Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Ivan Repila [Espagne]

Aller en bas 
AuteurMessage
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Ivan Repila [Espagne] Empty
MessageSujet: Ivan Repila [Espagne]   Ivan Repila [Espagne] Icon_minitimeSam 1 Aoû 2015 - 12:55

Ivan Repila
Ivan Repila [Espagne] Photo_10

Citation :
Né à Bilbao en 1978, Iván Repila a travaillé dans la publicité et l’organisation de congrès, rencontres et festivals culturels, avant de faire une entrée remarquée sur la scène littéraire espagnole avec deux romans aussi différents que possible. Il est le cofondateur de la maison indépendante Masmédula Ediciones, spécialisée dans la poésie contemporaine.

Citation :
Édité en 2012 par la maison catalane Libros del Silencio, son premier roman, Una comedia canalla, est une satire sociale drolatique et parodique mettant en scène trois jeunes hommes, Jim, John et Jack, qui décident de vivre en marge une existence pleine de bruit, de fureur, de marijuana, de rhum et de violence. Chez le même éditeur, El niño que robó el caballo de Atila (paru en France chez Denoël sous le titre Le Puits) lui vaut l’admiration de Zoé Valdès et les critiques enthousiastes d’Éric Chevillard et Claro.

Ivan Repila [Espagne] Le-pui10

Il me semble que vous en aviez dit quelques mots (notamment Queenie) mais je ne trouve pas où.

2 frères, le grand et le petit, sont piégés dans un profond puits de terre au centre d'une forêt bordée par d'immenses lacs. Ils n'ont avec eux qu'un petit sac de victuailles destiné à leur mère et auquel ils ne veulent pas toucher. Le récit décrit leurs réactions respectives dans une progression hallucinatoire qui lui donne une dimension de conte philosophique. Un cousin germain du roman "La Corde" de Stefan aus dem Siepen en plus latin.

Je reconnais une certaine force poétique à cette parabole parfois un peu sur-signifiante (le puits utérin, la terre mère, la violence atavique, la mort/naissance...) mais souvent inspirée.  On le lit comme un délire psychédélique, un cauchemar existentiel, une légende primitive. Mais je n'ai ressenti aucune émotion et j'ai le sentiment d'y avoir tourné un peu en rond. Le genre de roman qu'on investit totalement ou qui laisse sur le chemin. Il y a quand même une vraie plume derrière et il faudra guetter les suivants.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Ivan Repila [Espagne] Empty
MessageSujet: Re: Ivan Repila [Espagne]   Ivan Repila [Espagne] Icon_minitimeSam 1 Aoû 2015 - 13:07

proposé dans la chaîne de lecture de janvier ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Ivan Repila [Espagne] Empty
MessageSujet: Re: Ivan Repila [Espagne]   Ivan Repila [Espagne] Icon_minitimeSam 1 Aoû 2015 - 13:16

animal a écrit:
proposé dans la chaîne de lecture de janvier ?
Je vais aller voir et recopier le post.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Ivan Repila [Espagne] Empty
MessageSujet: Re: Ivan Repila [Espagne]   Ivan Repila [Espagne] Icon_minitimeSam 1 Aoû 2015 - 13:24

Queenie le conseille à Coline mais je ne trouve aucun commentaire.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Ivan Repila [Espagne] Empty
MessageSujet: Re: Ivan Repila [Espagne]   Ivan Repila [Espagne] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ivan Repila [Espagne]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lentilles au chorizo(espagne)
» Ivan Pavlov
» Espagne
» Coquinas ou tellines
» La trilogie des Nörmands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: