Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pascal Quignard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 39  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Mer 27 Juin 2007 - 0:43

Chatperlipopette a écrit:
Troglodyte, as-tu lu "Carus"? Je crois que c'est un de ses ouvrages le plus atypiques, d'après ce que j'ai pu en déduire en lisant les échanges.
"Carus" est le premier Quignard que j'ai lu. Et j'ai empruné à la bibli "Les ombres errantes", que je lirai prochainement.
Je suis une néophyte dans l'univers Quignard Embarassed

Chatperlipopette, avec Les ombres errantes, tu as choisi ce que je considère comme l'un des bouquins les plus inaccessibles de Quignard...Fatiguant d'érudition...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Mer 27 Juin 2007 - 0:49

troglodyte a écrit:
. M. Quignard, ce malheureux, est obligé par une force obscure de fouetter son lecteur, de déverser sur sa face ahurie des louches de puanteur, de le plonger dans des miasmes obscènes.
. . Lire Quignard est une expérience masochiste.

Je trouve que tu lui fais un procès injuste, ton jugement est vraiment excessif et s'applique assez peu à l'oeuvre de Quignard...
Je sais bien que tu aimes provoquer et il faudrait que je te réponde un tantinet...Mais il est tard, je viens de jouer et je remets ça tous les soirs cette semaine...Pas trop disponible pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Mer 27 Juin 2007 - 12:19

Oh làlàlà Coline, tu me fous la trouille d'un coup! Peut-être que je ne vais le dire à la lecture de ton commentaire Crying or Very sad Bon, je vais quand même tenter le coup mais je ne vais pas m'acharner non plus.
Je vais faire des cauchemars c'est sûr... affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Mer 27 Juin 2007 - 13:06

Chatperlipopette a écrit:
Oh làlàlà Coline, tu me fous la trouille d'un coup! Peut-être que je ne vais le dire à la lecture de ton commentaire Crying or Very sad Bon, je vais quand même tenter le coup mais je ne vais pas m'acharner non plus.
Je vais faire des cauchemars c'est sûr... affraid

Ce n'est pas pour te décourager Chaperlipopette que je t'ai dit cela...Mais plutôt te dire que pour aimer Quignard, il vaudrait mieux ne pas enchaîner avec ce livre-là...Tu as déjà lu en premier un texte difficile ...
Il me semble que d'autres sont plus plaisants et abordables...Mais j'ai peut-être tort de donner mon point de vue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
troglodyte
Main aguerrie


Messages : 342
Inscription le : 26/05/2007
Age : 46
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Mer 27 Juin 2007 - 19:08

. . Chatperlipopette, voici ceux que j'ai lus :

Les Ombres errantes
Vie secrète
Le Sexe et l'effroi
Tous les matins du monde
La Frontière
Terrasse à Rome

. . C'est bien peu par rapport à tout ce qu'il a écrit mais c'est suffisant pour comprendre que nous avons affaire à un détraqué dans la droite descendance du marquis de Sade. Seulement, Quignard aime à se cacher dans l'ombre, tel un Gollum dans son lac souterrain. Autant Donatien Alphonse François était un animal à sang chaud qui se régalait à étaler sa verve lubrique et sa verge colérique aux yeux de tous, ce qui lui valut des emprisonnements, autant Pascal ne laisse entrevoir sa perversion que lors de subtils et brefs éclats de ses écailles visqueuses, mais justement, puisque ces éclats sont fugaces et qu'ils ont pour toile de fond la grande obscurité moite de l'érudition troublée de distortion syntaxique, ils en choquent d'autant plus le lecteur attentif. C'est un peu comme si l'on vous offrait une belle boîte enrobée d'un beau papier au son subtil et doux, contenant une soie magnifique et parfumée délicatement, que vous écartez légèrement afin de ne pas en briser le contenu mystérieux, un peu fébrile, le coeur battant chamade tandis que l'intellect inassouvi désire ardemment connaître le cadeau, et d'un coup tombe de la boîte une main tranchée, les ongles terreux, l'épiderme boursouflé des larves d'insectes qui grouillent en dessous. Cette putréfaction, c'est l'essence même de l'oeuvre quignardesque : et croyez-moi, je n'ai eu d'affection pour aucun de ses personnages de fiction. Tandis qu'en lisant d'autres auteurs il m'arrive de verser une larme d'empathie pour les personnages, chez Quignard rien de tel ne se passe en moi, comme chez Sade d'ailleurs.
. . Je ne veux pas dire par là qu'ils sont mauvais écrivains ; ils sont talentueux, brillants, mais je prétends qu'ils sont possédés par le mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9602
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Mer 27 Juin 2007 - 19:35

Citation :
. . Quignard est un Montaigne qui aurait consommé un psychotrope.
Ah.......et c'est ce psychotrope qui le désinhibe et lui permet de mettre en évidence ses névroses profondes, qui te semblent évidentes, à toi, lecteur attentif?
Je ne comprends pas bien le rapport avec Montaigne?
Je n'ai lu que Tous les matins du monde", c'est un peu court, dès que la bibliothèque sera réouverte, je complète un peu. En tout cas, c'est très interessant de lire vos avis partagés ( en fait non, vous êtes d'accord sur la beauté de l'écriture...) au sujet de Pascal Quignard!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire


Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Mer 27 Juin 2007 - 22:14

Que penses-tu de "Ombes errantes ", Troglodyte? Parce que du coup, je me demande si je ne vais pas le rendre plus vite que prévu à la bibli!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Aeriale
Léoparde domestiquée


Messages : 18132
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Jeu 28 Juin 2007 - 11:12

troglodyte a écrit:


. . C'est bien peu par rapport à tout ce qu'il a écrit mais c'est suffisant pour comprendre que nous avons affaire à un détraqué dans la droite descendance du marquis de Sade.

... Very Happy Troglo, à fond dans la provoc qui en rajoute trois couches!
Je suppose que ce que tu dis sur Quignard doit être pris comme une boutade déguisée, car je n'ai pas senti le moindre petit Sade caché derrière les mots de ce pauvre Quignard.
Je n'ai lu que "Terrasse à Rome" mais sa lecture m'avait au contraire laisser l'image de quelqu'un de très pudique, à l'opposé exact de ce que tu nous décris... Rolling Eyes


Dernière édition par le Jeu 28 Juin 2007 - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Jeu 28 Juin 2007 - 11:17

Swalloooooooooooooow!...Swallooooooooooooooow!
Evil or Very Mad Troglo attaque Quignard!affraid pale
Où es-tu Swallow?...
Quignard a besoin de toi! :|
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Jeu 28 Juin 2007 - 15:54

J'avoue que je ne comprends pas bien non plus la virulente critique de troglo...Peut-être n'ai-je pas lu LE bouquin de Quignard qui justifierait sa critique, je ne sais pas... Quant au "Montaigne qui aurait consommé un psychotrope", je suis perplexe...

J'ai pratiquement terminé (et pourtant, je savoure au maximum) Tous les matins du monde, et je trouve ce livre absolument magnifique, tant dans l'histoire que dans le choix des mots. J'ai noté pas mal de phrases, j'en posterai quelques-unes Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature


Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 29
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Jeu 28 Juin 2007 - 18:37

Voilà, je viens de le finir, et je suis définitivement sous le charme de l'écriture de Quignard...
Tout est beau dans ce roman, les mots sont bien choisis, on aurait envie de retenir les pages...
Morceaux choisis :
Quand je tire mon archet, c'est un petit morceau de mon coeur vivant que je déchire. Ce que je fais, n'est que la discipline d'une vie où aucun jour n'est férié. J'accomplis mon destin.

-"Que recherchez-vous, Monsieur, dans la musique ?
-Je cherche les regrets et les pleurs".

Par lequel me conseillez-vous de poursuivre ? Je crois avoir aperçu Terrasse à Rome, dans la bibliothèque parentale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
troglodyte
Main aguerrie


Messages : 342
Inscription le : 26/05/2007
Age : 46
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Jeu 28 Juin 2007 - 20:42

. . Marie : au sujet de Montaigne et Quignard je t'invite à lire le post de Bertrand-Môgendre en page 4 de ce fil.
. . Chatperlipopette : les Ombres errantes est intéressant, assez mystérieux, mais Coline a raison lorsqu'elle dit qu'il est difficile à comprendre. On se demande même parfois si l'auteur lui-même comprend tout ce qu'il écrit.
. . Peut-être suis-je un être trop sensible. Quignard me traumatise parce que il commence pianissimo, il chuchote, par son vocabulaire recherché il me promène dans des sphères de haute pureté, et tout à coup PAF ! il écrit une obscénité reptilienne. A chaque fois ça me choque. C'est comme tomber par surprise sur un morceau de piment dans un plat doux, ou bien sur un caillou parmi des lentilles, avec en plus quelque chose de révulsant, comme si l'on vous offre un délicieux loukoum et qu'au moment où vous le croquez et sentez le jus en inonder votre langue l'on vous annonce en vous regardant dans les yeux d'un air grave, sans même sourire, qu'il s'agit de l'oeil frit et sucré de mère-grand.

*

. . Pour en revenir au sujet lancé, le ridicule chez Quignard, j'ai trouvé celui-ci dans le chapitre XXXVII de Vie secrète :
Citation :
. . L'homme est un saumon.
J'en entends ici s'insurger et proclamer qu'il faut replacer la phrase dans son contexte. Pour moi, cette phrase hilarante me suffirait, mais je livre quand même la suite pour désamorcer les accusations :
Citation :
. . Tout lit est une frayère.
. . Le coït est la mort.
. . Plus précisément, associant mort et naissance, mourir est dénaître.
. . Si mourir est dénaître, le naissant est un revenant.
. . Alors là, je dis que s'il a réussi à écrire ces cinq phrases d'affilée sans éclater de rire, c'est qu'il est bien secoué, notre Quignard, tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire


Messages : 9602
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Jeu 28 Juin 2007 - 21:23

Citation :
au sujet de Montaigne et Quignard je t'invite à lire le post de Bertrand-Môgendre en page 4 de ce fil.
Ah oui, oups, excuse moi!
Et maintenant, j'essaie d'imaginer Montaigne ayant abusé de psychotropes :)
Et puis, je sens que je vais aborder Quignard avec plus de légèreté, et même le sourire aux lèvres, excuse moi Coline! Je m'explique, en fait, je l'ai souvent feuilleté, hésitante. Mais, à certains moments, je me disais: heu.....mais qu'est ce qu'il raconte? No comprendo. Et à ce moment là, toujours revient, et c'est bien naturel, mon complexe d'ignorance de la littérature, la vraie, et je me dis que ce n'est tout simplement pas à mon niveau.
Troglodyte vient de me décomplexer en émettant l'hypothèse que- rarement bien sûr les auteurs peuvent ne pas comprendre eux-mêmes ce qu'ils écrivent............hahahaha........crime de lèse-Quignard, pardon, pardon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature


Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Jeu 28 Juin 2007 - 22:11

Pas de panique, Coline, j´arrive. J´etais debut Mai à New-York, escale à Paris, puis retour chez moi, en Espagne. Voilà, laisse-moi quand même defaire les bagages!! scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque


Messages : 29392
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Ven 29 Juin 2007 - 0:12

Fantaisie héroïque a écrit:

Par lequel me conseillez-vous de poursuivre ? Je crois avoir aperçu Terrasse à Rome, dans la bibliothèque parentale...

Ce serait un excellent choix...Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pascal Quignard   Aujourd'hui à 5:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Pascal Quignard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 39Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» MILLET PASCAL
» Pascal Duquenne
» Agneau Pascal: les autorités catholiques et juives boudent !
» [Professionnel] Pascal Piazzola
» Pascal Tabu Ley, dit «Seigneur Tabuley Rochereau», n’est plus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: