Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 LC Louis Guilloux : Le Sang Noir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 13:08

shanidar a écrit:
 Je me délecte à découvrir les personnages mais pour l'instant, je ne vois pas très bien si une intrigue, un sujet, une histoire se dégage de l'ensemble...

Oui je me faisais exactement la même réflexion !
C'est très plaisant à lire , le vitriol est quelque peu surdosé mais ça passe très bien : on est dans une forme outrancière dans la description des personnages qui apparaissent de façon un peu anarchique sans vrai fil directeur en apparence , mais peut être que la cohésion va nous sauter au visage après quelques centaines de pages  et un long cheminement pour notre écrivain !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pointvirgule
Espoir postal
Pointvirgule

Messages : 30
Inscription le : 22/06/2015
Localisation : l'union

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 15:06

églantine a écrit:
shanidar a écrit:
 Je me délecte à découvrir les personnages mais pour l'instant, je ne vois pas très bien si une intrigue, un sujet, une histoire se dégage de l'ensemble...

Oui je me faisais exactement la même réflexion !
C'est très plaisant à lire , le vitriol est quelque peu surdosé mais ça passe très bien : on est dans une forme outrancière dans la description des personnages qui apparaissent de façon un peu anarchique sans vrai fil directeur en apparence , mais peut être que la cohésion va nous sauter au visage après quelques centaines de pages  et un long cheminement pour notre écrivain !

je l'ai lu il y a très très longtemps, je ne me souviens plus de l'histoire mais j'ai gardé une impression de cette lecture : ça m'a fait penser à du Céline. Suis je dans le vrai ou est-ce vraiment sacrilège scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 17:14

Pointvirgule a écrit:
églantine a écrit:
shanidar a écrit:
 Je me délecte à découvrir les personnages mais pour l'instant, je ne vois pas très bien si une intrigue, un sujet, une histoire se dégage de l'ensemble...

Oui je me faisais exactement la même réflexion !
C'est très plaisant à lire , le vitriol est quelque peu surdosé mais ça passe très bien : on est dans une forme outrancière dans la description des personnages qui apparaissent de façon un peu anarchique sans vrai fil directeur en apparence , mais peut être que la cohésion va nous sauter au visage après quelques centaines de pages  et un long cheminement pour notre écrivain !

je l'ai lu il y a très très longtemps, je ne me souviens plus de l'histoire mais j'ai gardé une impression de cette lecture : ça m'a fait penser à du Céline. Suis je dans le vrai ou est-ce vraiment sacrilège scratch
Le peu que j'ai pu lire de Céline ( une moitié de Voyage au bout de la nuit ) , je dirais que tu me sembles parfaitement dans le juste ! Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pointvirgule
Espoir postal
Pointvirgule

Messages : 30
Inscription le : 22/06/2015
Localisation : l'union

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 17:28

églantine a écrit:
Pointvirgule a écrit:
églantine a écrit:
shanidar a écrit:
 Je me délecte à découvrir les personnages mais pour l'instant, je ne vois pas très bien si une intrigue, un sujet, une histoire se dégage de l'ensemble...

Oui je me faisais exactement la même réflexion !
C'est très plaisant à lire , le vitriol est quelque peu surdosé mais ça passe très bien : on est dans une forme outrancière dans la description des personnages qui apparaissent de façon un peu anarchique sans vrai fil directeur en apparence , mais peut être que la cohésion va nous sauter au visage après quelques centaines de pages  et un long cheminement pour notre écrivain !

je l'ai lu il y a très très longtemps, je ne me souviens plus de l'histoire mais j'ai gardé une impression de cette lecture : ça m'a fait penser à du Céline. Suis je dans le vrai ou est-ce vraiment sacrilège scratch
Le peu que j'ai pu lire de Céline ( une moitié de Voyage au bout de la nuit ) , je dirais que tu me sembles parfaitement dans le juste ! Very Happy

swing swing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 22:27

églantine a écrit:
shanidar a écrit:
 Je me délecte à découvrir les personnages mais pour l'instant, je ne vois pas très bien si une intrigue, un sujet, une histoire se dégage de l'ensemble...

Oui je me faisais exactement la même réflexion !
C'est très plaisant à lire , le vitriol est quelque peu surdosé mais ça passe très bien : on est dans une forme outrancière dans la description des personnages qui apparaissent de façon un peu anarchique sans vrai fil directeur en apparence , mais peut être que la cohésion va nous sauter au visage après quelques centaines de pages  et un long cheminement pour notre écrivain !

Et pourtant c'est ficelé comme une tragédie classique.
Le sentiment qu'il ne se passe rien est sans doute signifiant, c'est en tout cas mon avis.
Enfin... il ne se passe rien jusqu'au moment où Cripure décide de mettre un terme à sa "soumission"...
Bonne lecture ! content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Juin 2015 - 23:27

Quel personnage que Simone la fille du notaire ; initiée par Kaminsky, ce beau parleur calculateur, la jeune fille est devenue en quelques mois, très mature et le mépris, voire la haine envers ses parents la conduisent à s'enfuir avec Kaminsky à Paris, mais gageons qu'elle saura se libérer de lui et garder son libre arbitre.

"Inouï ce que cette maison a l'air d'une tirelire, dit Kaminsky. Portes, fenêtres, cheminées, lucarnes, lézardes, tous ces trous appellent la pièce de monnaie. Volée à qui cette baraque ?

- A deux vieilles filles dit Simone

- Mortes ?

- Elles en sont mortes. Il leur a même barboté leur perroquet, qu'il a fait empailler et mettre sur sa cheminée. Vous ne connaissez pas mon père !


"Souvenir récent : sa mère, dans la cuisine, lui tourne le dos. Elle boit sa tasse de lait. Simone est survenue. La mère ne s'est pas retournée. Sur la table - c'est à dire sous les doigts - un couteau immense. Une lame de vingt centimètres, triangulaire. Eblouissement d'une seconde : Simone avait vu l'endroit où frapper, entre les deux épaules."

Ce qui fait dire à Simone : "c'est ça ma mère", "c'est ça mon père" !

Cripure très lucide sur lui-même,il a toujours fuit, la société, la confrontation, il a cru pouvoir se satisfaire de la solitude mais à l'heure de la retraite, il sait que quoi qu'il pense des autres il a eu tort de les fuir. Il aurait du faire face à toutes les critiques, les attaques sur lui dirigées. Fuir c'est mentir aux autres et se mentir.

"Il y a beau temps que j'ai découvert comment les choses doivent aller pour moi : composer, composer avec soi-même, se mentir, mentir aux autres !

Il s'invente un compagnon "Monsieur", des illusions et c'est dans un face à face avec lui-même qu'il exprime ses idées, qu'il retrouve Toinette.

De beaux tableaux sont donnés au lecteur comme celui du cirage des chaussures de Cripure par Maïa et Amédée !

Le langage original de la goton que je suppose émaillé de patois anime le récit.

Un odieux personnage, Basquin s' occupe du Camp, il trouve à exploiter les soldats Croates ; d'autre part il couche avec Maïa et la pousse à demander le mariage à Cripue, ainsi lui hériterait, en quelque sorte si le mari décédait.

Y-a-t-il des honnêtes gens dans cette ville ? il semble que l'hypocrisie soit le critère de choix.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 10:40

A moi aussi, elle me plaît beaucoup la petite Simone (j'imagine bien ma grand-mère fixant avec le même regard acerbe ses parents et se jurant de 's'en sortir' de cette petite bourgeoisie étriquée et perfide) !

@ Sullien : je ne dis pas qu'il ne se passe rien mais qu'il n'y a pas (pour l'instant) de lien 'narratif' entre les différents personnages qui nous sont présentés. Ce qui n'enlève rien au plaisir de la lecture, les portraits étant particulièrement savoureux... Quant à Cripure, le pauvre, il ne lui reste plus qu'à se saouler à coup de verre Anjou ! Feu !!

Chrestomathie : recueil de morceaux choisis tirés d'auteurs classiques, célèbres. Anthologie.

Bigre ! car c'est à une Chrestomathie du Désespoir que rêve Cripure.

Le projet de Cripure est un retournement des valeurs, une écriture du Non (réalisée par Flaubert), l'envers du fantastique (Hoffmann), anti-bourgeoise parce que, émanant de la bourgeoisie elle-même. Est-ce également le projet de Guilloux ? Nous présenter une société provinciale qu'il met contre un mur et qu'il fusille allègrement ? A voir... C'est en tout cas ce qui semble pousser Cripure à déboulonner devant le jeune Etienne la figure de Turnier, qui n'était peut-être pas si philosophe que ça et dont la légende (la mort par amour) peut aussi s'envisager comme une ruse (le suicide étant celui d'un homme blessé dans son orgueil par la fuite de l'aimée, alors même que Cripure, lui, n'est pas passé à l'acte...).

Pour revenir à Céline, le personnage même de Cripure avec sa peau de bique fait penser à Céline !

(rien trouvé pour pet de loup non plus... il faudrait consulter le Littré peut-être ?? Sullien tu n'as pas ça sous ton coude gauche ??) !

et demain ? nous irons du côté des pommés et des rombières, qu'on se le dise !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 11:08

Bédoulène a écrit:
Fuir c'est mentir aux autres et se mentir.
Je crois que c'est là le coeur du roman...
Il y a, parcourant le roman et les personnages, tout un réseau sémantique allant du masque à la comédie, et de là, à la duperie et au mensonge.
Dont relève la distinction récurrente entre la vie et la "vraie vie" dont rêve la jeunesse.
Entre un "vrai Babinot", encore perceptible dans les bourrelets de son cou, et le "faux Babinot" qui claironne à qui mieux mieux.
Le pire des mensonges étant à n'en pas douter les "passions inhumaines du patriotisme".

Citation :
Y-a-t-il des honnêtes gens dans cette ville ? il semble que l'hypocrisie soit le critère de choix.
Cette jeunesse éprise d'idéal (communiste) : Moka, Lucien, etc. ? Ridicule sans doute pour un désabusé comme Cripure, mais pas moins honnête !?
Il y a par ailleurs des moments où les masques, à défaut de tomber, craquèlent, laissant voir une vérité aveuglante (asphyxiante) dans ce monde en carton pâte. Souvent par la mort (annoncée, présumée, imaginée) du fils parti au front.
Je pense notamment au proviseur et à son épouse, qui offrent un des moments les plus émouvants du roman.

La voix de Claire était presque naturelle, comme ses gestes. Rien ne trahissait son trouble. Il y avait en elle comme une justesse parfaite, une cohérence absolue d'elle-même avec sa douleur. Faurel le sentit et il eut peur. Moins peur de devoir dire ce qu'il allait falloir dire, que de ce rapport créé brusquement entre lui et cette femme : un rapport absolument sans mensonge. Il n'y avait pas à la tromper, même s'il l'eût voulu. Par tout ce qu'elle était en ce moment, elle le contraignait à lui ressembler, elle l'attirait malgré lui dans un pays de vérité cruelle, absolue, où il n'était pas sûr qu'il n'allait pas asphyxier. (pp. 542-543)

On comprend mieux l'idée de "comédie" : tous les rapports, y compris avec soi-même, sont faussés, inauthentiques.
A l'image d'une cérémonie. Trop guindé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 11:25

shanidar a écrit:
Chrestomathie : recueil de morceaux choisis tirés d'auteurs classiques, célèbres. Anthologie.
Oui, c'était une pratique courante chez certains savants alexandrins : ils avaient coutume, en lisant et en relisant les auteurs du "canon", de marquer d'un khi (χ) les passages ou les phrases leur paraissant utiles à leur enseignement. Ce khi, pour χρηστόν (utile), leur permettait ensuite de construire des chrestomathie (litt. utile à apprendre). On s'en sert encore dans l'enseignement des langues et des lettres. Moi-même, j'en confectionne parfois... dentsblanches

Citation :
(rien trouvé pour pet de loup non plus... il faudrait consulter le Littré peut-être ?? Sullien tu n'as pas ça sous ton coude gauche ??) !
Rien dans le littré... Dans le Trésor de la langue française, on trouve :
Citation :
Vx, fam. (Vieux) professeur ridicule. Un professeur de rhétorique filandreux, un Gracchus Pet-de-Loup (Goncourt, Journal,1866, p.308). Assis dans une chaire à faire le pet-de-loup (Tharaud, Péguy,1926, p.74).
Prononc. et Orth. : [pεdlu]. Plur., Pt Rob.: des pets-de-loup; Lar. Lang. fr. : L'orthographe (avec ou sans trait d'union) et le pluriel sont très fantaisistes et varient selon les auteurs. Étymol. et Hist. 1866 «vieil universitaire ridicule» (Goncourt, loc. cit.). Empl. comme nom commun de M. Petdeloup, personnage créé en 1849 par Nadar ds La Vie publique et privée de mossieu Réac in R. comique, 10 mars, 265 (v. Quem. DDL t.15).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 17:43

shanidar a écrit:
A moi aussi, elle me plaît beaucoup la petite Simone (j'imagine bien ma grand-mère fixant avec le même regard acerbe ses parents et se jurant de 's'en sortir' de cette petite bourgeoisie étriquée et perfide) !




Quel style alors , particulièrement savoureux à certains moments où Guilloux se lâche complètement , la plume tout en dérapage contrôlé , c'est jouissif !  dentsblanches

Citation :
La bonne revint , apporta le café .La notairesse but le sien d'un trait .Ensuite de quoi elle se torcha le bec , fit un signe de croix , et bredouilla des grâces pour elle toute seule .
Je savoure , je m'imagine la scène ... Razz

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 21:51

merci Sullien de nous accompagner !

oui pet-de-loup = vieux professeur d'accord, mais dans la phrase que j'ai noté il s'agit bien d'un vêtement ?

avez-vous remarqué l'écriture du mot caulègue ou bien est-ce une autre signification ?

Comme tu le dis Sullien les masques se craquèlent quand la guerre prend les fils ; Louis Babinot meurt, peut-être qu' il va comprendre la réaction des deux permissionnaires rencontrés ? Pierre Marchandeau dont on se souvient de la lettre accusatrice à son père doit être fusillé, Amédée le fils de Cripure craint de mourir en laissant sa mère seule.

Les soldats se rebellent, chantent l'Internationale et la chanson contestataire "la chanson de Craonne" alors que Cripure accompagne Le Proviseur Marchandeau à la gare où il compte partir pour Paris tenter de sauver son fils.

je reviens à la fête, grand échantillonnage d'hypocrisie. Jamais ne fut si bien matérialisée l'expression et aussi insulte "lèche-bottes" que par Nabucet :

"Ah, mon Général, donnez-moi une botte à lécher, rien qu'une ! Et si par bonheur il vous en restait une vieille dont vous ne vous serviriez plus, mon Général, faites moi la grâce de me l'offrir, je l'emporterai chez moi, je lècherai à domicile."

Le passage étonnant où Cripure "décore" ses collègues est absolument révélateur de ses sentiments sur ceux-ci et la guerre.

"Non, pas des rubans. En bonne justice il faudrait leur remettre aux uns une tête, aux autres une jambe ou un bras. Hein ? Que serait cette Mme Faurel avec la tête de son valet de chambre accrochée par les cheveux à son sein ? Et Nabucet, avec une jambe rivée à la boutonnière de sa requimpette ? ..............."

Cripure a cru au cours de sa vie pouvoir nouer des liens avec les autres car le chemin du "secret du secret" comme il le dit, c'est le coeur qui bat dans la poitrine des hommes. Il a bien essayé mais n'a reçu en réponse que la haine et la sottise. A présent, plus de soumission, il ne pardonne plus.

Le terme "émailler le visage" a été rencontré plusieurs fois ; je ne connaissait pas cette expression

Bon je rejoins Cripure à la gare sourire

(demain journée avec une amie donc peu de lecture)

Shanidar où tu es ? dans la chrestomathie ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 23:15

Bédoulène a écrit:
oui pet-de-loup = vieux professeur d'accord, mais dans la phrase que j'ai noté il s'agit bien d'un vêtement ?

En effet. Je n'ai trouvé que vesse-de-loup, dont le nom scientifique est lycoperdon, ce qui signifie littéralement en grec "pet de loup"...
Il s'agit d'un champignon dont la couleur oscille entre le blanc et le gris.
Un lien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 23:23

Citation :
"Non, pas des rubans. En bonne justice il faudrait leur remettre aux uns une tête, aux autres une jambe ou un bras. Hein ? Que serait cette Mme Faurel avec la tête de son valet de chambre accrochée par les cheveux à son sein ? Et Nabucet, avec une jambe rivée à la boutonnière de sa requimpette ? ..............."
Ah ! Oui, le ridicule (macabre) des décorations.
Sur le coup, ça m'a fait penser à une pièce de Genet (des mannequins...), mais laquelle ? Les Paravents ?
Sur fond de guerre d'Algérie, ça pourrait coller. Il faut que je cherche, à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane SHOYUSKI
Sage de la littérature
Ariane SHOYUSKI

Messages : 2372
Inscription le : 17/04/2014

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 23:40

Je comprends beaucoup mieux ce roman en lisant vos commentaires très intéressants et très justes.
Beaucoup de détails m'échappaient tout de même.Laughing
J'ai mis deux mois pour le finir avec mon dictionnaire. honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Giù
Plume timide
La Giù

Messages : 11
Inscription le : 24/06/2015
Age : 58

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitimeMer 24 Juin 2015 - 23:52

Je trouve au contraire Cripure (CRItique de la raison PURE de Kant) fort brillant. Certes pas au niveau de son apparence mais bien à la supériorité de son intelligence. Il est raillé par ses concitoyens car trop bêtes pour l'apprécier à sa juste valeur.
Ce sont 24heures de la vie d'une petite ville de Province à l'heure de la première guerre mondiale, et tout est dit sur le climat qui régnait alors.
Cette œuvre est un vrai petit bijou, cruelle mais vraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cultureonweb.fr
Contenu sponsorisé




LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Louis Guilloux : Le Sang Noir
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Urgent maquillage de "morte"
» Louis Prima - Just a gigolo
» inquiétudes prises de sang : plaquettes++
» 1786 - Visite Louis XVI, Bassin Commerce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: