Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Louÿs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Pierre Louÿs   Mar 9 Juin 2015 - 21:12

Pierre Louÿs



(1870 - 1925)

Pierre Félix Louis dit Pierre Louÿs, est un poète et romancier français.

Pierre Louÿs a écrit:
« Ici gît le corps délicat de Lydé, petite colombe, la plus joyeuse de toutes les courtisanes, qui plus que toute autre aima les orgies, les cheveux flottants, les danses molles et les tuniques d’hyacinthe.
Plus que toute autre, elle aima les glottismes savoureux, les caresses sur la joue, les jeux que la lampe voit seule et l’amour qui brise les membres. Et maintenant, elle est une petite ombre.
Mais avant de la mettre au tombeau, on l’a merveilleusement coiffée et on l’a couchée dans les roses ; la pierre même qui la recouvre est tout imprégnée d’essences et de parfums.
Terre sacrée, nourrice de tout, accueille doucement la pauvre morte, endors-la dans tes bras, ô Mère ! et fais pousser autour de la stèle, non les orties et les ronces, mais les tendres violettes blanches. »

Tiré de Tombeau d'une Jeune Courtisane, dans Les Chansons de Bilitis

Il aimait beaucoup écrire, mais la publication était paraît-il le cadet de ses soucis. Peu de manuscrits ont été retrouvés intacts.

Astarté, 1891
Chrysis ou la cérémonie matinale, 1893
Lêda ou la louange des bienheureuses ténèbres, 1894
Ariane ou le chemin de la paix éternelle, 1894
La Maison sur le Nil ou Les apparences de la vertu, 1894
Les Chansons de Bilitis, 1894
Danaë ou le malheur, 1895
Aphrodite, 1896
La Femme et le Pantin, 1898
Byblis ou l'enchantement des larmes, 1898
Mimes des courtisanes de Lucien, 1899
Les Aventures du Roi Pausole, 1901
Sanguines, 1903
Archipel, 1906
La Femme et le Pantin
Isthi, 1916
Pervigilium Mortis (non publié), 1917
Poëtique, 1917
Manuel de civilité pour les petites filles à l'usage des maisons d'éducation, 1926
Trois filles de leur mère, 1926
Pybrac, 1927
Histoire du roi Gonzalve et des douze princesses, 1927
Douze douzains de dialogues ou Petites scènes amoureuses, 1927
Psyché, 1927
Au Temps des Juges, 1933
L'Île aux dames, ébauche pour un roman érotique
Manuel de Gomorrhe, 1991

Ainsi qu'un journal et une correspondance.

Dans l'ensemble, je trouve que l'attrait de son oeuvre est l'humour. Le Manuel de Civilités, Trois Filles de leur Mère, La Femme et le Pantin, seul Aphrodite a peut-être une dimension plus dramatique. On connaît évidemment le caractère licencieux de certains de ses livres, ce qui ramène beaucoup de personnes à le rapprocher de Sade. La différence, c'est grosso modo qu'il est environ cent fois meilleur écrivain que le Marquis. Et puis, il y en a tant d'autres qui ont écrit des oeuvres érotiques. Passons sur les réputations comparées.

Je peux recommander Poëtique, qui en une dizaine de leçons, est assez juste et peut se révéler utile pour toute personne s'essayant à la poésie ou à la prose.

Oublier Louÿs est je trouves aussi peu aisé que souhaitable. Son oeuvre est passionnante, et j'ai envie de la connaître entièrement. Bien qu'il pourra en laisser d'autres froids, ou dubitatifs. Mais je le dis de tout coeur, le sexe, l'érotisme, le comique d'accord. S'il n'y avait que ça.

Mais c'est d'abord et avant tout un excellent écrivain.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Mar 9 Juin 2015 - 21:36

Merci pour ce fil ! J'avais justement prévu de lire le Manuel de civilité dans les jours qui viennent.
Tu as louché sur le sommet de ma PAL ou quoi ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Mar 9 Juin 2015 - 22:14

Ah ? Et tu as lu d'autres Louÿs ?

Je viens de regarder un peu ta pal, avec les photos. On dirait que tu as une espèce de produit. Serait-ce pour l'entretien des livres ? Certains des miens auraient carrément besoin d'être restaurés. (Et pas que j'y suis pour quelque chose)

(Pour rester dans le sujet, surtout les livres de Louÿs, en fait, j'en ai deux... hum. La poussière et tutti quanti)

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Mer 10 Juin 2015 - 7:52

Merci pour le fil Dreep!
Comme je l'ai dit, La Femme et le Pantin est vraiment un excellent roman, qui met en exergue l'obsession d'un homme pour une femme.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Mar 16 Juin 2015 - 22:36

Dreep a écrit:
Ah ? Et tu as lu d'autres Louÿs ?

Je viens de regarder un peu ta pal, avec les photos. On dirait que tu as une espèce de produit. Serait-ce pour l'entretien des livres ? Certains des miens auraient carrément besoin d'être restaurés. (Et pas que j'y suis pour quelque chose)

(Pour rester dans le sujet, surtout les livres de Louÿs, en fait, j'en ai deux... hum. La poussière et tutti quanti)

J'ai aussi Aphrodite et les Chansons de Bilitis.
Du coup j'ai lu le Manuel de civilité. Très bon, j'y reviendrai !

du produit pour l'entretien de mes livres ? tu rigoles, je les pourris mais je ne les répare jamais, c'est leur sort d'être détérioré jusqu'à la mort (nous nouons une complicité sadique).

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Mar 16 Juin 2015 - 22:45

Tu aurais dû voir les livres que j'ai dû prendre et transporter dans le garage de quelqu'un, jusqu'à chez moi. Les vieux livres c'est bien, mais c'est bien qu'ils soient juste un peu entretenu. Mais juste histoire de pas avoir des maladies de peau à cause de la poussière. (Oui, ça m'est arrivé) mon fétichisme livresque a quand même une limite.

Les Chansons de Bilitis, je voudrais lire ça très bientôt aussi. En tout cas, je trouves qu'il est dommage que certaines personnes s'arrêtent au Manuel de civilités (quoique j'en pense, j'ai aimé, et j'attends ton commentaire) alors que j'ai de plus en plus l'impression que toute son oeuvre attend d'être découverte.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Sam 11 Juil 2015 - 15:19

Dreep, c'était quoi déjà le roman dont tu m'avais parlé qui ressemble à la femme et le pantin? Je ne retrouve plus où je l'avais noté

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Sam 11 Juil 2015 - 15:21

Tours et détours de la vilaine fille, de Vargas Llosa.

Mais je me fie sur les paroles de quelqu'un d'autres, hein. Mais c'est une personne de confiance, je n'ai moi-même pas encore lu Llosa.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Sam 11 Juil 2015 - 16:35

Ah oui en effet, en le voyant dans la liste d'Arabella sur le topic bibliothèque, j'avais fait un début de rapprochement, mais toutes les connexions ne s'étaient pas effectuées dans mon cerveau dentsblanches (merci).

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Sam 11 Juil 2015 - 17:43

C'est vrai, je viens juste de l'emprunter, sur les conseils d'une personne extérieure au forum. Je suis globalement un peu réservée sur Llosa, mais il paraît que celui-ci est vraiment fameux.

Mais je ne pas encore lu Pierre Louÿs.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Jeu 1 Oct 2015 - 14:02

Les Chansons de Bilitis

Pierre Louÿs a écrit:
Si la vie est un long songe, à quoi bon lui résister ? Maintenant, quatre et cinq fois la nuit je demande la jouissance amoureuse, et quand mes flancs sont épuisés je m'endors où mon corps retombe.

Je crois que les livres de Louÿs, sont comme des morceaux d'une oeuvre qui peut avoir, quelque part, son unité. Sans doute que ça impliquerait un ordre dans lequel j'aurais dû lire ses livres, mais je ne l'ai pas fais, tant pis. A la lecture des Chansons de Bilitis, ses autres livres, notamment Aphrodite, prennent plus de sens pour moi. Louÿs parcoure avec délicatesse et jouissance, les émotions ; jusqu'au corps, jusqu'au trépas. Je pourrais presque dire que c'est encore mieux que l'Art d'Aimer. Mais je vais laisser ça à Ovide.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Ven 2 Oct 2015 - 22:41

Donc, une lecture que tu as appréciée dans la mise en perspective avec ses autres textes ? Mais en soi, qu'en penses-tu ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Sam 3 Oct 2015 - 1:26

"Louÿs parcoure avec délicatesse et jouissance, les émotions ; jusqu'au corps, jusqu'au trépas."

Oui, j'ai laissé assez peu de mots pour ce livre, en soi. C'est la vie de Bilitis, de son enfance jusqu'à sa mort. J'ai pas tout de suite accroché, mais en fait, c'est un peu comme si toutes les émotions vivent. Il m'a semblé que sa jouissance charnelle se nourrissait de ses émotions antérieures, comme si tout était lié. Et donc ça a pris son charme au fur et à mesure, surtout quand le texte devient sensuel...

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coqderoche
Espoir postal
avatar

Messages : 35
Inscription le : 25/11/2015

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Jeu 3 Déc 2015 - 6:01

Je n'ai lu qu'un livre de Pierre Louÿs, dont j'ai oublié le titre, c'était vaporeux (le style, l'histoire), un homme qui aime une femme, femme vivant nue chez lui, au début, on grimpe une colline (au premier degré). Sensible, effectivement, et léger. Dans ce livre l'érotisme n'est pas pornographique, plutôt pictural.
J'en aurais lu d'autres si je n'avais pas été dégoûtée par le feuilletage du Manuel : c'est dégueu et pas du tout excitant.
Pas d'accord avec vous : Sade écrit remarquablement, mais c'est un homme du passé. Et c'est un poids lourds, un rentre-dedans, et, quelque part, un idéaliste. Un fou.
Tandis que Pierre Louÿs semble ne pas s'impliquer à fond dans ce qu'il écrit, mais vous m'avez donné envie de le lire davantage. La citation de Bilitis est très jolie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   Jeu 3 Déc 2015 - 9:00

Louÿs ne pas s'impliquer ? ça me semble fou. Peut-être est-ce le Manuel, qui t'a laissé cette impression. Avec le recul je trouves que Les Chansons de Bilitis et puis Aphrodite sont vraiment bien pour aborder son oeuvre.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Louÿs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Louÿs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA FEMME ET LE PANTIN
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Pierre Chaunu (1923-2009).
» La "Pierre de Caen"
» Le Havre - PIERRE DUBOIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: