Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bates Motel [série]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Sam 23 Avr 2016 - 16:08

Marko a écrit:
La force de la série est dans ce regard porté sur leur relation comme toute la dynamique familiale dans  son ensemble alors que les intrigues policières et mafieuses qui en découlent sont plus convenues.

Pour moi c'est même le fil directeur de la série , qui fait d'ailleurs que c'est plus le côté thriller que policier qui est intéressant .
Malgré ses failles et ses lourdeurs , j'adore cette série .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Sam 23 Avr 2016 - 18:06

J'avais bien aimé aussi. Il faudrait que je la reprenne et que j'élargisse mes choix! sourire

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire


Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Lun 25 Avr 2016 - 7:06

Pour répondre à l'interrogation suscitée par Pia, je te dirais de poursuivre le voyage. La relation mère-fils ne s'arrête pas au complexe oedipien. C'est quelque de complexe et d'assez sophistiqué qui s'adapte bien au contexte ambiant et au fil des péripéties, car veux veux pas, il y a un processus de sublimation et quelque peu intellectualisé par les références à la psychanalyse. Mais comme amateur de séries on peut passer par-dessus ces références et apprécier tout simplement le spectacle.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Mar 26 Avr 2016 - 16:12

Et bien tu vois j’ai poursuivi le voyage ! Je mets mon commentaire en spoiler, j’ai peur de dévoiler trop de choses…..


Spoiler:
 

Pour les amoureux de la série Games of thrones (et pour ceux qui aiment la Philosophie), ils peuvent lire à côté, l’essai de Marianne Chaillan, Games of Thrones une métaphysique des meurtres. Je ne sais pas ce que cela vaut je ne l’ai pas lu, elle était dans La grande librairie. Elle est professeur de Philosophie et elle s’est servi de la série pour faire comprendre les principes de certains philosophes qu’elle voulait aborder avec ses élèves.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire


Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Sam 30 Avr 2016 - 5:17

Il me reste un épisode et demi de Bates motel, si pas deux... et ce sera pour une troisième saison éventuellement. La série est tellement bonne. C'est mieux quand on fait des séries courtes. C'est plus facile d'atteindre une qualité et un rythme vraiment enlevé... et pour c'qui est du complexe d'oedipe... il y a des sursauts occasionels, mais ils sont surtout conjoncturels et que ne sais-je...?

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Dim 7 Aoû 2016 - 10:49

Enfin !!! Sortie du DVD en octobre donc je vais pouvoir les regarder en location avant cheers




_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Mar 16 Aoû 2016 - 0:52

Bates Motel 4


Je viens de regarder d'affilée 6 épisodes de 45 mn sur 10 en arrêtant à regret. Sans commentaire! Ces scénaristes sont incroyables. On passe à la vitesse supérieure dans la psychose de Norman qui accède enfin à une thérapie pendant que Norma en fait autant sans s'en rendre compte avec un énigmatique personnage qui surgit dans sa vie.



C'est très intense et magnifiquement écrit. Qu'importe si le dédoublement de Norman est une convention cinématographique un peu convenue de la schizophrenie mais tout ce qui se passe dans le processus thérapeutique est très bien rendu avec un petit côté Shutter Island. On voudrait tant qu'ils finissent par s'apaiser tous les deux. Vite les 4 derniers!!


_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire


Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Mar 16 Aoû 2016 - 6:59

One of the best of them all! Wink

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Mar 16 Aoû 2016 - 19:57

Carrément ! Very Happy

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Jeu 18 Aoû 2016 - 0:16



Tu ne peux pas me laisser tout seul dans cet abysse où je ne peux pas te trouver

2 derniers épisodes... Cruels!



Il y aura une 5e et dernière saison et il semblerait bien qu'on s'achemine peu à peu vers la transposition actuelle du "Psycho" d'Hitchcock. Malheureusement? J'ai hâte de voir comment les scénaristes vont s'en sortir... Encore quelques mois!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Jeu 18 Aoû 2016 - 0:18

Marko a écrit:


Il y aura une 5e et dernière saison et il semblerait bien qu'on s'achemine peu à peu vers la transposition actuelle du "Psycho" d'Hitchcock. Malheureusement? J'ai hâte de voir comment les scénaristes vont s'en sortir... Encore quelques mois!
bounce

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Jeu 18 Aoû 2016 - 0:21

églantine a écrit:
Marko a écrit:


Il y aura une 5e et dernière saison et il semblerait bien qu'on s'achemine peu à peu vers la transposition actuelle du "Psycho" d'Hitchcock. Malheureusement? J'ai hâte de voir comment les scénaristes vont s'en sortir... Encore quelques mois!
bounce
bounce bounce bounce Dire qu'après ce sera fini... Il ne me restera qu'à les revoir tous dans quelques temps. Snif!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Jeu 18 Aoû 2016 - 0:46

pia a écrit:
J'ai appréhendé de continuer à regarder parce que j'avais un peu peur de rencontrer un côté fusionnel entre mère et fils, un peu maladif, malsain. Mais tu as l'air de dire que cela ne tombe pas dans ce travers qui pourrait (en tout cas moi) gêner?
Désolé j'avais zappé cette question... La fusion mère/fils n'est pas incestueuse au sens sexuel du terme (il n'y aura jamais rien de scabreux entre eux dans la série) mais par une interdépendance vitale autant que destructrice. Ils ne sont qu'une seule et même personne finalement. Ils ne peuvent supporter la vie, les traumas partagés du passé et les relations avec le monde extérieur qu'en entretenant cette bulle protectrice. A chaque fois que l'un ou l'autre s'éloigne un peu leur équilibre bascule. C'est poussé à son paroxysme dans la 4e saison. On comprend pourquoi Norma tient tellement à nier la vérité et à agir de façon qui peut paraître irresponsable. Elle sait que si cette bulle éclate ils sont foutus. Et la fin est à cet égard vraiment terrible. On a beau voir les ficelles et le formatage de la série la charge émotionnelle emporte tout sur son passage. Les acteurs sont prodigieux et l'identification avec eux quasi hypnotique.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire


Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Dim 28 Aoû 2016 - 16:08

Oui c’est une très bonne série. Moi aussi je suis en train de regarder la saison 4. Je ne suis pas encore à la fin mais quelqu'un d'autre m'a aussi dit que cela allait être terrible.

C’est marrant, je suis en train de lire L’effort pour rendre l’autre fou de Harold Searles. Je retrouve des choses de la série. Même si j’ai l’impression que le bouquin date un peu par certains côtés. Mais je comprends que la psychologie évolue et qu’il faut revenir à ses fondements pour comprendre ce qu’elle est devenue maintenant. Comme j’ai l’intention de lire quelques livres sur le sujet, j’ai du  boulot.  Il parle énormément de la mère, principale cause de la schizophrénie de l’enfant dans son livre (interprétation de l'époque peut-être?). Il dit même que certains enfants seraient « choisis » pour la relation schizophrénogène. Ça me hérisse un peu. Mais ce que j’ai retrouvé de la série qui est bien rendu est par exemple, la mère qui a peu d’estime pour elle-même et un moi fragmenté (Oups je ne sais pas réellement ce que cela veut dire), l’amour qu’elle a pour son enfant et qu’elle refoule parce que cela la ramène à sa propre relation avec sa mère, et l’enfant qui est submergé d’amour et tout à coup rejeté, et qui ne sait plus quoi faire de cet amour dont il est rempli, l’identification à cette mère fragile qui a des résultats désastreux pour le développement du moi de l’enfant. L’enfant par amour de cette mère, la fantasme (Il écrit que l’enfant interjecte) par sollicitude pour elle, par amour et veut, par là, la soulager de ses problèmes. La passion qu'il resssent pour cette mère qui le déçoit parce qu'elle n'est pas aussi parfaite qu'il croyait rend l'identification encore plus difficile.
Il parlait aussi d'interdépendance vitale comme tu l'écrivais dans ton message. Peut-être pas avec ces mots mais cela ressemblait bien à ce que tu écrivais. L'angoisse du besoin de dépendance du schizophrène. La mère aurait ce même besoin de dépendance infantile. Je crois qu'il l'exprimait comme ça. Il en parlait aussi entre le patient et son thérapeute, comme un transfert que le patient ferait et de son côté le thérapeute ferait un...contre transfert? Je me trompe peut-être.

J’ai compris les concepts quand je les ai lu mais c’est difficile de rendre ce que j’ai lu et ce qui me fait penser à la série parce que….j’ai tout oublié au fur et à mesure de la lecture et que je ne lis pas de livres de psychologie tous les jours. Mais c’est marrant de voir que ce livre a été écrit dans les années 50, 60 et que le film psychose a été tourné aussi dans les ces années-là. D’ailleurs la maison du film est tout à fait bien reconstituée. L’intérieur est très années 50, 60. Et même l’habillement de Norma a un petit côté comme ça. Comment cela va se passer entre Norman et son psychiatre…Parce que j’ai lu aussi dans le livre de Searles quelques petites choses à ce sujet. Une saison 5 ? Tant mieux.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique


Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Dim 28 Aoû 2016 - 17:10

Cette théorie est complément dépassée et a fait beaucoup de dégâts. C'était l'époque de l'antipsychiatrie. On pensait que la schizophrenie résultait d'un mode de communication en double lien dans certaines familles et qu'il y avait des mères dites schizophrénogènes... Non seulement c'était bidon mais ça culpabilisait inutilement les familles (les mères surtout) qui étaient déjà en souffrance. C'est un peu la même chose pour l'autisme. Le double lien pouvait d'ailleurs résulter de l'impact de la maladie sur la famille (et non l'inverse) ou tout simplement être un mode de communication habituel dans bien des familles. Ken Loach a illustré ces théories antipsychiatriques dans Family Life et c'est la limite de ce film qui est par ailleurs assez impressionnant.

Ce que j'aime dans la série c'est que la mère n'est jamais rendue responsable de la maladie de son fils. Au contraire leurs déséquilibres respectifs les maintiennent à flot. C'est incroyablement bien montré. Mais il y a les autres...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bates Motel [série]   Aujourd'hui à 22:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Bates Motel [série]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Accident motel à DP Taroudant (DR/Agadir)
» Les lunettes à grilles
» Se passer de lunettes ?
» Meurtre vers années 1970
» ÉCOLE DES MAÎTRES D'HÔTEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Télévision et radio-
Sauter vers: