Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Pascal Quignard

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 31 ... 39  Suivant
AuteurMessage
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 13:15

Et oui, Lucretuis, peut-être la journaliste de Telerama se fouvoie-t-elle un peu, partagée entre l´idée qu´il faudrait être un "esprit de foi" pour bien lire Saint-Augustin, pour pouvoir parler de l´Enfer, de la Bible ou du Paradis, et puis le constat que Quignard, qu´il questionne les mythes, initie son lecteur à un voyage orphique vers le monde des morts, interroge Pascal ou Saint-Augustin, ou considère le domaine amoureux comme presque sacré, il le fait à merveille..
C´est toujours la tendance actuelle, de prétendre fournir la réponse avant même que le lecteur ( dans ce cas de Telerama) ne se pose la question. "Barrières protectrices", dirait Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 16:52

Pascal Quignard sera l'invité de la grande librairie ce soir sur France 5. ( 20h35 )
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 17:22

Armor-Argoat a écrit:
Pascal Quignard sera l'invité de la grande librairie ce soir sur France 5. ( 20h35 )

It is THE bonne nouvelle du soir!...Merci de l'info...J'espère que l'animateur ne va pas trop lui couper la parole... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 22:29

J'ai vu l'émission. François Busnel est vraiment grotesque, avec son perpétuel sourire niais, et son agitation d'histrion. Le face à face avec Quignard, qui est son exact opposé, avai quelque chose de comique. Avec Finkielkraut c'était un peu du même ordre. Quand l'un des deux déplorait la jovialité perpétuelle et superficielle, j'avais le curieux sentiment qu'ils pensaient très fort à l'animateur en face. À la fin on avait presque l'impression que toute l'émission virait à une moquerie implicite et mordante de ce pauvre Busnel, qui ne cessait de s'enfoncer par ses questions idiotes.


Dernière édition par Lucretius le Jeu 10 Sep 2009 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://interlibros.over-blog.com/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 22:45

Lucretius a écrit:
J'ai vu l'émission. François Busnel est vraiment grotesque, avec son perpétuel sourire niais, et son agitation d'histrion. Le face à face avec Quignard, qui est son exact opposé, avec quelque chose de comique. Avec Finkielkraut c'était un peu du même ordre. Quand l'un des deux déplorait la jovialité perpétuelle et superficielle, j'avais le curieux sentiment qu'ils pensaient très fort à l'animateur en face. À la fin on avait presque l'impression que toute l'émission virait à une moquerie implicite et mordante de ce pauvre Busnel, qui ne cessait de s'enfoncer par ses questions idiotes.
Je suis d'accord. J'ai bien aimé le "Que cherchez-vous à me faire dire ?" de Quignard. Ces façons de poser des questions qui donnent déjà la réponse que l'animateur attend, c'est pénible. Et puis, il y avait des questions stupides, auxquelles il était impossible de répondre (et auxquelles Quignard n'a pas tenté de répondre).
Mais le plus pénible, c'est que Busnel n'écoute souvent même pas la réponse, le développement : il doit déjà poser la question suivante, il interrompt donc son invité. Souvent, je voudrais écouter la fin de la phrase, la fin du développement, eh bien non. Et puis, s'il cessait d'utiliser la brosse à reluire, ça serait bien, aussi. J'ai oublié de mettre mes chaussures devant la télé, dommage, elles seraient toutes brillantes, maintenant.
Enfin, c'était intéressant grâce à Quignard, et malgré Busnel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 22:53

Le plus ennuyeux était la manière dont il employait le nom "Quignard" comme une marque. Cela donnait des expressions du genre 'l'écriture Quignard", comme d'autres auraient dit "l'effet Kiscool". J'ai bien aimé la question finale qui était du genre "Finkielkraut, en deux mots, que vous a apporté la littérature?"

Finkielkraut, normalement très à l'aise dans la parole :
...
beehhh
...
Mais comment voulez vous que je réponde à une question pareille?

Sinon malgré cet énergumène, l'émission était effectivement intéressante par moments.
Revenir en haut Aller en bas
http://interlibros.over-blog.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 23:25

Finkielkraut, quand on l' a entendu une fois, c' est déjà une fois en trop, mais en plus, il fait sa tournée des plateaux et déjà on proclame partout
que son livre en tete des ventes.

Quel argument !

Quignard c' est autre chose, qu' on l' aime ou pas, c' est un écrivain !
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyJeu 10 Sep 2009 - 23:56

Lucretius a écrit:
À la fin on avait presque l'impression que toute l'émission virait à une moquerie implicite et mordante de ce pauvre Busnel, qui ne cessait de s'enfoncer par ses questions idiotes.

J'ai eu le même sentiment...Bien fait pour lui!... diablotin
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyVen 11 Sep 2009 - 0:00

eXPie a écrit:
Lucretius a écrit:
J'ai vu l'émission. François Busnel est vraiment grotesque, avec son perpétuel sourire niais, et son agitation d'histrion. Le face à face avec Quignard, qui est son exact opposé, avec quelque chose de comique. Avec Finkielkraut c'était un peu du même ordre. Quand l'un des deux déplorait la jovialité perpétuelle et superficielle, j'avais le curieux sentiment qu'ils pensaient très fort à l'animateur en face. À la fin on avait presque l'impression que toute l'émission virait à une moquerie implicite et mordante de ce pauvre Busnel, qui ne cessait de s'enfoncer par ses questions idiotes.

Je suis d'accord. J'ai bien aimé le "Que cherchez-vous à me faire dire ?" de Quignard. Ces façons de poser des questions qui donnent déjà la réponse que l'animateur attend, c'est pénible. Et puis, il y avait des questions stupides, auxquelles il était impossible de répondre (et auxquelles Quignard n'a pas tenté de répondre).
Mais le plus pénible, c'est que Busnel n'écoute souvent même pas la réponse, le développement : il doit déjà poser la question suivante, il interrompt donc son invité. Souvent, je voudrais écouter la fin de la phrase, la fin du développement, eh bien non. Et puis, s'il cessait d'utiliser la brosse à reluire, ça serait bien, aussi. J'ai oublié de mettre mes chaussures devant la télé, dommage, elles seraient toutes brillantes, maintenant.
Enfin, c'était intéressant grâce à Quignard, et malgré Busnel.

Tutafé d'accord avec vous les gars...
Revenir en haut Aller en bas
Lucretius
Envolée postale


Messages : 138
Inscription le : 19/01/2009

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyVen 11 Sep 2009 - 0:23

bix229 a écrit:
Finkielkraut, quand on l' a entendu une fois, c' est déjà une fois en trop, mais en plus, il fait sa tournée des plateaux et déjà on proclame partout
que son livre en tete des ventes.

Quel argument !

Quignard c' est autre chose, qu' on l' aime ou pas, c' est un écrivain !

Finkielkraut n'est pas un génie de la pensée, mais je ne le trouve pas méprisable pour autant. Il a un certain talent de polémiste, et ce qu'il dit peut être très pertinent. En tout cas, il s'exprime avec aisance et sans faute, ce qui n'était pas le cas d'Orsenna. Et à côté de Busnel, il avait vraiment l'air d'un génie. Mais sinon, oui, je pense que Quignard restera plus longtemps dans les mémoires.
Revenir en haut Aller en bas
http://interlibros.over-blog.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyVen 11 Sep 2009 - 0:33

Lucretius a écrit:
je pense que Quignard restera plus longtemps dans les mémoires.

A ceux qui cherchent où sont les grands auteurs français d'aujourd'hui...
Revenir en haut Aller en bas
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Requiem   Pascal Quignard - Page 23 EmptyMar 5 Jan 2010 - 10:59

Sur Radio-France, retransmission Vendredi 8 Janvier 20 heures.
LANCINO/QUIGNARD.
http://www.lancino.org/catalogueF/requiem-doc.htm
Revenir en haut Aller en bas
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyMer 6 Jan 2010 - 20:13

Quignard a écrit le texte de ce Requiem donné en création mondiale vendredi soir à la salle Pleyel. Veinards ces parisiens!

Citation :
Tout est réuni pour faire de cette création un événement : dans la lignée du War Requiem de Britten, Lancino promet une partition aux vastes proportions pour chœur, solistes et grand orchestre, qui respecte la balance voulue par Quignard entre forces athées et forces religieuses.

Citation :
REQUIEM - Thierry Lancino / Pascal Quignard
Type :
Musique/Arts - Concert
Réseau :
Mondial
Date :
vendredi 8 janvier 2010
Heure :
20:00 - 23:00

Lieu :
Salle Pleyel - 252, rue du faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris
Description
REQUIEM

THIERRY LANCINO, musique
PASCAL QUIGNARD, texte

Création Mondiale Salle Pleyel
Concert le vendredi 8 janvier 2010 20h

pour 4 solistes, grand chœur et orchestre
ELIAHU INBAL, direction

Heidi Grant Murphy, soprano - Nora Gubisch, mezzo-soprano
Stuart Skelton, ténor - Nicolas Courjal, basse
Chœur et Orchestre Philharmonique de Radio France
Matthias Brauer, chef de chœur

Salle Pleyel - 252, rue du faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyMer 6 Jan 2010 - 20:21

swallow a écrit:
Sur Radio-France, retransmission Vendredi 8 Janvier 20 heures.
LANCINO/QUIGNARD.
http://www.lancino.org/catalogueF/requiem-doc.htm

Dès l’origine, j’ai pensé que le «livret» devait mettre en vis à vis la liturgie et d'autres textes, à partir de ces mots terribles : «Dies irae, dies illa, teste David cum Sibyla», c’est-à-dire : «Jour de colère que ce jour-là, tel qu’en témoignent David et la Sibylle». Il fallait un poète, un penseur, qui pût mettre en forme un pareil ensemble et l'articuler. Le nom de Pascal Quignard m’est naturellement venu à l’esprit. Nous ne nous connaissions pas. Je lui ai écrit et il m'a répondu avec passion. Il a su trouver l'équilibre entre ces deux aspects du sacré, entre la liturgie et sa propre réflexion athée. Son texte se mêle à cette liturgie. Il vient l’interroger, la défier, l’opposer. Il est écrit en français et ses répons sont en latin et en grec. Pascal Quignard a su élever cette vision à un niveau supérieur. Il sait aborder cette réflexion spirituelle, ce questionnement d’ordre universel, avec une extrême profondeur et une subtile beauté.
(Thierry Lancino)


Marko a écrit:
Quignard a écrit le texte de ce Requiem donné en création mondiale vendredi soir à la salle Pleyel. Veinards ces parisiens!
Ouaih...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 EmptyLun 18 Jan 2010 - 0:39

La barque silencieuse

Pascal Quignard continue l'exploration de l'au-delà avec le tome 6 de Dernier royaume qu’il a intitulé : La Barque silencieuse.
« Saint Augustin dans ses Confessions exprime son trouble face à la vie prénatale et à la violence sexuelle. C'est l'un des plus grands livres qui soient parmi ceux consacrés au temps. Et c'est d'ailleurs en référence à son évocation d'un premier monde, obscur, liquide, que j'ai choisi d'appeler cette somme « Dernier royaume ». C'est une façon substantielle de dire que le second monde est le dernier, qu'il n'y a pas d'autre vie. Car la mort n'est pas une vie. »

Dernier Royaume est une œuvre qui comportera sans doute autant de volumes qu’il aura le temps d’en écrire. Les cinq premiers volumes s'intitulent Les Ombres errantes, Sur le jadis et Abîmes ( publiés en 2002), Les Paradisiaques et Sordidissimes (2005).
Les Ombres errantes reçut le prix Goncourt en 2002.

Pascal Quignard revient dans La barque silencieuse à la quête des origines qui l’obsède : origines de l'homme, de la vie …. Ce qu'il nomme « le jadis » heureux, que perd l’homme à sa naissance.

« Nous emportons avec nous lorsque nous crions pour la première fois dans le jour la perte d'un monde obscur, aphone, solitaire et liquide. Toujours ce lieu et ce silence nous seront dérobés. Toujours une caverne noire, des voies souterraines, des ombres avant soi, des sombres bords, une rive trempée hantent l'âme des hommes partout. Tous les vivipares ont leur tanière. C'est l'idée d'un lieu qui ne serait pas mien mais moi en personne. »

Tel est le premier royaume.

« Tout destin humain est : l'inconnu de la mise au monde confié à l'inconnu de la mort. »

Il s’intéresse à la mort. Il interroge sur le sujet la littérature et les mots…
“Dans la littérature quelque chose résonne de l'autre monde. Quelque chose se transmet du secret.”

« En chinois Lire et Seul sont des homophones.
Seul avec le Seul.
Ouvrant un livre il ouvrait sa porte aux morts et il les accueillait Il ne savait plus s’il était sur terre. »


Et puis il écrit, comme il vit, sur des «Champs magnétiques où sont jetées les limailles des aventures, des chagrins, des hasards, des épisodes, des fragments, des blessures.»

"On écrit pour des yeux perdus. On peut aimer les morts. J’aimais les morts. Je n’aimais pas la mort chez les morts. J’aimais la crainte qu’ils en avaient eue. »

« J’aurais passé ma vie à chercher des mots qui me faisaient défaut. Qu’est-ce qu’un littéraire ? Celui pour qui les mots défaillent, bondissent, fuient, perdent sens. »

Et ce qu’il écrit dans ces différents volumes de Dernier royaume ne se donne pas au lecteur en une seule fois : ce dernier est appelé à revenir, à méditer, à rechercher, à réfléchir…

«Lire est une expérience qui transforme de fond en comble ceux qui vouent leur âme à la lecture. Il faut serrer les vrais livres dans un coin car toujours les vrais livres sont contraires aux mœurs collectives. »

Les livres de Pascal Quignard sont de ceux-là…Je ne partage pas forcément tous ses points de vue mais ils m’ouvrent des horizons, m’interrogent, et sans aucun doute me « transforment »…

La barque silencieuse est le livre d’un érudit athée : «Celui qui vit sans dieux, dont l'âme est sans foi, dont la conscience est exempte de peur, dont les moeurs ne s'appuient pas sur des rites, dont la pensée est sauve de toute référence à dieu, diable, démon, hallucination, amour, obsession, dont la mort est accessible à l'idée de suicide, dont l'après-mort est néant».

Pour Pascal Quignard, «L’athéisme est une guerre». C’est une liberté. Dans La barque silencieuse il dit que la liberté doit résider jusque dans la « possibilité du mourir », la possibilité de choisir sa mort, de « quitter le groupe », c’est l’ultime liberté.

«Les pays chrétiens interdisent le suicide comme irréligieux. Les Etats démocratiques le blâment comme une lâcheté. Les sociétés psychiatriques le soignent comme une maladie. Les civilisations anciennes en louaient le courage.»

Comme dans les autres volumes de Dernier royaume, l’auteur est allé nourrir sa réflexion dans la mythologie, chez les Chrétiens, Saint Augustin, en Orient dans les contes, chez les philosophes et les auteurs classiques, Socrate, Pline ou Cicéron, dans les anecdotes historiques, dans l’étymologie, dans sa propre mémoire d’enfance ou de lectures .

Le résultat de sa quête : une juxtaposition de fragments très divers, 86 au total, plus ou moins complexes, et dont certains sont d’une très grande beauté .

«Le vent du large souffla brusquement sur nous à l’instant où nous fûmes parvenus en haut de la falaise. Le bleu du ciel gagnait les habits des hommes, de nous tous qui nous tenions penchés en avant, regardant la grève en contrebas, la barque qui venait silencieusement vers l’île, penchés au-dessus de la paroi de tuf qui s’était effritée sur la grève noire. C’était d’une extraordinaire beauté. »

PS : La métaphore de la barque était présente dans d’autres ouvrages de Pascal Quignard, et notamment dans Tous les matins du monde .
D’ailleurs l’on retrouve ici :
"Il n’y a pas deux aubes. Tous les matins du monde sont sans retour. Il n’y a pas deux nuits. Chaque nuit est le fond de l’espace en personne. Il n’y a pas deux fleurs, deux rosées, deux vies. Il faut dire à tout instant : Toi. IL faut dire à tout ce qui vient : Arrive."



« Tout homme est une citadelle remplie de tyrans qu’il faut faire sauter ».

Faut-il le préciser? J'ai adoré!... content
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pascal Quignard - Page 23 Empty
MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Pascal Quignard - Page 23 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Quignard
Revenir en haut 
Page 23 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24 ... 31 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pascal le coiffeur
» le nain jaune de pascal jardin
» laitages
» [88] Vosges
» pascal verheyden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: