrache-toi à mon souffle,

parcours le ciel comme une fusée.

Un peu de lumière subsiste à l'horizon,

qui la voit n'est pas fou, seulement homme,

et toi tu entendais ne pas l'être

pour l'amour d'une ombre. Je t'ai trompé

mais à présent te dis : au point où tu en es cesse.

Ton pire et ton meilleur ne t'appartiennent pas

et pour ce que tu auras tu peux te passer

d'une ombre. Au point où tu en es

regarde avec tes yeux et même sans yeux.

Source écrite : http://www.ipernity.com/blog/35136/323207

Si un poème de cette envergure ne nous permet pas de nous réconcilier avec l'objet de la poésie, j'espère bien que nous nous ferons une raison... Very Happy

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eugenio Montale    

Revenir en haut Aller en bas
 
Eugenio Montale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: