Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Maja Haderlap [Autriche]

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Maja Haderlap [Autriche]   Lun 21 Sep 2015 - 5:39



Maja Haderlap  est née en 1961 à Eisenkappel. Écrivain et poète autrichien, bilingue allemand-slovène, elle vit à Klagenfurt, capitale de la Carinthie.
Après des études théâtrales et de philologie allemande à l’Université de Vienne, elle devient assistante de dramaturgie et de production à Trieste et à Ljubljana. De 1992 à 2007, après une thèse d’études théâtrales à l’Université de Vienne, elle travaille comme conseillère artistique au Stadttheater de Klagenfurt.
Issue de la minorité slovène de Carinthie, elle est connue pour ses poèmes en slovène et en allemand. Elle publie également prose et essais en slovène et en allemand ainsi que des traductions du slovène vers l'allemand.
L'Ange de l'oubli,  son premier roman, a été récompensé par plusieurs prix littéraires, dont le très prestigieux prix Ingeborg-Bachmann, le prix Bruno-Kreisky et le Rauriser Literaturpreis.

Source : Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Lun 21 Sep 2015 - 5:40

/
Engel des Vergessens / L’ange de l’oubli
Citation :
Présentation de l’éditeur
Maja Haderlap raconte l'histoire d'une fillette et de sa famille, mais aussi l'histoire d'un peuple, la minorité slovène en Autriche. Elle raconte une enfance dans les montagnes de Carinthie, et son écriture sensible fait entendre les bruits de la maison et du village, les disputes des parents, elle fait sentir les senteurs de l'été, le parfum de la cuisine de sa grand-mère. Son héroïne est aussi une adolescente qui essaie de trouver sa voie dans un univers extrêmement étouffant, englué dans les réminiscences du passé familial et du passé slovène.  La Seconde Guerre mondiale est certes terminée depuis longtemps, mais pour la minorité slovène elle est encore omniprésente, marquée par les règlements de comptes, les rapports difficiles avec l'Autriche et la présence d'une frontière quasiment infranchissable avec la Slovénie pour cause de guerre froide. En grandissant la jeune protagoniste lutte pour rassembler les fragments épars de l'histoire familiale et  finit par trouver son propre chemin – et son salut – dans l'écriture.

Tiens, on a parlé récemment du « hasard » vs « ce sont les livres qui me trouvent »… en voici un autre exemple de ce « hasard » auquel je ne peux pas croire tout à fait.
Il y a quelques jours, Maline a posté une liste d’auteurs germanophones ayant gagné le fameux Bachmannpreis et voilà que je découvre parmi les nouveautés de la rentrée ce nom de Haderlap qui ne sonne vraiment pas du tout francophone. Je vais voir de plus près – et découvre qu’elle figure en effet aussi sur la liste et que son livre me parle énormément !

N’importe le hasard ou le livre qui m’a trouvé, j’ai passé un très bon moment en compagnie de cette auteure ! Quel beau texte pour faire le lien entre le passé, si terrible, et le présent.
Citation :
« Très fortement autobiographique, ce roman est un document, écrit dans une langue éminemment poétique, une "recherche" qui mène le lecteur dans les profondeurs d'une histoire de l'Autriche que les protagonistes sont loin de maîtriser. » Paul Jandl, Die Welt
Tout à fait d’accord avec Paul Jandl. Pages d’histoire qui sont probablement inconnues pour bon nombre de gens, mais qui se montrent à travers les souvenirs d’enfances de Maja Haderlap.

On découvre un monde de ces petites communautés rurales avec une vie de paysan qui n’est pas facile. En plus ces gens de ce lieu appartiennent à une minorité dont surtout la langue les sépare de leurs voisins. La frontière se trouve à une chute de pierres et Maja Haderlap dit qu’elle a vécu toute sa vie dans le « champ de force » de cette ligne.

J’ai lu le livre en allemand et je suis en quelque sorte navrée pour cela parce que ne peux pas donner des citations qui sont tout à fait extraordinaire… mais je retiens une phrase de la grand-mère: après être revenue des camps de la guerre, elle dit à sa petite-fille :

Sie sei gerettet worden, ja, ob sie deswegen gerne lebe, wisse sie nicht.
Elle a été sauvée, oui, mais si elle aimait vivre pour cela, elle ne le savait pas.

C’est vrai pour bon nombre des gens dans ce texte. Ils ont subis le pire, mais puisqu’ils ont survécus, faut retrouver une certaine ‘normalité’.

Une très belle écriture qui raconte une histoire importante.

On peut lire le premier chapitre ici


et pour ceux qui comprennent l’allemand, un extrait d’une très intéressante discussion autour de la langue


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Mar 22 Sep 2015 - 21:19

Merci Kenavo pour cet avis élogieux, d'autant que ce sera ma prochaine lecture !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Mer 23 Sep 2015 - 0:18

Prometteur ! Je le note.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Mer 23 Sep 2015 - 7:19

Avadoro a écrit:
Merci Kenavo pour cet avis élogieux, d'autant que ce sera ma prochaine lecture !
alors j'espère que ta lecture sera aussi bonne que la mienne Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
avatar

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Lun 5 Oct 2015 - 22:13

L'ange de l'oubli

L'oubli évoqué par Maja Haderlap est d'abord le fruit d'une mémoire brouillée, qui s'efface face aux tourments d'une histoire échouant à faire sens. La minorité slovène de Carinthie, dont le rattachement au territoire autrichien a été décidé par plébiscite en 1920, a subi la déportation pendant la seconde guerre mondiale et a contribué à la résistance auprès des partisans yougoslaves, mais ce passé est déformé et marginalisé dès la consolidation d'une frontière avec la Yougoslavie communiste de Tito. L'enfance de l'auteur est alors marquée par la perception d'une identité absente et refoulée, qui hante chaque membre de sa famille.

Maja Haderlap dévoile avec beaucoup de clarté la sensation d'un danger omniprésent, vestiges d'une guerre dont les blessures restent visibles car un traumatisme se noie dans le silence. Entre le vécu d'une grand-mère au corps bouleversé par l'épreuve des camps de concentration et l'instabilité affective d'un père muré dans sa solitude, elle retrace un vécu bousculé par le doute et l'incompréhension.

L'écriture est sèche, rude et les éléments de contexte n'apparaissent que progressivement. Haderlap privilégie de brèves descriptions du quotidien, révélant des émotions contrastées et contradictoires avec une remarquable intensité poétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Mar 6 Oct 2015 - 6:54

contente de lire ton commentaire... j'espère qu'il va donner envie à d'autres de lire ce beau livre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Sam 2 Juil 2016 - 17:56

L'Ange de l'oubli

Citation :
Les noms des camps sont accrochés à ceux qui ont été assassinés et aux survivants comme de petites étiquettes et ils s'estompent avec ceux qui sont décédés entre-temps. Ils disparaissent avec les fermes et domaines, l'herbe et les buissons les envahissent, les recouvrent, à peine s'il en reste une trace, un tas de débris, à peine un appentis vermoulu, un sentier broussailleux.

Maja Haderlap a grandi en Carinthie, la province  autrichienne la plus au sud, au sein de la minorité slovène. Pendant la guerre, les persécutions, les enrôlements dans la Wehrmacht font que toute cette population est plus ou moins directement liée avec les partisans. Ses grands-parents, ses parents alors adolescents, subissent et partagent la violence, la torture ou les camps.

Sur ces familles, au sein de paysages à la sauvagerie protectrice, pèse "le secret de la menace". La mort et le désespoir n'ont pas fini de réclamer leur dû : Maja Haderlap décrit son enfance, façonnée par le personnage tutélaire de sa grand-mère,  bercée par les récits des différentes générations "assailli[e]s et empoisonné[e]s par leurs propres souvenirs", tragiquement malmenée par un père à jamais dévasté.

Puis son départ vers les études, au moment où justement son corps se fait entendre, l'amène à la découverte d'une autre culture, allemande, celle-là, et ainsi de la notion d'appartenance.

Citation :
Durant des mois, je me sens comme un animal figé pendant la mue, auquel la peau qu'il faut ôter est restée coincée au-dessus de la tête, impossible à enlever. Si quelqu'un s'approchait de moi, je pourrais le cogner, sauf que je ne me doute de rien.

Les mots lui feront  saisir les dimensions sociologiques, politiques et historiques de l'histoire de sa famille, et par ce premier roman qu'elle nous offre,  à chasser l'Ange de l'oubli, dans la tradition des écrits peu à peu exhumés des femmes de sa famille.

Citation :
La décision de m'inscrire en études théâtrales vient de mon idée, résultat de nombreuses soirées au théâtre comme spectatrice, que la scène pourrait devenir pour moi un espace où affronter sans danger tous les désespoirs et les complications. Sur scène, les catastrophes sont limitées, on a beau tuer les protagonistes, ils survivent toujours. Ils manifestent leurs déceptions, leurs travers, leurs rêves, leur amour et leur haine, ils peuvent se laisser aller à leurs sentiments et à leurs craintes les plus cruelles. Une représentation a forcément un début et ne finit pas toujours bien. Mais dans tous les cas elle se finit. Le théâtre ne peut nous attaquer par derrière comme la vie, même quand il se débat dans tous les sens. Tout est jeu, tout est en suspens.

J'ai adoré ce livre qui m'a appris un nouveau pan d'histoire. Je suis entrée avec émotion dans l'intimité de cette famille avec toutes ses complexités et ses souffrances,  puis m'en suis éloignée pour y trouver un point de vue plus général, transgénérationnel et politique, dans une langue à la fois mélancolique et poétique. C'est aussi la révélation d'un paysage, d'un mode de vie paysan qui ne demandait qu'à s'impliquer gaiement et humblement dans le labeur traditionnel(j'ai  pensé à MH Lafon dans la description du quotidien paysan), et à qui la tyrannie a imposé le choix du courage et des actes. C'est aussi un roman d'émancipation, laquelle passe par la découverte du monde, de l'autre et de l'usage des mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Sam 2 Juil 2016 - 18:21

topocl a écrit:


J'ai adoré ce livre qui m'a appris un nouveau pan d'histoire. Je suis entrée avec émotion dans l'intimité de cette famille avec toutes ses complexités et ses souffrances,  puis m'en suis éloignée pour y trouver un point de vue plus général, transgénérationnel et politique, dans une langue à la fois mélancolique et poétique. C'est aussi la révélation d'un paysage, d'un mode de vie paysan qui ne demandait qu'à s'impliquer gaiement et humblement dans le labeur traditionnel(j'ai  pensé à MH Lafon dans la description du quotidien paysan), et à qui la tyrannie a imposé le choix du courage et des actes. C'est aussi un roman d'émancipation, laquelle passe par la découverte du monde, de l'autre et de l'usage des mots.
Voilà une foule de mots qui me parlent !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Dim 3 Juil 2016 - 8:58

La mémoire de la guerre et de la Shoah vue de l'autre côté, la tentative de se décharger de ce poids - sans pour autant l'oublier ?
En tout cas cette singularité rend le livre tentant...
Citation :
La décision de m'inscrire en études théâtrales vient de mon idée, résultat de nombreuses soirées au théâtre comme spectatrice, que la scène pourrait devenir pour moi un espace où affronter sans danger tous les désespoirs et les complications. Sur scène, les catastrophes sont limitées, on a beau tuer les protagonistes, ils survivent toujours. Ils manifestent leurs déceptions, leurs travers, leurs rêves, leur amour et leur haine, ils peuvent se laisser aller à leurs sentiments et à leurs craintes les plus cruelles. Une représentation a forcément un début et ne finit pas toujours bien. Mais dans tous les cas elle se finit.Le théâtre ne peut nous attaquer par derrière comme la vie, même quand il se débat dans tous les sens. Tout est jeu, tout est en suspens.

Voilà qui finit d'achever mes craintes. Hop, dans la LAL !


_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Dim 3 Juil 2016 - 9:04

Je te rends pas service en ce moment, exini, en matière de LAL dentsblanches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Dim 3 Juil 2016 - 9:11

Non, d'ailleurs, je fais la promesse de ne plus lire tes commentaires !
Spoiler:
 

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Dim 3 Juil 2016 - 9:21

Ma première impression est-elle la bonne, ou du moins s'en approche t'elle ou est-ce que le livre part dans une toute autre direction ?

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Dim 3 Juil 2016 - 10:20

Exini a écrit:
Ma première impression est-elle la bonne, ou du moins s'en approche t'elle ou est-ce que le livre part dans une toute autre direction ?
J'ai pas bien compris ta question, là jemetate ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   Dim 3 Juil 2016 - 10:26

Excuse-moi :
Exini a écrit:
La mémoire de la guerre et de la Shoah vue de l'autre côté, la tentative de se décharger de ce poids - sans pour autant l'oublier ?

Est-ce plus clair ?

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maja Haderlap [Autriche]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maja Haderlap [Autriche]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En Autriche, on nage dans la bière
» 16ans pour les nouveaux voteurs d'autriche
» (AUTRICHE)
» Un paysan normand au STO en Allemagne
» « le mur invisible » de Marlen Haushofer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: