Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pascal Quignard

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 26 ... 39  Suivant
AuteurMessage
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptySam 25 Aoû 2007 - 21:20

Comment Dazai Osamu (1909-1948), qui se jeta dans une rivzière à la fin de sa vie, m'amena enfin à découvrir Pascal Quignard...
- Je vais vous surprendre :
suite à la crise postadolescente et maligne de Troglodyte au sujet d'une réceptivité à zéro de nos neurones, je viens d'emprunter mon premier Quignard. Il s'agit de Terrasse à Rome. Bien sûr!
(donc, qu'on ne me dérange pas, merci)
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 26 Aoû 2007 - 7:30

j'ai commencé Villa amalia et pour le moment je ne retrouve pas l'écriture que j'ai aimé dans Terrasse sur Rome et Tous les matins du monde.

je continue ........

à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 26 Aoû 2007 - 8:27

Marie a écrit:
Je commence Ouest de François Vallejo

Ah, bien, tu pourras nous dire de quel côté tu te situes: il n'a pas fait l'unanimité.
J'aimerais bien à ce propos Marie, que tu nous donnes ton avis sur La villa Amalia,et pourquoi trouves-tu Quignard cruel avec les femmes, s'il ta plu au final,etc.. etc..hein, dis? :)
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 26 Aoû 2007 - 8:32

Je ne l'ai pas fait????
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 26 Aoû 2007 - 8:35

Bédoulène a écrit:
j'ai commencé Villa amalia et pour le moment je ne retrouve pas l'écriture que j'ai aimé dans Terrasse sur Rome et Tous les matins du monde.

je continue ........

à bientôt

Oui, bien d'accord avec toi! et cette impression s'accentue plus on avance.(à mon goût)
alors à bientôt aussi Bédoulène !(j'avais hâte de pouvoir te retourner le salut...tu ne manques jamais très gentiment, de le faire toi! Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 26 Aoû 2007 - 8:51

laugh
Sans doute que cette vision de la femme m'agaçait quelque peu...
La souffrance, la nage, l'amour, la musique, la faim avaient fait d'elle une femme intense."
Voui. Et alors, pour devenir intense, comme dit ce monsieur, il faut une vie ascétique, souffrir ( dès qu'elle arrive à quelque chose, cette pauvre Helen, boum, il lui met un drame dans les gencives, dont la mort d'une enfant...)ce Quignard n'aime pas les femmes, il me semble, ou il les aime dans ces rôles , celles qui cherchent à échapper au malheur- la mère qui ne l'aime pas, le mari qui la trompe, l'amitié avec un mourant-et qui y replongent en permanence? C'est ça "intense"?
Si ça m'a plu? Oui, c'est intéressant . Psychologiquement. C'est très bien écrit. Mais je n'aime pas du tout, je crois ( il me reste beaucoup de choses à lire...) le personnage Quignard. Et je dis à Coline, attention!!! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 26 Aoû 2007 - 22:07

J'ai fini Villa Amalia.
Je crois que j'ai poursuivi Ann tout le long du livre sans jamais la rattraper !

Comme toi Aériale j'ai trouvé la forme trop narrative. Il manque la magie que j'avais trouvée dans mes 2 précédentes lectures.

Mais malgré tout je vais continuer à explorer Quignard.

à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 2 Sep 2007 - 16:03

En attendant que Coline nous donne ses impressions personnelles des "Azulejos" du Palacio Fronteira (Portugal), joyau du baroque portugais, voici un petit résumé du roman que ces lieux inspirèrent à Quignard:

La Frontière (144 pages, 32 euros, Chandeigne, réédité en format de poche par Folio) raconte l’histoire de Monsieur de Jaume, un nobliau français du 17ème, séducteur impénitent, buveur, querelleur, violeur, forniqueur. Une carrière dans la jouissance qui fut séchement interrompue quand la seule femme qu’il eut jamais vraiment aimée le chatra.Ridiculisé , il finit ses jours au palais de la Fronteira où le seigneur du lieu lui accorda clémence et hospitalité. Et c’est là, pendant qu’il se morfondait, qu’un artiste audacieux inventa ce bestiaire de faïence bleu inspiré par le tragique destin de Monsieur de Jaume. On eut dit une histoire sur mesure pour Pascal Quignard. Lire son beau livre dans les lieux même où il l’a écrit, entouré de ces figures qui l’ont inspiré, est une expérience inoubliable. On en retire le sentiment que les oeuvres d’art sont peut-être le fruit des vengeances. « Le désir nous affole tous les jours et sa carence nous abandonne aux ombres. Et il est vrai que les ombres sont bleues .
Elle n´y allait pas de main-morte, Madame d´Oeiras, quand il s´agissait de venger son mari défunt!
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
Chatperlipopette

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 54
Localisation : Bretagne

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 2 Sep 2007 - 16:31

Je sens que ce roman me plaira beaucoup! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://chatperlipopette.blogspot.com
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 2 Sep 2007 - 20:06

Bédoulène a écrit:
J'ai fini Villa Amalia.
Je crois que j'ai poursuivi Ann tout le long du livre sans jamais la rattraper !

Comme toi Aériale j'ai trouvé la forme trop narrative. Il manque la magie que j'avais trouvée dans mes 2 précédentes lectures.

Mais malgré tout je vais continuer à explorer Quignard.

à bientôt

Je suis comme toi Bédoulène...Je n'ai pas attrapé Ann qui était bel et bien cachée, mais je ne me décourage pas...Je sais que je pourrai peut-être capturer un autre moment de bonheur (magique, oui) un de ces jours...je résiste et m'accroche...:)
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptyDim 2 Sep 2007 - 23:57

Quignard c'est déjà une cinquantaine d'ouvrages...Balladez vous dans cette oeuvre...Certaines lectures vont vous enchanter (nous avons presque tous apprécié Terrasse à Rome et Tous les matins du monde il me semble...) D'autres pourront vous décevoir ou surprendre ou déranger...
Pour ma part j'attends de lire le prochain avec impatience: La nuit sexuelle
Et son petit roman La frontière m'a conduite au Palais Fronteira de Lisbonne , une merveille où nous étions en tout et pour tout une dizaine de visiteurs! (Je vous en parlerai sur le fil Portugal que je vais essayer d'ouvrir rapidement).
Revenir en haut Aller en bas
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptySam 8 Sep 2007 - 1:33

Je n'ai pas fini Terrasse à Rome mais quelques premières impressions.
Ce n'est pas tout à fait le même Quignard que j'ai découvert avec "tous les matins du monde".
Le style hâché est assez déconcertant. Quignard utilise souvent de petites phrases courtes un peu décalées et pas toujours évidentes à saisir. L'ensemble est parfois poétique, d'autres fois un peu "sentencieux". Avis aux amateurs de citations ! Certaines sont fort belles d'ailleurs.
Il y a quand même chez Quignard quelque chose de plaisant. Une musicalité des mots que l'on retrouve parfois, bien que plus rare que dans "tous les matins du monde", un style assez hermétique, mot employé par Coline que je trouve assez juste, mais qui donne envie d'aller plus loin dans cette histoire et ces phrases assez décousues tout de même.

Affaire à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptySam 8 Sep 2007 - 10:21

Allez...Persévère mimi...Mais je sens bien, à ces premiers mots, que tu vas le faire...Wink
Chaque Quignard est différent d'un autre Quignard...c'est sa richesse...de nous surprendre...et de nous "élever" je trouve...
Pas forcément de nous toucher...

Le mois prochain, ou d'ici quelques jours, nous devrions entendre un peu parler de Quignard...le voir et l'entendre un peu ...Sortie de La nuit sexuelle!


Dernière édition par le Sam 8 Sep 2007 - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptySam 8 Sep 2007 - 20:03

Je persévère, coline... Je l'ai fini cet après-midi. :) Quignard dans ce livre nous peint de petits tableaux, par petites touches, d'où ses phrases courtes comme des coups de pinceaux. En fait, il ne faut oublier que c'est quelqu'un qui nous raconte l'histoire de Meaume, quelqu'un qui a recueilli des témoignages sans doute pour écrire l'histoire du graveur (Quignard!), d'autre fois c'est Meaume lui-même qui se raconte et cela explique le caractère un peu décousu du récit car on passe sans transition à l'une ou l'autre forme d'expression.

" Le graveur vivait seul alors. Il est assis dans la campagne, parmi les pierres ruinées, le dos portant contre le tronc d'un petit chêne vert, le grand chapeau de paille dérobant son visage et le protégeant du soleil. Il rêve".

Un bel extrait : Il dit : "En vieillissant il devient de plus en plus difficile de s'arracher à la splendeur du paysage qu'on traverse. La peau usée par le vent et par l'âge, distendue par la fatigue et les joies, les différents poils, larmes, gouttes, ongles et cheveux qui sont tombés par terre comme des feuilles ou des brindilles mortes, laissent passer l'âme qui s'égare de plus en plus souvent à l'extérieur du volume de la peau. Le dernier envol n'est à la vérité qu'un éparpillement. Plus je vieillis, plus je me sens bien partout. Je ne réside plus beaucoup dans mon corps. Je crains de mourir quelque jour. Je sens ma peau beaucoup trop fine et plus poreuse. Je me dis à moi-même : Un jour, le paysage me traversera."

Un autre aussi avec la colère de Marie Aidelle.
Elle dit avec violence :
"Depuis que je suis née je n'ai pas vu d'hommes qui se donnassent entièrement à la femme qu'ils aimaient. Et je n'ai jamais vu d'hommes qui ne cherchent dans leur compagnie quelque chose de soumis, d'agréable, d'odorant, de nourricier, d'approbateur, une enveloppe tiède et douce, un part de reproduction, un souvenir de mère. Les absentes sont toujours là. Les grandes absentes sont de jour en jour plus hautes et l'ombre qu'elles portent plus opaque. Ce qui a été perdu a toujours raison. Moi, j'appelle l'amour, une sale supercherie".
Alors elle alla dans la chambre où Meaume le Graveur, âgé de cinquante ans, agonisait et elle prit sa tête dans ses bras et le berça jusqu'à ce qu'il mourût. Ce fut ainsi qu'il rendit le souffle.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 EmptySam 8 Sep 2007 - 20:08

mimi a écrit:

Un bel extrait : Il dit : "En vieillissant il devient de plus en plus difficile de s'arracher à la splendeur du paysage qu'on traverse. La peau usée par le vent et par l'âge, distendue par la fatigue et les joies, les différents poils, larmes, gouttes, ongles et cheveux qui sont tombés par terre comme des feuilles ou des brindilles mortes, laissent passer l'âme qui s'égare de plus en plus souvent à l'extérieur du volume de la peau. Le dernier envol n'est à la vérité qu'un éparpillement. Plus je vieillis, plus je me sens bien partout. Je ne réside plus beaucoup dans mon corps. Je crains de mourir quelque jour. Je sens ma peau beaucoup trop fine et plus poreuse. Je me dis à moi-même : Un jour, le paysage me traversera."


study drunken
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pascal Quignard - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Quignard
Revenir en haut 
Page 13 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 26 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pascal le coiffeur
» le nain jaune de pascal jardin
» laitages
» [88] Vosges
» pascal verheyden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: