Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Michel Ragon

Aller en bas 
AuteurMessage
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Michel Ragon   Dim 2 Sep 2007 - 12:44



Source Wikipédia:
Citation :
Né à Marseille en 1924 dans une famille paysanne d'origine vendéenne, il arrive à Nantes à 14 ans où il commence à travailler comme garçon de courses. Le travail de sa mère, gardienne d'un appartement à la très riche bibliothèque, lui offre l'occasion de plonger dans l'univers de la lecture.

Grâce à des écrivains comme Henry Poulaille il découvre que l'exercice de la littérature n'est pas réservé à la bourgeoisie. En arrivant à Paris, il rencontre cet auteur avec lequel il entretenait une correspondance. Il collabore également avec des artistes du groupe Cobra (Jorn, Dotremont, Atlan, Alechinsky…). Plutôt orienté sur La voie libertaire dès sa vingtième année, il rencontre alors les écrivains prolétariens et devient historien de la littérature prolétarienne en publiant son premier livre : les Écrivains du peuple qu'il retravaillera à plusieurs reprises et qui deviendra en 1974 Histoire de la littérature prolétarienne de langue française.

Parallèlement à son œuvre littéraire, Michel Ragon est aussi un estimé critique et historien de l'art et de l'architecture modernes. Il devient conférencier pour le ministère des Affaires étrangères grâce à Malraux puis professeur à l'École des Arts décoratifs. Sur sa lancée, l'autodidacte libertaire décroche un doctorat d'État au début des années 1970.

Ancien travailleur manuel c'est en autodidacte qu'il devient docteur d'État ès lettres, la cinquantaine passée, puis il enseigne en tant que professeur de l'enseignement supérieur. Ragon est fidèlement lié à la Vendée et à sa famille libertaire (dès 1962 il est ami de Louis Lecoin, plus tard de Maurice Joyeux, mais aussi André Breton, Félix Fénéon, Jean Dubuffet, Noam Chomsky, John Cage, Daniel Cohn-Bendit, Georges Brassens, Léo Ferré, Albert Camus…).

Dans les années 1980, il commence à écrire des romans à grands succès qui constituent la Suite Vendéenne: Les Mouchoirs rouges de Cholet, La louve de Mervent, Le Marin des Sables, L'accent de ma mère, Le Cocher du Boiroux…

Il parraine le Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale d'Arras et il est président d'honneur de la Société Octave Mirbeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Michel Ragon   Dim 2 Sep 2007 - 12:45

Récits :

Drôles de métiers, 1953
Drôles de Voyages, 1954
Une place au soleil, Albin Michel, 1955
Trompe-l'œil, Albin Michel, 1956
Les Américains, Albin Michel, 1959
L'Honorable Japon, 1959, récit
Karl Marx, 1959
Le Jeu de Dames, Albin Michel, 1960
Les Quatre Murs, Albin Michel, 1966
Nous sommes 17 sous une lune très petite, 1968
L'accent de ma mère, 1980, Grand Prix du roman des Écrivains de l'Ouest
Ma sœur aux yeux d'Asie, 1982
Les Mouchoirs rouges de Cholet, 1984, Grand prix des lectrices de Elle, Goncourt du Récit historique, Prix Alexandre-Dumas, Prix de l'Académie de Bretagne.
La louve de Mervent, 1985
Le Marin des Sables, 1987
La Mémoire des vaincus, Albin Michel, 1990
Le Cocher du Boiroux
Le Roman de Rabelais, Prix des Maisons de la Presse en 1994
D'une berge à l'autre, 1995
Les coquelicots sont revenus, 1996
La ferme d'en haut
Ils ont semé nos libertés. Cent ans de droits syndicaux
La Voie libertaire
1793. L'insurrection vendéenne et les malentendus de la liberté
Bernard Clavel
Le Prisonnier (2007).

Poésie :

La Peau des Choses, poésie 1946-1957
Cosmopolites, 1954, Prix des Poètes

Critique et Histoire de l'art :

Expression et non-figuration, Delpire, 1951
L'Architecte et le Magicien, Rougerie, 1951
Histoire de la littérature ouvrière, 1953
Poliakoff, Le Musée de Poche, 1956
L'aventure de l'art abstrait, R. Laffont, 1956
Fautrier, Le Musée de Poche, 1957
Dubuffet, Le Musée de Poche, 1958
La Peinture actuelle, Fayard, 1959
Martin Barré, Arnaud, 1960
Atlan, Kister, 1960
Zoltan Kemeny, Le Griffon, Lausanne, 1960
Introduction à la peinture de James Guitet, 1960
Le dessin d'humour, Fayard, 1960
Schneider, Bodensee Verlag, Amriswill, Suisse.
James Guitet, J.R. Arnaud, 1962
Naissance d'un art nouveau, 1963
Encyclopédie de poche : peinture, sculpture, architecture, 1963
Les Grands Peintres racontés par eux-mêmes, 1965
Univers des Arts, 1965
25 ans d'art vivant 1944-1969, 1969
L'Art pour quoi faire ?, 1971
Histoire de la littérature prolétarienne en France, 1974
L'architecture des gares, éd. Denoël, Paris, 1984 (ISBN 2-207-23031-7)
25 ans d'art vivant, 1986
Histoire de l'architecture et de l'urbanisme modernes, éd.Casterman,Paris, 1986 ISBN 2-02-013290-7
L'Art abstrait, tomes 3 et 4 (avec Michel Seuphor)
L'Art abstrait, tome 5 (avec Marcelin Pleynet)
Les Maîtres du dessin satirique
La Fabuloserie, art hors les normes
Gustave Courbet, 2004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 53
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Michel Ragon   Dim 2 Sep 2007 - 12:49



Michel Ragon offre à son lecteur une biographie dans laquelle il prend un immense plaisir à raconter « son Rabelais »! François Rabelais, né à La Devinière, près de Chinon sur les bords de Loire. Rabelais qui ira au séminaire où il rencontrera et se liera d'amitié avec les frères du Bellay. Il suivra Jean en Italie, il côtoiera le roi François 1er dont il est un fervent admirateur, il sera ami avec Calvin puis s'en éloignera en raison de l'intolérance dont ce dernier fera preuve, il comprendra la rébellion de Luther pour mieux ensuite dénoncer ses dérives.
Rabelais a une vie romanesque à la limite du picaresque parfois: moine franciscain puis bénédictin...il fuit l'ignorance prônée par l'ordre franciscain pour se jeter à corps perdu dans l'étude des textes anciens (grecs en particulier) sommeillant dans les scriptoriums de l'ordre de St-Benoît qui encourage l'étude et la lecture de ces textes.
Puis, il s'intéressera à la médecine grâce à ses lectures de scriptorium et deviendra médecin. Il partira (ou s'enfuira?) à Lyon, ville reine des éditeurs en langue française, où paraîtront ses Pantagruel et Gargantua. Rabelais qui dote la langue française naissante des rondeurs paysannes, des voluptés puisées au fond des légendes anciennes, des extravagances de la jeunesse d'une langue en devenir, des exubérances d'un langage sans cesse inventé! Rabelais, l'homme qui peut écrire des listes interminables de plats, d'aliments ou de maux! Rabelais qui passe pour croquer la vie à pleine dent mais qui prend garde à ne jamais faire d'excès, lui qui prône des régimes allégés en venaison et autres viandes rouges, sources des ravages de la goutte chez les puissants de ce monde!
Rabelais, l'homme de l'amour courtois qui n'eut qu'un seul et unique amour: Marguerite de Valois, soeur de François 1er, femme de lettres, humaniste et grande intellectuelle!
Rabelais qui s'enfuira à Metz afin de se sauver du bûcher...ses écrits ne plaisent pas à tout le monde!
Rabelais, revenu de tout, vieillard accueillant un jeune moine en rupture de ban dans sa retraite de Saint-Maur-les-fossés, qui s'attelera à l'écriture du quatrième et cinquième livre (inachevé) se pliant au désir du roi Charles II.
Rabelais, homme qui sut conserver une part étonnante de liberté d'expression et de pensée dans un monde où les divisions et les fractures socio-politiques ébranlent les trônes royaux! Rabelais, terriblement moderne et avant-gardiste mais aussi effroyablement marqué par le changement amené par l'émergence d'une nouvelle vague poétique emmenée par Ronsard et Joachim du Bellay. Nouvelle vague qui emportera avec elle la langue rauque, riche, enveloppée, gouailleuse et populaire de Gargantua pour lancer une langue éthérée, alambiquée et policée, celle d'une Pleiade noble et nantie....la langue des puissants et des notables!
Rabelais que le lecteur suit avec délectation de bout en bout grâce à la plume joyeuse, nostalgique mais aussi tout en émotion de Michel Ragon!

Comment ne pas se précipiter pour lire avec jubilation « Pantagruel » « Gargantua » « Le tiers livre » « Le quart livre » et ce « Cinquième livre » inachevé? Michel Ragon fait aimer Rabelais, donne envie de se plonger dans ses écrits délirants et rieurs mais aussi pourfendeurs des outrances des grands, des incuries des religieux, des excès des ambitieux!
Rabelais était persuadé que le rire faisait passer beaucoup de choses: les critiques et les satires sociales comme les douleurs insupportables du corps...étrangement contemporain: n'aurions-nous décidemment rien inventé depuis bien longtemps?
« Le roman de Rabelais », un voyage au coeur d'un univers intellectuel et littéraire jubilatoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: Michel Ragon   Lun 18 Jan 2016 - 13:03

et un essai dont le sujet m'intéresse : "L'espace de la mort : essai sur l'architecture, la décoration et l'urbanisme funéraires" (1981) affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel Ragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Ragon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» St Michel Calvi 2009 2 REP LEGION ETRANGERE
» Michel Mercier convoqué à l'Élysée
» Aujourd'hui écouter l'émission de Michel Desautel...
» Le Havre - Rue Traversière > Rue Michel-Yvon
» BEN au Mont St Michel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: