Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Iouri Mamleïev

Aller en bas 
AuteurMessage
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Iouri Mamleïev  Empty
MessageSujet: Iouri Mamleïev    Iouri Mamleïev  Icon_minitimeVen 28 Aoû 2015 - 20:11

Iouri Mamleïev  Arton510



Né en 1931, Iouri Mamleïev enseigne, à partir de 1956, les mathématiques à Moscou, tout en se consacrant à la littérature. Ses œuvres, trop éloignées du réalisme socialiste alors en vigueur, circulent en samizdat.

Dans l’impossibilité de se faire publier officiellement, il émigre, en 1974, aux Etats-Unis, puis s’installe en France, en 1984. En 1993, Iouri Mamleïev retourne à Moscou où il vit actuellement.

Bibliographie

Auteur d’une vingtaine d’ouvrages (romans, nouvelles, théâtre, philosophie), qui ont influencé toute la jeune génération des auteurs russes les plus connus aujourd’hui, Iouri Mamleïev a été distingué par plusieurs prix prestigieux en Russie et en Allemagne.

Traduit dans de nombreuses langues, Iouri Mamleïev a publié en France son roman Chatouny (Robert Laffont, 1986 ; repris par le Serpent à Plumes en 1998) et un recueil de nouvelles La dernière comédie (Robert Laffont, 1988).

Le temps errant paraît en novembre 2004 au Serpent à Plumes, traduit par Anne Coldefy-Faucard.

Source : Russie.Net


Dernière édition par Hanta le Ven 28 Aoû 2015 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Iouri Mamleïev  Empty
MessageSujet: Re: Iouri Mamleïev    Iouri Mamleïev  Icon_minitimeVen 28 Aoû 2015 - 20:21

Chatouny :

Roman d'un abord difficile, je ne sais si c'est la traduction, mais j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire.
Une histoire complexe, comportant beaucoup de personnages excentriques pour ne pas dire fous dans une Russie pauvre et en perte d'identité.
L'histoire de personnages réunis par un désoeuvrement, des réflexions philosophiques et mystiques, Un Fiodor, homme au caractère clichesque d'un homme de Cro-Magnon, Une Claudia nymphomane, un Padov grand prêtre de son Moi spirituel, un père croyant devenant par sa perte d'esprit voyant la mort arriver, un poulet caquetant tout le temps.
Des scènes particulièrement glauques parsèment cet ouvrage, dérangeantes mais qui font réfléchir, ainsi que de longues réflexions sur l'usage des mots, l'usage des idées, la responsabilité des actes.
D'un rythme inégal mais avec un humour toujours présent l'auteur nous dévoile les carences identitaires d'un peuple russe qui ne sait plus quoi penser, d'une frange marginale qui se cherche.
Soyons honnêtes, je pense que l'on pourrait enlever un tiers du livre pour éviter les longueurs et les répétitions, mais ce livre demeure savoureux, il nous marque, nous pousse à réfléchir, nous fait douter aussi parfois.
C'est une belle découverte avec pour seul bémol la longueur, 300 pages en édition du Serpent à Plumes collection Motifs (j'aime beaucoup la taille, plus petite qu'un livre de poche), l'on peut en garder 200-220. Il n'était à mon sens pas utile de tant s'arrêter sur certaines situations ou réflexions. Malgré tout un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Iouri Mamleïev
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature russe-
Sauter vers: