Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 David Le Breton [anthropologie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: David Le Breton [anthropologie]   Jeu 16 Avr 2015 - 11:39

David Le Breton




David Le Breton (né le 26 octobre 1953) est professeur à l'Université de Strasbourg, membre de l'Institut universitaire de France et chercheur au laboratoire Cultures et Sociétés en Europe. Anthropologue et sociologue français, il est spécialiste des représentations et des mises en jeu du corps humain qu'il a notamment étudiées en analysant les conduites à risque.

Principales publications

 
   Corps et société, 1985.
   Anthropologie du corps et modernité, 1990 (plusieurs rééditions).
   Passions du risque, Éditions Métailié, 1991.
   La Chair à vif, Usages médicaux et mondains du corps humain, Paris, Éditions Métailié, 1993.
   Du silence, Éditions Métailié, 1997. rééd. 2015.
   L'Adieu au corps, Éditions Métailié, 1999
   Éloge de la marche, Éditions Métailié, 2000.
   Le corps, son ombre et son double (avec Colette Méchin et Isabelle Bianquis), Paris, L’Harmattan, 2000.
   L'Adolescence à risque, Autrement, 2002.
   Conduites à risque, Presses universitaires de France, 2002.
   Signes d'identité. Tatouages, piercings et autres marques corporelles, Éditions Métailié, 2002.
   La Sociologie du corps, Presses universitaires de France, 2002.
   Des visages, Éditions Métailié, 2003.
   La Peau et la Trace. Sur les blessures de soi, Éditions Métailié, 2003.
   L'Interactionnisme symbolique, Presses universitaires de France, 2004.
   Les Passions ordinaires. Anthropologie des émotions, Petite bibliothèque Payot, 2004.
   Le théâtre du monde. Lectures de Jean Duvignaud, Québec, Presses de l'Université Laval, 2004.
   Le corps et ses orifices (avec Colette Méchin et Isabelle Bianquis, Paris, L’Harmattan, 2004.
   Jeunesse à risque. Rite et passage. (Dir.) avec D. Jeffrey et J. J. Lévy, Presses de l'université Laval. 2005.
   Anthropologie du corps et modernité, Presses universitaires de France, 2005.
   Anthropologie de la douleur, Éditions Métailié, 2006. (ISBN 978-2864245650)
   La Saveur du monde. Une anthropologie des sens, Éditions Métailié, 2006.
   En souffrance. Adolescence et entrée dans la vie, Éditions Métailié, 2007.
   Usages culturels du corps (avec Colette Méchin et Isabelle Bianquis), Paris, L’Harmattan, 1997.
   Mort sur la route, Éditions Métailié, 2007.
   Cultures adolescentes, Collectif, Paris, Autrement, 2008.
   La peau. Enjeu de société (avec B. Andrieu, G. Boëtsch, N. Pomarède, G. Vigarello), Paris, CNRS édition, 2008.
   Anthropologie du sensoriel (avec Colette Méchin et Isabelle Bianquis), Paris, L’Harmattan, 1998
   Le silence et la parole contre les excès de communication, avec Philippe Breton, Éditions Érès Arcanes, 2009.
   Expériences de la douleur, Éditions Métailié, 2010.
   Dictionnaire de l'adolescence et de la jeunesse, Direction avec Daniel Marcelli, PUF, "Quadrige dicos poche", 2010
   Éclats de Voix. Une Anthropologie des voix, Éditions Métailié, 2011.
   La belle apparence (avec G. Boëtsch, N. Pomarède, G. Vigarello, B. Andrieu), Paris, CNRS édition, 2011.
   Marcher. Éloge des chemins et de la lenteur, Éditions Métailié, 2012.
   Sociologie du risque, Presses Universitaires de France (Que sais-je?), 2012.
   Corps abimés, (avec Denisa Butnaru), Québec, Presses de l'Université Laval, 2013.
   L’Adieu au corps, Éditions Métailié, 2013.
   Adolescence et conduites à risque, 2014
   Disparaître de soi. Une tentation contemporaine, Éditions Métailié, 2015
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Jeu 16 Avr 2015 - 15:57

Disparaître de soi
Une tentation contemporaine




Face à la demande de flexibilité extrême et d'efficacité à outrance, à la rupture des relations privilégiées liée à la mobilité, l'individu moderne est appelé à s' investir toujours plus et s'ajuster.Pour certains, le relâchement de l'effort , de l'engagement, de la présence à soi est une tentation, délibérée ou subie. David Breton postule sur la « blancheur », qui est une façon de prendre congé de soi, entre le lien social et le néant. Transitoire, elle peut être ludique , permettant une  réappropriation heureuse de l'existence, une façon de faire le mort dans un territoire intermédiaire pour mieux renaitre. Elle peut être au contraire pathologique (Burn out, dépression). Définitive, elle est source d'un désengagement total, d'une disparition, pour qui ne peut plus assumer les contraintes de son identité.

Après l'exposition de ce principe, qui, quand on regarde sa bibliographie, semble en être le point de capiton, David  Le Breton s'attache à décrypter quelques situations de blancheur dans des œuvres littéraires, chez des hommes célèbres, ainsi que chez monsieur tout le monde :
c'est dans l'adolescence et au temps de la vieillesse, ces deux époques de la vie qui demandent plus particulièrement des ressources adaptatives, que David le Breton va chercher ses exemples illustratifs parmi lesquels, les conduites à risque, l'anorexie ou le syndrome de glissement…

J'ai été un peu gênée par la façon, que j’ai trouvée un peu trop systématique, dont il  plaque son idée de blancheur sur de nombreuses situations psychologiques ou psychopathologiques, et une façon de laisser un peu de côté  les éléments organiques attachés aux différentes pathologies étudiées. Mais j'ai été cependant très intéressée par ce concept, j'y ai trouvé des clés face à certains comportements personnels, de mes proches ou de mes patients.

Quant à la conclusion, elle ne pouvait que me satisfaire :
Citation :

L'écriture, la lecture, la création de manière générale, la marche, le voyage, la méditation, etc. sont autant de refuges aux contours moins acérés (...). Ce sont des lieux où nul n'a plus de comptes à rendre, une suspension heureuse et joyeuse de soi, un détour qui ramène à soi après quelques heures ou quelques jours, ou davantage. Des moyens délibérés de retrouver sa vitalité, son intériorité, le goût de vivre.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Jeu 16 Avr 2015 - 15:59

Quelques citations qui illustrent son propos:


Citation :

La blancheur est un engourdissement, un laisser-tomber né de la difficulté à transformer les choses. Dans cet univers de la maîtrise qui s'impose dans l'ambiance de nos sociétés néolibérales, elle est une paradoxale volonté d'impuissance. Cesser de vouloir contrôler son existence et se laisser couler. Elle est une recherche délibérée de la pénurie dans le contexte social de la profusion des objets ; une passion de l'absence dans un univers marqué par une quête effrénée de sensations et d'apparence ; un souci de dépouillement là où l'ambiance sociale est hantée par l'emprise technologique et l'accumulation des biens ; une volonté d'effacement face à l'obligation de s'individualiser. Paradoxale préférence du moins au détriment du plus.

cette figure de l'effacement (..)n'est pas une excentricité ou une pathologie, mais une expression radicale de liberté, celle du refus de collaborer en se tenant à distance ou en se soustrayant à la part la plus contraignante de l'identité au sein du lien social. [Ces histoires] nous disent ce mélange de force et de fragilité inhérents au sentiment de soi, et le fait que l'on peut aussi se défaire de soi pour s'inventer autre quand la nécessité intérieure domine.


Le cours d'une vie n'est pas immuable, il n'est pas un long fleuve tranquille, mais un remaniement continuel de soi lié à l'âge, aux changements de conditions d'existence. Le monde en soi et le monde hors de soi n'existent qu'à travers les significations projetées à leur encontre. Le sentiment d'être soi, unique, solide, les pieds sur terre, est une fiction personnelle que les autres doivent en permanence étayer avec plus ou moins de bonne volonté. L'individu ne cesse jamais de naître. Ces conditions d'existence le changent en même temps qu'il influe sur elles. Il reste soi-même au fil du temps tout en se transformant insensiblement ou parfois brutalement sous le feu des circonstances. Il change pour demeurer le même. L'identité n'est pas l'identique mais le passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Jeu 16 Avr 2015 - 16:01

Noté ! Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Jeu 16 Avr 2015 - 18:10

Merci beaucoup Topocl ! Cet anthropologue m'intriguait depuis longtemps. J'ai déjà pris ses livres plein de fois dans les mains à la librairie. Mais je ne savais pas qu'il a déjà écrit tant de livres ! Il a l'air vraiment intéressant. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Jeu 16 Avr 2015 - 18:20

Ariane SHOYUSKI a écrit:
Merci beaucoup Topocl ! Cet anthropologue m'intriguait depuis longtemps. J'ai déjà pris ses livres plein de fois dans les mains à la librairie. Mais je ne savais pas qu'il a déjà écrit tant de livres ! Il a l'air vraiment intéressant. Merci.

Oui, on va avoir du mal à en faire le tour!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 7:55

topocl a écrit:

et une façon de laisser un peu de côté  les éléments organiques attachés aux différentes pathologies  étudiées.


Les aléas, ou avantages plutôt, du métier?

Merci de me le faire découvrir. Plein de sujets de ces livres m'intéressent.


_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 8:16

pia a écrit:
topocl a écrit:

et une façon de laisser un peu de côté  les éléments organiques attachés aux différentes pathologies  étudiées.


Les aléas, ou avantages plutôt, du métier?  

Merci de me le faire découvrir. Plein de sujets de ces livres m'intéressent.


Oui, bien sur, je remarque plus que d'autres, et j'ai des opinions plus tranchées sur ce sujet. Ce dilemme organicité/psychologie est quelque chose de capital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 8:29

Je voyais aussi un peu de l'esprit de Rabhi (?)

"Elle est une recherche délibérée de la pénurie dans le contexte social de la profusion des objets ; une passion de l'absence dans un univers marqué par une quête effrénée de sensations et d'apparence ; un souci de dépouillement là où l'ambiance sociale est hantée par l'emprise technologique et l'accumulation des biens ; une volonté d'effacement face à l'obligation de s'individualiser. Paradoxale préférence du moins au détriment du plus."

et la conclusion me convient aussi ! sourire

je le lirai bientôt dans l'un des titres suivant : L'aventure ; l'éloge de la marche (certainement) ; passions du risque

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 17:05

Bédoulène a écrit:
Je voyais aussi un peu de l'esprit de Rabhi (?)


il y a certainement des communautés de penser. Je connais peu Rabhi, je n'ai lu que la part du colibri, et indirectement par certaines choses que vous avez dites sur le forum.
je pense que la différence entre les deux c'est que Rabhi parle de quelque chose de sociétal, d'une prise de position par rapport à l'écologie, la consommation, etc alors que Le Breton est plus dans quelque chose de psychologique. L'homme selon Rabbi protège le monde, alors que l'homme selon Le Breton se protège lui-même du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 18:31

Vivre sobrement c'est aussi bien protéger la planète que l'Homme, non ? et le mot protection ne peut-il aussi avoir une portée psychologique ?

et quand Rabhi dénonce la surconsommation de tout, il nous invite à nous en protéger, donc nous devenons "isolés" par rapport à la majorité.

Le Breton dénonce bien dans ton extrait

" quête effrénée de sensations et d'apparence ; un souci de dépouillement là où l'ambiance sociale est hantée par l'emprise technologique et l'accumulation des biens ; une volonté d'effacement face à l'obligation de s'individualiser. Paradoxale préférence du moins au détriment du plus."

c'est ce que dit Rabhi, mais Le Breton n'emploi pas les mêmes moyens pour s'en libérer.

 dit la profane !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 18:43

Moi aussi je suis profane mais ça n'empêche pas de discuter sourire et je propose cette idée : Rabhi parle de l'Homme et Le Breton de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 19:51

Joli commentaire topocl.
Comptes-tu poursuivre ce thème de lecture par la suite ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Ven 17 Avr 2015 - 20:36

Le thème de la blancheur, c'est le genre de truc que j'ai toujours pratiqué sans le savoir. Ce n'ets aps un hasard si ce bouquin m'avait attiré l'oeil.
J'ai acheté cette après-midi Du silence du même auteur, qui est évidemment dans des eaux similaires. (Et puis après pour creuser le parallèle proposé par Bédoulène, je me mettrai à Rabhi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   Sam 18 Avr 2015 - 10:47

GGG tes digressions me font dentsblanches

Topocl j'aime ta conclusion ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: David Le Breton [anthropologie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
David Le Breton [anthropologie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Des logiciel en Breton.
» message breton
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» Françoise David appuie les revendications
» un ...breton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: