Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nicolas Jones-Gorlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 61
Localisation : ici et là

MessageSujet: Nicolas Jones-Gorlin   Dim 2 Sep 2007 - 14:38



rose bonbon de Nicolas Jones-Gorlin.
Broché: 176 pages Editeur : Gallimard (26 août 2002)
ISBN-10: 2070766659

Citation :
Message de l’administrateur :
Doit-il y avoir des sujets tabous ?
Quand on voit ce qu’a donné le silence dans les familles quand l’un de ses membres pratiquait la pédophilie, on ne peut que répondre No . Je mets donc ce commentaire à la vue de tous, malgré le risque de choquer certains.

En fait, il ne faut pas ne pas en parler. Parler pour comprendre et comprendre ne veut pas dire pardonner, accepter ou atténuer l’acte ; comprendre permet d’accepter que cela puisse se passer et faire en sorte que cela arrive moins souvent et, quand ça arrive, moins longtemps.
Il n’y a aucune honte à participer à ces objectifs, bien au contraire.


Présentation et avertissement de l'éditeur
Rose bonbon est une oeuvre de fiction.
Aucun rapprochement ne peut être fait entre le monologue d'un pédophile imaginaire et une apologie de la pédophilie.
C’est au lecteur de se faire une opinion sur ce livre, d'en conseiller ou d'en déconseiller la lecture, de l'aimer, de le détester, en toute liberté.

Quatrième de couverture« Tout a commencé quand j'ai repéré Dorothée.
Au ciné, je me suis assis dans mon fauteuil habituel, pas très loin de l'écran, au milieu de la rangée, celui qui me donne un super point de vue sur le reste de la salle, et l'impression d'être au centre.
Le mercredi, le jour des enfants. Là, ils passaient Blanche-neige.
J'adore regarder le visage des gosses quand elle croque la grosse pomme toute rouge, leur bouche en cercle, leurs yeux qui s'allument, le feu sur les joues.
D'habitude, je me case au fond de mon fauteuil, et je me mets à l'unisson de la salle, et les émotions des gosses me viennent par ondes successives, me pénètrent, me remplissent, une vague de chaleur qui s'insinue dans mon corps, et me submerge, et où je me noie doucement, progressivement. Je suis un mort à qui on donne une nouvelle vie. Une pile qu'on remplit. Voilà comment ça se passe d'habitude. Je suis même pas obligé de regarder; parfois, leur seule présence, l'écho des voix, une odeur, ça me suffit.
Et puis, il y a eu Dorothée... » - Nicolas Jones-Gorlin est l'auteur de Poupées.

Mon commentaire :
Un texte à prendre avec les pincettes de la rigueur, guidées par les tabous de la morale et de l’introspection réunies. Je suis un être formaté pour rejeter tout ce qui concerne les relations sexuelles entre adultes et enfants. Cette tentative romanesque d’aborder le sujet délicat de la pédophilie ressemble à une thérapie. Car effectivement la maladie est réelle. Curieux de nature, je reste pourtant excédé par ces discours de compassion, ces tentatives désordonnées d’analystes soporifiques tentant de décrypter cette forme de déviance dangereuse.
Concernant la polémique soulevée par les associations de protection de l’enfance. Malgré le thème délicat, jamais je n’interdirai ce genre de livre par une quelconque forme de censure. Il n’est de sujets plus tabou que ceux qui se complaisent, dissimulés dans la boue. Livré au grand jour, le savoir, l’information, les risques énoncés, évitent bien des surprises, bien des drames.
Après cette lecture, j’ai un dégoût persistant dans la bouche, des haut-le-cœur incontrôlables. Merci à l’auteur pour cette pirouette : la statue de bronze semble ressembler à la justice des hommes si douloureuse à supporter qu’elle en devient castratrice. Et c’est tant mieux.

Je pense que l’auteur a joué sur le tableau de la provocation pour se faire connaître. Un livre à lire par toutes les personnes qui travaillent avec des enfants. Ils n’en seront que mieux informés des horreurs à combattre sans relache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Nicolas Jones-Gorlin   Dim 2 Sep 2007 - 15:42

Merci pour ce commentaire sans fard et sans concession.
Je note le titre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Pénélope
Posteur en quête
avatar

Messages : 61
Inscription le : 05/09/2007
Age : 30
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Nicolas Jones-Gorlin   Dim 9 Sep 2007 - 15:47

J'ai lu Rose Bonbon! J'ai été agréablement flagellé par l'écriture de cet auteur. Je la trouve merveilleuse...

Aussi, cela fait un an et demi que je cherche désespérement son premier roman, Les Poupées . Introuvable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

MessageSujet: Re: Nicolas Jones-Gorlin   Mar 18 Sep 2007 - 0:08

Agréablement flagellé ?

Quelqu'un a-t-il un petit extrait de cet auteur à nous euh soumettre afin que je puisse me rendre compte de l'effet produit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feuilllle
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1285
Inscription le : 04/08/2007
Age : 62
Localisation : un trou normand

MessageSujet: Re: Nicolas Jones-Gorlin   Mer 19 Sep 2007 - 10:54

Tabou



Parler de l'acte le fait le reconnaître, "officiellement" . C'est un facteur indispensable pour aider à supporter la douleur.

Parler peut être parfois plus difficile pour l'entourage que pour la victime, et au bout du compte, c'est parfois toute une famille qui protège le déviant, surtout s'il est chef de famille, simplement par peur du pire, qui serait un effacement provisoire et temporaire de sa circulation dans le quotidien... qui le rendrait inapte à subvenir aux besoins familiaux.

Il n'y a pas que la crainte affective de l'entourage qui réduise au néant les paroles des petites victimes souvent balancées au début des attouchements, un peu en l'air, pour voir, pour essayer : il y a aussi cette peur sociale.

Je l'ai constaté souvent, je ne l'excuse pas.
Tout est bien trop compliqué administrativement, l'&éducation sociale passe par trop de méandres pour être efficace.

Si l'enfant est "entendu" sans suite judiciaire et qu'il se retrouve en hôpital pédiatrique psychiatrique, il a plus de chance, car les médecins ont une technique bien échafaudée pour écarter l'enfant sans "punir" la famille, et soigner un peu tout le monde, ce qui ôte la culpabilité de l'enfant et fait avancer la distanciation plus rapidement, sous une autre prétexte au départ (énurésie, encoprésie par exemple...)
Mais pour cela il faut des travailleurs sociaux bien formés, et des regards sociaux très pertinents.
La prise en considération des paroles de ces personnes, pourtant diplômées d'état, est elle aussi dépendante des endroits, des régions et fonction d'une politique sociale aléatoire, hélas.

Rien n'est simple!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuilllle.canalblog.com/
Pénélope
Posteur en quête
avatar

Messages : 61
Inscription le : 05/09/2007
Age : 30
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Nicolas Jones-Gorlin   Mer 19 Sep 2007 - 20:44

ce qui est choquant et original dans ce roman est que le lecteur suit un pédophile tout au long de l'histoire. l'on a donc sa vision des choses qui est trash. il viole des petites filles, fantasment sur des enfants, etc. tout nous est décrit. ca rend cette oeuvre dégoûtante étant donné que l'on s'imagine fatalement tout ce qui est dit...

je n'ai pas d'extraits malheureusement...

pour ceux qui habitent bruxelles, le livre est toujours trouvable au pele-mele pour la maudique somme de 3 euros (edition gallimard).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nicolas Jones-Gorlin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nicolas Jones-Gorlin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rouen, acte de décès de Nicolas MIRBECK, an IV (1795)
» Nicolas Sarkosy en Normandie.
» La Maladrerie Saint Nicolas de Gravigny
» Les amis du barrage s’adressent à Nicolas Sarkozy
» [CINEMA]La Petit Nicolas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: