Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pascal Quignard

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 29 ... 39  Suivant
AuteurMessage
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptySam 14 Fév 2009 - 22:03

Et il faut dire que Quignard est l´auteur rêvé des touche-à tout, de ceux qui ont tendance à se sentir rapidement enfermés dans un monde un peu clos, une histoire obsessive ou suffocante, un sujet géographiquement ou historiquement trop circonscrit, daté, ficelé.
Avec Quignard, comme tu le remarquais, Coline on peut se retrouver tous azimuts et l´espace d´un même roman, comme "Vie Secrète" entre les 3 génies du théâtre humain (Eschyle á Athènes, Shakespeare à Londres et Zeami à Kyoto), au Groenland avec Nukar le chasseur de phoques, avec Vivaldi qui meurt pauvre et oublié de tous alors qu´il a joué pour les rois, les papes et les princes, avec Stendhal à Civitavecchia ou Masaccio dans la Chapelle Brancacci de Florence.
Pour les claustrophobes (comme moi) sa lecture n´est que portes ouvertes sur tout, le tout en brassant l´amour, l´adultère, le secret et les silences, et jamais de manière conventionnelle ni prédicible, c´est une lecture si vivifiante, c´est comme respirer le grand-vent du large!
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptySam 14 Fév 2009 - 23:14

swallow a écrit:

Avec Quignard, comme tu le remarquais, Coline on peut se retrouver tous azimuts et l´espace d´un même roman, comme "Vie Secrète" entre les 3 génies du théâtre humain (Eschyle á Athènes, Shakespeare à Londres et Zeami à Kyoto), au Groenland avec Nukar le chasseur de phoques, avec Vivaldi qui meurt pauvre et oublié de tous alors qu´il a joué pour les rois, les papes et les princes, avec Stendhal à Civitavecchia ou Masaccio dans la Chapelle Brancacci de Florence.
Pour les claustrophobes (comme moi) sa lecture n´est que portes ouvertes sur tout, le tout en brassant l´amour, l´adultère, le secret et les silences, et jamais de manière conventionnelle ni prédicible, c´est une lecture si vivifiante, c´est comme respirer le grand-vent du large!

Oui, tout cela et plus encore...
Le cheminement de sa pensée sur lequel il nous entraîne!...Il pense en écrivant...
On se dit "plus qu'un paragraphe et puis j'arrête"...mais il nous tient en haleine...et il nous emmène toujours plus loin...
Cet auteur est un génie!

J'aime beaucoup lorsque Swallow se met à parler de Quignard... content

Oui, lisez Quignard...Lisez aussi ses essais...

" Il y a de nombreux virtuoses qui ne font que reproduire ce qui est attendu d'eux. Ce sont ceux que le public préfère à juste titre, puisqu'en les approchant ceux qui les recherchent reçoivent ce qu'ils attendent. Ce sont les spectacles les plus fastidieux et les plus inutiles.
[...] Mais il y en a quelques uns qui recommencent à zéro la partition et pour qui une ouverture n'est pas un savoir, ne sait plus rien, mais ouvre. La partition surgit sous leurs yeux et ces musiciens ferment les yeux. Ils l'éprouvent. alors quelque chose d'inouï en elle, à un moment d'elle, surgit soudain.
[...] Dans les contes anciens, la musique sidère même l'instrument."


" Il y a plus nu que la nudité. C'est l'angoisse. L'angoisse qui déchire soudain un regard me fait l'impression, quand elle surgit soudain et monte dans ce corps, d'une nudité plus impudique que la nudité elle-même. Parce que la nudité dévoile le corps tandis que l'angoisse dévoile l'identité et, derrière l'identité, son absence d'enracinement dans le corps.
L'angoisse est la seule nudité impudique de l'humanité.
Tout le reste est
denudatio"
(Vie secrète)
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyDim 15 Fév 2009 - 0:33

coline a écrit:

L'angoisse est la seule nudité impudique de l'humanité.
Tout le reste est [/i]denudatio"
(Vie secrète)

Cette notion de l'angoisse "nue" m'évoque un ouvrage que j'avais lu il y a quelques temps "Le courage d'être" de Paul Tillich (écrivain et théologien) qui a tout un chapitre intitulé "être, non être et angoisse" qui est une analyse des différents types d'angoisse de l'être humain (il en dénombre 3): l'angoisse du destin et de la mort (peur de la mort), l'angoisse du vide et de la perte du sens (peur de l'absurde) et l'angoisse de la culpabilité et de la condamnation (angoisse de condamnation). Il y développe le concept d'"angoisse nue" dont je ne me souviens plus très bien la définition. Il faudrait que je relise ce passage. Quignard s'en est peut-être inspiré ou alors ils ont les mêmes sources.

Pascal Quignard - Page 20 51rtwp10

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyDim 15 Fév 2009 - 21:25

Marko a écrit:
coline a écrit:

L'angoisse est la seule nudité impudique de l'humanité.
Tout le reste est [/i]denudatio"
(Vie secrète)

Cette notion de l'angoisse "nue" m'évoque un ouvrage que j'avais lu il y a quelques temps "Le courage d'être" de Paul Tillich (écrivain et théologien) qui a tout un chapitre intitulé "être, non être et angoisse"

Ce que Pascal Quignard dit de l'angoisse qui mettrait à jour la "nudité" s'inscrit dans une opposition qu'il fait entre nudité et denutatio :

"Où se trouve la nudité? Elle ne réside pas dans le corps nu puisqu'elle s'est perdue sur la peau des hoimmes. La nudité est à la fois dans le secret des gestes les plus personnels ou des particularités les plus personnelles, dans leur émission, dans ce qu'on ignore.
La nudité est rare."

"Culturels, éduqués, élevés, parlants, nous ne sommes plus nus. Le voudrions-nous, nous ne pouvons plus être nus.
Mais nous pouvons nous dénuder."

"L'humanité est la seule espèce animale pour laquelle la nudité est denudatio."
Revenir en haut Aller en bas
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyLun 16 Fév 2009 - 12:37

C'est la troisième fois que je tente de lire "Terrasse à Rome" et je ne suis toujours pas parvenue à le terminer. Quelque chose m'arrête : je me sens mal dans ce livre. Il doit certainement réveiller des angoisses très enfouies.
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyLun 16 Fév 2009 - 12:42

Eve Lyne a écrit:
C'est la troisième fois que je tente de lire "Terrasse à Rome" et je ne suis toujours pas parvenue à le terminer. Quelque chose m'arrête : je me sens mal dans ce livre. Il doit certainement réveiller des angoisses très enfouies.

Eve Lyne...abandonne!... Il y a tant à lire en se faisant plaisir... content
Les ouvrages de Pascal Quignard nous font plonger en nous-mêmes, c'est certain...
Revenir en haut Aller en bas
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyLun 16 Fév 2009 - 12:56

coline a écrit:
Eve Lyne...abandonne!... Il y a tant à lire en se faisant plaisir... content
Les ouvrages de Pascal Quignard nous font plonger en nous-mêmes, c'est certain...

Je vais suivre ton judicieux conseil et laisser tomber. Je tenterai d'ici quelques mois de le relire. Je peine rarement à terminer un livre. Ce livre m'intéresse, mais voilà... il me fait peur. Lire Quignard c'est certainement réveiller l'inconscient dans ce qu'il a parfois de plus pénible.
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyMar 17 Fév 2009 - 17:48

Eve lyne :
Citation :
Lire Quignard c'est certainement réveiller l'inconscient dans ce qu'il a parfois de plus pénible.
L´inconscient, parlons-en, puisque nous y voici: dépassons ce qui traîne partout et se répète à l´infini et de manière stéréotypée dans les manuels et la littérature, je vous livre la splendide définition de Quignard, souple et spacieuse, amassant les races et englobant géographies, territoires, réunissant passé et présent, bref tout ce qui peut faire tronc jusqu´à se confondre et s´enchevêtrer.

"Ce que les modernes appellent l´inconscient, qui n´est qu´un mot récent pour dire l´animalité qui fait souche ainsi que la révision du corps par les rêves chez les homéothermes" Pascal Quignard," Le sexe et l´effroi". chap. IX- Pasiphaé et Apulée
Quignard fait trembler tous les concepts, les acquis, les systèmes, et les mots, c´est un inquiéteur, un empêcheur de tourner en rond...
Chez lui, les idées circulent et bouillonnent et ne stagnent jamais. Tout concept autorisé est immédiatement secoué, ragaillardi. et vivifié. J´adore son agitation et son acharnement.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyMar 17 Fév 2009 - 19:01

swallow a écrit:

"Ce que les modernes appellent l´inconscient, qui n´est qu´un mot récent pour dire l´animalité qui fait souche ainsi que la révision du corps par les rêves chez les homéothermes" Pascal Quignard," Le sexe et l´effroi". chap. IX- Pasiphaé et Apulée

Excellente définition, littéraire, même si elle correspond peut-être davantage à ce que les psychanalystes auraient nommé le "ça" qui n'est qu'une des strates de l'inconscient avec le Moi et le Surmoi dans la théorie freudienne (2e topique).

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyMar 17 Fév 2009 - 19:39

Marko a écrit:
swallow a écrit:

"Ce que les modernes appellent l´inconscient, qui n´est qu´un mot récent pour dire l´animalité qui fait souche ainsi que la révision du corps par les rêves chez les homéothermes" Pascal Quignard," Le sexe et l´effroi". chap. IX- Pasiphaé et Apulée

Excellente définition, littéraire, même si elle correspond peut-être davantage à ce que les psychanalystes auraient nommé le "ça" qui n'est qu'une des strates de l'inconscient avec le Moi et le Surmoi dans la théorie freudienne (2e topique).

Les qualités littéraires des essais de Pascal Quignard donnent (un peu) accès à ces notions lorsqu'on ne les a pas étudiées.
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyMar 17 Fév 2009 - 20:30

coline a écrit:

Les qualités littéraires des essais de Pascal Quignard donnent (un peu) accès à ces notions lorsqu'on ne les a pas étudiées.

Et il en donne une vision tellement plus imagée! Je préfère la littérature aux manuels de psychologie.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyMar 17 Fév 2009 - 20:31

Vie secrète

En 1997, à la suite d’une hémorragie, Pascal Quignard est hospitalisé d'urgence. Cette expérience lui inspire Vie secrète.
Dans sa prose poétique, c’est une méditation sur l’amour bâtie sur des fragments autobiographiques où le discours se base également sur l'étymologie.

"Meurtrière est ce livre sur une part confuse de ma vie.
Certains trouveront sans importance, et négligeable, qu’un homme écrive sur ce qu’il entend par amour.(…] Ce contact avec l’autre monde que soi représente une expérience plus riche qu’une fortune lentement et résolument amoncelée. Ce toucher aboutit à une métamorphose qui malmène plus profondément l’identité personnelle que le rôle qu’un homme a pu jouer dans la société où son travail l’a introduit. »


Pascal Quignard se tourne toujours vers la scène primitive, la scène de notre conception qui nous hante.
"Nous sommes venus d'une scène où nous n'étions pas. L'homme est celui à qui une image manque" écrivait-il dans Le sexe et l'effroi. En elle l’amour prend sa source explique-t-il dans Vie secrète.
« Le coup de foudre prend sa source dans l’image invisible qui hante au fond de la vision et nous renverse en elle jusqu’à en renouveler l’étreinte d’où nous venons. »

Il dit l’importance dans l’amour de la trace en nous du « corps un » ((mère-enfant).
"Il y a un ancien amour. L'ancien amour se tient au fond de l'amour. »
« Amor est un mot qui dérive de amma, mamma, mamilla. L’amour est un mot proche d’une bouche qui parle moins qu’elle ne tète encore spontanément en avançant ses lèvres dans la faim. »


J’ai choisi quelques extraits (en désordre) :

« Le coup de foudre dans la nature tue les foudroyés et les dévêt.
Ainsi des amants. »

« Qu’est-ce que l’amour ? Ce n’est pas l’excitation sexuelle. C’est le besoin de se trouver tous les jours dans la compagnie d’un corps qui n’est pas le sien.
Dans l’angle de son regard.
A portée de sa voix ( à portée même imaginaire).
[…] La violence dévastatrice de la découverte d’un amour : un autre a envahi le coeur, le besoin de lui est plus obsédant que soi et plus puissant que la volonté.
[…] J’use du mot de besoin à dessein car il ne s’agit pas d’un manque ; il s’agit d’une force qui tire la présence à elle. »

« Les amoureux, les amants, les époux ne désignent pas les mêmes êtres humains. L’amour s’oppose à la fois à la sexualité et au mariage. L’amour ressortit au vol et non pas à l’échange social. »

«…la première attache au regard de la mémoire dans l’amour véritable[…] est la voix.
La voix bien plus que les traits du visage, les attributs, l’odeur, les marques sociales, la richesse, etc…
La voix et ce qu’elle contient (la parole).
[…]Curieusement il me semble qu’on peut dire : être touché par la voix est l’amour. »

« Même à lui-même celui qui aime ne sait pas confier ce qu’il éprouve. »

« Nous devenions des mensonges à force de prétendre être sincères.
[…) Le langage rend impatient de parler. Il cherche l’ascendant. Sa fonction est le dialogue et le dialogue, quoi qu’on dise de nos jours, c’est la guerre. C’est une guerre verbale à la place d’un duel physique.
Les chefs ont toujours plus que tout aimé le langage.
(.. ;] Qui échappe au malheur d’un mot de trop ?
[.. ;]Le bavardage tord la réalité dans le langage et peu à peu ladéracine et l’oublie.
[…] Le silence permet d’écouter et de ne pas occuper l’espace qu’il laisse nu dans l’âmede l’autre.
Seul le silence permet de contempler l’autre.»

"L'amour est la relation sans merci. Rien ne l'exaucera. Aucune paix ne l'attend".

« Dans l’amour le choix est toujours le plus simple : ou je suis aimé ou je meurs. »

"Pourquoi l'amour ne s'éprouve-t-il que dans la violence de sa perte? Parce que sa source est l'expérience de la perte. Naître, c'est perdre sa mère."

« Rien n’abaisse et n’avilit comme n’être plus aimé. »

« Je sais que je ne l’ai pas possédée car on ne possède rien quand on possède une femme. On ne pénètre rien en pénétrant une femme. Je sais que je ne l’ai pas comprise quand je la serrais dans mes bras. Mais je l’aimais. »


C'est... grandiose!...aime
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyMar 17 Fév 2009 - 20:35

Marko a écrit:
coline a écrit:

Les qualités littéraires des essais de Pascal Quignard donnent (un peu) accès à ces notions lorsqu'on ne les a pas étudiées.

Et il en donne une vision tellement plus imagée! Je préfère la littérature aux manuels de psychologie.

Tu as la chance de pouvoir aborder les deux...Je dois me...contenter ...de Pascal Quignard... content
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptySam 21 Fév 2009 - 7:39

Effectivement, Marko, il y a similitude avec le "Çà" et ce que Quignard entend par « Inconscient ».

On pourrait dire que chez QUIGNARD les 3 forces motrices Moi/Surmoi/Çà n´entrent pas en conflit. Comme s´il aplatissait ces 3 strates ( pour reprendre le mot employé par Marko) l´une sur l´autre, comme s´ils les compilait sans hiérarchie ni échelle de valeurs. Il ne cherche trop pas à les différencier à la manière de la psychologie classique.
Il trouve toujours moyen de s´affranchir de toute construction offcielle ou admise.
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 EmptyVen 27 Fév 2009 - 11:31

J'ai lu récemment mon deuxième Quignard : La haine de la musique. Ce livre se compose de fragments, sortes d'essais où Quignard réfléchit à la notion de musique, à son importance au fil des siècles (il aborde notamment l'antiquité et analyse la présence de la musique dans les récits d'Ovide ou d'Homère); mais les textes ne suivent pas un ordre spécifiquement chronologique, aussi on peut les lire dans le désordre sans aucun problème. Le texte où il dit qu'il ne souhaitera aucune musique lors de son enterrement mais seulement du silence ("On m'aura dit adieu si on s'est tu"), m'a marquée.

"Les émissions de la télévision s'intéressent aux écrivains comme les fils à haute tension s'intéressent aux oiseaux : C'est-à-dire, à la fois, par hasard et pour les tuer" (pp.276-277).

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Contenu sponsorisé




Pascal Quignard - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 20 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Quignard
Revenir en haut 
Page 20 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 29 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pascal le coiffeur
» le nain jaune de pascal jardin
» laitages
» [88] Vosges
» pascal verheyden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: