Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Jean-Luc Outers [Belgique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Jean-Luc Outers [Belgique]   Mer 22 Avr 2015 - 8:39



Jean-Luc Outers est un écrivain belge né le 5 mars 1949 à Bruxelles où il vit toujours. Il est le fils de Lucien Outers.
Après des études de droit à l'Université de Louvain, Jean-Luc Outers entre dans le service public.
Il publie son premier roman, L'ordre du jour, en 1987 aux éditions Gallimard.
Il devient en 1990 Conseiller littéraire, responsable du Service des Lettres et du Livre au Ministère de la Culture de la Communauté Française, fonction qu’il a quittée en 2012 pour se consacrer à l'écriture.
À ce titre, il était aussi éditeur de la revue "Le carnet et les instants", un bimensuel consacré à la promotion et à la diffusion des lettres belges de langue française.
En 1992, il a obtenu le prix Victor-Rossel pour Corps de métier, en 1995, le prix AT&T pour La Place du mort, et en 2008 le prix Victor-Rossel des jeunes pour Le Voyage de Luca.
Depuis 2012, il fait partie du comité de lecture de la collection de livre de poche consacrée à la littérature belge francophone Espace Nord.
En 2013, il a été élu membre de l'Academie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique.

Source : Wikipédia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Jean-Luc Outers [Belgique]   Mer 22 Avr 2015 - 8:39


Le voyage de Luca
Citation :
Présentation de l’éditeur
À la naissance de Luca, afin de fuir la banalité de leur quotidien, Julie et Marian décident de partir pour l'Amérique. Écrite d'une plume tendrement paternelle, voici l'histoire d'un voyage apparemment sans histoire au cours duquel Luca vit pourtant ses premières approches de l'existence et forge son identité dans les brimbalements d'un lit roulant.

Troisième lecture d’un auteur belge et me revoilà en Amérique ! Oui, on pourrait dire que je suis en train de tricher… mais je n’avais pas d'idées concernant ce livre avant de le ressortir de mes étagères. Dans le temps, j’avais été seulement conquise par cette 4e de couverture qui se trouve sur mon exemplaire :

Je pris Luca dans mes bras et marchai jusqu’au bord de l’océan. Il faisait nuit à présent. Un cargo croisait au large et on apercevait au loin les lumières de la ville qui scintillaient dans l’eau. Luca s’était endormi, la tête posée sur mon épaule, bercé par le fracas des lames qui s’écrasaient face à nous. Je sentais contre moi sa mémoire minuscule qui se reposait enfin après cette rude épreuve. Comment faisait-elle pour emmagasiner tant d’immensité ? Les déserts et les océans réussiraient-ils à y trouver place à l’abri de l’oubli et des plis du temps ?

Ainsi, cela ne me donnait pas d’informations que j’allais partir en Amérique aux côtés de cet auteur. Mais quel beau voyage j’ai fait !!

Il s’agit d’un voyage, un « road-book », au bord d’une camionnette Volkswagen, transférée en camping-car et bien que le paysage joue un rôle, l’histoire tourne surtout autour de la petite ‘cellule’ qui se compose du père (le narrateur du livre), la mère et de leur fils, Luca.

La raison pour le père de raconter cette histoire est le fait qu’ils se retrouvent tous près d’une thérapeute familiale. On veut trouver l’origine des troubles que Luca (19 ans) est en train de vivre… autant y aller à la source.

On retourne donc en 1981 et on part avec cette petite famille de New York au Mexique, revenant vers le nord par la Californie jusqu’au Canada, parcourant ainsi l’Amérique qui sert surtout d’image d’arrière-plan.

Tous ces bouts de routes, leurs arrêts sur les aires de repos, les rencontres avec des gens et des animaux forment un bien bon livre qui m’a donné un grand plaisir.

Quel beau moment de lecture… et de voyage !



Il aimait aussi les baguettes dont il se servait pour tambouriner sur la table. Combien de vocations de batteur sont nées dans les restaurants chinois?

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 38
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Jean-Luc Outers [Belgique]   Sam 25 Avr 2015 - 9:05

ça donne envie !
Et quelle belle couverture !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Luc Outers [Belgique]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Luc Outers [Belgique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chef radio à bord du Bovesse en 1970
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» intervention de Jean Lassalle
» Sièges RF en Belgique??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature belge et suisse (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: