Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mihàlis Ganas [Grèce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Mihàlis Ganas [Grèce]   Lun 11 Mai 2015 - 20:46



Mihàlis Ganas, né dans le nord de la Grèce en 1943, était surtout connu là-bas depuis les années 80 comme l’un des poètes majeurs de son temps. Il avait déjà fait, à vrai dire, une incursion en prose il y a trente ans avec Marâtre patrie, où il revit son enfance difficile, cruellement marquée par l’exil forcé de sa famille en Hongrie.
Le passage à la prose, parfois périlleux pour un poète, Ganas le réussit pour la seconde fois avec le plus grand naturel. S’il est un point commun entre ses proses et ses poèmes, c’est cet art de faire tenir dans un espace réduit une matière immense

Source : Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   Lun 11 Mai 2015 - 20:46


Quelques femmes
Citation :
Présentation de l’éditeur
Seize petits bijoux à la gloire des femmes, seize petites scènes d’une brièveté parfois extrême et d’une densité identique. Elles sont menées avec un art du récit, de la surprise perpétuelle, de la chute savoureuse, changeant subtilement de ton selon le caractère de l’héroïne, traversées d’éclairs d’humour et de tendresse. Avec l’art de faire tenir dans un espace réduit une matière immense, voilà pourquoi, en Grèce, il y a cinq ans, Quelques femmes a tant charmé ses lecteurs, lectrices et lecteurs.

Un commentaire m’a donné envie de découvrir ce livre,
et comment ne pas succomber à ces mots :
Citation :
Il en est des écrivains comme des peintres.

Certains, en quelques coups de pinceau majestueux mais minimalistes sont capables de faire apparaître un portrait qu'une photographie , dans ses mille détails, n'aurait jamais réussi à rendre aussi suggestif, aussi expressif aussi explicitement représentatif.

Les seize petits textes que Mihàlis GANAS propose dans ce recueil sont de cette veine.

Et ces textes ont tenu toutes les attentes qu’une telle critique élogieuse a produites.

Certainement qu’à recommander aux lecteurs qui adorent les nouvelles, ces seize ‘esquisses’ se font sur deux, trois pages, le moins souvent plus.

Moi j’ai adoré la plupart, on sent le poète qui est très proche, habitué de ménager ses mots et ainsi il arrive aussi dans ses nouvelles de dire beaucoup avec peu de mots, mais si bien construit, c’est un vrai délice !


La première nouvelle :

Elle lit un livre

Elle lit un livre absorbée corps et âme. Et quel corps !
Le Flocafé de Maroùssi, neuf heures et demi du matin. Elle répète le même geste sans cesse, régulier comme un pendule. Est-ce une mouche qui la gêne, un salut imperceptible au jeune homme en face ou un vade rétro lancé vers moi ? Elle a capté, aucun doute, mon regard posé sur elle, point d'interrogation, d'exclamation, de suspension.
Au même instant son portable sonne. Elle répond en russe, avec des gestes, on dirait qu'elle écrit en l'air. J'entends, je vois, je me tais sans comprendre, ensorcelé par cette incarnation sonore de sa beauté. Je souhaite que cela n'ait pas de fin, mais bientôt cela finit.
Soudain elle soulève d'une main le livre ouvert à hauteur de poitrine et brusquement le referme comme un piège à mouches. Puis le rouvre avec précaution, souffle sur la page et me fixe droit dans les yeux. Je souris bêtement.
- Pouchkine ?
- Pouchkine, répond-elle.
- Russe ?
- Ukrainienne, corrige-t-elle. Pute, me dis-je.
- Non, poétesse.
Puis elle refait le même geste chasse-mouche, que tout de suite je traduis par vade rétro, sûr désormais que pendant tout ce temps elle a lu aussi mes pensées.




Illustration : Seated Nude, 1895, de Edgar Germain Hilaire Degas


La presse grecque à propos de Quelques femmes

Thanassis Marlopoulos, Avyi : «Ganas crée un rapport d’intimité avec son lecteur. Style séduisant, souple, limpide, étincelant. L’art peut être un jeu joyeux, une fête pour la pensée et pour les sens.»

Vanghèlis Hadzivassilìou, Apiliòtis : « Que font-elles, ces femmes de Ganas ? Tout en elles est réel et tout semble en même temps elliptique et spectral : images ou instants inattendus que l’œil saisit au hasard, fragments ou débris que les souvenirs tirent soudain d’une époque terriblement dure, mais qui sont en même temps d’une rare tendresse. Les femmes de Ganas sont des associations d’idées : un enchaînement d’ébauches de mouvements successives qui ne prendront sans doute jamais de forme définitive, ou une suite de scènes dans la pénombre, parfois au bord du silence. »

Yoùla Ràpti, protagon.gr : « Certains livres ont besoin d’abondance. Quelques femmes, lui, est minimal, en accord avec la façon qu’a l’auteur d’approcher les femmes — comme une terre inconnue entrevue, vaguement sacrée. Le monde féminin exerce un pouvoir magique sur l’auteur, qui ne s’y abandonne pas toujours sans combattre, mais s’incline sans grandes résistances. »

source

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   Lun 11 Mai 2015 - 22:52

J'étais déjà très tentée, comment résister maintenant ? jemetate

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   Mar 12 Mai 2015 - 6:31

tu n'as qu'a suivre ta signature Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   Mar 12 Mai 2015 - 8:26

kenavo a écrit:
tu n'as qu'a suivre ta signature Wink
Et toc.
rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   Mar 12 Mai 2015 - 9:15

Je vais en changer de signature. diablotin

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   Mar 30 Juin 2015 - 22:24

J'ai été moins enthousiasmée que Kenavo par Quelques femmes. L'écriture et belle et incisive, il y a des textes qui font vraiment mouche, qui capture quelque chose, un instant qui est une éternité. Mais à des moments, un côté "macho" qui déshabille du regard sans même sans rendre compte, m'a gêné. On est quand même dans une division du monde en masculin et féminin tranchée, qui me ne convient qu'imparfaitement.


_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   Mer 1 Juil 2015 - 4:51

ah oui, on se retrouve avec lui en effet bien dans le sud de l'Europe... et comme tu le dis, c'est souvent 'macho' par là Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mihàlis Ganas [Grèce]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mihàlis Ganas [Grèce]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: