Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Lançon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17272
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Sam 19 Sep 2015 - 14:19

terminé les Iles !


"J'avais passé une partie exagérée de ma vie à juger les autres. C'était une manière efficace de ne pas les comprendre, de ne pas m'oublier en m'échauffant  ; il était temps de nous laisser, eux et moi, à la liberté et au silence du récit."

Mais ce récit s'il est forcément, puisque décidé, en liberté, celle de l' écrivain et celle de l'homme, son silence raisonne de nombreuses voix, la sienne et celles des personnages qu'il côtoie au gré de sa vie et des nombreuses digressions qui la jalonnent. Car sa vie ne semble faite que de digressions  (au temps, aux lieux, aux sentiments, aux amours,  à la mémoire) : apport ou prélèvement ? les deux certainement.

Il a donc besoin de consolation et ce rôle sera celui de Cuba, l'île que le lecteur découvre au travers des personnages qui y vivent ou la visitent pour le meilleur ou le pire.

L'auteur nous amènera en voyage à Hong-Kong où il a séjourné à plusieurs reprises et qui est  l'île de l'enchantement et pourtant j'ai le sentiment qu'il préfère se consoler à Cuba ; à force de digressions il ne reconnait plus sa vie, s'il l'a jamais connue ? ses amies le trouvaient d'ailleurs immature.

Les îles dans ce récit sont décors, la pièce se joue sur la scène de la vie, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie...........

L'auteur s'est perdu souvent dans et par amour, mais s'est récupéré dans les amitiés, féminines tout spécialement.



La plume est affûtée, elle fait parfois des pâtés (certains détails de ses joutes sexuelles, inutiles à mon sens) les mots bien pesés, sans empathie toutefois (il n'aime pas cette qualité vulgarisée) donc je n'en userais pas avec lui, mais je lui accorde mon intérêt.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Lun 21 Sep 2015 - 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire


Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Lun 21 Sep 2015 - 13:58

je n'ai pas encore fini le livre "les îles" pour plusieurs raisons dont une tendance à me disperser, et d'autres (tristes), j'avance clopin-clopant (sans cloper de clopes mdr2 ) depuis une semaine environ, je termine l'épisode Hong-konguais et je ne suis plus tres loin de Cuba... Very Happy
--- On a eu l'occasion d'en discuter sur d'autres fils (et je ne veux ni faire le moralisateur ni le donneur de leçons), mais attention à ne pas raisonner sur les relations humaines, les moeurs et coutumes de Cuba comme on le fait dans notre hexagone et tout ramener à notre vision des choses à l'occidentale. Avant tout Cuba est l'exemple d'un brassage de populations plus ou moins réussi, un mixage des religions (interpénétration des religions catholique et de la santeria), le mariage, le divorce, l'amour, les relations homme-femme dans cette île ne sont pas tout à fait les mêmes que les notres. Le rapport à l'argent, à la misère, au manque sont différents, notre pays a ses pauvres me direz vous et la misère est la même dans le monde entier (et patati et patata) oui mais là bas il n'y a pas d'aide de l'état, pas de samu social, un parti qui passe son temps à faire briller la belle vitrine servant à exporter ses doctrines, on cache ses pauvres comme on cache ses dissidents...Alors l'amour dans tout cela...? Bin c'est selon, qu'on ait des racines judéo-chrétiennes héritées des espagnols conquistadores, des racines indiennes des premiers natifs taïnos, des racines asiatiques des travailleurs importés, des racines africaines des noirs africains, ou un peu de tout une tchatchouka tres belle à voir selon les mélanges..Ne pas oublier le climat, qu'est pas le notre, où l'on transpire beaucoup, se vêt léger, se dénude souvent..Et la musique et les danses qui ne sont pas les mêmes que par chez nous, dans ces pays là Monsieur on se frotte souvent et cela ne veut pas toujours dire que l'on s'aime..Et les paroles et les mots employés : carino(je ne saurai toujours pas comment on fait pour mettre l'accent tonique Twisted Evil ), mi cielo, mi amor,papito, mamy, papa, et ça ne veut pas dire qu'on va s'aimer ou que l'on est de la même famille...Quand on coupe la canne, recolte le tabac ou le café des journées entières on n'a peut être pas envie d'écouter un débat politique télévisé (qui n'existe pas là bas laugh )...Alors l'amour...?Les femmes...Les hommes...???? et bin faut prendre son temps, se planter souvent, Lançon parle d'une dizaine d'années ou plus de mariage avec Maryline (lu au hasard) et bien c'est déjà tres beau pour cette île où l'on divorce comme on respire, où il suffit de sortir dans la rue pour qu'il y ait des milliers de possibles...Voili voilou, j'espère ne pas passer pour un rabat joie doctrinaire alors que je serai plutôt rêveur-aventurier, mais comme disait Gabin "ça je le sais" laugh laugh  et je ne sais même pas pourquoi je vous dit tout cela..?Ah oui pour demander de la prudence dans l'établissement de la grille de lecture de ce bouquin..
Amitiés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17272
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Lun 21 Sep 2015 - 15:12

A avoir suivi et apprécié  ton fil sur Cuba Chamaco, j'ai bien compris que la vie dans tous ses aspects y était différente de la notre et la grille de lecture porte sur le récit, donc sur l'auteur .

sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire


Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Lun 21 Sep 2015 - 15:35

Bédoulène a écrit:
et la grille de lecture porte sur le récit, donc sur l'auteur .

sourire

tout à fait, mais un auteur qui il me semble a vécu longtemps à Cuba et pour le peu que j'ai abordé de cette partie du livre paraît apprécier ce pays..Mais je peux me tromper, il me faut un peu de temps..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
bix229
Parfum livresque


Messages : 24647
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Lun 21 Sep 2015 - 16:19

Chamaco a écrit:
Bédoulène a écrit:
et la grille de lecture porte sur le récit, donc sur l'auteur .

sourire

tout à fait, mais un auteur qui il me semble a vécu longtemps à Cuba et pour le peu que j'ai abordé de cette partie du livre paraît apprécier ce pays..Mais je peux me tromper, il me faut un peu de temps..

Cuba, il le dit plusieurs fois, est une consolation pour lui, contrairement à Hong Kong. Qu' il aime aussi, mais d' une autre façon.
Cuba, il ne peut que l' aimer, puisqu' il a épousé une Cubaine. Et qu' il est resté en relation avec elle et sa famille. Et qu' il l' aime
toujours.
Et comme en aimant, on invente de façon favorable, les Cubains en bénéficient. Et les paysages  et les souvenirs. Et dans cet amour,
il y a de la frustration, puisque leur histoire d' amour est terminée et de la nostalgie aussi forcément.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17272
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Lun 21 Sep 2015 - 21:09

oui Bix c'est bien ce que j'ai compris à propos de Cuba ! (tiens faut que je relise un livre sur cette Ile)

Mais il est plus fidèle en amitié qu'en amour, enfin sauf si on considère  ses amours comme UN  (je sais pas si tu me comprends là)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24647
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Lun 21 Sep 2015 - 21:32

Bédoulène a écrit:
oui Bix c'est bien ce que j'ai compris à propos de Cuba  ! (tiens faut que je relise un livre sur cette Ile)

Mais il est plus fidèle en amitié qu'en amour, enfin sauf si on considère  ses amours comme UN  (je sais pas si tu me comprends là)
Je ne sais pas, Bédou. Les histoires d' amour finissent mal en général, c' est bien connu. Peut etre n' était-il intéressé que par l'intensité
de ses sentiments plus que par leur durée. Et peut etre enfin, Lançon a-il trop idéalisé ce qu' il considérait etre l' amour de sa vie.
Mais sa vie n' est pas finie et il peut changer d' avis !

C' est compliqué, Bédou, moi, je n' oserais pas en parler du tout ! jypeurien

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17272
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Lun 21 Sep 2015 - 22:40

lui il ose et même donne des détails que j' ai trouvé inutiles dans le contexte du récit (je pensais visiter beaucoup plus les Iles)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire


Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Ven 25 Sep 2015 - 2:02

Peut-être a t'il été influencé par Gutierrez??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire


Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Ven 25 Sep 2015 - 4:19

Il aura fallu une nuit d'insomnie pour me remettre sur les rails avec le livre de Lançon. Je le recommande, mais il ne faut pas être pressé d'arriver à Cuba Basketball 180 pages bien écrites d'un dédale d'amitiés, de sentiments, de descriptions qui s'enchaînent au hasard des associations d'idées, heureusement que l'écriture est belle, qu'elle nous fait découvrir une ville connue que de nom Hong Kong, moderne et proche de la jungle à la fois.
S'en suit le recit du voyage catastrophique de Jun et Jad, voyage stéréotypé du touriste classique empruntant les routes balisées, avec cependant un bonus, les deux femmes se rendent de casa particular en casa particular. Pour qui ne connaît pas Cuba c'est du classique, mais du classique excellement détaillé par Lançon, on a droit à l'arrivée à l'aéroport où les formalités de douane prennent au moins une heure, aux deux parents qui se partagent leur taxi-casse croûte (tres bien rendu), le transport de cadeaux pour les cubains (les inévitables chaussures de préférence), la Casa Pepe dans la vieille havane (pas le meilleur choix Laughing )...Heureusement qu'il y a le passage sur l'électricien Candido qui installe des panneaux solaires au large des côtes et cet apparté sur Polo Montanez à Vinales (ce sont ses souvenirs personnels), s'en suivent les dinosaures, les mogotes dont il ne livre pas le nom mais suggère les formes, l'hotel Las Terrazas, le vol de l'argent de Jun par deux petits margoulin (trampa classique dans l'île où il vaut mieux ne pas montrer son argent) et la tourista avant d'arriver à Varadero.
Ce n'est pas l'idéal pour decouvrir l'île, mais c'est inevitable lorsque l'on y va pour la première fois, en tous les cas c'est tres bien écrit par Lançon qui enrobe le récit du voyage des deux femmes par des considérations personnelles , dont certaines tres intimes et là je comprend Bédoulène qui trouve cela inutile. Comment donner une opinion objective lorsque l'on a affaire à un ecrivain dont l'écriture est riche et belle mais dont le récit vous perd parfois si vous avez le tort d'être un tant soit peu inattentif, c'est ce qui m'est arrivé et là je suis perdu, obligé de revenir en arrière pour comprendre le pourquoi du comment de la narration des amours avec une Asturienne, que vient-elle faire là..? Il y a surement une raison mais coup de fatigue... Very Happy
Je ne denigre pas ce livre, au contraire j'encourage à le lire, mais cela nécessite de la patience dans la lecture, et souvent j'en manque, faut pas être impétueux mon gars...Donc on arrive à Varadero et sans avoir lu ce passage, je pense qu'il va pas aimer... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile


Messages : 17272
Inscription le : 06/07/2007
Age : 71
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Ven 25 Sep 2015 - 7:15

Chamaco tu es plus à même que moi pour juger de l'authenticité des détails du voyage à Cuba. Merci pour tes réflexions.

J'aime les digressions, mais les digressions dans les digressions font perdre l'intérêt de la digression (essayez de comprendre) Mais l'écriture est très vivante et j'aime certaines descriptions poétiques.

j'attends la suite de ton commentaire.

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24647
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Ven 25 Sep 2015 - 16:28

Personnellement les digressions ne m' ont pas géné. J' ai compris et accepté le procédé narratif
qu' il avait choisi, non pas, gratuitment, mais pour reproduire les circonvolutions de la mémoire et ses incidentes.
Il l' annonce d' entrée.
Merci pour tes impressions, Chamaco. J' ai eu la chance de lire le livre d' un trait, d' un seul élan. Et je
reconnais que c' est préférable dans le cas d' untel livre. Le style est beau mais concis, elliptique et va
droit à l' esentiel.
J' imagine que tu t' es retrouvé -forcément- en pays de connaissance avec Cuba, mais son regard
sur Hong Kong -et pas seulement- est celui du reporter.
Quant aux personnages, meme dans les pires circonstances, ils sont assez inoubliables.
Notamment les malheurs -prévisibles- de la dame de Hong Kong confrontée à une réalité tout à fait
différente de ce qu' elle avait pu imaginer.
Toutes les femmes d' ailleurs s' imposent en premier plan. Et Lançon leur rend un hommage justifié.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire


Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Ven 25 Sep 2015 - 17:04

Merci Bix et merci pour ce livre Very Happy , j'ai retrouvé un peu de mes experiences, un peu de ce que j'ai personnellement vécu, notamment du malecon, il le frequentait à hauteur de Belascoain nous nous y posions aussi à la tombée du soir pour regarder la mer et manger des manis (cacahuetes grillées)(Belascoain c'est une grande avenue qui si on la remonte de la mer vers l'interieur des terres vous mène vers la banlieue de San Miguel del padron où j'ai eu ma maison, avant de m'installer en banlieue je louais une casa près de Belascoain là où se trouve l'hopital Hermanos Ameijeiras, en face était un kiosque en plein air, une terrasse pour boire une bière et faire connaissance...Beaucoup de souvenirs...), et bien d'autres lieux, ma première tourista aussi mdr2 mdr2 , mais le corps se fait vite, plutot que d'aller à Varadero j'aurai conseillé les playas de l'este, c'est cubain et pas d'hotels, les havanais y vont en famille...Mais j'en aurai pour des heures, je reviendrai quand j'aurai avancé ce livre... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
bix229
Parfum livresque


Messages : 24647
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Ven 25 Sep 2015 - 17:09

Ah le Malecon ! J' ai l' impression que c' est le poumon de La Havane. Où se retrouvent riches et pauvres. Un lieu de rencontres et
de conversations ou de reveries...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire


Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 70
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Ven 25 Sep 2015 - 17:21

bix229 a écrit:
Ah le Malecon ! J' ai  l' impression que c' est le poumon de  La Havane.  Où se retrouvent riches et pauvres. Un lieu de rencontres et
de conversations ou de reveries...

Tout à fait, un lieu romantique pour les amoureux aussi, un observatoire et un miroir aux alouettes pour ceux qui rêvent de Miami ou d'ailleurs mais qui n'ont pas le droit à un passeport, un lieu pour les jeunes pour faire de la musique, un lieu pour les vieux pour faire de la musique ou l'écouter, un lieu pour les touristes en goguettes pour draguer ou pour essayer de comprendre l'âme cubaine, c'est le bruit des vagues à la lune avec les flons flons au loin en arrière fond, la fraîcheur qui tombe après une grosse journée de chaleur, des vagues poussées par le cyclone qui s'avancent de plus en plus loin sur la chaussée...c'est......ce qui n'a pas de mot....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Lançon    Aujourd'hui à 21:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Lançon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» 4ème Festival des Arts Mélanésiens - 2010
» Hommages à Philippe Goujard
» OUF (Demande à Philippe BENARD)
» 1848 - Fuite Louis-Philippe
» voté pour Jean-Philippe & Karine! membre de belgian-navy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: