Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Kenneth Cook [Australie]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeLun 5 Fév 2007 - 15:15

Kenneth Cook [Australie] 22ft51hv8


Cinq matins de trop -

("Wake in Fright -1961 -)

L'auteur ,Kenneth Cook ,Australien ,a été journaliste ,grand reporter ,producteur de documentaires ,puis scénariste et dramaturge ,avant d'être écrivain .
Sa trop courte vie (il est mort en 1987 ,à 57 ans ) a été engagée ,passionnante , ses romans célébres dans son pays et traduits dans différentes langues .

Dans celui-ci , devenu culte , il nous entraîne dans la description assez abrupte de la dérive d'un homme ordinaire ,instituteur d'une petite ville de l'Ouest australien ,parti pour Sydney ,qui se retrouve piégé par faiblesse et désoeuvrement , autant que par malchance ,dans une sorte de no man's land où les seules échappatoires au vide et à l'ennui sont bien sûr l'alcool ,le jeu et le sexe ...

Il va se laisser glisser et peu à peu se perdre dans ces démons qui l'habitent , découvrir sa face cachée d'où il ne peut ressortir indemne ,juste différent...

J'ai aimé cette écriture très authentique , directe ,qui n'a pas trop peur des mots sans tomber non plus dans la provoc' ou le nihilisme . Il y a une belle vision au scalpel de la part d'ombre que peut cacher tout un chacun ,et une morale finalement optimiste sous forme de "renaissance " pour cet homme que l'on suit pas à pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeMer 14 Fév 2007 - 14:23

Article paru dans Télérama de mai 2006:

Citation :
Grandiose :Le Paradis n'existe pas sur Terre , l'Enfer si ...
L'Australien Kenneth Cook écrit là un roman qui condamne le lecteur : pas d'autre choix que de lire en apnée ,d'accepter l'immersion totale dans un monde d'une incroyable sauvagerie .
John est un gars ordinaire ,sans folle ambition , un incrédule ,un souffreteux , un type terne. Le destin -ou est-ce son caractère médiocre ?- va en quelques jours s'acharner sur lui et le broyer (...)

Kenneth Cook , impitoyable avec son personnage , l'est d'autant avec son pays . Il radiographie la démence de gens miséreux ,si éloignés de toute civilisation ,qu'ils en sont comme lobotomisés et effrayants . Avec "Cul de sac " ,l'Australien Douglas Kennedy avait imaginé dans le même fin fond de l'Australie ,une aventure cruelle ,si cruelle qu'elle en était presque drôle ."Cinq matins de trop ", roman de la folie , de la désespérance , de l'autodestruction , devenu un classique dans son pays ,est lui un livre qui cogne . Dur .Et on en redemande!
-Martine Laval-

Et un autre dans le Figaro -juin 2006-

Citation :
Quarante cinq ans et une vingtaine de livres plus tard ,ce premier roman , devenu culte, est sans cesse réimprimé en Australie et traduit dans une quinzaine de langues depuis sa publication . Il arrive seulement aujourd'hui en France :
"Cinq matins de trop " a la force d'un jab à la face et vous laisse titubant . (...) Avec son écriture au scalpel Cook invente un esprit destroy et zen à la fois . Sa morale est d'une violente sagesse


Dernière édition par aériale le Ven 1 Mai 2009 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeDim 10 Aoû 2008 - 15:18

aériale a écrit:
Article paru dans Télérama de mai 2006:

" Grandiose :Le Paradis n'existe pas sur Terre , l'Enfer si ...

L'Australien Kenneth Cook écrit là un roman qui condamne le lecteur : pas d'autre choix que de lire en apnée ,d'accepter l'immersion totale dans un monde d'une incroyable sauvagerie .
John est un gars ordinaire ,sans folle ambition , un incrédule ,un souffreteux , un type terne. Le destin -ou est-ce son caractère médiocre ?- va en quelques jours s'acharner sur lui et le broyer (...)

Kenneth Cook , impitoyable avec son personnage , l'est d'autant avec son pays . Il radiographie la démence de gens miséreux ,si éloignés de toute civilisation ,qu'ils en sont comme lobotomisés et effrayants . Avec "Cul de sac " ,l'Australien Douglas Kennedy avait imaginé dans le même fin fond de l'Australie ,une aventure cruelle ,si cruelle qu'elle en était presque drôle ."Cinq matins de trop ", roman de la folie , de la désespérance , de l'autodestruction , devenu un classique dans son pays ,est lui un livre qui cogne . Dur .Et on en redemande ! "

Martine Laval .



Chez Cook c'est très court mais tranchant.Un peu plus de 100 pages pour une virée pleine de bière,de fureur et par dessus tout d'une insondable bêtise.A coups redoublés,au titre original sans équivoque Bloodhouse.Ce genre de livres je n'ai pas trop de mots pour le commenter.Kenneth Cook ça se lit d'un trait,cul sec,comme au bar et sans s'épancher.Et quelle chute!Mais alors quelle chute!Je crois qu'on le découvre seulement. Cela nous promet quelques soirées agitées et quelques gueules de bois.Mais c'est à lire,Incontestablement.


Dernière édition par Bellonzo le Dim 10 Aoû 2008 - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeDim 10 Aoû 2008 - 17:32

Je suis contente que tu fasses remonter son fil Bellonzo, car cet auteur est quasi inconnu en France, et pourtant il est une référence dans son pays. Il est vrai que ses livres sont traduits depuis peu, mais honnêtement le voyage vaut le détour.

J'ai lu aussi de lui Par dessus bord dans la même collection -Autrement- qui est sorti l'an dernier, mais il m'a moins emballée (Une histoire de pêcheurs piégé par ses dettes...)

C'est le genre de lectures qui moi, me frappe: sans fioritures, âpre, tranchant comme tu dis! Il ne se commente pas, c'est vrai, il se vit plutôt.
Il me rappelle un autre auteur, sud-africain lui, Troy Blacklaws par sa rudesse, son authenticité.

Alors écoutez-nous!
Bellonzo a écrit:
Mais c'est à lire,Incontestablement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pagesapages
Envolée postale


Messages : 235
Inscription le : 15/03/2009
Age : 57
Localisation : Franche Comté

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeDim 22 Mar 2009 - 19:21

J'ai lu son recueil de nouvelle Le Koala tueur et autres histoires de bush.
J'ai adoré sa façon très nette de retracer le réel. Et son autodérision à toute épreuve.
Et sa façon de décrire les personnages. J'avais copié des passages dans ma chronique, je les mets ici :

« On ne le voyait jamais rien manger, à part des poudres pharmaceutiques pour les migraines et des cigarettes roulées à la main, qu’il tenait entre ses deux crochets jusqu’à ce qu’elles se désintègrent ou qu’il les avale. Il parlait très lentement, d’une voix extrêmement nasale. Ses yeux jaunes et opaques, profondément enfoncés dans leurs crevasses crasseuses, étaient perpétuellement aux aguets, comme de petits animaux perchés sur son visage émacié et anguleux. On ne le voyait jamais sans un serpent – d’ordinaire venimeux – autour du cou, tandis que deux ou trois autres bestioles sortaient timidement la tête de ses poches. »

Et puis l'extrait qui donne son titre au recueil :

« Je n’aime pas les koalas. Ces sales bêtes, aussi hargneuses que stupides, n’ont pas un poil de gentillesse. Leur comportement social est effroyable – les mâles n’arrêtent pas de se tabasser ou de voler les femelles de leurs semblables. Ils ont des mécanismes de défense répugnants. Leur fourrure est infestée de vermine. Ils ronflent. Leur ressemblance avec les nounours est une vile supercherie. Il n’y a rien de bon chez eux. »

J'aime beaucoup sa façon d'écrire et je sens derrière qu'il avait une façon "d'être" peu commune !

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pagesapages.wordpress.com/
Invité
Invité



Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeVen 1 Mai 2009 - 16:33

Le Koala tueur et autres histoires du bush

Kenneth Cook [Australie] 97827411

Pour les jours de déprime, voici un livre qui devrait être remboursé par la sécurité sociale. Il y avait longtemps que je n'avais rien lu d'aussi désopilant.
Il est bien connu que ce sont les déboires des autres, pourvu qu'ils soient racontés avec suffisamment d'humour, qui nous font particulièrement rire.
Et l'infortuné narrateur de ces nouvelles, Kenneth Cook lui-même, en bave sévèrement. Lors de ses pérégrinations dans le bush, il faut qu'il se retrouve en tête à tête avec les animaux les plus dangereux, malintentionnés, mal-embouchés, rusés, féroces, agressifs (et j'en passe) que compte le continent australien: serpents venimeux, crocodiles, chats sauvages, chameaux, mérous... sans oublier le koala, qui, loin d'être une adorable peluche, se révèle être le plus retors des pugilistes. Et les humains ne sont pas mieux: complètement irresponsables et inconscients du danger, ou prêts aux pires arnaques. Notre héros ne doit qu'à sa bonne étoile d'en réchapper à chaque fois. Non sans y avoir laissé quelques plumes et abondamment râlé et exagéré, ce qui rend ce récit d'un comique irrésistible, d'autant plus savoureux qu'il est politiquement incorrect.
D'après ce que j'ai lu dans la postface, le regretté Kenneth Cook aurait laissé d'autres volumes de nouvelles du bush. On peut donc espérer une prochaine traduction?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeVen 1 Mai 2009 - 17:09

D'après la postface, toujours, il n'aurait vraiment rencontré la popularité auprès du grand public que sur le tard (et trop tard), avec ces nouvelles comiques du bush. Bien que ses romans aient été au programme dans les lycées, son œuvre sombre et pessimiste n'en faisait pas un auteur à succès.

Tu as finalement lu Le Koala tueur, Aériale ? Tu hésitais je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeVen 1 Mai 2009 - 17:13

Rude semaine aux Antipodes ou la cuisine de Cook

Ce livre paru en 71 semble connaître une seconde jeunesse à l'occasion de la parution chez Autrement de Par-dessus bord.Kenneth Cook(1929-1987),australien,est d'après Frédéric Vitoux,du Nouvel Obs,un écrivain hustonien.Je trouve cette définition formidable et motivante pour qui veut se plonger dans l'aventure littéraire,celle qui se confond avec l'action,et que le grand John a explorée toute sa vie de chasse en bar,de femme en table et qui n'est pas loin d'Hemingway au meilleur de sa forme.Attention nous sommes là chez des chasseurs, buveurs,coureurs,des hommes qui n'ont jamais oublié que la vie,l'action et l'art ne faisaient qu'un.Quand je pense que j'écris besogneusement sur mon petit bureau ou sur cette maudite bécane,et non au bar du Raffles à Singapour...

Cinq matins de trop ne fait que 150 pages et ne vous prendra qu'une heure et demi environ,car vous ne le lâcherez pas,embringués dans l'ahurissante virée dans l'outback australien où les hommes ne sont pas vraiment des poètes et où le sport préféré est le biathlon boire des bières/massacrer des kangourous.Ils s'y entendent à merveille pour l'un comme pour l'autre.John Grant instituteur dans un bled de l'ouest veut rejoindre Sydney pour ses vacances.Mais les autochtones l'invitent à boire et chasser.Leur invitation est aussi musclée que leurs habitudes.Je vous conseille de les suivre.D'ailleurs vous n'aurez pas le choix,ces gars-là ne plaisantent guère avec l'hospitalité qu'ils pratiquent à leur manière.

Kenneth Cook est de ces écrivains qu'on n'oublie pas.On a l'impression qu'il sait de quoi il parle: "Hustonien" a-t-on dit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeVen 1 Mai 2009 - 17:22

Nezumi a écrit:
D'après la postface, toujours, il n'aurait vraiment rencontré la popularité auprès du grand public que sur le tard (et trop tard), avec ces nouvelles comiques du bush. Bien que ses romans aient été au programme dans les lycées, son œuvre sombre et pessimiste n'en faisait pas un auteur à succès.

Tu as finalement lu Le Koala tueur, Aériale ? Tu hésitais je crois.
Non Nezumi, je n'ai toujours pas trouvé le temps de le faire mais au vu de vos avis Pages et toi, c'est clair qu'il est programmé pour bientôt!
Les deux autres que j'ai lus de lui se situent dans une veine beaucoup plus rude effectivement!

Bellonzo a écrit:
Cinq matins de trop ne fait que 150 pages et ne vous prendra qu'une heure et demi environ,car vous ne le lâcherez pas,embringués dans l'ahurissante virée dans l'outback australien où les hommes ne sont pas vraiment des poètes et où le sport préféré est le biathlon boire des bières/massacrer des kangourous
...
Kenneth Cook est de ces écrivains qu'on n'oublie pas.On a l'impression qu'il sait de quoi il parle: "Hustonien" a-t-on dit?
D'accord avec toi Bellonzo! Un auteur investi (ça se dit dans ce cas là? jemetate ) son écriture sent le vécu en tout cas!

J'ai beaucoup aimé Cinq matins de trop, moins le second. Un peu trop virile comme épopée?...elle m'a moins embarquée jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeVen 1 Mai 2009 - 20:30

Son nom me fait de l'oeil depuis bien longtemps déjà, et j'étais vraiment tentée, mais là, plus de doute, il faut que je m'y mette.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeVen 19 Juin 2009 - 17:53

Et donc A coups redoublés.
C' est une tranche de vie bien saignante et bien crue.
Les personnages sont taillés à la hache et fignolés au burin.
Pas de zones d' ombre autour d' eux. Seulement des faits..
M' est avis que Cook n' apas une vision optimiste de l' espèce humaine
si l' on en juge par l' échantillonage qu' il nous présente et son humour
bien particulier et très noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeMer 18 Nov 2009 - 23:19

LE KOALA TUEUR ET AUTRES NOUVELLES DU BUSH

Il est bien dommage que Kenneth Cook car j'aurais bien encore profité de ses livres; certes il m'en reste à découvrir, mais la source va forcément se tarir rapidement. Ce recueil de nouvelles était donc mon premier essai, essai concluant.

Les personnages de ces nouvelles sont de bons Australiens du bush,des vrais, des durs, de ceux qui se désaltèrent à coups de bière et vous tapent dans le dos au comptoir d'un pub.Tous plus timbrés les uns que les autres, ils ont tendance à noyer leur ennui dans l'alcool.
Les animaux ne sont pas beaucoup mieux: retors, malades, c'est plutôt leur côté obscur qui ressort.
Le tout est jubilatoire et au final je n'ai de préférence pour aucun récit : de l'éléphant constipé au koala étouffeur, du chercheur d'opale tout rose de poussière au dresseur de serpents qui se fait mordre par eux, tout est cocasse.

Kenneth Cook était conscient de sa "méchanceté", son ironie envers ses compatriotes; d'ailleurs la postface sert d'excuse. N'empêche qu'il y a du vrai dans tout ça.
A relire peut-être pendant un prochain séjour australien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeMar 24 Nov 2009 - 0:40

J'ai donc lu les histoires du bush autralien racontées par Kenneth Cook. Rien à ajouter à vos commentaires, c'est vraiment très drôle, cet écrivain étant remarquablement doué pour l'auto dérision. Ironie envers ses compatriotes, oui, mais vraiment tempéré par la façon hilarante qu'il a de se moquer de ses propres tares, de son physique, de sa naïveté, etc. Un régal!!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeVen 7 Mai 2010 - 15:01

Bellonzo a écrit:
aériale a écrit:
Article paru dans Télérama de mai 2006:
Kenneth Cook , impitoyable avec son personnage , l'est d'autant avec son pays . Il radiographie la démence de gens miséreux ,si éloignés de toute civilisation ,qu'ils en sont comme lobotomisés et effrayants . Avec "Cul de sac " ,l'Australien Douglas Kennedy avait imaginé dans le même fin fond de l'Australie ,une aventure cruelle ,si cruelle qu'elle en était presque drôle ."Cinq matins de trop ", roman de la folie , de la désespérance , de l'autodestruction , devenu un classique dans son pays ,est lui un livre qui cogne . Dur .Et on en redemande ! " Martine Laval .

Bellonzo: Chez Cook c'est très court mais tranchant.Un peu plus de 100 pages pour une virée pleine de bière,de fureur et par dessus tout d'une insondable bêtise.A coups redoublés,au titre original sans équivoque Bloodhouse.Ce genre de livres je n'ai pas trop de mots pour le commenter.Kenneth Cook ça se lit d'un trait,cul sec,comme au bar et sans s'épancher.Et quelle chute!Mais alors quelle chute!Je crois qu'on le découvre seulement. Cela nous promet quelques soirées agitées et quelques gueules de bois.Mais c'est à lire,Incontestablement.

aériale a écrit:
Je suis contente que tu fasses remonter son fil Bellonzo, car cet auteur est quasi inconnu en France, et pourtant il est une référence dans son pays. Il est vrai que ses livres sont traduits depuis peu, mais honnêtement le voyage vaut le détour.

J'ai lu aussi de lui Par dessus bord dans la même collection -Autrement- qui est sorti l'an dernier, mais il m'a moins emballée (Une histoire de pêcheurs piégé par ses dettes...)

C'est le genre de lectures qui moi, me frappe: sans fioritures, âpre, tranchant comme tu dis! Il ne se commente pas, c'est vrai, il se vit plutôt.
Il me rappelle un autre auteur, sud-africain lui, Troy Blacklaws par sa rudesse, son authenticité.

Alors écoutez-nous!
Bellonzo a écrit:
Mais c'est à lire,Incontestablement!

Pour débuter merci Kenavo de nous avoir dirigé vers ce fil. Ensuite merci aériale et Bellonzo.
Je vais me procurer ce livre pour une lecture prochaine.
Déjà le titre, donne un avant goût. Alors je vais me laisser tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi54
Zen littéraire
mimi54

Messages : 6043
Inscription le : 02/05/2010

Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitimeSam 17 Juil 2010 - 11:42

J'avais acheté le koala tueur, sur les conseils de ma libraire pour son côté jubilatoire...........

Kenneth Cook, rassemble dans ce recueil 15 histoires qui mettent en scène la faune de son pays. Ce sont, selon lui, 15 expériences qu’il a vécu au plus près de bêtes féroces et plus infréquentables les unes que les autres. Les serpents ouvrent le bal, et c’est en m’agrippant à l’accoudoir que je commence le livre… (je déteste ces bêtes là).Aussi apprend t-on que le koala n’est pas le bon nounours que l’on croit imaginer, que les crocodiles ont le sang bien plus chaud qu’on ne le croit.
L’auteur relate des situations plus qu’improbables. Ont-elles réellement existé ? Parfois j’en doute………….

Est-ce vraiment jubilatoire ? En toute vérité : non. Je ne me suis pas tordu de rire à chaque page ; tout au plus j’ai souri de bon cœur ici ou là, et, il est vrai bien ri à la chute de « l’or noir »

Cette lecture, aura été mitigée : elle ne m’a pas déplu puisque j’en suis venue à bout, mais elle me laisse un goût d’inachevé. J’en attendais certainement beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leblogdemimipinson.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Kenneth Cook [Australie] Empty
MessageSujet: Re: Kenneth Cook [Australie]   Kenneth Cook [Australie] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Kenneth Cook [Australie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vivre en Australie
» (F) Johanna J. Gleeson ||27 ans || Happy Ending || Andréa Joy Cook
» Les boxes disponibles à l'étranger
» SARAH BLASCO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: