Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La poésie arabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Ven 21 Aoû 2015 - 15:44

'Adi Ibn Zayd

Adi ibn Zayd était un poète arabe chrétien, né avant 550 et décédé vers 601.

Originaire d'une tribu arabe, il est élevé à Ctésiphon en milieu sassanide. Il y apprit à parler arabe et persan.

En 580, il aide Numan III a monter sur le trône, celui-ci lui donne la main de sa fille Hind en mariage par gratitude.


Passant, vois-tu ces tombes ?

Ô cavaliers, qui déployez vos efforts
pour hâter, sur la terre, le pas
de vos montures, dont les pieds s’enfoncent
profondément dans le sable,

nous avons été, comme vous,
des voyageurs pressés,
et un jour, comme nous, arrivés au terme
du voyage,
vous serez étendus dans la tombe.

Bien d’autres cavaliers
ont fait halte en ce lieu,
et, joyeux, ils ont bu
le vin pur mêlé à l’eau
limpide.

Le matin a passé, puis,
à l’heure où le soleil prend son éclat,
le siècle les a choisis
pour être les jouets  de son insouciance,
et ils ont disparu.
C’est ainsi que le siècle se comporte,
avec chacun des hommes,
inexorablement,
en les portant sans fin
d’un état vers un autre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Ven 21 Aoû 2015 - 16:08

Agréable poème, même si le message est classique, ô pauvres mortels que nous sommes!

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Ven 21 Aoû 2015 - 17:57

Villon 800 ans avant Villon.... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Ven 21 Aoû 2015 - 18:14

ArturoBandini a écrit:
Agréable poème, même si le message est classique, ô pauvres mortels que nous sommes!

En poésie, les thèmes reviennent, et quelques uns sont très récurrents. C'est plutôt le traitement qui diffère et fait la différence.

Chamaco a écrit:
Villon 800 ans avant Villon.... Very Happy

C'est plus tragique et personnel chez Villon, non ? Là il y a une sorte de sérénité-acceptation, je trouve.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Ven 21 Aoû 2015 - 18:35

Arabella a écrit:

Chamaco a écrit:
Villon 800 ans avant Villon.... Very Happy

C'est plus tragique et personnel chez Villon, non ? Là il y a une sorte de sérénité-acceptation, je trouve.

Bien sur, je suis d'accord, Villon c'est torturé, là c'est apaisé, reflet de mentalités comme tu le dit bien, là bas c'est l'expression "Mektoub" : c'est écrit, et ce avant Mahomet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Sam 22 Aoû 2015 - 16:52

Arabella a écrit:
Me voilà obligée de continuer alors. dentsblanches

J'avoue que beaucoup de ces textes me laissent un peu dubitative, la différence de culture est grande, mais ce sont quand même les plus anciens, l'anthologie étant chronologique. C'est pour ça que j'aurais aimé un peu plus d'explications, de notes.

Oui... et ce genre d'anthologie devrait toujours nous fournir une lecture des poèmes originaux parce qu'on perd beaucoup à la traduction... si bien que le message semble banal, comme pour le dernier exemple.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
GrandGousierGuerin
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2669
Inscription le : 02/03/2013

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Sam 22 Aoû 2015 - 21:06

Un poème par jour ! Merci ...
Persévère Arabella, persévère, faut pas mollir dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.girlsgogames.fr/jeu/lapine_dhiver.html
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 26
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Mer 26 Aoû 2015 - 21:32

Allez Arabella, nous oublie pas !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Mer 23 Sep 2015 - 18:03

Un poème que je trouve instructif.

Abou-Qatifa (dernier siècle du VIIe siècle)


Après un divorce

Hélas ! Je suis en grande peine,
Ayant vu partir pour l’Iraq
avec un mari tout nouveau
Oumm’Amr, ma femme répudiée.

Je ne pourrais plus la revoir,
ni lui rendre quelque visite ;
aucune rencontre avec elle,
jusqu’au Jour du Grand Jugement !

A présent, je veux souhaiter
qu’un jour elle revienne à moi
par la mort du nouveau mari,
même par un autre divorce.

Ainsi l’envieux qui s’est réjoui
en me voyant tout affligé
sera tourmenté de dépit ;
et je trouverai le sommeil !

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Mer 23 Sep 2015 - 20:07

Jamil ibn Ma'mar, mort vers 701, il crée la tradition littéraire des poèmes d'amour exprimant des sentiments chastes et idéalisés qui rappellent l'amour platonique des Grecs et annoncent l'amour courtois du Moyen Âge chrétien.
Il célébra la jeune et belle Bouthayna dont in ne put obtenir la main.


Palanquin

Je n’ai cessé de suivre les traces de sa tribu,
jusqu’à apercevoir enfin son palanquin.

De son gîte alors je m’approchai à la dérobée
pour me glisser enfin par le chemin secret.

Entre la peau douce de ses mains teintes de henné,
elle tint ma tête pour en connaître le toucher.

« Par mon frère vivant et par la bonté de mon père,
dit-elle, j’alerte mes gens, si tu ne sors d’ici. »

Par crainte de ses cris j’allais sortir quand elle sourit ;
je vis alors que son serment ne serait pas tenu.

J’embrassai sa bouche, tenant ses boucles dans mes mains,
ivre, savourant l’eau fraîche au creux même du rocher.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Ven 25 Sep 2015 - 21:11

Al-Ahwas (mort vers 718)



Regrets

Oui, je le jure par ma vie,
j’ai passé une longue nuit,
tel le patient qui fraternise
avec la douleur lancinante.

E tout au long de cette nuit,
le chagrin m’a dit ses secrets,
étendu sur le même lit
comme un compagnon de sommeil.

Et maintenant à chaque fois
que je regarde une demeure
que ses habitants ont quittée,
les larmes coulent de mes joues.

Le lieu où je vis à présent
a vu s’en aller un bon maître,
le meilleur des bons conseillers,
celui qui ne trompa jamais.

Ami, ne nous reproche rien
si tu nous vois marcher ainsi,
humiliés, tout attendris,
ne songeant qu’à son souvenir.


_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Mar 29 Sep 2015 - 20:49

Aboû Nuwâs, de son vrai nom al-Ḥasan Ibn Hāni’ al-Ḥakamī, né entre 747 et 762 à Ahvaz (Iran actuel) et décédé vers 815 à Bagdad (Irak), est un poète arabe.

Aboû Nuwâs est le plus brillant représentant de ce courant poétique des VIIIe-IXe siècles, initié par Bashâr Ibn Burd, qui chercha à s'écarter des codes et des thèmes de la poésie ancienne, d'inspiration bédouine, en mettant en avant une poésie d'amour, bachique et érotique, inspirée de la vie citadine.


L’inspirateur

Mieux que le contenu
des intelligences
mieux qu’une ville
que le temps a fait périr,

mieux que des ruines
dont le siècle a prolongé l’existence
pour que les pleurs et la tristesse
puissent y couler à leur aise :

une gazelle mâle dont la prunelle
a jeté le discrédit
sur toutes les autres,
tendrement ensommeillée,
comme étourdis par a propre beauté,

Soleil de clarté
sur un tas de sables amoncelés,
exempt de toute souillure, lorsqu’il se penche
sur une branche vêtue de feuilles,
ne se montre-t-il pas son égal ?




_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Mar 29 Sep 2015 - 21:00

T'en as un autre? (plus bachique et érotique... diablotin )

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Mar 29 Sep 2015 - 22:19

Rien que ça. rire

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La poésie arabe   Jeu 1 Oct 2015 - 22:11

Al-Bouhtouri / mort en 897

Enfer et Paradis

J’ai accepté la rencontre
et tu m’as répondu
par l’abandon ;
j’ai accepté
mon avilissement
et tu as gardé
ton orgueil.

Ton amour qui retient captif
m’a infligé son tourment,
et en toi ce qui séduit
m’a trompé.

J’étais libre
et toi, esclave,
je me suis vu asservi
et toi, te voilà libre.

Toi qui me tyrannises
sans commettre  de crime,
à toi seul appartient
la clé qui me permettra
de fuir mon esclavage.

Tu es mon Paradis,
et tu es mon Enfer,
et ce qui porte le plaisir
me le gâte et me corrmpt.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La poésie arabe   

Revenir en haut Aller en bas
 
La poésie arabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Institut du Monde Arabe
» Histoire de la pensée arabe et islamoque
» Marabout et Bureau arabe, 1833/1856
» Pierre Précieuse - (en Arabe)
» Ramadhan dans le monde arabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature du Moyen-Orient (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: