Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Maria Barbal [Espagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Maria Barbal [Espagne]   Mar 14 Juil 2015 - 3:51



Maria Barbal i Farré est née le 17. September 1949 à Tremp.
Elle est considérée comme un des plus importants auteurs contemporains avec succès en langue catalane.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Maria Barbal [Espagne]   Mar 14 Juil 2015 - 3:51


Pierre d’éboulis
Citation :
Présentation de l’éditeur
Maria Barbal évoque le destin d’une femme du peuple, Conxa, paysanne des Pyrénées, qui se trouve prise dans la tourmente de la Guerre civile espagnole aux côtés de son mari républicain et de ses enfants. Malheur aux vaincus ! nous fait comprendre l’auteure qui restitue toute la noblesse de son héroïne dans une tension magnifiquement endiguée.
L’espoir de la République de 1931, le désastre de la guerre, le début de la dictature franquiste...
C’est dans ce contexte que se forge la destinée de Conxa dont la pierre roule comme une fatalité jusque dans une loge de concierge à Barcelone, ville-capitale tellement éloignée de son univers...

Tom Léo a mis ce livre parmi ses meilleures lectures de juin, mais n’a pas ouvert de fil.
Je m’y colle parce que je pense que ce livre pourrait plaire à plus d’un parfumé.

Mais ma lecture date, j’ai lu ce livre lors de sa publication en allemand (2007)


Il me reste une voix de cette femme qui voit défiler sa vie devant ses yeux parce que dès son plus jeune âge, d’autres prennent les décisions pour elle. D’abord sa mère qui l’envoie chez  sa sœur qui n’a pas d’enfants, ensuite cette tante qui lui veut du bien mais organise quand même sa vie de façon comme elle en a besoin et finalement son mari qui lui impose un certain rythme quotidien.

Un texte très fort, aussi à cause de sa concision. On parcourt à peu près soixante ans sur à peine 150 pages, faut le faire.

Un portrait de gens du « petit peuple » dont Conxa fait partie, qui sont si souvent malmenés quand ils doivent subir les décisions prises par ceux qui sont au pouvoir. Et elle ne demandait pas plus que de mener une vie tranquille, plein de travail, mais heureuse auprès de sa famille. Comme souvent, le destin a eu d’autres plans…

Maria Barbal est une figure assez importante dans la littérature catalane, j’ai du mal à comprendre pourquoi elle est si peu traduite. En allemand j’ai eu la possibilité de lire trois autres livres d’elle, je ne peux qu’espérer qu’un éditeur français va un de ces jours se décider de la rendre plus visible au public francophone.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Maria Barbal [Espagne]   Mar 14 Juil 2015 - 9:39

Maria Barbal est une écrivaine de langue catalane dont les livres ne laissent pas indifférents. Je me souviens surtout de Càmfora, un roman qui décrit la fuite des paysans vers les villes en Catalogne, comme ailleurs en Espagne ou dans le monde. Dommage qu’il y a si peu de ses livres traduits en français, Càmfora ne l’est pas (encore).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Maria Barbal [Espagne]   Mar 14 Juil 2015 - 9:57

Oh la la encore un livre qui m'intéresse ! et il est à ma médiathèque (juste ce livre)

(sera aussi pour la continuation de la LC guerre d'Espagne)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Maria Barbal [Espagne]   Mar 14 Juil 2015 - 15:11

Maline a écrit:
Dommage qu’il y a si peu de ses livres traduits en français
tout à fait

Bédoulène a écrit:
(sera aussi pour la continuation de la LC guerre d'Espagne)
j'ai pensé à votre LC lors de ma lecture, tu devrais aimer...

faudra en parler plus, peut-être un éditeur va prendre connaissance et se mettre à traduire ses autres livres Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Maria Barbal [Espagne]   Mar 14 Juil 2015 - 15:54

Je me demande pourquoi les livres en catalan sont si peu traduits en français... -Peut etre le problème des langues minoriaires. Mais peut etre vont-ils bénéficier de l' engouement pour Jaume Cabre...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Maria Barbal [Espagne]   Mar 14 Juil 2015 - 18:39

Merci Kena pour l'ouverture du fil : ça m'intéresse aussi ! Very Happy

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 54
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Pierre d'éboulis   Mar 14 Juil 2015 - 22:23

Pierre d'éboulis

Après le resumé du contenu, voici quelques remarques :

Il s’agit de la première œuvre de Maria Barbal, parue déjà en 1985 sours le titre « Pedra de tartera ». J’avais trouvé des informations selon lesquelles le livre est déjà devenu un classique moderne authentique en Espagne, ou au moins en Catalogne. On pourrait le sousdivisé dans trois parties plus grandes qui correspondent à des progressions de pertes existentielles. Ces grandes parties sont sous-divisées encore (au moins dans mon édition allemande) dans des paragraphes de 2 à 4 pages. Donc c’est – comme a dit Kenavo – un livre assez court, très circonscris : une période assez longue racontée sur peu de pages. La narratrice est Conxa, la personne centrale, elle-même.

La langue est simple et accessible, convenante à une femme d’origine plutôt modeste, qui a – selon ses propres dire – juste accompli une scolarisation de trois ans. Mais pour les circonstances de vies on pourrait ajouter : au moins cela ! Les descriptions p ex du début, parlant d’une situation de vie dure et paysanne, évoquent en moi des réactions ambivalentes: Nous les jugeons – comme si souvent dans notre regard sur un autre temps, une autre culture – en partant de notre situation contemporaine, apparemment si comfortable et avancée. Mais une forme de pitié – est-ce qu’elle serait vraiment de mise ? Je ressens une hésitation. Et voilà que le lecteur attentif discerne ici et là, derrière ces descriptions si simples, de moments de grands bonheurs (le lieu secret du grenier ; un moment de récolte ; la joie de la prise de responsabilités ; et surtout – évidemment – l’amour splendide avec son mari Jaume!). Malgré tout. Et peut-être même dans des situations devenant plus dures ?!

En ce qui me concerne je me sens proche de ces conditions de vie quand je pense p ex à la génération de mes grands-parents. C’est trop simple de leur refuser pour ainsi dire un bonheur sous prétexte que leur vie était insupportable selon nos vues. Je me demande s’il n’y aurait pas aussi de matière de nous demander sur notre bonheur quand on pense aux solitudes d’aujourd’hui, les liens brisés etc. Voilà des considérations provoquées par la lecture...

Quand des « pierres d’éboulis » commencent à rouler, de chuter, sont entraînées, nous le sommes aussi par quelque manière. Nous ne sommes pas justes libres et indépendantes des mouvements autour de nous : Conxa va être entraînée dans un cours d’histoire, d’Histoire qu’elle n’a pas choisi. Ceci est vrai en Catalogne au temps de la guerre civile. Nous apprenons de forme prenante et authentique quelque chose de la vie pauvre dans des villages isolés, et puis l’irruption de questions et d’événements plus larges, historiques.

La lecture nous laissent peut-être avec une sorte de modestie et de pensivité...

Une très grande lecture !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maria Barbal [Espagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maria Barbal [Espagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matelas poussette pour + de confort (Espagne)
» Centenaire de la première école Maria Montessori
» Zarzuela (Espagne)
» (ESPAGNE)
» maria callas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: