Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Mad Max Fury Road (George Miller)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:28

animal a écrit:
et en plus c'est moche. What a Face
Le cahier des charges est respecté : il y a de la carrosserie : bagnoles et jolies filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:38

La stratégie de communication est elle, parfaitement réussie. Un côté rétro, puisqu'on refait du vieux avec du neuf (J'ai pas vu les autres Mad Max, mais j'imagine que ça n'a rien à voir) un film qui s'auto-proclame féministe sans l'être (et peut-être que ses nominations tendent à approuver cette image). Là, je lui donne le meilleur prix de brossage dans le sens du poil.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)


Dernière édition par Dreep le Lun 22 Fév 2016 - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:39

Vous ne vous rendez pas compte du génie de cette mise en scène ? C'est époustouflant d'intensité et de créativité. Ce n'est pas pour rien qu'il est dans le top 10 de la plupart des journaux critiques y compris les plus intellos. Même un cinéaste aussi minimaliste et expérimental qu'Apichatpong Weerasethakul admire ce film. Il y a un souffle inouï. Je ne vous comprends pas. Mais je dis ça sans animosité. Juste que je ne comprends pas qu'on ne ressente pas cette forme de génie là. On va avoir le même débat avec Inarritu. Ensuite rien de grave et chacun ressent les choses à sa façon forcément. Mais je réagis à vos réactions si hostiles. Je n'avais jamais vu un film comme celui-là. Comme ce qu'a fait Inarritu est aussi sans équivalent.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:45

Marko a écrit:
Vous ne vous rendez pas compte du génie de cette mise en scène ? C'est époustouflant d'intensité et de créativité. Ce n'est pas pour rien qu'il est dans le top 10 de la plupart des journaux critiques y compris les plus intellos. Même un cinéaste aussi minimaliste et expérimental qu'Apichatpong Weerasethakul admire ce film. Il y a un souffle inouï. Je ne vous comprends pas. Mais je dis ça sans animosité. Juste que je ne comprends pas qu'on ne ressente pas cette forme de génie là. On va avoir le même débat avec Inarritu. Ensuite rien de grave et chacun ressent les choses à sa façon forcément. Mais je réagis à vos réactions si hostiles. Je n'avais jamais vu un film comme celui-là. Comme ce qu'a fait Inarritu est aussi sans équivalent.

Weerasethakul a de toute évidence bien plus le sens de la beauté en cinéma (et ses films le prouvent) que moi. Et puis, oui, pour en revenir à des sentiments tout simple, ça m'a juste donné de l'ennui. On parle de beaux plans, là aussi, mon ignorance dans le domaine m'a pas laissé l'occasion d'en être ému.

Par contre, comme exPie, je cherche toujours c'est quoi l'idée, ou le scénario de ce film, si tu peux nous éclairer...

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:46

je n'ai rien contre l'action au cinéma ou le divertissement uniquement. mais ça va vite et ça bouge ça ne me suffit pas trouver du souffle. le souffle c'est le rythme et tout un tas d'autres choses !

mais j'ai peur que comme avec Winding Refn on n'arrive pas du tout à se comprendre. mdr2

des discussions à plutôt tenter de vive voix. Wink

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:51

Oui, moi aussi, j'ai pas trouvé le moment où on pouvait respirer, dans ce film. (Sauf les deux minutes sans actions, sans doute)

Pour Inarritu, ben, j'avoue que j'ai beaucoup aimé Birdman.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:51

D'accord, la mise en scène. Mais n'est-ce pas dommage de mettre tant de talent au service d'un scénario aussi... cliché ? ou inexistant ? les méchants en font des tonnes, on les reconnaît parce qu'ils sont très moches. Et tout est à l'avenant. Tu me diras que c'est fait exprès, qu'il y a une bonne raison... Les puissants qui ont le contrôle de l'eau, on a vu ça mille fois. Le peuple qui se précipite pour récupérer un peu d'eau, mais qui sinon ne se révolte pas...
En fait, j'aurais préféré qu'il n'y ait pas de scénario du tout plutôt que de voir ces clichés (ou ce qui m'a paru comme tel). Ce n'est pas le seul film qui se résume quasiment à une course-poursuite (il y a Spielberg dans La Guerre des Mondes, les Frères Coen dans No Country, etc.).
J'espère aimer le Innaritu ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 22:57

Dreep a écrit:
Par contre, comme exPie, je cherche toujours c'est quoi l'idée, ou le scénario de ce film, si tu peux nous éclairer...
Je pense que c'est du pur plaisir de mise en scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 23:14

On est jamais assez nihiliste.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeLun 22 Fév 2016 - 23:54

Pour moi des films comme Mad Mad Fury Road, The Revenant, Gravity, Avatar ou L'odyssée de Pi, Titanic ou certains Spielberg aussi, sont l'illustration que le style et la mise en scène sont capables de transcender des récits volontairement archétypaux. Ils ont tous une force visionnaire bien au-dessus des 9/10e d'une production de genre qui nous balance des produits de consommation insipides et laids. Ce sont des contes qui rentrent illico dans la mémoire collective comme de nouveaux récits mythologiques qui laisseront une trace durable alors que le reste sera oublié. Je ne me rappelle aucun plan d'un spider man ou d'un Indépendance Day mais tous ceux que j'ai cités me feront rêver encore dans 30 ans. Vous voudriez qu'on nous raconte une histoire complexe et littéraire alors que ce cinéma vise tout autre chose. Des sensations, des émotions et surtout des visions qui revisitent de façon inédite et magique des histoires racontées mille fois. J'en retiens en tout cas des images, des inventions, des sensations de rythme et de chorégraphie, des émotions qui me font léviter de mon fauteuil. C'est si rare. Ce n'est pas Tarkovski, Bergman, Tsai Ming Liang ou Dreyer mais ce sont des contes pour enfants merveilleux. On ouvre grand les yeux comme quand on était gamin et qu'on découvrait Voyage au centre de la terre ou Aladin et la lampe merveilleuse (souvenirs de mes premiers films) mais avec la force d'un cinéma de visionnaires. Fury Road n'est pas qu'un film d'action ultra vitaminé parmi d'autres. Il est d'une inspiration rythmique qui confine à la transe. C'est proprement stupéfiant.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Fév 2016 - 0:24

animal a écrit:
mais j'ai peur que comme avec Winding Refn on n'arrive pas du tout à se comprendre. mdr2  
Tu as vu qu'il va nous sortir une sorte de film d'horreur éclairé au néon? On va encore pouvoir s'étriper dessus sauf si tu as déjà renoncé Very Happy   Après Kubrick et Lynch il va nous faire du Dario??

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Image17

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Image18

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Image19

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Fév 2016 - 8:29

je ne me l'imposerai probablement pas celui-là.

je peux comprendre ton point de vue sur ce cinéma mais pour moi il est passé de l'autre côté. il a cessé d'être un conte pour n'être plus qu'un exercice de style très encadré, lissé pour répondre à des critères précis de vente et de promotion. du mythe en vente forcée quoi.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Fév 2016 - 8:45

Je crois au contraire qu'au travers des impératifs et contraintes du marché et du genre ces auteurs parviennent à insuffler des idées et des visions. Il n'y a rien de plus difficile que de réunir grand public et cinéphiles dans un même élan. Ils y parviennent. Quand tu parles de George Miller j'ai l'impression que tu parles des tâcherons qui font des films de consommation insipides. On en est à des années lumières. Et il y a surtout un vrai geste artistique et même une forme de sincérité. Il a quand même fait les superbes Babe Le cochon et sa suite !!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Fév 2016 - 8:55

pas vu Babe mais pour les Mad Max ça ressemble à un type tourné tâcheron (ou à un type auquel le manque de moyens à vraiment rendu service).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitimeMar 23 Fév 2016 - 10:56

Marko a écrit:
Pour moi des films comme Mad Mad Fury Road, The Revenant, Gravity, Avatar ou L'odyssée de Pi, Titanic ou certains Spielberg aussi, sont l'illustration que le style et la mise en scène sont capables de transcender des récits volontairement archétypaux. Ils ont tous une force visionnaire bien au-dessus des 9/10e d'une production de genre qui nous balance des produits de consommation insipides et laids. Ce sont des contes qui rentrent illico dans la mémoire collective comme de nouveaux récits mythologiques qui laisseront une trace durable alors que le reste sera oublié. Je ne me rappelle aucun plan d'un spider man ou d'un Indépendance Day mais tous ceux que j'ai cités me feront rêver encore dans 30 ans. Vous voudriez qu'on nous raconte une histoire complexe et littéraire alors que ce cinéma vise tout autre chose. Des sensations, des émotions et surtout des visions qui revisitent de façon inédite et magique des histoires racontées mille fois. J'en retiens en tout cas des images, des inventions, des sensations de rythme et de chorégraphie, des émotions qui me font léviter de mon fauteuil. C'est si rare. Ce n'est pas Tarkovski, Bergman, Tsai Ming Liang ou Dreyer mais ce sont des contes pour enfants merveilleux. On ouvre grand les yeux comme quand on était gamin et qu'on découvrait Voyage au centre de la terre ou Aladin et la lampe merveilleuse (souvenirs de mes premiers films) mais avec la force d'un cinéma de visionnaires. Fury Road n'est pas qu'un film d'action ultra vitaminé parmi d'autres. Il est d'une inspiration rythmique qui confine à la transe. C'est proprement stupéfiant.

Je ne sais si ça avoir avec une histoire complexe ou pas. J'ai tendance à voir Apocalypse Now (à tort ou à raison) comme un film d'action par exemple. L'histoire tient en deux lignes même pas. Mais pourquoi c'est beau ? Parce que ça a du sens et que du coup, les différentes scènes ont retenu mon attention et font que je m'en souviendrait toujours. Alors oui, à ce tarif-là, Mad Max : Fury Road est pour moi rien de moins ou de plus qu'anecdotique. Comme Avatar. Titanic me plaît, mais ça me semble déjà un film d'une génération.

Il est vrai que je ne suis pas assez cinéphile (ou même peut-être pas du tout) pour apprécier les qualités pures d'une image. Si ça ne retient pas mon attention sur le plan intellectuel, j'admet que c'est joli, aussi joli que peuvent l'être mannequin ou une devanture de boutique. Je suis un peu une huître pour ça. Il faudrait que ces plans, comme ça arrive parfois, m'évoque l'idée de l'art que j'ai. Il arrive que certains plan de films aient aussi des évocations picturales, que je comprends ou pas. Oui en fait, je crois que c'est juste une histoire de comprendre. Je n'ai pas assez de lâcher-prise (j'admire ceux qui en ont) pour admirer quelque chose sans le comprendre un petit peu, de quelque manière que ce soit. (Y a des films que je comprends pas, mais j'entrevois quelque chose, j'y repense, et je creuse, pas avec Mad Max : Fury Road, c'est clair) Donc je m'ennuie. Tu me diras qu'il n'y a pas grand-chose non plus à comprendre d'un film comme Blissfully Yours, que j'estime un peu près autant qu'Apocalypse Now, (le jour et la nuit, ahaha) il n'y a rien à comprendre dans un sens intellectuel, mais poétique. Là encore peut-être que je me rapproche d'une littérature, peut-être rimbaldienne, et érotique. Il y a là quand même des choses à y prendre. Ce n'est pas qu'un simple film contemplatif. Je dirai que c'est un peu près le débat avec Terrence Malick (Tree of life, La ligne rouge) ou Aronosky (The Fountain), ou encore Paul Thomas Anderson (Magnolia)

En plus je crois que je suis quelqu'un qui apprécie le calme, et ce film va à cent à l'heure, quoi.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)


Dernière édition par Dreep le Mar 23 Fév 2016 - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Mad Max Fury Road (George Miller)   Mad Max Fury Road (George Miller) - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Mad Max Fury Road (George Miller)
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Rue Verte
» Le Washington inaugure la ligne Le Havre - New York
» Road bowling
» Alice Miller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: