Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Ven 6 Nov 2015 - 16:46

Début de commentaire sur "Délivrances" ..? ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Hannah Crafts - autobiographie d'une esclave   Lun 16 Nov 2015 - 15:06

merci Bédoulène d'avoir parlé de ce livre ("autobiographie d'une esclave" d'Hannah Crafts). je viens de le finir.
je ne me souvenais plus avoir lu que ce livre était romancé ; je m'en suis douté et rappelé vers la fin : quand Hannah est seule dans une barque emportée dans des rapides, est en danger de mort, est sauvée par un arbre, et secourue presqu'instantanément, de nuit, dans les bois, par une vieille femme qu'elle a connu dans son enfance (qui l'avait prise "sous son aile" et lui avait appris en cachette à lire et à prier Dieu) ; et surtout le dernier chapître, terriblement "happy end" (et elle vécut heureuse, retrouva sa mère, se maria et enseigna à plein de petits Noirs...), qui se finit à la manière d'un roman des soeurs Brontë. de ces parties largement romancées on peut déduire sans trop se tromper l'intervention d'autres personnes dans la rédaction de cette autobiographie.
autre chose : la religion chrétienne tient beaucoup de place dans ce livre, déjà dans la vie de Hannah, ce qui est compréhensible dans la mesure où elle apprend à lire dans une bible, s'en remet à Dieu et à sa protection dans sa difficile vie d'esclave, dépourvue de toute autre protection fiable et durable, mais là encore on peut se dire que des mains étrangères ont pu participer à cette religiosité très prégnante, comme par exemple, sans trop chercher, les citations bibliques à cahque début de chapître.
mais ça ne fait rien, si on met ça à part, il y a à la base un témoignage authentique et la lecture est instructive sur la vie d'une esclave (mulâtresse dans son cas), sa façon de penser, la condition des esclaves, les lois raciales en vigueur, les relations entre les esclaves et les non-esclaves (qui ne sont pas qu'inhumaines ou cruelles), les relations entre esclaves, les fuites d'esclaves (dont je découvre l'existence et la relative fréquence).
cette autobiographie en 20 chapîtres se lit facilement. J'ai été sensible aux mêmes passages que tu cites Bédoulène, notamment à ton dernier extrait où Hannah dit qu'elle ne veut pas se marier pour ne pas faire d'enfants, dans l'idée de ne pas faire naître un nouvel esclave afro
merci de m'avoir amené à ce livre que je n'aurais jamais lu autrement Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Lun 16 Nov 2015 - 15:26

Il y a pas mal d' autres livres sur l' esclavage et c' est toujours interessant de connaitre ceux à qui furent retirés tous les droits.
Et notamment celui de s' exprimer.
Parmi ceux que j' ai lus, il y en a un qui garde tout son interet, parce qu' il est le récit d' un esclave "marron" à Cuba. Et parceque
l' auteur vécut presque centenaire et son témoignage s' étend sur une longue période.
Je pense donc qu' il pourrait t' interesser.
Je me souviens aussi que Chamaco y avait fait allusion.



Miguel Barnet
Esclave à Cuba. Biographie d'un «cimarron», du colonialisme à l'indépendance

Trad. de l'espagnol (Cuba) par Claude Couffon
Collection Témoins, Gallimard

"Esteban est un «cimarron», c'est-à-dire un esclave noir fugitif, dans la Cuba coloniale et sucrière.
Il a cent quatre ans lorsqu'en 1963 Miguel Barnet, jeune écrivain et ethnologue de La Havane, le découvre grâce à un entrefilet de presse et décide d'enregistrer ses souvenirs au magnétophone.
Ce n'est pas seulement la vie dans les barracones des plantations, la fuite dans les montagnes, les appels à l'indépendance, la guerre de Cuba contre les Espagnols qui ressuscitent au fil de la mémoire longue. Mais c'est Esteban qui se détaille, vieil original individualiste et charmant qui égrène les travaux et les jours, la sorcellerie, les jeux, les châtiments, les ingénieurs, les brigands, les révolutionnaires et les superstitions : «Il y a des choses que je ne m'explique pas dans la vie. Tout ce qui dépend plus ou moins de la nature est pour moi très compliqué, et les dieux encore plus. C'est eux qui manigancent tout...»

L' Editeur : Gallimard

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Lun 16 Nov 2015 - 16:04

merci Bix. je vais m'y intéresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Lun 16 Nov 2015 - 16:52

titine a écrit:
merci Bédoulène d'avoir parlé de ce livre ("autobiographie d'une esclave" d'Hannah Crafts). je viens de le finir.
je ne me souvenais plus avoir lu que ce livre était romancé ; je m'en suis douté et rappelé vers la fin : quand Hannah est seule dans une barque emportée dans des rapides, est en danger de mort, est sauvée par un arbre, et secourue presqu'instantanément, de nuit, dans les bois, par une vieille femme qu'elle a connu dans son enfance (qui l'avait prise "sous son aile" et lui avait appris en cachette à lire et à prier Dieu) ; et surtout le dernier chapître, terriblement "happy end" (et elle vécut heureuse, retrouva sa mère, se maria et enseigna à plein de petits Noirs...), qui se finit à la manière d'un roman des soeurs Brontë. de ces parties largement romancées on peut déduire sans trop se tromper l'intervention d'autres personnes dans la rédaction de cette autobiographie.
autre chose : la religion chrétienne tient beaucoup de place dans ce livre, déjà dans la vie de Hannah, ce qui est compréhensible dans la mesure où elle apprend à lire dans une bible, s'en remet à Dieu et à sa protection dans sa difficile vie d'esclave, dépourvue de toute autre protection fiable et durable, mais là encore on peut se dire que des mains étrangères ont pu participer à cette religiosité très prégnante, comme par exemple, sans trop chercher, les citations bibliques à cahque début de chapître.
mais ça ne fait rien, si on met ça à part, il y a à la base un témoignage authentique et la lecture est instructive sur la vie d'une esclave (mulâtresse dans son cas), sa façon de penser, la condition des esclaves, les lois raciales en vigueur, les relations entre les esclaves et les non-esclaves (qui ne sont pas qu'inhumaines ou cruelles), les relations entre esclaves, les fuites d'esclaves (dont je découvre l'existence et la relative fréquence).
cette autobiographie en 20 chapîtres se lit facilement. J'ai été sensible aux mêmes passages que tu cites Bédoulène, notamment à ton dernier extrait où Hannah dit qu'elle ne veut pas se marier pour ne pas faire d'enfants, dans l'idée de ne pas faire naître un nouvel esclave afro
merci de m'avoir amené à ce livre que je n'aurais jamais lu autrement Cool

contente que ce livre t'ai plu.

mais les spécialistes s'accordent sur le fait que c'est elle seule qui l'a écrit, son aide a été ce qu'elle a picoré dans les livres d'autres auteurs, les ajouts romanesques sont de l'influence de ses lectures. Tu as vu que les personnes citées ont vraiment existées et les faits qu'elle cite à leur propos vérifiés.


le livre de Barnett est très bon, (merci Bix de le rappeler) je l'ai lu également et Chamaco aussi !


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: esclavage   Lun 16 Nov 2015 - 19:34

bix229 a écrit:

Je me souviens aussi que Chamaco y avait fait allusion.



Miguel Barnet
Esclave à Cuba. Biographie d'un «cimarron», du colonialisme à l'indépendance


le lien vers Miguel Barnet : c'est ici Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: esclavage   Lun 16 Nov 2015 - 20:32

C' est fou, j' avais déjà oublié qu' il y avait un fil sur Barnet et que j' y avais participé !! scratch

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Ven 27 Nov 2015 - 14:26

Okay, on t'attend. Pas au tournant....

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Ven 27 Nov 2015 - 14:41

Tula, la liberté perdue (Tula, verloren vrijheid) de Jeroen Leinders

commentaire

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan


Dernière édition par pia le Mer 16 Déc 2015 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Ven 27 Nov 2015 - 15:11

Merci Pia ! Je me rends compte qu' on sait peu de choses sur le colonialisme néerlandais et belge. Du moins en France.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Ven 27 Nov 2015 - 16:00

J'allais justement demander à pia si les Pays-Bas connaissent un renouvellement de l'histoire coloniale, comme on a pu le voir en France ici où là et en particulier à Nantes avec l'ouverture du Mémorial de l'abolition de l'esclavage et comme on peut aussi le voir en Belgique avec par exemple le livre de van Reybrouck sur le Congo..?

Je m'aperçois également que finalement il n'y a pas tant de romans que ça à lire sur la problématique de l'esclavage, mais beaucoup d'essais ou de documents...

Je suis allée voir une expo (toujours à Nantes) sur l'île de Tromelin où échouèrent 210 rescapés (dont une grande partie était des Malgaches réduits en esclavage, qui furent abandonnés sur l'île pendant 15 ans). Je vais revenir avec un commentaire plus étayé.

Et j'ai emprunté un roman-documentaire danois sur Les bateaux négriers de Thorkild Hansen. A suivre...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Ven 27 Nov 2015 - 16:06

merci Pia pour ton commentaire qui nous en apprend encore sur l'esclavage.

elle vit cette LC, à suivre donc avec Shanidar Very Happy

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Dim 29 Nov 2015 - 10:29

bix229 a écrit:
Merci Pia ! Je me rends compte qu' on sait peu de choses sur le colonialisme néerlandais et belge. Du moins en France.

Et bien je suis sur place. Je vais essayer de trouver un roman qui se passe à Aruba.

shanidar a écrit:
J'allais justement demander à pia si les Pays-Bas connaissent un renouvellement de l'histoire coloniale, comme on a pu le voir en France ici où là et en particulier à Nantes avec l'ouverture du Mémorial de l'abolition de l'esclavage et comme on peut aussi le voir en Belgique avec par exemple le livre de van Reybrouck sur le Congo..?

Je m'aperçois également que finalement il n'y a pas tant de romans que ça à lire sur la problématique de l'esclavage, mais beaucoup d'essais ou de documents...



Et j'ai emprunté un roman-documentaire danois sur Les bateaux négriers de Thorkild Hansen. A suivre...

C'est vrai. Pour l'instant je n'ai envie de lire que des romans et il y en moins que les documentaires. Il y a eu il n'y a pas longtemps la fête de l'indépendance du Suriname. Mais dès que je tombe sur quelque chose, je te fais signe. Et ce que tu vas lire sur les bateaux négriers (dur, dur....) m'intéresse beaucoup.

Bédoulène a écrit:
merci Pia pour ton commentaire qui nous en apprend encore sur l'esclavage.

elle vit cette LC, à suivre donc avec Shanidar Very Happy

Merci.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Dim 29 Nov 2015 - 14:32

Si tu as envie de lire un roman sur l'esclavage au Suriname, Pia, tu peux peut-être lire Oroonoko, de Aphra Behn.
Espionne au service du roi, elle séjourna plusieurs fois en prisons pour dettes impayées… notamment parce que Charles II omit de la rémunérer pour ses services… Aphra Behn
Le roman Oroonoko est paru en 1688, et Aphra Behn est parfois considérée comme la première femme de lettres de la littérature anglaise.
Long article ici : clic
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   Mer 2 Déc 2015 - 19:42

Merci c’est très intéressant. Je note Armor. Elle est bien mystérieuse cette écrivaine, on ne sait pas grand-chose d’elle. La première femme de lettre Anglaise selon Virginia Woolf. Très envie de la découvrir.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...   

Revenir en haut Aller en bas
 
LC L'esclavage (sous toutes ses formes)...
Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» A Vendre : Cartes à dire, Logikevok, Des phrases sous toutes les formes
» Des phrases sous toutes les formes Ortho Edition BAISSE DE PRIX
» Connaissez-vous toutes les croix ?
» L'art sacré tibétain sous toutes ses facettes
» "LA MONTAGNE" sous toutes ses coutures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun :: Par thème ou pays-
Sauter vers: