Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 LC Bouvier "le poisson-scorpion"

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyDim 19 Avr 2015 - 15:58

merci de m'avoir accompagnée Topocl !

Chamaco ? (à cause des bébêtes ?)

Shanidar ?

le scarabée que tu montres on l'appelle parfois rhinocéros à cause de la corne


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyDim 19 Avr 2015 - 17:51

Bédou, topocl vous avez été trop rapide pour moi !

Mais je suis enfin arrivée à Ceylan et tout comme vous je m'émerveille de la beauté de la langue et de la langueur de l'écriture de Bouvier. On a l'impression qu'après ses deux années passées à bourlinguer de Genève à Bombay en passant par Tabriz, Kaboul et bien des péripéties, Bouvier est parvenu à un art de vivre qui frôle le minimalisme. Son maigre bagage tient dans sa minuscule Topolino, son corps amaigri semble avoir même rapetissé et ses besoins (en nourriture, argent, vêtement, plaisir) ont eux-mêmes tant diminué qu'on se demande bien ce qui lui reste. Même l'écriture semble le fuir en arrivant à Ceylan, alors qu'il fait une halte dans cette île justement pour se laisser le temps d'écrire, reprendre ses notes, se replonger dans ses manuscrits et cette fresque étrange qu'il tend sur le mur de sa chambre. A force de sobriété mais aussi sans doute en raison de sa maladie, Bouvier donne l'impression de survivre plutôt que de vivre et de s'astreindre à un minimalisme qui contamine même son écriture, plus directe, plus ancrée dans une immédiateté qui semble frôler la mort...

Pour revenir à la comparaison avec Ollivier, je suis d'accord avec Chamaco (après deux livres d'Ollivier), je trouve plus de beauté, plus d'intérêt, d'informations et de rêves dans la lecture de Bouvier mais il n'en reste pas moins que Ollivier par l'exploit physique de la marche est un explorateur impressionnant.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyDim 19 Avr 2015 - 18:02

tu nous manquais Shanidar !

c'est que le voyage que tu as fait n'était pas prévu sourire

donc il était encore bien malade arrivé à Ceylan !

oui tu dis survie, c'est juste !

sur les murs de sa chambre la feuille qu'il épingle pour noter ses idées ressemble, comme il le dit, quand les insectes l'encadrent, à un faire-part de deuil !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Dim 19 Avr 2015 - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyDim 19 Avr 2015 - 18:11

Oui malade : des attaques de fièvre dues à la malaria et une jaunisse chopée en Inde. Je ne suis pas sûre que sur un organisme aussi éprouvé (il faut compter également sur l'amaigrissement lié au voyage), la triple dose de vaccin ait été si bien venue !!?? Sans compter l'espèce de dépression qui le surprend dans la solitude de l'île. Une île... l'endroit pourrait faire rêver mais finalement Bouvier ne s'y sent pas très bien, comme en territoire totalement inconnu dont il ne parvient pas à comprendre les codes... C'est étonnant venant d'un homme qui a traversé la quasi totalité du Moyen-Orient et de l'Inde sans parler anglais et à bord d'une voiture fragile, donnant des cours et des conférences ici où là pour pouvoir poursuivre sa route...

Le livre des insectes parviendra-t-il à le sauver ??

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyDim 19 Avr 2015 - 18:23

il pratique plusieurs langues non ?

les habitants de cette ville ont l'air aussi de souffrir du climat, de la vie, ils sont atteints de lymphatisme  non ?

oui la triple dose de vaccin pourrait en abattre plus d'un.

mais il me semblait qu'au début du livre des grèves et autres inconvénients du pays empêchaient aussi de pouvoir quitter l'ile ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Lun 20 Avr 2015 - 8:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyDim 19 Avr 2015 - 18:55

Sa langue maternelle est le français (il est né à Genève, je crois) et doit avoir des notions d'allemand et peut-être d'italien... en tout cas il explique qu'il profite de ses longues journées de convalescence en Inde pour acheter un livre anglais et le dictionnaire qui va avec, il conseille de chaque jour lire un peu de texte, d'écrire tous les mots inconnus sur des petits papiers, de les glisser dans un chapeau et de les tirer au sort régulièrement, c'est ainsi qu'il apprend l'anglais, en tout cas !! (il revient d'ailleurs sur son fameux dictionnaire qui s'ouvre toujours sur deux pages dont les mots tout en haut sont rose-trémière et l'autre une sorte de cataplasme au pain, deux mots dont il pense bien ne jamais se servir !).

Je ne suis pas encore aux grèves !!

à suivre...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyDim 19 Avr 2015 - 19:16

non les grèves c'est juste il me semble une phrase au début du livre

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyLun 20 Avr 2015 - 8:24

shanidar a écrit:
Sans compter l'espèce de dépression qui le surprend dans la solitude de l'île. Une île... l'endroit pourrait faire rêver mais finalement Bouvier ne s'y sent pas très bien, comme en territoire totalement inconnu dont il ne parvient pas à comprendre les codes... C'est étonnant venant d'un homme qui a traversé la quasi totalité du Moyen-Orient et de l'Inde sans parler anglais et à bord d'une voiture fragile, donnant des cours et des conférences ici où là pour pouvoir poursuivre sa route...


trés interessant bravo

Médicalement (et ce n'est pas moi qui le dit) le fait d'habiter une île déclencherait des symptômes particuliers chez ses habitants autochtones ou occasionnels,

un extrait d'un texte sur les comportements par rapport aux îles :
extrait: "La claustration impose l’imaginaire ou le voyage
Rien n’est plus fini qu’une île et le besoin de recréer le contact avec le monde ne cesse de s’imposer. Il faut avoir une mentalité d’ascète pour choisir d’y vivre. Pourtant, si Robinson s’échappa de l’île qui le retenait prisonnier, la claustration lui permit l’apprentissage de la vie au contact de son compagnon Vendredi. Que l’on aspire avec nostalgie à y revenir, tel Ulysse à Ithaque, ou que l’on ait hâte de la fuir, la claustration associée à la rencontre d’un autre, impose une expérience de la vie créatrice d’identité.
La relation entre l’île et l’ilien s’établit sur la contrainte, fut-elle fictive ou assez relative, de vivre dans un espace toujours égal, forme d’hypercadre. Elle l’oblige à exploiter jusqu’à épuisement le réalisme des scenarios qui l’entourent . Ce réalisme de l’insulaire est ce qu’il voit ce sur quoi il médite dans les remous de l’eau qui entoure son espace et l’isole du reste du monde.Les habitants de l’île écrivent l’île, photographient, peignent l’île, la représentent sans relâche . Paradoxalement ce réalisme en excès les invite à s’en dégager dans l’imaginaire. Jouir de l’attente, s’attacher à la perception contemplative constitue une matière première pour l’écriture. Le recours à l’insularité peut permettre à l’écrivain de se venger de son insularité psychique, de sa singularité, en la projetant, dans le lieu comme dans l’écriture, manière de l’excorporer.
L’insul arité peut être investie par tous les mouvements émotionnels intenses . Le sentiment, pétri dans la solitude, la condamnation à l’absence, la figuration de la distance peuvent ouvrir tant sur l’amertume que sur la passion contenue, exaltée ou infiltrée de masochisme.
Les formations réactionnelles au sentiment insulaire montrent souvent chez l’ ilien un sentiment grégaire et un besoin vital de connaître, s’informer, parler, questionner, vivre dans toutes les langues et dans tous les mondes. Aussi les étrangers se sentent-ils souvent bien dans les îles et y viennent ils fréquemment."
Source
Revenir en haut Aller en bas
http://aaronguide.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyLun 20 Avr 2015 - 8:30

très intéressant cet extrait Chamaco ! merci

où en es-tu de ta lecture ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyLun 20 Avr 2015 - 10:31

Bédoulène a écrit:


mais il me semblait qu'au début du livre des grèves et autres inconvénients du pays empêchaient aussi de pouvoir quitter l'ile ?

Il explique, alors qu'il est encore chez le douanier au tout début, qu'il n'a pas les moyens de faire la traversée avec sa voiture jusqu'à Penang ou Singapour et qu'il est donc coincé à Ceylan. Puis il écrit ce paragraphe sur les îles, qui rejoint un peu de ce que cite Chamaco de l'article de psychanalyse (avec la mention du mythe d'Ulysse, que l'on retrouvera à plusieurs reprises dans le texte de Bouvier) :

Ce soir j'étais dans une île. Je n'avais pas l'expérience des îles qui posent et réolvent les problèmes à leur façon. Ce qu'on apporte dans une île est sujet à métamorphoses. Une île est comme un doigt posé sur une bouche invisible et l'on sait depuis Ulysse que le temps n'y passe pas comme ailleurs. Veiller à ne pas rester coincé ici comme une cartouche dans un canon rouillé. (...)

On sent bien que dès son arrivée, Bouvier se sent mal à l'aise, à l'étroit, comme prisonnier d'un espace, d'une dimension, mais aussi d'un temps dont il ne parvient pas à prendre la mesure. Comme si, lui qui aime tant la musique, ne parvenait pas à comprendre le rythme, le tempo, exigés par une vie sur une île (plus lent, plus trouble, plus lymphatique qu'ailleurs ??).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyLun 20 Avr 2015 - 14:20

Il me semblait bien qu'il était obligé de demeurer sur l'ile, et oui quand tu te sens prisonnier tu ne ressens pas la vie  de la même façon.

je vous suis et je révise !  sourire

dis moi à quel chapitre tu en es ?

Chamaco ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyMar 21 Avr 2015 - 11:50

Je viens de terminer Le poisson-scorpion. Je fais deux remarques avant d'aller lire vos commentaires sur le fil de l'auteur :

la première : je suis très étonnée de voir à quel point Bouvier s'est identifié à 'son' île, parlant de 'sa' ville, 'sa' rue, etc... s'appropriant si facilement un lieu qu'il n'aime pas vraiment, qui lui fait peur, avec ses habitants hostiles qu'il considère malgré tout comme 'ses' amis, avec 'son' café et 'son aubergiste'... C'est très étonnant. Comme si tout à coup, le voyageur fatigué, épuisé, désirait par-dessus tout trouver un havre et s'en faire un gîte. Même si le lieu est tout sauf accueillant.

la seconde : l'histoire du Padre lévitant dans les airs et donnant des conseils à Bouvier me fait irrésistiblement penser au texte de Tabucchi : Nocturne indien, qui, quoique très différent (il s'agit d'un jeune homme partit à la recherche d'un ami et qui trouve conseils et énigmes auprès des Jésuites), par son mystère, sa quête, son aura indienne rappelle l'aventure étrange de Bouvier.

Le poisson-scorpion est un texte très étrange, noir, écrit par un homme éprouvé, déstabilisé, en proie aux hallucinations causées par les fièvres, la solitude, un homme qui pourrait sombrer dans la folie mais parvient à échapper à sa prison mentale par le biais du corps (de la souffrance physique, du sang qui se répand et lave, et sauve). A la fois fascinant, poétique et inquiétant, je repose ce livre avec l'envie d'y revenir immédiatement... (Les Chroniques japonaises sont donc désormais en ligne de mire).

Merci Bédou et topocl de m'avoir invitée à cette lecture, qui quoique décalée, a été comme toujours fort plaisante !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyMar 21 Avr 2015 - 12:58

shanidar a écrit:


Merci Bédou et topocl de m'avoir invitée à cette lecture, qui quoique décalée, a été comme toujours fort plaisante !

La prochaine fois, on s'accordera mieux sur le op départ.
Cette LC m'a permis la découverte de N Bouvier, que je repoussais depuis longtemps et j'y ai trouvé grand plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
http://topocleries.wordpress.com/
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyMar 21 Avr 2015 - 13:13

topocl a écrit:
shanidar a écrit:


Merci Bédou et topocl de m'avoir invitée à cette lecture, qui quoique décalée, a été comme toujours fort plaisante !

La prochaine fois, on s'accordera mieux sur le op départ.
Cette LC m'a permis la découverte de N Bouvier, que je repoussais depuis longtemps et j'y ai trouvé grand plaisir!

Sur des livres aussi fins c'est toujours un peu compliqué de se rejoindre, et puis je n'avais pas à me lancer dans la descente de l'Inde sur un coup de tête qui m'a fait perdre votre trace !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 EmptyMar 21 Avr 2015 - 16:47

La descente de l'Inde chronologiquement c'est vrai que tu avais raison, mais je n'avais pas ce récit qui parait-il ne se trouve que dans le Quarto si j'ai bien compris !

J'aime tant Bouvier que j'ai commandé "routes et déroutes" conseillé par Bix ! sourire

Dans chroniques Japonaises il y a l'oeil du photographe Bouvier.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: LC Bouvier "le poisson-scorpion"   LC Bouvier "le poisson-scorpion" - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Bouvier "le poisson-scorpion"
Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le guppy (poisson d'eau douce)
» Poisson d'avril !!!!
» Poisson d'Avril !!!
» Filets de poisson au safran et au citron vert
» Poisson pané au four avec sa sauce à la moutarde - Louise Picasso

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: