Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Lebanon [Samuel Maoz]

Aller en bas 
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeSam 16 Mai 2015 - 9:20

Lebanon [Samuel Maoz] Lebano10

Lebanon

Quatre jeunes soldats font leurs débuts en tant qu'équipage d'un tank qui participe au premier jour de l'intervention israélienne au Liban. Enfermés dans leur machine ils reçoivent la visite de leur supérieure qui commande l'infanterie qu'ils devront accompagner.

Et ils ne partent même pas confiant, il n'y en a pas forcément un ou deux de franchement plus malin ou dégourdi que les autres, et comme ça ne tourne pas bien cette affaire c'est très compliqué !

La grande caractéristique du film c'est que tout est vu de l'intérieur de ce tank, on n'en sort pas : nos gugusse n'en sortent pas, ils s'engueulent et urinent (beaucoup) dedans. Il y a la radio, surtout pour écouter, et surtout le viseur du tireur et tous les bruits omniprésents qui vont avec.

Sa très grande réussite c'est de dépasser largement cette caractéristique pour être d'abord un film très intense. Un film de guerre "moderne" qui occulte tout discours pouvant motiver l'action pour se concentrer sur le stress, la peur, l'isolement et un niveau très parlant, quotidien pour ainsi dire de ratage mais appliqué à des circonstances dramatiques. D'ailleurs il n'y aurait pas une telle pression psychologique si ce qui se passait de l'autre côté de la carcasse de ferraille n'était pas si problématique et n'apparaissait déjà si horriblement et injustement compliqué. Et très sale.

Un film très impressionnant et précis de guerre sans justice, sans gentils ni méchants, sans apitoiement même, mais qui a le mérite de montrer ou poser problèmes et/ou questions.

C'est mieux d'être en forme pour regarder ce genre de chose, même si c'est un excellent film.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeSam 16 Mai 2015 - 9:20

traversay a écrit:
Lebanon [Samuel Maoz] 19222084

Lebanon de Samuel Maoz

Citation :
Première guerre du Liban, juin 1982. Quatre garçons de 20 ans, Shmuel le tireur, Assi le commandant, Herzel le chargeur et Yigal le conducteur, sont envoyés à bord d'un tank par l'armée israélienne pour attaquer une ville hostile. Ce ne sont pas des guerriers, ils doivent obéir à des ordres. Ils perdront ainsi leur innocence de la façon la plus brutale qui soit...

En 1982, Samuel Maoz avait à peine 20 ans (comme Ari Folman, le réalisateur de Valse avec Bachir). La première guerre du Liban l'a traumatisé à vie. Ce n'est rien que son expérience, coincé dans un char comme dans un linceul, qu'il filme plus de 25 ans plus tard dans Lebanon. Pas d'analyse politique à l'horizon, pas de compassion pour les victimes, seulement cinq hommes pétrifiés dans un périmètre réduit qui découvrent la peur, la bestialité et l'instinct de survie. En ne filmant que l'habitacle du tank et le champ de bataille à travers son viseur, Maoz ne se contente pas d'user d'un "dispositif" cinématographique, il crée un univers anxiogène, insoutenable, où se mêlent les odeurs d'huile, de sang et d'urine. Les dernières minutes sont les plus impressionnantes quand machine et humains pètent les plombs. Le film quitte alors le réalisme pour aborder les rives de la folie et des ténèbres (là se révèle le vrai talent de cinéaste de Maoz). Impossible de rester de marbre à cette plongée dans ce pandémonium (reste à se demander s'il méritait le Lion d'or à Venise), interdit aux claustrophobes. Non, la guerre n'est pas laide. Elle est abominable. Tank il y aura des hommes ... pour la faire.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 22:41

le hasard (Jodie Foster en fait) me fait retomber sur ces quelques mots qui sont une occasion de remonter le fil :

Marie qui rebondissait sur le message de traversay a écrit:
Même avis, ce parti pris du réalisateur  de faire revivre ce qu'il a vécu donne un film d'un réalisme absolument terrifiant . Décidément, les Israéliens ont des façons pour le moins originale de raconter leurs guerres.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 23:03

ça me fait penser que je ne l'ai toujours pas vu... Séance rattrapage en vue.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 23:07

ça devrait t'intéresser !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 23:20

animal a écrit:
ça devrait t'intéresser !
Je crois effectivement. Je devais le voir en salle à l'époque et je l'ai laissé filer! Tant mieux... je pourrai le découvrir.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeLun 4 Juil 2016 - 18:28

Lebanon

Oui, il vaut mieux être en forme car les premières images (une fois passé le long plan sur les tournesols) prennent carrément aux tripes. Plutôt dégueu. Et terriblement stressant.

Je ne relance pas l'idée déjà largement exprimée sur l'angoisse, la claustrophobie et l'inexpérience de ces mômes envoyés à la guerre…

Deux remarques se sont imposées à moi : est-ce que la guerre justifie le soldat ? C'est en gros la question que pose le film : à quel moment le soldat qui tue, qui va tuer, qui doit tuer, à qui on a intimé (!!) l'ordre de tuer, devient-il un tueur ? Le gamin dans le char qui pointe son arme sur des êtres vivants comprend tout à coup dans quel merdier il se trouve et ne peut pas tirer ; plus tard il tire sur un pauvre marchand de poulets, c'est une erreur ; plus tard encore, il hésite à dégommer une famille prise en otage… ensuite, c'est la folie qui s'empare de chacun et laisse totalement exsangue.

Ça c'était la première remarque. La deuxième pose la question de l'esthétique du film. Je me suis demandée s'il s'agissait d'un premier film, avec des plans très appuyés, parfois fixes, des effets miroirs très réussis, une espèce de tension qui se sent dans les images, avec l'impression de ne pas bien voir (toutes les scènes sont filmées comme si nous regardions du char), d'être dedans, de vivre dans la sueur et les larmes de ces soldats. Ce qui m'a fait penser à un premier film, c'est l'impression d'avoir eu sous les yeux un travail un peu scolaire, un peu ânonnant, qui cherche et trouve souvent la bonne distance mais qui parfois aurait eu besoin d'être un peu recadré. Et cette question, toujours lancinante : comment faire de belles images avec une telle laideur ?

C'est violent, souvent ingrat, parfois en apesanteur, le plus souvent terriblement pesant, lourd, grinçant, déchiré et déchirant. Foutrement inquiétant, aussi. Et dur. Très dur.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeLun 4 Juil 2016 - 20:11

il a fait du documentaire avant, au moins un en tant que réalisateur (en cherchant vite fait rien trouvé sur son contenu).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeMar 5 Juil 2016 - 10:24

animal a écrit:
il a fait du documentaire avant, au moins un  en tant que réalisateur (en cherchant vite fait rien trouvé sur son contenu).

C'est idiot mais du coup je n'ai pas fait de recherche et en écrivant ce commentaire je pensais vraiment qu'il s'agissait d'un réalisateur 'averti'. Du coup cela donne, avec le recul et l'idée d'un témoignage, une image encore plus intense (même si j'ai du mal à m'expliquer l'inexpérience de ces jeunes soldats après trois ans d'armée... mais ce n'est pas la même chose de tirer sur des cibles à l'entraînement et sur des êtres vivants.).

En tout cas merci pour le tuyau (j'ai eu du mal à ne pas fuir devant les premières images mais la suite du propos et le huis clos sont vraiment intéressants).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeMar 5 Juil 2016 - 22:35

j'ai eu l'impression d'un travail réfléchi (et d'une expérience réfléchie de ce travail) mais qui cherchait à mettre en avant la fraîcheur si on peut dire des émotions, tout le désarroi, la peur.

je crois aussi que ça vision, peut-on dire nuancée ? de l'expérience militaire lui a valu des reproches de certains de ses compatriotes (et des institutions qui vont avec). c'est difficile de dire vu d'ici à quel point il peut aller à l'encontre d'un mythe de la préparation et de la machine organisée infaillible, ou à quel point ce mythe serait fort (et en essayant de mettre de côté le contexte ce qui n'est certainement pas évident). pour l'inexpérience, les hésitations ou ratages, plus je bosse (avec un quotidien comparativement parfaitement trivial) plus je me dis que c'est tout sauf surprenant.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitimeMar 5 Juil 2016 - 23:01

Faut que je retienne le nom, et que je le voie un jour, ce film !

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Lebanon [Samuel Maoz] Empty
MessageSujet: Re: Lebanon [Samuel Maoz]   Lebanon [Samuel Maoz] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lebanon [Samuel Maoz]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samuel Doe: Qui tue par l´épée...
» Beaurepaire
» (M) YOU'RE THE MOST IMPORTANT THING IN MY LIFE - will higginson, rj king, xavier samuel
» CHEVALIER PAUL (EE)
» 4 mariages pour une lune de miel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: