Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 LC Louis Guilloux : Le Sang Noir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Juin 2015 - 22:01

Mais c'est que Cripureplutôt le professeur Merlin demande à être connu contrairement à Nabucet et consors) Narcissique, Obséquieux, hypocrite le Nabucet comme le montre son attitude vis à vis du jeune surveillant Francis Montfort (qui lit le livre au-dessus de la mêlée de R. Rolland), avec la concierge etc....

Le personnage de Lucien Bourcier dévoilé par la querelle avec ses parents, m'est bien sympathique, pour le moment du moins. (critique argumentée de la société bourgeoise)

"La résolution de Lucien fortement exprimée il n'y avait plus rien à dire.Il ne restait plus qu'à chercher ailleurs des aliments au feu qui flambait et ces aliments étaient là tout prêts pour chacun, ils en avaient, les uns et les autres d'abondantes réserves, accumulées depuis des années. De quoi allumer tout un brasier.Le malheur c'est que le phénix renaissait de ses cendres. Ces feux de joie des familles bourgeoises n'étaient nullement des feux purificateurs. Lucien le savait par une longue expérience. Quand on s'était tout dit, rien n'était vidé."

J'ai hâte de connaître plus de l'histoire du dit Turnier qui fait l'objet d'une surprenante critique, de la part de Cripure, mais il semble qu'à travers celle-ci c'est lui-même qu' il touche.

note : Turnier est la représentation de Jules Lequier (philosophe)

Nous sommes en période de guerre, le fils de la concierge a perdu ses jambes et se retrouve sur une chaise roulante, Lucien lui le fils du censeur du Lycée - Mr Bourcier - gardera de sa blessure un boitement, les Marchandeau n'ont pas de nouvelle de leur fils.

La fête organisée pour honorer Mme Faurel de la Légion d'Honneur va avoir lieu ; Cripure s' y rend.

à suivre




_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeDim 21 Juin 2015 - 23:32

shanidar a écrit:
C'est parti ! Avec une scène inaugurale qui met tout de suite dans une ambiance plutôt inattendue. Je croyais que Sang noir parlait d'un brillant professeur de province ; de province il en est bien question mais de brillant professeur : point ! Cripure est une espèce de Diogène taciturne et pouilleux, vivant avec une ancienne femme de matelots dans une baraque pourrie, entouré de chiens puants ! Voilà pour le brillant ! C'est très fort ! Assez drôle et pathétique en même temps...

Evidemment la langue retient et je vais revenir avec un paquet de connaissance élargie sur cette époque où on se chauffe au poêle à charbons et où l'on se balade essentiellement avec une 'bécane' (un vélo quoi)...

Entrée en matière très stimulante en tout cas... mélange de genres et de registres, assez choc !

Ah, je me rappelle le début. J'ai eu beaucoup de mal pour entrer dans cette histoire. Moi, j'ai eu l'impression que l'histoire démarrait très lentement. C'était difficile pour moi. Je ne sais plus maintenant pourquoi je ne l'ai pas rapidement abandonné. Aux premières années de mes séjours, j'étais beaucoup plus courageuse que maintenant ? peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Juin 2015 - 0:15

Mais tu dois avoir bien avancé Bédou !
Pour le moment je découvre ce personnage puant , misanthrope , misogyne , plus que répugnant ....vivant dans une turne à son image ....avec son épouse
Citation :
Gonflée comme une outre , fessue , le nez enfoui dans des filets de victuailles , , elle avançait en soufflant , criait après les chiens qui faisaient des cabrioles "
Un  langage" fleurant bon" le rance et toutes les odeurs fétides accompagnant la misère humaine .
Dès les premières pages tout nos sens sont incommodés : l'écriture est vivante , nous voilà dans les griffes de Crrripure !!!! Et c'est parti pour quelques centaines de pages avec un personnage qui répugne autant qu'il attire ....Que se cache-t-il derrière cette couche de crasse et cette carapace pas mal écornée par endroit et qui laisse entrevoir douleur et souffrance ...

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Juin 2015 - 8:00

Pauvre Cripure, oui le look n'est pas ragoûtant (pourtant la Maïa le lave et s'occupe de lui comme s'il était son enfant) mais il souffre depuis des années, depuis que Toinette l'a quitté.

la page d'entrée nous dit que le personnage de Cripure est inspiré de Georges Palante (pas pour la crasse hein !) en fait si vous lisez la bio de Palante vous verrez qu'il était atteint d'une maladie grave et que les souffrances endurées l'ont amené peu à peu à se replier et à refusé de voir ses amis (lu dans l'Herbe d'oubli)

Quelle édition avez-vous ? moi c'est Folio de 1982 (texte intégral)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Juin 2015 - 11:02

Il y a en effet toute une imagerie autour du nauséabond, de la pourriture, de la décomposition...
Triste image d'une humanité déchue, à l'abri ou presque du fétide charnier.
"C'est un mort que vous avez voulu sauver !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Juin 2015 - 11:07

Folio édition de 2000. Texte intégral.

Cripure : grotesque et pathétique, affreux, sale et méchant. On se demande à peine pourquoi la charmante Toinette (sa première épouse) n'est pas restée avec lui à Angers... Il aime déboulonner les idoles Cripure, mais en même temps il est un peu lâche dans sa solitude... Pas le personnage intellectuellement et humainement fantasmatique que l'on pouvait imaginer...

J'imagine, Sullien, que l'imagerie est à rapprocher de celle de la guerre de tranchées, des poilus et du manque d'hygiène à l'époque même en dehors du champ de bataille, ou tu y vois plutôt une franche opposition ?

et puis on en apprend beaucoup sur la langue de l'époque en lisant ce livre. Comme par exemple :

- une boule de bleu : vous connaissez peut-être cette poudre utilisée pour blanchir le linge, moi pas. J'ai donc fait quelques recherches sur le net, des recherches que je vous livre en chemin. Jean-Baptiste Guimet épouse une fille de peintre (Zélie Bidault), elle-même aimant s'adonner au barbouillage sur chevalet. Guimet est ingénieur et s'intéresse à la chimie. Son épouse qui utilise pour faire du bleu des pierres semi-précieuses (le lapis-lazuli) importées à pris d'or d'Afghanistan, pousse Jean-Baptiste à s'inscrire à un concours pour synthétiser une substance bleu servant à blanchir le linge (moi, déjà, je n'arrive pas à comprendre comment du bleu outremer peut blanchir du linge, mais bon...). Jean-Baptiste invente donc en 1827, le bleu Guimet qui est utilisé à la fois par les lingères et par les artistes peintres. Il fonde sa propre société qui deviendra plus tard Péchiney... Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Car le couple enfante le petit Emile qui sera à l'origine du fameux Musée Guimet de Paris. Qui a parlé de poudre aux yeux ??!!

Une photo d'une boule de bleu :

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Boule_10

Je reviens un peu plus tard avec la goton !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Juin 2015 - 11:25

Citation :
Cripure : grotesque et pathétique, affreux, sale et méchant. On se demande à peine pourquoi la charmante Toinette (sa première épouse) n'est pas restée avec lui à Angers... Il aime déboulonner les idoles Cripure, mais en même temps il est un peu lâche dans sa solitude... Pas le personnage intellectuellement et humainement fantasmatique que l'on pouvait imaginer...
C'est vrai... du début du roman.
La technique du monologue intérieur, si artistement mise en oeuvre dans ce roman, va finir par éclairer un personnage autrement plus complexe et conscient...
Je n'en dis pas plus ! Wink

Citation :
J'imagine, Sullien, que l'imagerie est à rapprocher de celle de la guerre de tranchées, des poilus et du manque d'hygiène à l'époque même en dehors du champ de bataille, ou tu y vois plutôt une franche opposition ?
Sans doute oui, l'image d'une humanité dans un cloaque. Mais j'y vois davantage un élément symbolique. Comme ce passage fameux des lectures de madame Bovary au couvent ("ce n'était qu'amours, amants, amantes, etc.", I, 6) que le narrateur conclut très ironiquement par : "Pendant six mois, à quinze ans, Emma se graissa donc les mains à cette poussière des vieux cabinets de lecture."
D'ailleurs, les personnages les plus propres sur eux, Nabucet, Babillot, etc. sont sans doute les plus détestables.
Il y a peut-être aussi, dans cette confrontation à la crasse, l'idée d'hommes et de femmes en prise avec le réel. Contrairement à certains...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Juin 2015 - 11:35

oui je connais la boule bleue (je pense aussi à celle pour blanchir les cheveux)

Oui Sullien la propreté extérieure cache la "crasse" de l'âme pour Nabucet et consors

je suis plus indulgente pour Cripure car il souffre physiquement et moralement et c'est vrai, influencée par ma lecture de l'herbe d'oubli où l' auteur parle de Palante)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeLun 22 Juin 2015 - 21:40

je ne fais que passer en coup de vent sur ce fil, excusez-moi, mais est-ce que quelqu'un pourrait me dire qui est le peintre de l'image en couverture sur l'exemplaire folio qui a été posté dans le premier message?
danse... merci

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 7:38

Nabucet m'est de plus en plus odieux, lui qui a éloigné son ami d'enfance le Capitaine Plaire (qui m'est franchement antipathique, ses vues sur les jeunes filles de l'assistance sont évidemment révoltantes) de crainte qu'il ne dévoile ses modestes origines.

Ces jeunes gens qui apprécient Cripure : Pierre, Lucien, Francis connaissent certainement bien leur "maître". Je pense qu'ils ont les mêmes sentiments que Cripure  par rapport à la guerre et leurs parents.

lettre de Pierre à son père : "c'est toi qui m'a jeté là où je suis, toi et tes pareils"

"tes pareils" : ceux qui pensent que la guerre est une guerre de Droit ! Les jeunes se sentent trahis, ils veulent eux le droit de vivre. De plus la révolution en Russie leur donne de l'espoir, une vie meilleure et plus d'humanité.

Cripure n'a pas du tout les mêmes valeurs que ses confrères et ma foi je préfère les siennes.

"Cet amour de la Patrie en lui profond, il ne pouvait pas plus l'avouer que le reste, car il n'était point d'accord avec eux sur la façon d'aimer son pays. Et dans une époque où ils n'avaient que cet amour-là aux lèvres, où du matin au soir il n'était question que de la France, Cripure, seul, ne pouvait pas parler de la France et il en souffrait, rejeté ici comme ailleurs à sa solitude ou à sa comédie. Car il fallait bien faire semblant d'aimer la France à leur manière."

Cripure avoue être proche de la retraite donc c'est un vieux professeur, méritant, instruit (Nabucet fait allusion au fait qu'en citant Paul de St-Victor seul Cripure le connaîtrait) abimé physiquement, abimé par la perte de sa première femme et racorni par les avanies qui l' atteignent, se retranche des autres pour se protéger.

Aurait-il les forces pour se défendre ? il s'est éloigné de cette société qui le rejette, qui l'en blâmerait ?

Lucien sur le départ voit les "nouveaux conscrits", qui ne connaissent pas encore le prix de la guerre.

"De petits malingres portaient à leur chapeau le signe de la mort prochaine."

"Presque tous les visages de ces jeunes gens, même les plus virils, exprimaient une confiance, une crédulité d'enfant, une ignorance pathétique du mensonge.Ils ne leur venait pas à l'esprit qu'on pût les trahir."

La pension de Madame de Villeplane (ancienne maison de Turnier), où Lucien doit passer une nuit, nous fait découvrir Otto Kaminsky (Juif d'origine Polonaise) dont la vieille Dame tombe amoureuse

à suivre

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 7:39

c'est Patrick Siméon Kena !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 7:41

Bédoulène a écrit:
Nabucet m'est de plus en plus odieux, lui qui a éloigné son ami d'enfance le Capitaine Plaire (qui m'est franchement antipathique, ses vues sur les jeunes filles de l'assistance sont évidemment révoltantes) de crainte qu'il ne dévoile ses modestes origines.

Ces jeunes gens qui apprécient Cripure : Pierre, Lucien, Francis connaissent certainement bien leur "maître". Je pense qu'ils ont les mêmes sentiments que Cripure  par rapport à la guerre et leurs parents.

lettre de Pierre à son père : "c'est toi qui m'a jeté là où je suis, toi et tes pareils"

"tes pareils" : ceux qui pensent que la guerre est une guerre de Droit ! Les jeunes se sentent trahis, ils veulent eux le droit de vivre. De plus la révolution en Russie leur donne de l'espoir, une vie meilleure et plus d'humanité.

Cripure n'a pas du tout les mêmes valeurs que ses confrères et ma foi je préfère les siennes.

"Cet amour de la Patrie en lui profond, il ne pouvait pas plus l'avouer que le reste, car il n'était point d'accord avec eux sur la façon d'aimer son pays. Et dans une époque où ils n'avaient que cet amour-là aux lèvres, où du matin au soir il n'était question que de la France, Cripure, seul, ne pouvait pas parler de la France et il en souffrait, rejeté ici comme ailleurs à sa solitude ou à sa comédie. Car il fallait bien faire semblant d'aimer la France à leur manière."

Cripure avoue être proche de la retraite donc c'est un vieux professeur, méritant, instruit (Nabucet fait allusion au fait qu'en citant Paul de St-Victor seul Cripure le connaîtrait) abimé physiquement, abimé par la perte de sa première femme et racorni par les avanies qui l' atteignent, se retranche des autres pour se protéger.

Aurait-il les forces pour se défendre ? il s'est éloigné de cette société qui le rejette, qui l'en blâmerait ?

Lucien sur le départ voit les "nouveaux conscrits", qui ne connaissent pas encore le prix de la guerre.

"De petits malingres portaient à leur chapeau le signe de la mort prochaine."

"Presque tous les visages de ces jeunes gens, même les plus virils, exprimaient une confiance, une crédulité d'enfant, une ignorance pathétique du mensonge.Ils ne leur venait pas à l'esprit qu'on pût les trahir."


La pension de Madame de Villeplane (ancienne maison de Turnier), où Lucien doit passer une nuit, nous fait découvrir Otto Kaminsky (Juif d'origine Polonaise) dont la vieille Dame tombe amoureuse

à suivre

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 8:34

Bédoulène a écrit:
c'est Patrick Siméon Kena !
merci Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 10:37

Difficile Bédou d'ajouter quoique ce soit à ton commentaire. Je m'interroge donc un peu sur la construction du roman. Après 250 pages, nous sommes toujours le même jour, celui qui va décorer Mme Fauvel, la femme du Préfet. Cela permet à Guilloux de passer en revue, plus ou moins tous les membres de la bourgeoisie de la ville et c'est à coup de vitriol qu'il les décrit (en particulier le notaire et sa femme vue par les yeux de leur fille est remarquable de méchanceté, de jeunesse et d'une certaine rage assez plaisante). Je me délecte à découvrir les personnages mais pour l'instant, je ne vois pas très bien si une intrigue, un sujet, une histoire se dégage de l'ensemble... On a plus l'impression de petites scénettes prises sur le vif que d'un ensemble lié ; avec tout de même en bande-son le monologue intérieur de Cripure, entre rejet des autres et de lui-même, chahutage et insubordination.

mais revenons à la goton :

Citation :
[sa main] se crispa sur la hanche de la goton (...)

goton : nom féminin. (1809 ; de Margoton, tiré de Margot, hypocoristique de Marguerite, prénom féminin). Vx. Fille de campagne. - Vieilli. Femme dissolue, prostituée.

Hypocoristique : (v.1900). Ling. Qui exprime une intention affectueuse, caressante. Diminutif, redoublement hypocoristique.

Voilà pour aujourd'hui ! Et demain ? -Chrestomathie-

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 12:42

je n'en suis pas encore au Notaire.

Il semble que le livre se déroule sur une journée et l'auteur croque les Habitants de la ville, il les mord bien aussi !

moi c'est le pet de loup qui m' a interpellée (j'ai d'ailleurs mis un message sur le fil créé par Animal en rapport avec nos lectures)

je n'ai pas eu le temps de lire ce matin mais j'ai hâte de retrouver tous ces personnages


merci Shanidar pour tes recherches !


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Louis Guilloux : Le Sang Noir
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Urgent maquillage de "morte"
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» Louis Prima - Just a gigolo
» inquiétudes prises de sang : plaquettes++

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: