Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Littérature fantastique, SF et Fantasy

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeMer 13 Aoû 2014 - 8:56

colimasson a écrit:

J'ai peut-être parlé du livre de Pierre Boulle mais je ne l'ai pas lu... j'avais seulement lu Les jeux de l'esprit, pas indispensable.


Les jeux de l'esprit sont en effet pas indispensables. Mais La planète des singes est très réussie. Du coup j'ai été déçue par le film.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeJeu 18 Déc 2014 - 19:38

topocl a écrit:
Hésykhios a écrit:
Houellebecq dans une espèce de contre-utopie politico-sociale...

Contre-utopie??? Qu'est-ce? jemetate

Citation :
Description, au moyen d'une fiction, d'un univers déshumanisé et totalitaire, dans lequel les rapports sociaux sont dominés par la technologie et la science. (Le Meilleur des mondes, de Aldous Huxley, est un exemple de contre-utopie.)
( http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/contre-utopie_contre-utopies/18906 )
Synonyme de dystopie ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Dystopie )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeJeu 18 Déc 2014 - 19:40

Merci content .
C'est une uchronie aussi dentsblanches ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeJeu 18 Déc 2014 - 20:15

topocl a écrit:
Merci  content .
C'est une uchronie aussi dentsblanches ?

Ça peut l'être, mais une uchronie, c'est une réécriture du passé : on change un élément du passé et on voit les conséquences : "que ce serait-il passé si..." (exemple poussé assez loin : Silverberg avec son Roma_Æterna, qui imagine qu'il n'y a jamais eu la chute de Rome - tout a eu lieu pendant l'Empire, y compris la conquête spatiale - cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Roma_Æterna )

Par contre, la dystopie dépeint une société imaginaire, qui n'est pas nécessairement la conséquence d'une bifurcation de l'Histoire (Farhenheit 451; Nous Autres de Zamiatine ; 1984, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeJeu 18 Déc 2014 - 20:24

L'uchronie par excellence c'est la série Sliders.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeVen 19 Déc 2014 - 9:07

eXPie a écrit:
topocl a écrit:
Merci  content .
C'est une uchronie aussi dentsblanches ?

Ça peut l'être, mais une uchronie, c'est une réécriture du passé : on change un élément du passé et on voit les conséquences : "que ce serait-il passé si..." (exemple poussé assez loin : Silverberg avec son Roma_Æterna, qui imagine qu'il n'y a jamais eu la chute de Rome - tout a eu lieu pendant l'Empire, y compris la conquête spatiale - cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Roma_Æterna )

Par contre, la dystopie dépeint une société imaginaire, qui n'est pas nécessairement la conséquence d'une bifurcation de l'Histoire (Farhenheit 451; Nous Autres de Zamiatine ; 1984, etc.)

Merci eXPie!
On pourrait mettre un lien avec "ce que j'ai appris aujourd'hui"!
C'est vrai qu'on ne peut pas parler d'uchronie puisque cela reste possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Hésykhios
Espoir postal
Hésykhios

Messages : 20
Inscription le : 16/12/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeVen 19 Déc 2014 - 11:01

eXPie a écrit:
topocl a écrit:
Merci  content .
C'est une uchronie aussi dentsblanches ?

Ça peut l'être, mais une uchronie, c'est une réécriture du passé : on change un élément du passé et on voit les conséquences : "que ce serait-il passé si..." (exemple poussé assez loin : Silverberg avec son Roma_Æterna, qui imagine qu'il n'y a jamais eu la chute de Rome - tout a eu lieu pendant l'Empire, y compris la conquête spatiale )

Par contre, la dystopie dépeint une société imaginaire, qui n'est pas nécessairement la conséquence d'une bifurcation de l'Histoire (Farhenheit 451; Nous Autres de Zamiatine ; 1984, etc.)

Une des uchronies les plus célèbres c'est "Le maître du Haut-Chateau" de K. Dick, imaginant un monde où ce sont les forces de l'Axe qui ont gagné la Seconde Guerre Mondiale Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://alexandresantostheatre.wordpress.com/
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeVen 19 Déc 2014 - 18:22

Hésykhios a écrit:
eXPie a écrit:
topocl a écrit:
Merci  content .
C'est une uchronie aussi dentsblanches ?

Ça peut l'être, mais une uchronie, c'est une réécriture du passé : on change un élément du passé et on voit les conséquences : "que ce serait-il passé si..." (exemple poussé assez loin : Silverberg avec son Roma_Æterna, qui imagine qu'il n'y a jamais eu la chute de Rome - tout a eu lieu pendant l'Empire, y compris la conquête spatiale )

Par contre, la dystopie dépeint une société imaginaire, qui n'est pas nécessairement la conséquence d'une bifurcation de l'Histoire (Farhenheit 451; Nous Autres de Zamiatine ; 1984, etc.)

Une des uchronies les plus célèbres c'est "Le maître du Haut-Chateau" de K. Dick, imaginant un monde où ce sont les forces de l'Axe qui ont gagné la Seconde Guerre Mondiale Wink
C'est vrai. Curieux roman ; ce n'est pas mon préféré de K.Dick, mais l'atmosphère étrange (les Etats-Unis coupés en deux, avec la partie contrôlée par l'Allemagne, et celle contrôlée par les Japonais) est indéniable.

A noter qu'il existe un prix récompensant la meilleure uchronie : le Prix Sidewise (voir Wikipedia).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Casus Belli
Posteur en quête
Casus Belli

Messages : 91
Inscription le : 26/12/2014
Localisation : Eure-et-Loir

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeVen 26 Déc 2014 - 23:10

eXPie a écrit:

Tout ce que je crois voir, c'est qu'il était prêt à beaucoup de concessions pour avoir son Goncourt. Il a changé de comportement. La Possibilité d'une île, son précédent roman, avait été l'objet de polémiques, avec son histoire de secte.
Je n'ai rien entendu de tel pour La Carte et le Territoire, à part son repompage de wikipedia. Il a fait son possible pour ne pas heurter.
Il a eu raison : il a eu ce qu'il a voulu...
La dernière fois, il aurait dû l'avoir, son Goncourt

eXPie a écrit:

En même temps, il rêvait d'avoir le Goncourt et il a réussi à l'avoir.

J'aimerais savoir quelle sont tes sources, pour affirmer qu'il désirait tant le Goncourt.


* * *

eXPie a écrit:

Par contre, la dystopie dépeint une société imaginaire, [...] (Farhenheit 451; Nous Autres de Zamiatine ; 1984, etc.)

Faux. Nous Autres de Zamiatine et 1984 sont des anti-utopies, pas des dystopies.


Dernière édition par Casus Belli le Sam 27 Déc 2014 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts-narratifs.forumgratuit.org/
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeVen 26 Déc 2014 - 23:30

Wikipédia a écrit:
Une dystopie, également appelée contre-utopie, est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. L'auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie (ou d’une pratique) présente à notre époque1.
La différence entre dystopie et utopie tient plus à la forme littéraire et à l'intention de son auteur qu'au contenu. En effet, nombre d'utopies positives peuvent également se révéler effrayantes.
Cette forme littéraire a été popularisée par des romans devenus des classiques du genre dystopique : Nous autres (1920) de Ievgueni Zamiatine, Le Meilleur des mondes (1932) d'Aldous Huxley, La Kallocaïne (1940) de Karin Boye, 1984 (1949) de George Orwell, Limbo (1952) de Bernard Wolfe, Fahrenheit 451 (1953) de Ray Bradbury, La Grève (Atlas Shrugged, 1957) de Ayn Rand, La Planète des singes (1963) de Pierre Boulle ou encore La Servante écarlate (1985) de Margaret Atwood.

D'où le préfixe dys..
Vous avez tous les deux raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeVen 26 Déc 2014 - 23:35

Casus Belli a écrit:
eXPie a écrit:

Tout ce que je crois voir, c'est qu'il était prêt à beaucoup de concessions pour avoir son Goncourt. Il a changé de comportement. La Possibilité d'une île, son précédent roman, avait été l'objet de polémiques, avec son histoire de secte.
Je n'ai rien entendu de tel pour La Carte et le Territoire, à part son repompage de wikipedia. Il a fait son possible pour ne pas heurter.
Il a eu raison : il a eu ce qu'il a voulu...
La dernière fois, il aurait dû l'avoir, son Goncourt

eXPie a écrit:

En même temps, il rêvait d'avoir le Goncourt et il a réussi à l'avoir.

J'aimerais savoir quelle sont tes sources, pour affirmer qu'il désirait tant le Goncourt.

Voici :
Citation :
"Je pensais qu'ils auraient un sursaut", déclarera-t-il à Antoine de Gaudemar, dans un entretien bilan qui paraît le 19 novembre 1998 dans Libération. Mais le jour du Goncourt, les jurés de chez Drouant couronnent Confidence pour confidence de Paule Constant, auteur Gallimard. Juliette Joste, alors toute jeune assistante d'édition chez Flammarion ("J'avais été recrutée quelques mois plus tôt par Raphaël Sorin, en partie parce que j'avais lu et aimé Extension..."), se souvient d'une soirée "glauque de chez glauque" : "Nous nous étions rendus en délégation chez Michel, qui habitait alors rue des Martyrs. Il a bu, et au bout d'une demi-heure il est parti se coucher. Nous, on s'est retrouvés à manger dans un restaurant du quartier, sans appétit, et dans une ambiance plombée."
Quelques jours plus tard, Houellebecq règle ses comptes dans ce fameux entretien à Libération. Paule Constant ? "Son livre est médiocre et raté." Le prix Goncourt ? "J'aurais tout à fait supporté de l'avoir." Le problème, c'est que les jurés sont "vendus". Texto : "Mon éditeur n'avait pas de ligne budgétaire pour les acheter." Une déclaration fracassante qui passe inaperçue dans le tumulte ambiant : la défaite de Houellebecq au Goncourt rappelle à beaucoup celle de Céline, en 1932, l'année du Voyage au bout de la nuit, face à Guy Mazeline, tombé depuis dans l'oubli. "Après cet épisode, j'étais vraiment persuadé que le système des prix littéraires, et notamment le Goncourt, finirait par exploser à force de se déconsidérer", commente aujourd'hui Sylvain Bourmeau, journaliste à Mediapart, mais qui était alors rédacteur en chef adjoint des Inrockuptibles. La suite allait prouver que non.
(totalité de l'article à lire sur http://www.lexpress.fr/culture/livre/comment-michel-houellebecq-a-mis-12-ans-pour-decrocher-le-goncourt_941494.html )


Casus Belli a écrit:

eXPie a écrit:

Par contre, la dystopie dépeint une société imaginaire, [...] (Farhenheit 451; Nous Autres de Zamiatine ; 1984, etc.)

Faux. Nous Autres de Zamiatine et 1984 sont des anti-utopies, pas des dystopies.
Ton affirmation est un petit peu abrupte... Pourrais-tu développer ? Tu établis visiblement une différence entre anti-utopie et dystopie, mais sans l'expliciter. Il ne suffit pas de dire "Faux" pour que ça le soit nécessairement.
En effet, je lis sur Wikipedia :
Citation :
"Cette forme littéraire a été popularisée par des romans devenus des classiques du genre dystopique : Nous autres (1920) de Ievgueni Zamiatine, Le Meilleur des mondes (1932) d'Aldous Huxley, La Kallocaïne (1940) de Karin Boye, 1984 (1949) de George Orwell, Limbo (1952) de Bernard Wolfe, Fahrenheit 451 (1953) de Ray Bradbury, La Grève (Atlas Shrugged, 1957) de Ayn Rand, La Planète des singes (1963) de Pierre Boulle ou encore La Servante écarlate (1985) de Margaret Atwood."
( extrait de http://fr.wikipedia.org/wiki/Dystopie ).

Alors...

Quelle est la différence entre une anti-utopie et une dystopie ? eh bien... C'est une question de définition, bien sûr... or, le problème est qu'il n'y a pas de définition "officielle" (si cela a un sens), je le crains. Nouvelle citation de Wikipedia :
Citation :
La terminologie critique de la dystopie ne fait pas l'objet d'un large consensus, et les termes « dystopie », « contre-utopie » et « anti-utopie » sont souvent employés de façon interchangeable. Sauf peut-être dans le milieu restreint de la critique de science-fiction, où le terme « dystopie » est le plus utilisé.


Dernière édition par eXPie le Ven 26 Déc 2014 - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeVen 26 Déc 2014 - 23:37

Hanta a écrit:
Wikipédia a écrit:
Une dystopie, également appelée contre-utopie, est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. L'auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie (ou d’une pratique) présente à notre époque1.
La différence entre dystopie et utopie tient plus à la forme littéraire et à l'intention de son auteur qu'au contenu. En effet, nombre d'utopies positives peuvent également se révéler effrayantes.
Cette forme littéraire a été popularisée par des romans devenus des classiques du genre dystopique : Nous autres (1920) de Ievgueni Zamiatine, Le Meilleur des mondes (1932) d'Aldous Huxley, La Kallocaïne (1940) de Karin Boye, 1984 (1949) de George Orwell, Limbo (1952) de Bernard Wolfe, Fahrenheit 451 (1953) de Ray Bradbury, La Grève (Atlas Shrugged, 1957) de Ayn Rand, La Planète des singes (1963) de Pierre Boulle ou encore La Servante écarlate (1985) de Margaret Atwood.

D'où le préfixe dys..
Vous avez tous les deux raison.
Voilà, pour Wikipedia, dystopie, anti-utopie, contre-utopie sont synonymes.

Dystopie est un mot nouveau, qui ne figure pas dans le Larousse et qui n'est entré dans le Robert qu'en 2013 ("DYSTOPIE n.f. Récit imaginaire situé dans un univers peu propice au bonheur. cf http://www.forum.exionnaire.com/dictionnaire-les-mots-nouveaux-du-petit-robert-2013-4056 ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Casus Belli
Posteur en quête
Casus Belli

Messages : 91
Inscription le : 26/12/2014
Localisation : Eure-et-Loir

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeSam 27 Déc 2014 - 11:52

Merci pour la source sur Houellebecq.

eXPie a écrit:

Casus Belli a écrit:

eXPie a écrit:

Par contre, la dystopie dépeint une société imaginaire, [...] (Farhenheit 451; Nous Autres de Zamiatine ; 1984, etc.)

Faux. Nous Autres de Zamiatine et 1984 sont des anti-utopies, pas des dystopies.
Ton affirmation est un petit peu abrupte... Pourrais-tu développer ?

Gérard Klein a écrit:
« D'abord, distinguons entre dystopie et anti-utopie. Une anti-utopie est la dénonciation d'une prétention utopique, ainsi dans le Nous Autres de Zamiatine, Le Meilleur des Mondes précisément d'Huxley, le 1984 de Georges Orwell et le trop méconnu Limbo de Bernard Wolfe qui renouvelle entièrement cette problématique.
Une dystopie est un avenir qui a mal tourné: ainsi dans le Tous à Zanzibar de John Brunner et plus généralement dans tous ses romans prospectifs. […]
De quelle utopie Huxley prend-t-il le contre-pied? Là, les choses se compliquent un peu car Huxley mêle dans la même intention Marx et Ford, le communisme et le fordisme, c'est à dire le bonheur des masses par l'électricité, l'industrialisation et la rationalisation forcenée de la société. En fait, il s'en prend à une utopie scientiste partagée par les deux courants apparemment opposés. Ne pas oublier que le terme "ingénieurs des âmes" a été forgé sous Staline et repris d'une manière ou d'une autre par B.F. Skinner, inventeur d'une autre utopie, Walden two. qui est tellement effrayante qu'elle pourrait passer pour une anti-utopie. On en trouve un écho dans Orange mécanique, le livre et le film »

Gérard Klein est un éditeur de très grande renommée dans le milieu de la science-fiction française. Son analyse des genres est bien plus fine que celle du quidam moyen qui écrit sur Wikipédia...

(Et le Petit Robert reste très sommaire dans sa définition)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts-narratifs.forumgratuit.org/
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Science fiction, définitions   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeSam 27 Déc 2014 - 13:56

Le quidam moyen qui écrit sur Wikipédia, certes. Mais en parcourant Internet, il se trouve que la quasi totalité des sites ne fait aucune distinction entre dystopie ou anti-utopie, les deux mots sont mêmes donnés comme synonymes. C'est même le cas dans des thèses universitaires.

Pour parler de sites spécialisés, NoosFere range tous les livres cités en dystopie.
Le Cafard Cosmique écrit à propos de 1984, je cite :

Citation :
tant est qu’on puisse classer ce roman dans une quelconque catégorie littéraire [une question qui suscite encore la polémique et sur laquelle nous ne nous attarderons pas davantage]

Certes, quelques rares sites font une distinction. Mais voilà, le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est vraiment pas clair. Tiens, déjà chez Gérard Klein (qui en effet est un grand spécialiste, un éditeur important, et même un auteur intéressant) :
Citation :
Une dystopie est un avenir qui a mal tourné

Parce que dans 1984 l'avenir il a bien tourné peut être ? D'ailleurs sur un certain nombre de sites ou fora qui établissent une distinction on le considère comme une dystopie, au contraire du Meilleur des mondes.
C'est que cela ne doit vraiment pas être si évident que ça d'établir une différence....

Et pour un non spécialiste, ce que sont dans leur quasi totalité les participants de ce forum, cela ressemble même à une querelle byzantine, ou à l'art de couper les cheveux en quatre. Et risque plutôt de couper l'envie d'ouvrir des ouvrages du genre....

Parce qu'il faudrait aussi évoquer la contre-utopie sans doute.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitimeSam 27 Déc 2014 - 14:08

(récupération la discussion qui était sur le fil Houellebecq pour la mettre sur ce fil).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Littérature fantastique, SF et Fantasy   Littérature fantastique, SF et Fantasy - Page 11 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Littérature fantastique, SF et Fantasy
Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» vive la littérature équitable !!
» À propos de la littérature "classique" :)
» A propos de l'édition
» SV et littérature
» Bonjour à tous!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: