Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le cinéma de Dreep...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Jeu 17 Sep 2015 - 23:13

Eh bien, voilà de quoi faire !

A bord du Darjeeling limited. De ce qui m'en reviens, un peu foutraque, un peu déjanté, très sympa. Des moments hilarants, d'autres assez poignants sans pathos à deux balles. Au final un très bon souvenir.

Satyajit Ray. Je n'ai pas encore vu Des jours et des nuits dans la forêt mais je crois que c'est un des préférés d'Arabella. Et incontestablement, Satyajit Ray, c'est à voir.

Un tramway nommé désir, je l'ai vu il y a 7 ou 8 ans, donc pas de souvenirs précis. Mais ce fut un coup de coeur, avec un Marlon Brando en grand fauve, sensuel et violent, et une Vivien Leigh pincée qui cache des abîmes sous ses airs "très comme il faut".

Casablanca, par contre, j'avoue, m'a profondément ennuyée...


Dernière édition par Armor-Argoat le Jeu 17 Sep 2015 - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Jeu 17 Sep 2015 - 23:22

J'ai la flemme de faire une liste avec les petits smileys, mais en effet, j'aime beaucoup Des Jours et des Nuits dans la Forêt. J'aime aussi beaucoup Eric Rohmer, Le conte d'hiver entre autres.

Et puis puisque tu as aimé La Passion de Jeanne d’Arc, pourquoi ne pas tenter d'autres films de Carl Theodor Dreyer ? Gertrud ou Ordet par exemple ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Jeu 17 Sep 2015 - 23:24

Je n'ai vu qu'un Wes Anderson et demi. The Grand Budapest Hotel m'a beaucoup plus, j'avais imaginé un truc dix fois plus kitch. Mais Wes Anderson a su doser les choses. En revanche, sur l'enthousiasme que j'avais éprouvé pour ce premier film, j'ai essayé de voir La vie aquatique avec lequel j'ai complètement décroché. Chiant, mais chiiiant. Alors je ne sais pas quand je reverrai un Wes Anderson jypeurien

Satyajit Ray me fait très envie, sinon content

@ Arabella : C'est dans mes petits papiers ! Il faut que je me les procure.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Jeu 17 Sep 2015 - 23:27

Mais pourquoi donc avais-je écrit des dieux et des hommes dans la forêt ? Mea culpa si quelqu'un m'a lue. A ma décharge, j'suis fatiguée. Très, visiblement. rire

J'admire en tout cas votre mémoire des titres de films et de réalisateurs. Si je n'ai pas de problèmes pour les livres, pour les films j'oublie avec une facilité déconcertante, parfois dès le lendemain. Du coup, je serais incapable à la lecture de bien des titres (surtout étrangers) de dire si j'ai vu le film ou non, alors que les images me restent en tête. Bizarre (et parfois pénible).
Revenir en haut Aller en bas
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Jeu 17 Sep 2015 - 23:29

Dreep a écrit:

Satyajit Ray me fait très envie, sinon content


j'avais adoré l'esthétique du "salon de musique" coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Jeu 17 Sep 2015 - 23:32

Dreep a écrit:

Satyajit Ray me fait très envie, sinon content

@ Arabella : C'est dans mes petits papiers !

Cela en vaut le coup...

Satyajit Ray est un cinéaste étonnant, très protéiforme, des films très différents, et réussis dans des registres très différents. Pour moi cela fait parti du plaisir, être surprise par ce qu'il propose. Des jours et des nuits dans la Forêt a presque un côté rohmérien.

Et tu connais Hong Sang-soo ?

Wes Anderson j'en ai vu deux, Le grand Budapest Hôtel et Moonrise Kingdom, que j'ai beaucoup aimés, et tu me rappelles que je m'étais promis d'en voir d'autres.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Jeu 17 Sep 2015 - 23:49

Arabella a écrit:
Et tu connais Hong Sang-soo ?

Vaguement, de nom. Un film en particulier à me conseiller ?

@ Armor-argoat : Y a pas de mystère, je prends le temps de tout noter minutieusement.
@ Sorcière : Je reviens sur ce que j'ai dis à propos de La Princesse Mononoké, histoire d'être plus précis. Je trouve ça dommage qu'un réalisateur livre son film, mais avec ce qu'il faut en comprendre en bonus. Je préfères comprendre le film à ma manière tout seul, sans être dirigé...

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Ven 18 Sep 2015 - 0:18

Belle liste. Tu peux voir tous les Tsai Ming Liang (n'oublie pas Les chiens errants). Je le mets au dessus de tout.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Ven 18 Sep 2015 - 0:38

C'est un réalisateur qui m'intéresse beaucoup, Marko content

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcière
Envolée postale
avatar

Messages : 100
Inscription le : 04/09/2015

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Ven 18 Sep 2015 - 1:35

C'est intéressant !  Si ça t'embête pas que j'y cite tes messages je te répondrai sur le fil de Miyazaki histoire de pas envahir ton sujet (quand j'aurai un peu dormi bailler )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Ven 18 Sep 2015 - 5:46

Dreep a écrit:
He oui, pour Monte Hellman ! On m'a dit que c'était un film "Pynchonien" et de la part de quelqu'un qui connait à fond l'auteur (Thomas Pynchon). C'est ça qui m'a attirée.

(...)

Et puis je ne comprendrais jamais cet engouement pour Nicholson...

Je ne connais pas Pynchon mais j'ai bien aimé Road to nowhere et les autres films que j'ai vus du réalisateur (qui a d'ailleurs un fil).

Nicholson a une voix un peu nasillarde et cabotine souvent pas mal mais il a trempé dans pas mal de choses intéressantes du côté du cinéma américain encore un peu différent (Easy Rider, Monte Hellman, Bob Rafelson, ...) dans lesquels il est capable de densité. (Je crois que ça aide à l'apprécier).


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Ven 18 Sep 2015 - 9:51

Dreep a écrit:
Arabella a écrit:
Et tu connais Hong Sang-soo ?

Vaguement, de nom. Un film en particulier à me conseiller ?

Peut être Turning Gate ou, en noir et blanc, Matins calmes sur Séoul (The day he arrives).

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   Ven 18 Sep 2015 - 23:33

Il Futuro, Alicia Scherson



Appréciation : Rolling Eyes

Bianca et Tomas ont perdu leur parent dans un accident de voiture. Ils décident de s'en sortir seuls dans la maison de leur parents. Ils peu à peu de l'école (ils doivent être au lycée, je suppose) Bianca trouve du travail dans un salon de coiffure, et Tomas nettoie dans une salle de gym. Il y rencontre deux sportifs avec lesquels il sympathise. Très vite, ces deux hommes s'installent chez les deux Bianca et Tomas, et propose à Bianca de gagner la confiance d'un ex-acteur fortuné, pour lui voler son argent.

Il m'a été à la fois difficile et étrange de me demander si l'effet que m'a fait ce film est dû au souvenir que j'ai de ma lecture de Un petit roman Lumpen (Roberto Bolaño) que le film reprend, ou si c'est les qualités de ce film en tant que telles. Je crois qu'en terme d'adaptation, c'est réussi. Le film reprend les éléments du livre avec suffisamment de justesse pour que j'oublie de faire la comparaison. J'ai vu un film, c'est déjà ça.
Une touche de lascivité et de désespérance discrète, sans creuser dans la psychologisation des personnages (c'est pas un manque) ni exagérer le pathos. Sans doute construit sur l'absence et l'attente. La musique y contribue, une sorte de bourdonnement qui survient par latence.
Certes, mais le film ne va pas beaucoup plus loin.




_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cinéma de Dreep...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cinéma de Dreep...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Orange Cinéma Séries
» Cinéma " Le Normandy " au Havre : Projet de Reprise
» Institut des métiers du Cinéma de Normandie
» La fête du cinéma
» Quizz répliques de cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: