Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Anthony Trollope

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 6:57



Anthony Trollope (Londres, 24 avril 1815 - Londres, 6 décembre 1882) est l'un des romanciers britanniques les plus célèbres, les plus respectés et les plus prolifiques de l'époque victorienne.

Parmi les écrits de Trollope, on distingue les Chroniques du Barsetshire, qui tournent autour du comté imaginaire de Barsetshire, et des romans sur des sujets politiques, sociaux et sentimentaux, et aussi sur les conflits de son époque.

source et suite


Bibliographie

Romans
Les Chroniques du Barsetshire
1855 Le Directeur
1857 Les Tours de Barchester
1858 Le Docteur Thorne
Les suites, Framley Pasonnage (1861), The Small House at Allington (1864) et The Last Chronicle of Barset (1867) ne semblent pas être traduits

Série Palliser
1864 Peut-on lui pardonner ?
1869 Phinéas Finn
1873  Les Diamants Eustace
1874 Les Antichambres de Westminster
1876 Le Premier Ministre
1879  Les Enfants du duc

Autres romans
1850 Vendée
1858 Les Bertram
1863 Rachel Ray
1865 Miss Mackenzie
1866 Le Domaine de Belton
1875 Quelle époque!
1879 Œil pour Œil
1879  Le Cousin Henry
1881 L'Ange d'Ayala

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Dim 19 Juil 2015 - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 6:58


Le Cousin Henry
Citation :
Résumé
Isabel est élevée par son oncle, Indefer Jones qui se trouve mal-en-point au début du roman. En bon anglais, il s'inquiète alors de son héritage, et en parfait anglais, il tient à ce que tout se passe dans les formes attendues dans son pays.

Après tout ce temps qu’on parle de lui… et toujours pas de fil.
Je viens de lire une BD qui s’inspire d’un de ses romans, je trouvais que c’était le bon moment.

Et ce fut avec le plus grand plaisir que je me suis retrouvée dans un de ses livres (j’avoue, j’ai fait mon choix pour ce cousin Henry à cause du nombre de pages, en principe il a tendance d’être si bavard et la plupart de ses œuvres comporte 500 pages et plus… pour une entrée en matière, il me semblait qu’un ‘petit’ livre devrait faire l’affaire).

Donc, sans connaissance des faits, je suis entrée dans ce livre et j’ai retrouvé cette société anglaise soucieux de faire passer l’héritage des biens au premier né, de préférence à un garçon/homme, n’importe l’éloignement de parenté.

Voilà donc que l’oncle Indefer, sans descendants directs, se retrouve confronté à la grande question avant de rédiger son testament : entre ‘faire comme il se doit’ et léguer tout à son neveu Henry où « faire comme son cœur le lui dit » et donner le tout à sa chère nièce Isabelle il n’arrête pas de rédiger des testaments dont même son notaire perd la vue d’ensemble.

Le moment fatidique arrive, l’oncle meurt et voilà que la recherche pour le dernier testament rédigé commence…

Si on aime la littérature de l’époque victorienne, il y a tout pour plaire au lecteur… une écriture qui n’a pas vieillie, un style très fluide et une histoire qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Mais vu le sujet limité, j’ai quand même envie de le retrouver dans ses pavés, avec plus de personnages, plus d’intrigues, plus de possibilités d’élaborer ses idées… j’ai déjà hébergé les Chroniques du Barsetshire sur ma tablette… envie de continuer avec lui !

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 7:47

kenavo a écrit:



Si on aime la littérature de l’époque victorienne, il y a tout pour plaire au lecteur… une écriture qui n’a pas vieillie, un style très fluide et une histoire qui se lit avec beaucoup de plaisir.


Alors je vais essayer.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 8:51

j'ai ajouté sa bibliographie française dans le premier message

pia a écrit:
Alors je vais essayer.
peut-être Jan Baetens (postface de la BD) peut te convaincre

Relativement peu connu en France mais toujours fort lu en Angleterre, Anthony Trollope fut un des romanciers les plus populaires de la seconde moitié du XIXe siècle. Son style est simple mais subtil, ses récits bien construits, sa thématique toujours en prise directe avec des questions d’actualité (et souvent centrée sur le thème de l’argent).
Bref, il est l’exemple même de l’auteur réaliste. Son écriture est directe, mais aussi discrète. Rien chez lui du mélodrame à la Dickens ou des sujets à sensation de Wilkie Collins, deux de ses grands contemporains. Cette attitude réservée se voit pourtant compensée par un goût très sûr de l’ironie. Le style de Trollope est à la fois transparent, au point que certains ont pu le qualifier d’écrivain « sans style » et attachant. Le public anglais ne s’y est pas trompé, qui lui a fait un triomphe de son vivant et lui est resté fidèle jusqu’aujourd’hui.
Signalons enfin que Trollope, qui publiait énormément (47 romans, soit trois fois plus que Dickens), n’était pas un auteur professionnel, mais un fonctionnaire haut placé dans le système postal de l’Empire. C’est à lui, dit-on, qu’n doit les célèbres boîtes aux lettres rouges que l’on trouve encore partout au Royaume-Uni.



Boîte postale installée à Guernsey en 1852/3 sur recommandation de Trollope est une des plus anciennes, toujours utilisée

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Dim 19 Juil 2015 - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 9:27

Tiens je penserai à lui à chaque fois que je passerai devant ces boites aux lettres. J'aime bien l'idée qu'il travaillait "à la poste" de l'empire et qu'il n'était pas quelqu'un qui pouvait seulement se consacrer à l'écriture.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 10:31

C'est vrai, depuis le temps qu'on en parle, il était temps d'avoir un fil, merci Kenavo. bisous

Même si je ne suis pas sûre que tu trouves ton compte avec lui. Il est quand même moins percutant que certains de ses contemporains, cela reste un peu convenu au niveau des personnages, et pas toujours très nerveux au niveau de l'intrigue. Mais cela peut être une bonne lecture de vacances.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 12:03

Arabella a écrit:
Mais cela peut être une bonne lecture de vacances.
oui, tout à fait... pour l'instant je le vois ainsi... j'ai envie de découvrir ce fameux Barsetshire...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 18:28

C'est un peu le centre de son univers littéraire, je crois. Il a écrit pas mal de romans qui se rapportent plus ou moins à ce fameux Barsetshire. J'en ai lu plusieurs, mais je dirais que cela ne laisse pas énormément de traces, même si cela glisse tout seul.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 19:43

oui, comme indiqué dans sa bibliographie, Les Chroniques du Barsetshire se composent de six romans (dont seulement trois sont traduits)
bon nombre de ses livres font partie du domaine public, donc pas de soucis de les héberger sur ma tablette... je vais tenter le premier de la série et voir si cela vaut la peine de les lire tous

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Dim 19 Juil 2015 - 19:46

J'ai du en lire juste un, mais presque tous les Palliser, et un autre hors série. Je ne pensais pas que cela faisait autant.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Anthony Trollope   Mer 16 Déc 2015 - 2:27

/
Christmas at Thompson Hall / Noël à Thompson Hall
Citation :
Présentation de l’éditeur
Quatre nouvelles sur le thème de l'amour, souvent triomphant, rédigées dans un registre burlesque.

J’ai découvert ce livre via la version anglaise et la présentation de l’éditeur n’a pas mentionné le « thème de l’amour », mais « l’esprit de Noël ». Je pensais que ce serait parfait pour la LC Noël.

Mais voilà, en effet les nouvelles (cinq dans la version anglaise) sont surtout ancrées autour du sujet des ‘problèmes de cœur’. Et tout comme chez Jane Austen p.ex. la majeure partie est faite de malentendus qui vont se résoudre naturellement le plus souvent pour des ‘happy end’.

Ce n’est pas désagréable à lire, tout comme ma première rencontre avec cet auteur, cela dégage un certain charme vieillot. Mais à part qu’il a situé certains de ces événements autour de Noël, je n’ai pas éprouvé une atmosphère festive. Toutes ces nouvelles auraient aussi bien pu se passer lors d’un autre moment de l’année.

Du coup, je peux dire que j’ai bien aimé ma deuxième lecture de cet auteur, mais concernant la LC, ce n’est pas nécessaire de prévoir cette lecture pour Noël.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anthony Trollope   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anthony Trollope
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anthony Svec avait 23 ans quand il a été tué samedi dernier a la fête de Figeac (46).
» Mousse de camembert de Normandie selon Anthony Caillot
» USS Susan B Anthony
» Anthony Dupray [Anthony]
» Question sur l'affaire Jacky Anthony Christophe Rippert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: