Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Barbet Schroeder

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeVen 21 Aoû 2015 - 12:56

Barbet Schroeder Barbet10

Citation :
Formation
Après une enfance passée en Iran et en Colombie, Barbet Schroeder passe une licence de philosophie. Il pratique un temps la photographie, organise des concerts de jazz, puis collabore aux Cahiers du cinéma. Assistant de Jean-Luc Godard sur Les Carabiniers (1962), il devient producteur en fondant Les Films du Losange et commence par produire un film d'Eric Rohmer.

Carrière au cinéma
Pour son premier film, en 1969, Barbet Schroeder choisit de traiter le thème de la drogue. More, grand succès public, rend bien compte de son art : rigueur formelle, direction d'acteurs et traitement de grands sujets. La Vallée (1971), qui mêle le documentaire et la fiction, aborde la recherche du paradis perdu par un groupe de jeunes européens en Nouvelle-Guinée. Général Idi Amin Dada (1973), portrait drôle et inquiétant d'un homme obsédé par le pouvoir, reste son chef-d'oeuvre.
En 1975 le cinéaste traite des déviances sexuelles dans (Maîtresse, avec Bulle Ogier et Gérard Depardieu), puis, en 1977, des rapports avec le monde animal (Koko, le gorille qui parle). Après un film sur le jeu (Tricheurs, 1983), il commence une période américaine dont le premier opus est Barfly (1987), convaincante étude de l'alcoolisme et de la passion amoureuse avec Mickey Rourke et Faye Dunaway. Le Mystère von Bülow (1990), inspiré d'un fait divers réel juridique et mondain, confirme l'épanouissement du talent de Barbet Schroeder outre-Atlantique, même si son public y voit l'égarement d'un esprit subtil dans des films de genre. Pourtant, Schroeder fait mouche, comme l'atteste L'Enjeu (1997) : ce thriller peu vraisemblable, réalisé pour une major avec des stars (Andy Garcia, Michael Keaton), est considéré par la critique française comme un film original et personnel.
Barbet Schroeder réalise en ColombieLa Vierge des tueurs (1999), puis revient à un cinéma plus grand public avec Calculs meurtriers (2001) présenté hors compétition au Festival de Cannes. En 2006, il tourne un documentaire sur l'affaire Jacques Vergès avec L'Avocat de la terreur puis fait part de sa passion pour la culture japonaise avec le thriller Inju, la bête dans l'ombre (2007), qui ne sera pas un grand succès.

Autres activités
Acteur régulier tout au long de sa carrière, Barbet Schroeder interprète des rôles plus ou moins importants : le président de la République française dans Mars Attacks ! (1996) de Tim Burton, un mécanicien dans A bord du Darjeeling limited (2007) de Wes Anderson.
En 1962, il fonde avec Eric Rohmer la société de production Les Films du Losange. Ils produiront eux-mêmes la plupart de leurs films.
source : bifi.fr

---Après recherches, rien sur ce film, rien sur Schroeder, alors parlons en.
Barbet Schroeder c'est le cinéaste de "More" en 1969, son premier film avec Mimsy Farmer.
Barbet Schroeder 18934510

--- 46 Ans plus tard Schroeder sort Amnesia, présenté à Cannes 2015 en séance spéciale. C'est le retour de Schroeder à Ibiza, sans la musique des Pink Floyd. Peu nombreux doivent être ceux qui s'en souviennent ici, ce film faisait partie de ce que l'on pourrait appeler (maintenant) la drug culture. Amnesia serait pour partie inspiré de l'histoire de la propre mère du réalisateur, la maison de Schroeder à Ibiza sert de décor. L'intrigue réunirait -l'amour platonique entre deux êtres séparés par une trop grande différence d'âge - la résurgence du traumatisme nazi lors de la Chute du mur de Berlin - et la naissance d'une nouvelle forme de culture musicale, à savoir la techno...
Je vais le voir demain en séance du matin...
Barbet Schroeder Barbet10

l'histoire :

Années 1990, Ibiza, Jo, berlinois, musicien veut faire partie de le révolution électronique qui débute, il veut se faire engager à l'Amnesia un grand club d'Ibiza comme DJ. Martha (Marthe Keller), elle vit seule, face à la mer dans une petite maison de l'île depuis 40 ans. Une nuit Jo frappe à la porte. Ils deviennent amis. Jo est intrigué par le violoncelle dont elle ne joue plus, la langue allemande qu'elle refuse de parler. Martha est entraînée dans le monde musical de Jo....

Barbet Schroeder Amnesi10

quitte à perdre le peu de crédibilité que quelques rares personnes daignent m'accorder encore : mon More à moi :
Spoiler:
 


Dernière édition par animal le Lun 11 Jan 2016 - 20:32, édité 3 fois (Raison : transformation en fil réalisateur)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeVen 21 Aoû 2015 - 13:43

Chamaco a écrit:

Je vais le voir demain en séance du matin...

On attend ton avis, alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeVen 21 Aoû 2015 - 14:08

ce sera avec plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeSam 22 Aoû 2015 - 23:09

Barbet Schroeder 648x4110

Le film porte bien son nom,avec Martha (Marthe Keller) qui a rayé depuis son adolescence tout ce qui a un rapport avec l'Allemagne, que ce soit la langue, le vin ou les voitures ; les parents de Jo (Max Riemelt, un acteur que je ne connaissais pas) qui ont décidé de continuer à vivre en Allemagne, dans l'oubli et en transformant l'histoire de leur pays afin de le rendre vivable, laissant dans l'ombre les fantômes du passé.
En fait il aura fallu cette rencontre entre Marthe et Jo, une rencontre improbable vu la différence d'âge, une rencontre avec des liens : la musique, mais aussi la nature. Mais peut on toujours vivre dans l'amnésie..? La chute du mur de Berlin, et cette rencontre ainsi que l'excellent Bruno Ganz qui met plus de corps au film, vont faire ressurgir les peurs, les horreurs, les souffrances et mettre tout le monde face aux décisions à prendre.
Le personnage de Marthe Keller m'a fait penser à ces terres africaines asséchées, arides en apparence, sèches, sans végétation et qu'un peu de pluie, de l'eau enfin fait revivre avec majesté.  Cette actrice qui semble parfois un peu froide, en recul, tient ici un tres beau rôle, accompagnée d'un Max Riemelt qui se révèle être plus que son faire valoir. D'un sujet en apparence maintes fois rabâché, travaillé, labouré, en tous les cas plus dans l'actualité européenne (quoi que, pas sur !!) Barbet Schroeder a fait un film qui nous plonde dans les recoins de l'âme.
Vous l'aurez compris, Amnesia n'a plus de More que cette maison perdue dans la nature, on a rangé les shiloms pour les cannes à pêche, reste l'importance de la musique, pas la même, ici c'est la techno avec les grosses discotheques de l'île dont l'Amnesia qui donne son nom au film. La maison, toujours, entourée d'une nature sauvage encore préservée, pour combien de temps encore ?
Dans le film, une histoire racontée au passé, pas de flash back répétitifs, pas de scènes de guerre, tout est dans le dialogue et à mon sens c'est mieux, il en est de même pour la relation entre Martha et Jo, pas de scène de sexe (et tant mieux) un amour impossible à cause de l'âge, une relation amicale ? Tout est dans le doute...

P.S : la scène de la discotheque en 1990, en ce qui concerne le public filmé m'a parue bien étriquée ces années là c'était la foule....
Barbet Schroeder Fete-i10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeDim 23 Aoû 2015 - 10:09

Ben ça parait jouable, tout ça, au final!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeDim 23 Aoû 2015 - 12:02

Merci pour ce commentaire. J'irai le voir.

On a bien du évoquer ici ou là La vierge des tueurs mais c'est vrai qu'il manquait un fil! Drôle de cinéaste capable de choses très différentes, du plus personnel au plus commercial. Il a même fait un épisode de Mad Men.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeDim 23 Aoû 2015 - 12:13

Marko a écrit:
La vierge des tueurs
un film que je ne connais pas, il m'intéresse pour les images de Colombie et un des thèmes de Schroeder l'absence de frontière entre le bien et le mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2015 - 11:44

Excellent commentaire, Chamaco !

Chamaco a écrit:
Barbet Schroeder a fait un film qui nous plonge dans les recoins de l'âme.
J'en parlais avec des amis juste avant d'aller voir "Amnesia", et l'avait présenté, pour moi, comme "le cinéaste des tréfonds de l'âme". Pas loin !(En fait, je n'avais vu que "JF partagerait appartement", il y a un bail, mais c'est ce qui m'était resté.)

En sortant de la séance, j'avais considéré que c'était un bon film un peu bancal mais, en y repensant dans la journée, je l'ai de plus en plus apprécié. Ces dialogues, les non-dits et le langage corporel y jouent un rôle essentiel et sont bien plus criants de vérité qu'un flash-back. Ajoutez un décor austère (mais superbe), et j'ai tout de suite pensé aux (rares) Bergman que j'ai pu voir. La confrontation entre Martha (jouée magnifiquement par Marthe Keller), ayant décidé de couper les ponts avec son son pays, sa langue maternelle et sa culture d'origine, et la mère de Jo, anéantit tout manichéisme.

Chamaco a écrit:
"...reste l'importance de la musique, pas la même, ici c'est la techno avec les grosses discotheques de l'île dont l'Amnesia..."
Là encore, un découverte pour moi.
Spoiler:
 

Excellent film et magnifique prestation des acteurs ! bravo

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"


Dernière édition par Exini le Jeu 27 Aoû 2015 - 17:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2015 - 11:46

C'est décidé, j'y vais! (et retrouver la Demoiselle d'Avignon, ça peut être bien!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2015 - 12:44

Merci Exini bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeJeu 27 Aoû 2015 - 17:27

Merci à toi d'avoir ouvert le fil, plutôt ! Very Happy

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeLun 21 Sep 2015 - 19:42

Amnésia

Barbet Schroeder Captur10

Aïe Aïe Aïe!  Quel gâchis! Il y avait pourtant un sujet plutôt intéressant bien que très didactique et finalement trop littéraire. Barbet Schroeder aurait mieux fait d'écrire un roman…

L'atout du film est la photogénie des deux comédiens qui sont aussi solaires que le paysage. J'ai pris du plaisir à les regarder se séduire et s'apprivoiser. Ils sont souvent touchants et vrais malgré les embarrassantes scènes qu'on leur fait jouer. L'idée de croiser la techno de Jo et le violoncelle de Martha est sympa aussi même s'il y a également des maladresses (sans parler de la scène de discothèque qui est presque grotesque).

Le problème vient d'une mise en scène paresseuse au possible. Tout sonne faux. Les dialogues surlignent tout et le psychodrame familial final frise le ridicule alors qu'il aborde des thèmes forts sur la culpabilité et les non-dits trans-générationnels dans l'Allemagne post-nazie. J'avis envie de me pincer pour le croire tellement tout est caricatural.

C'est donc presque atterrant mais je ne le rejette pas en bloc car j'ai tenté de croire en l'amour improbable de ces deux personnages. ça n'a pas vraiment marché mais j'avais envie d'y croire.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeMer 23 Sep 2015 - 11:19

Marko a écrit:
Amnésia

même s'il y a également des maladresses (sans parler de la scène de discothèque qui est presque grotesque). .
c'est un peu l'impression que j'ai eu, amoindrie par le fait que sous d'autres cieux voir une personne "âgée" danser ne choque aucunement, tout est dans l'ouverture d'esprit à la tolérance, mais c'est vrai que parfois ça "râpe" qu'on le veuille ou non...

Marko a écrit:
Le problème vient d'une mise en scène paresseuse au possible. Tout sonne faux. Les dialogues surlignent tout et le psychodrame familial final frise le ridicule alors qu'il aborde des thèmes forts sur la culpabilité et les non-dits trans-générationnels dans l'Allemagne post-nazie. J'avis envie de me pincer pour le croire tellement tout est caricatural.
je ne dirai pas tout, mais parfois, pour moi Bruno Ganz sauve le film à ce moment là, avec un autre acteur dans cette scène c'était la Bérézina...
Marko a écrit:


C'est donc presque atterrant mais je ne le rejette pas en bloc car j'ai tenté de croire en l'amour improbable de ces deux personnages. ça n'a pas vraiment marché mais j'avais envie d'y croire.
y croire, pourquoi pas, le film est équivoque là dessus par moment, je comprend ton ressenti, de mon côté je préfère cent fois mieux le chemin pris par le scénario entre amour et amitié, un état intermédiaire l'amouramitié plus beau, plus durable, intellectualisé certes mais qui évite les écueils de la vie au quotidien. Un film qui ne laisse pas indifférent à ce que tu en dis Marko. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeMer 23 Sep 2015 - 16:06

Oui je préfère aussi cette fin bien sûr. Plus lucide, plus réaliste, plus généreuse.

Pour la discothèque ce n'est pas la maladresse de Marthe Keller qui me dérange. C'est que la scène ne restitue pas du tout l'atmosphère d'effervescence de cet univers. Même à cette époque là. On sent le manque de moyens. Et c'est dommage parce qu'il voulait justement suggérer ce flux vital qui emporte cette femme et la réveille.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitimeMer 23 Sep 2015 - 17:24

Marko a écrit:


Pour la discothèque ce n'est pas la maladresse de Marthe Keller qui me dérange. C'est que la scène ne restitue pas du tout l'atmosphère d'effervescence de cet univers. Même à cette époque là. On sent le manque de moyens. Et c'est dommage parce qu'il voulait justement suggérer ce flux vital qui emporte cette femme et la réveille.

je partage pleinement ton sentiment sur ce point, Ibiza le soir et la nuit c'était la folie complète le soir et la nuit, la foule de partout, les files d'attente interminables devant les discotheques où je ne suis pas entré car ce n'était pas ce que je recherchais, là c'est tout juste une ambiance de boîte de province, mauvais casting mdr2 mdr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Contenu sponsorisé




Barbet Schroeder Empty
MessageSujet: Re: Barbet Schroeder   Barbet Schroeder Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbet Schroeder
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: