Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 LC Louis Guilloux : Le Sang Noir

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 10:12

Pas eu le temps de lire hier ! Je reprends avec Basquin qui arrive comme un cheveu dans la soupe... ah oui, c'est l'homme de Maïa qui est arrivé avant Cripure... Sacrée vie la Maïa qui fait du gringue à Amédée son beau-fils. Il faudrait d'ailleurs écouter patiemment les silences entre le père (Cripure) et le fils (Amédée) pur entendre toute cette misère des membres d'une famille incapables de se rencontrer, coincés dans une sorte d'angoisse profonde les uns face aux autres...

L'angoisse... le mot revient souvent dans la tête de Cripure, cette peur terrible d'être et de ne plus être, d'être vivant et de mourir, d'aimer et de ne plus aimer Toinette. D'ailleurs comment comprenez vous le gros chagrin qui étreint notre professeur à la lecture de cette lettre mystérieuse oubliée dans une veste pendant deux mois ? Lui annonce-t-elle la mort de Toinette ? ... c'est ce que j'ai compris mais sans être tout à fait sûre.

Merci Sullien pour les recherches et pour la précision du X (je ne connaissais pas) ainsi que pour ton éclairage sur les masques, les mensonges, l'hypocrisie et la foi de la jeunesse.

Oh, je voulais parler du Cloporte aussi, cet espèce de bonhomme (un clochard ?) qui hante la rue de Cripure, la nuit et dont les pas font clop, clop, clop. Image de la misère la plus noire, la plus crasse, celle qui effraie également Cripure... Il a peur de tout au fond le philosophe...

[encore une fois je suis très étonnée de lire à propos de la guerre 14-18 que des alsaciens, des croates et des russes -pour ceux qui sont cités- ont été placés dans des camps d'internement (ce qui me fait désormais toujours penser à Koestler...).]

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 10:37

LaGiu a écrit:
Je trouve au contraire Cripure (CRItique de la raison PURE de Kant) fort brillant. Certes pas au niveau de son apparence mais bien à la supériorité de son intelligence. Il est raillé par ses concitoyens car trop bêtes pour l'apprécier  à sa juste valeur.
Ce sont 24heures de la vie d'une petite ville de Province à l'heure de la  première guerre mondiale, et tout est dit sur le climat qui régnait alors.
Cette œuvre est un vrai petit bijou, cruelle mais vraie.

Tu as raison de donner l'origine du surnom de Mr Merlin, LaGiu ; et quand on compare Cripure à Diogène c'est autant pour son apparence que pour sa profondeur... Il cherche l'homme en plein jour avec une lanterne allumée, Cripure, tout comme son illustre prédécesseur ; et comme lui, il se heurte à la bêtise des uns, aux fanfaronnades des autres et à l'incrédulité de l'ensemble.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
La Giù
Plume timide
La Giù

Messages : 11
Inscription le : 24/06/2015
Age : 59

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 10:44

Et bien Shanidar, tu m'otes les mots de la bouche. 😉
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cultureonweb.fr
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 10:48

LaGiu a écrit:
Je trouve au contraire Cripure (CRItique de la raison PURE de Kant) fort brillant.

La belle saillie "Cripure de la raison tique" m'a beaucoup fait rire.
Une facétie comme des lycéens savent en faire.

Citation :
Certes pas au niveau de son apparence mais bien à la supériorité de son intelligence. Il est raillé par ses concitoyens car trop bêtes pour l'apprécier à sa juste valeur.

Bien d'accord ! Le corps claudique, mais l'esprit marche droit !

« Son petit chapeau de toile rabattu sur l’œil, sa peau de bique flottante, sa canne tenue comme une épée, et cet effort si pénible à chaque pas pour arracher comme d’une boue gluante ses longs pieds de gugusse, Cripure avait l’air dans la rue d’un somnolent danseur de corde. Sa myopie accusait le côté ahuri de son visage, donnait à ses gestes un caractère ralenti, vacillant, d’ivrogne ou de joueur à colin-maillard. Il avait toujours l’air de lutter contre un coup de vent et, sur le trottoir, il avançait en rasant les murs, le menton pointé comme un éperon, fouettant l’air derrière lui avec sa canne comme pour chasser d’invisibles monstres acharnés à ses trousses. Ses lèvres remuaient comme celles de qui récite des prières, peut-être des exorcismes. (...) Mais il avait beau faire, ce n’était pas encore aujourd’hui qu’il échapperait au supplice d’entendre les gens marcher derrière lui, se rapprocher, le dépasser. D’aussi loin qu’ils survenaient, ils le dépassaient quand même toujours, même les vieillards. O martyr ! »

Ce qui me fait penser qu'il y a plusieurs allusions à Baudelaire dans la bouche de Cripure (spleen, fuite, voyage, etc.)...
Le corps, carcan d'un esprit sublime : un albatros, notre Merlin ?
"Ses ailes de géant l'empêchent de marcher..."



Revenir en haut Aller en bas
La Giù
Plume timide
La Giù

Messages : 11
Inscription le : 24/06/2015
Age : 59

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 11:27

Je ne peux m'empêcher de penser à Léautaud en regardant Cripure vivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cultureonweb.fr
La Giù
Plume timide
La Giù

Messages : 11
Inscription le : 24/06/2015
Age : 59

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 11:28

"Cripure de la raison tique" m'a également beaucoup amusé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.cultureonweb.fr
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 12:07

Sullien a écrit:
LaGiu a écrit:
Je trouve au contraire Cripure (CRItique de la raison PURE de Kant) fort brillant.

La belle saillie "Cripure de la raison tique" m'a beaucoup fait rire.
Une facétie comme des lycéens savent en faire.

Citation :
Certes pas au niveau de son apparence mais bien à la supériorité de son intelligence. Il est raillé par ses concitoyens car trop bêtes pour l'apprécier  à sa juste valeur.

Bien d'accord ! Le corps claudique, mais l'esprit marche droit !






Oh que oui , et de ce fait sa lucidité est cruelle !
C'est un regard qui ne laisse rien dans l'ombre . Que ce soit dans l'introspection ou tourné vers le monde .
Sa détestation de l'humanité tout entière , il la vit face à lui-même aussi ! C'est un homme qui ne se fait pas de cadeau .Et c'est ce qui le rend attachant .
D'une certaine façon , c'est un pur .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 18:45

et merci LaGiu de ton intervention !

Oui Shanidar Toinette est morte, la journée est riche en péripéties. Cripure se livre bien dans son échange avec le répétiteur Moka lequel d'ailleurs est bien plus intéressant que son collègue Glâtre.

je vais continuer ce soir


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
La Giù
Plume timide
La Giù

Messages : 11
Inscription le : 24/06/2015
Age : 59

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyJeu 25 Juin 2015 - 23:33

Tout le plaisir est pour moi Bédoulène!
Ce qui m'a le plus émue et continue de me plonger dans un abîme de réflexion, ce sont ces vieux notables, bornés et racistes qui, bien à l'abri dans leur salon douillet, envoient au massacre leurs enfants. C'est vrai pour toutes les guerres passées, présentes et à venir.
Louis Guilloux s'est inspiré du philosophe Georges Palante pour créer le personnage de Cripure.

Voici ce qu'en dit Onfray :

"Loin des poncifs sur le nietzschéen de droite blond et brutal aux yeux bleus, Georges Palante (1862-1925) incarna la possibilité d’un nietzschéisme de gauche. Souffrant d’une malformation congénitale qui le transformait en monstre aux allures simiesques, ce philosophe méconnu consacra en effet tout son talent à échouer : avec ses élèves au lycée ; dans la ville de province bretonne (Saint-Brieuc) où il enseigna la philosophie ; avec les femmes, avec les institutions – dont l’université –, avec ses proches, il se transforma avec brio en bourreau de lui-même, puis se suicida en se tirant une balle dans la tête face à un miroir…
Alcoolique, handicapé, joueur de poker, corrigeant ses copies de bac dans un bordel, vivant avec une illettrée, ancienne fille à matelots, chasseur myope ratant son gibier, modèle du roman de Louis Guilloux, Le Sang noir, choisissant pour directeurs de thèse ceux qu’il pourfendait dans son travail universitaire, il proposa la première formule du nietzschéisme de gauche en France, inaugurant ainsi un courant vivace, de Caillois à Bataille pour la deuxième génération, de Foucault à Deleuze pour la troisième – en attendant la quatrième."


Revenir en haut Aller en bas
http://www.cultureonweb.fr
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyVen 26 Juin 2015 - 10:28

merci pour l'extrait LaGiu ! as tu lu l'Herbe d'oubli ?

Palante avait beaucoup compté pour Guilloux

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyVen 26 Juin 2015 - 11:38

A propos de jeux de mots j'ai adoré celui-ci : Le général papa et la Mitre railleuse. Il va falloir parler un peu de la fameuse Union Sacrée dont le terme revient à plusieurs reprises dans le texte (et qui, ici désigne l'alliance entre pouvoir militaire et pouvoir religieux...).

Quel bouquin incroyable et stimulant !

(pas beaucoup de temps tout de suite, j'essaie de revenir plus tard...)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyVen 26 Juin 2015 - 11:41

Oh tout de même je ne résiste pas au plaisir de parler de Mme Poche que Guilloux habille pour l'hiver dans sa formidable description. Elle est vernie de haut en bas cette dame et le dialogue qui termine le chapitre est à hurler de rire tellement ici la bêtise éclabousse avec cette histoire d'urine qui arrive n'importe comment et se dit (j'imagine) avec l'air le plus sérieux du monde ! Bon, mais on pourrait en pleurer aussi.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyVen 26 Juin 2015 - 13:22

Je reviens à la question que tu poses LaGiu, à propos de ces hommes, de ces femmes, de ces familles qui ont envoyé leurs enfants à la mort, à cet abîme de perplexité dans lequel nous sombrons si nous nous penchons un instant sur ce grand mystère de la guerre. On peut d'ailleurs, peut-être répondre de manière socio-historique en imaginant une revanche à la défaite de 1870 (Sedan est d'ailleurs évoquée par Babinot), par l'idée que cette guerre ne devait durer que quelques mois et que les 'bons' français allaient écraser en un tour de main les 'sales' Allemands (lourds et balourds, nous dit Cripure en sorte de pied-de-nez), l'idée aussi que le patriotisme faisait partie des grandes valeurs de l'époque... comment revenir en arrière une fois lancé ?

mais la réponse est toute autre dans le livre de Guilloux...

parce que je crois, que c'est exactement la même question que pose Cripure (peut-être dans un sens plus élargie) lors de sa conversation secrète avec Moka et qui touche au secret des hommes et à l'angoisse de vivre. On retrouve d'ailleurs ici la parenté directe avec l'expérience intérieure de Bataille, cette question de l'angoisse et de sa non possibilité de résolution par Dieu ou le blasphème, comme une sorte d'aporie insoluble, qui semble insurmontable dans les paroles de Cripure, alors que Bataille tente par l'exploration du non-savoir -son authentification- de juguler l'angoisse. En se souvenant de ce que voit Cripure de Babinot : à la fois un homme orgueilleux dont le masque de carton témoigne de la noblesse de son patriotisme et en même temps un homme fêlé qui pleure la nuit la mort certaine de son fils pour la patrie, Cripure (et par là-même Guilloux et Palante) pose la question du secret des hommes, ce qu'ils cachent et ce qu'ils montrent, ce qu'ils peuvent révéler et ce qu'ils doivent taire, dans un jeu dangereux où se mêlent le courage viril, la sensibilité, la vie mondaine et la vie intime, la vie sociale et la sphère privée. Si on extrapole un peu, on peut dire que nous avançons tous masqués, que nous portons tous sur le visage un filtre qui nous permet d'être cet animal social que l'on attend de nous mais que ce masque tombe dans l'intimité, dans le secret de la solitude. Heureux l'homme qui peut ne pas avoir à changer de visage, celui qui peut se montrer nu, mais existe-t-il vraiment ce spécimen, ce 'monstre' ? Même Cripure est bien obligé de sacrifier à la bienséance ses propres pensées, ses vérités... et que serait un homme libérer des contingences sociales ? Un animal ? ou bien cet individu aristocratique dont Palante parle dans ses écrits ?


_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyVen 26 Juin 2015 - 13:36

shanidar a écrit:
Oh tout de même je ne résiste pas au plaisir de parler de Mme Poche que Guilloux habille pour l'hiver dans sa formidable description. Elle est vernie de haut en bas cette dame et le dialogue qui termine le chapitre est à hurler de rire tellement ici la bêtise éclabousse avec cette histoire d'urine qui arrive n'importe comment et se dit (j'imagine) avec l'air le plus sérieux du monde ! Bon, mais on pourrait en pleurer aussi.

Ha, Mme Poche, la "puante à peau flasque"... mdr2
Ca m'évoque quelque ritournelle à la Brassens...
Revenir en haut Aller en bas
Sullien
Sage de la littérature
Sullien

Messages : 1591
Inscription le : 23/10/2012

LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 EmptyVen 26 Juin 2015 - 13:47

shanidar a écrit:
Il va falloir parler un peu de la fameuse Union Sacrée dont le terme revient à plusieurs reprises dans le texte (et qui, ici désigne l'alliance entre pouvoir militaire et pouvoir religieux...).
Grande inquiétude, en effet, en 1914, sur le ralliement de l'Eglise catholique, l'adversaire d'hier, ou de certaines fractions du mouvement ouvrier.
Mais ce dernier cas ne joue aucun rôle dans ce roman provincial... Du moins il me semble ?!

shanidar a écrit:
Je reviens à la question que tu poses LaGiu, à propos de ces hommes, de ces femmes, de ces familles qui ont envoyé leurs enfants à la mort, à cet abîme de perplexité dans lequel nous sombrons si nous nous penchons un instant sur ce grand mystère de la guerre. On peut d'ailleurs, peut-être répondre de manière socio-historique en imaginant une revanche à la défaite de 1870 (Sedan est d'ailleurs évoquée par Babinot), par l'idée que cette guerre ne devait durer que quelques mois et que les 'bons' français allaient écraser en un tour de main les 'sales' Allemands (lourds et balourds, nous dit Cripure en sorte de pied-de-nez), l'idée aussi que le patriotisme faisait partie des grandes valeurs de l'époque... comment revenir en arrière une fois lancé ?
C'est l'hypothèse de la "culture de guerre" avancée par Stéphane Audoin-Rouzeau, une hypothèse très intéressante, mais controversée (Offenstadt, Olivera, Frédéric Rousseau notamment, l'auteur de La guerre censurée) et d'autant plus discutable dans le roman qui nous intéresse, puisqu'il se déroule au moment des mutineries de 1917.
Je peux vous copier un extrait d'Audouin-Rouzeau si ça vous intéresse.

Quant à la noblesse du patriotisme de Babinot, mouais...
Le roman n'est pas tendre de ce côté-là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: LC Louis Guilloux : Le Sang Noir   LC  Louis Guilloux : Le Sang Noir - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Louis Guilloux : Le Sang Noir
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Urgent maquillage de "morte"
» Louis Prima - Just a gigolo
» inquiétudes prises de sang : plaquettes++
» 1786 - Visite Louis XVI, Bassin Commerce

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par titre ou auteur-
Sauter vers: