Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pascal Quignard

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 27 ... 39  Suivant
AuteurMessage
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyMar 8 Jan 2008 - 1:04

Décidemment, Pascal Quignard est une vraie star chez les parfumés (229 réponses, ça doit être le record !).
Oserais-je avouer que je ne l'ai jamais lu ? Ben oui, c'est fait... Je me sens illettré, tout à coup.
Je crois qu'il ne me reste plus qu'une chose à faire : study
Reste à trouver par quoi je vais commencer...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyMar 8 Jan 2008 - 1:46

K a écrit:
Décidemment, Pascal Quignard est une vraie star chez les parfumés (229 réponses, ça doit être le record !).
Oserais-je avouer que je ne l'ai jamais lu ? Ben oui, c'est fait... Je me sens illettré, tout à coup.
Je crois qu'il ne me reste plus qu'une chose à faire : study
Reste à trouver par quoi je vais commencer...

Illettré...Sans doute pas...Tous les jours , on se sent illettré sur ce forum...mais nous sommes sur le bon chemin...Very Happy
Par quoi commencer avec Quignard?
Tu as l'embarras du choix...

Allez...comme ça...je te dis "Tous les matins du monde"...ou "Terrasse à Rome" (pour les romans)... " La haine de la musique" ou "Le sexe et l'effroi" dans les essais......
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyMar 8 Jan 2008 - 9:57

Coline:
Citation :
Allez...comme ça...je te dis "Tous les matins du monde"...

Je ne commencerais pas par là. N´as tu pas remarqué ce qui se passe quelquefois chez certains lecteurs qui ont procedé de cette manière? Il se produit un ancrage ( dans le passé) de l´auteur.

Ensuite quand ils lisent les Escaliers et Villa Amalia, et ils ne s´y retrouvent plus. C´est comme si le charme de la langue d´époque leur manquait.
Quand j´en prête un à un ami qui n´a encore rien lu de Quignard, c´est " Les escaliers".
Mais je dois te dire aussi, que très peu d´espagnols ont vu le film "Tous les matins", ce qui rend leur oreille beaucoup plus "indifférente" et completement ouverte à tous les titres. Dans leur tête, aucun titre ne prédomine.
Ce qui fait, que comme toujours, je ne peux parler que depuis ma perspective.
Pour répondre à ta question, Coline,
Citation :
La lecture de ce roman a-t-elle été agréable pour toi Swallow?
C´est bien par là que j´ai commencé ( Les escaliers de Chambord) ce fut le coup de foudre, et vous voyez bien où j´en suis study
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyMar 8 Jan 2008 - 11:15

swallow a écrit:
Quand j´en prête un à un ami qui n´a encore rien lu de Quignard, c´est " Les escaliers".
C´est bien par là que j´ai commencé ( Les escaliers de Chambord) ce fut le coup de foudre, et vous voyez bien où j´en suis study

En lisant mon commentaire,tu peux comprendre pourquoi je ne proposerais pas en premier Les escaliers de Chambord!
J'aurais peur de décourager à jamais le lecteur de lire Quignard...Very Happy

Je suis très contente que tu le défendes...Cela fait un juste milieu...content
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyDim 20 Jan 2008 - 23:48

Video Fr2, pascal Quignard et monique Atlan.
http://www.kewego.es/video/iLyROoaft_XW.html
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyLun 21 Jan 2008 - 11:27

swallow a écrit:
Video Fr2, pascal Quignard et monique Atlan.
http://www.kewego.es/video/iLyROoaft_XW.html

Merci Swallow!
ce document précieux "éclaire" pour nous la "Nuit sexuelle"...content
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyDim 27 Jan 2008 - 17:14

Parmi les genres littéraires abordés par Pascal Quignard n'oublions pas le conte...
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyMer 20 Fév 2008 - 18:01

Bon, je ne suis pas encore plongée dedans mais je viens d'acheter Le Salon Wurtemberg. Les vacances approchent...alors...le plouf dans les livres arrive !!! j'avoue que je suis totalement frustrée de lecture en ce moment Sad humeur tempsgris

Je n'ai pas encore vu de commentaires sur ce livre...

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyMer 20 Fév 2008 - 18:11

domreader a écrit:
Bon, je ne suis pas encore plongée dedans mais je viens d'acheter Le Salon Wurtemberg.

Je n'ai pas encore vu de commentaires sur ce livre...

Nous attendrons donc impatiemment le tien Domreader...Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyLun 3 Mar 2008 - 12:31

Pour découvrir La Main d'oublies de Sophie Nauleau, j'ai suivi le conseil de Coline et me suis d'abord consacrée à la lecture de Tous les matins du monde de Pascal Quignard.
Je reviens tout de suite sur ce livre. Je voulais juste raconter mon expérience jusqu'aujourd'hui avec cet auteur.
Je l'ai découvert il y a des années avec L'occupation américaine un vrai coup de coeur et à partir de ce livre, j'avais envie de découvrir TOUT de lui. Imaginez mon étonnement quand j'avais choisi comme prochaine lecture Terrasse à Rome. À ce moment je venais juste de reprendre la lecture en français, je ne pouvais à peine 'comprendre' ce qu'il voulait dire, je me retrouvais contre un mur.. et je me suis dit que c'était le mauvais livre pour continuer.. Le salon du Wurtemberg était une expérience similaire et j'ai donc remis cet auteur 'à plus tard'.
Avec son cycle Les ombres errantes et Villa Amalia je l'ai retrouvé après quelques années et depuis c'est un auteur qui est un de mes préféré.

En ce qui concerne Tous les matins du monde je crois que vous avez déjà tout dit - et je vais donc seulement prendre recours chez Sophie Nauleau pour emprunter ses mots de décrire Pascal Quignard, son écriture, son livre....


Citation :
Il n’était question que de viole, d’amour, de gaufrettes et de vin. L’écriture était encore plus belle et dépouillée que dans mon souvenir. Et elle me fit l’effet de ces fruits indéhiscents, amande fraîche si blanche une fois dégagée de sa peau et de sa verte écorce veloutée.
Citation :
« Je commence toujours par écrire trop puis je coupe, je taille de telle sorte qu’aucun livre n’excède trois cents pages. Ce travail de marqueterie est le moment que je préfère, dit-il à Catherine Argand. Évidemment, cela donne à mon style quelque chose de brusque, d’acharné plutôt que de dansant.
Citation :
Mais ce qui me grise par-dessus tout, c’est son penchant pour la dînette et le sucré.
On entend le secret dans sucré. Or il y a dans le sucre, raffiné par des moyens secrets, toute l’esthétique littéraire de Pascal Quignard. En effet, les raffineurs ne cherchent pas à rendre la substance plus pure mais plus fine, transformant « une masse vitreuse » en « cristaux sombres » pour recueillir enfin une « poudre clarifiée ». C’est le défi d’une écriture nette et luminescente, sans autre espoir que l’émotion.
Citation :
Tous les matins m’escorte où que je sois. Comme une belle histoire qui n’aurait pas de fin. Éparpillant les jours où la vie a des ailes.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyLun 3 Mar 2008 - 13:04

Tous les matins du monde de Pascal Quignard...et La main d'oublies de Sophie Nauleau...deux délices indissociables...et à mon avis incontournables...content
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyLun 3 Mar 2008 - 17:38

Ma soeur de 17 ans l'a lu pendant les vacances, elle a adoré :)
Elle s'intéresse beaucoup au siècle de Louis XIV et Marie-Antoinette, et je crois qu'elle n'a pas été déçue.
En espérant qu'elle en lise d'autres ... Very Happy

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyLun 3 Mar 2008 - 21:51

Fantaisie héroïque a écrit:
Ma soeur de 17 ans l'a lu pendant les vacances, elle a adoré :)
Elle s'intéresse beaucoup au siècle de Louis XIV et Marie-Antoinette, et je crois qu'elle n'a pas été déçue.
En espérant qu'elle en lise d'autres ... Very Happy
Wink
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyDim 9 Mar 2008 - 20:23

Le Salon du Wurtemberg
Pascal Quignard
Editions Folio - 433 p

Ca y est, j’ai enfin lu un livre de pascal Quignard, après tout le bien qu’on m’en avait dit ! Celui-ci date de 1986, et je crois que depuis son écriture a évolué. Peu importe…tout d’abord un mot (voire plus) du sujet. Un musicien et musicologue célèbre, retiré dans la maison familiale du Wurtemberg, à Bergheim revoit son passé, et plus précisément ce qui est au centre de son passé, une amitié, celle qu’il a eue avec Florent Seinecé. C’est à travers cette amitié morcelée, éclatée que viendront s’arranger les pièces du puzzle de sa vie, de son enfance à ses amours et enfin sa vieillesse.

Les deux hommes se rencontrent au régiment dans des circonstances amusantes, puisque tous deux sont dans une pièce sans se connaître et Seinecé se met à chantonner une ritournelle enfantine dans laquelle il butte toujours au même moment. Cela agace Charles Chenognes (notre narrateur) qui finit par intervenir et réparer l’erreur. Une ritournelle en entraînant une autre, les deux hommes deviennent rapidement inséparables. Florent est marié avec Isabelle et ils ont une petite fille Delphine. Charles fréquente le couple et aussi Melle Aubier, une demoiselle vieille France sans âge chez qui loge Florent. Melle Aubier est à la fois puérile, grave et un peu désuète dans ses propos, voici comment Charles fait sa connaissance un dimanche des Rameaux :
« Monsieur Chenogne, vous êtes le bienvenu. On dit que le buis bénit est préservatif du mauvais sort et des mauvais rêves mais, Dieu me confonde, Monsieur Chenogne (« Dieu me confonde ! » tel était le juron familier de Mademoiselle, excepté les jours de grande colère où elle se risquait à aboyer : « Nom d’un rat ! »), existe-t-il d’autres mauvais sorts que les mauvais rêves ? »
Ainsi est Melle Aubier chez qui les deux amis passent régulièrement les dimanches, et alors elle ne manque pas de leur faire un tour de chant….que tous trouvent d’ailleurs interminable. Mais elle représente une sorte de trait d’union entre tous ces êtres.
Après quelques années l’amitié des deux hommes sera secouée, déchirée car Charles va avoir une liaison avec Isabelle. Elle quittera Florent pour s’installer avec lui. Mais l’idylle ne durera pas, en attendant l’amitié est interrompue.
L’amitié des deux hommes est un fil que Quignard tire et qui amène d’autres souvenirs. L’un en appelle toujours un autre, c’est ainsi qu’on visite son enfance déchirée entre la France et l’Allemagne, et aussi entre deux langues. C’est aussi au détour d’un souvenir d’enfance qu’on aborde les femmes de la vie de Charles, celles qui ne font que passer, celles qui s’attardent. Dix ans passent ainsi et les deux hommes se retrouvent à l’initiative de Florent, et l’amitié revient toujours aussi forte ! C’est alors que Charles décide de racheter la propriété familiale de son enfance, comme si enfin la boucle était bouclée. Charles découvre même que Florent est remarié à une musicienne, une de ses anciennes élèves. La mort seule les séparera, et le vieux musicien, après mains lieux d’errance retournera à Bergheim dans la maison de famille.

J’ai aimé ce livre pour plusieurs raisons, tout d’abord ce style un peu précieux, un peu désuet, comme on écrivait au début du siècle. Il est carrément décalé avec l’histoire qui elle commence dans les années soixante. On a l’impression de lire une aventure qui se passe à la fin du 19ème siècle grâce à la musique des mots. Même les noms des personnages secondaires contribuent au trompe l’œil : Mme de Craupoids, Melle Lésour…Cela leur confère un aspect un peu suranné, un peu précieux, un peu intemporel. Mais ce qui m’a vraiment plu c’est la construction du livre, cette succession de souvenirs qui ne se suivent pas et pourtant s’appellent les uns les autres.
Le thème de l’amitié est superbement abordé ici, et je ne suis pas arrivée à considérer le fait que Charles trompe Florent avec sa femme comme une trahison. Les 2 hommes sont si inséparables qu’il est normal qu’ils en viennent à aimer la même femme, une extension de l’amitié en quelque sorte. C’est sans doute pour cela qu’ils se réconcilient ensuite, de façon si précautionneuse et si fébrile à la fois. Leur amitié est un point d’ancrage important dans la vie de Charles, c’est pour cela que les souvenirs du vieil homme sont agencés autour de cette affection intangible.

Il y a tant de choses que je ne mentionne pas tant ce roman est dense, j’ai l’impression de laisser beaucoup de côté, mais il vous restera le plaisir de les découvrir. (Je sais, je sais, c'est facile ça.....)

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 EmptyDim 9 Mar 2008 - 23:52

domreader a écrit:
Le Salon du Wurtemberg
Il y a tant de choses que je ne mentionne pas tant ce roman est dense, j’ai l’impression de laisser beaucoup de côté, mais il vous restera le plaisir de les découvrir. (Je sais, je sais, c'est facile ça.....)

Domrader merci pour ce généreux commentaire qui me motive pour lire un Quignard de plus:Le salon de Wurtemberg...content
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pascal Quignard - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Quignard
Revenir en haut 
Page 16 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17 ... 27 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pascal le coiffeur
» le nain jaune de pascal jardin
» laitages
» [88] Vosges
» pascal verheyden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: