Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Laura Hird [Ecosse]

Aller en bas 
AuteurMessage
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Laura Hird [Ecosse] Empty
MessageSujet: Laura Hird [Ecosse]   Laura Hird [Ecosse] Icon_minitimeDim 27 Sep 2015 - 13:12

Laura Hird [Ecosse] Laurah10

Laura Hird est une romancière et nouvelliste écossaise.

À l’âge de 16 ans, elle quitte le lycée et commence à accumuler les petits jobs. En 1988, elle part étudier la littérature à l’université du Middlesex, en Angleterre.

Dans les années 1990, elle assiste à une lecture de Trainspotting par Irvine Welsh et découvre le magazine de contre-culture Rebel Inc., où elle publiera ses premières nouvelles.

L’obtention de la bourse du Conseil écossais des arts en 1997 lui permet d’abandonner son travail alimentaire et d’écrire à plein temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

Laura Hird [Ecosse] Empty
MessageSujet: Re: Laura Hird [Ecosse]   Laura Hird [Ecosse] Icon_minitimeDim 27 Sep 2015 - 13:28

Les lois de l'hérédité

Une famille écossaise classique, un mari, une femme, deux enfants ados fille et garçon. Une famille protestante d'Edimbourgh où le foot est important car il est le marqueur social de son appartenance religieuse ( en Ecosse les clubs représentent souvent une église différente ; exemple : Celtic Glasgow pour les catholiques, Glasgow Rangers pour les protestants).
Le livre se situe aux alentours des fin 90's début 2000.
Entre un père fuyant et victime consentante du marasme de sa vie, une mère adultérine et alcoolique détestant ses propres enfants et son mari, une ado de 16 ans en quête du frisson sexuel et de fric continuel, un ado à peine plus jeune souhaitant le vrai amour et l'amitié loyale, le décor est planté.
L'on suit leurs péripéties au travers de la narration qui se partage entre ces quatre personnages au gré des chapitres. Nous faisons ingérence dans leurs pensées et comprenons ainsi les visions radicalement différentes qu'ils ont de leur vie, des autres, ainsi que des situations pourtant vécues parfois communément. C'est efficace et bien fait.
Le style est cru, direct, familier, on accroche ou non. Les thèmes du sexe, de la drogue, de l'alcool et de la solitude prédominent avec en arrière plan une critique de la société écossaise et des différentes communautés religieuses qui se haïssent. Certaines situations sont violentes mais ne sont poas décrites à l'excès, si le style n'est pas pudique le propos l'est et permet de ne pas être rebuté à la lecture.
On dirait du Despentes mais en mieux, en plus subtile, moins lourd, et plus régulier. Le regard est acéré mais nuancé, tous ne sont pas des salauds mais la nature humaine est ce qu'elle est.
J'ai bien aimé et je lirais sans nul doute Nouvelles d'Ecosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Laura Hird [Ecosse] Empty
MessageSujet: Re: Laura Hird [Ecosse]   Laura Hird [Ecosse] Icon_minitimeDim 27 Sep 2015 - 18:52

je savais que ce nom me disais quelque chose, messages du OneShot:

Queenie a écrit:
Laura Hird [Ecosse] Poster10
Nouvelles d'Ecosse, Laura Hird


Des personnages tous plus ou moins paumés, décalés par rapport au monde, pas totalement en phase.
Un univers de drogue, d'alcool et de sexe.
Des sentiments et des sensations justes, livrés avec concision, dans un style presque brut et sans détour.
Des fins comme des couperets, souvent.

A la lecture, chaque nouvelle parvenait à me transporter tout à côté de ses protagonistes, mais ils demeurent mystérieux, éthérés souvent, comme des symboles, des représentations, plus que des personnes palpables et réelles. Un peu gênant, mais pas trop. Cela dit, sitôt la nouvelle terminée, je les oublie. Ça fait une petite semaine que j'ai terminé ce livre, et je ne me souviens de pratiquement aucune des histoires. Quelques images, quelques passages très marquants, une atmosphère générale (glauque, de solitude, d'incommunicabilité).
Et une vraie frustration, à me dire : Laura Hird ferait bien mieux à s'étaler plus, à sortir du cadre de la nouvelle pour faire une longue histoire, donner une épaisseur à ses personnages, et ne pas précipiter la fin.

Pas totalement convaincue (désolée Darkanny), même si je lui reconnais de belles qualités, il m'a vraiment manqué quelque chose de consistant à quoi m'accrocher.

darkanny a écrit:
C'est vrai qu'on a vite fait d'oublier ce qu'il en est ou plus exactement le scénario de chaque histoire.
Mais je trouve que c'est le propre des recueils de nouvelles, c'est de l'instantané, pas trop durable.
Personnellement c'est ce que je recherche dans des nouvelles, on cerne un moment, un lieu, quelques personnages, plus une atmosphère qu'un réel discours.

Et puis il y a les phrases dont certaines sonnent vraiment juste dans ce qu'elle dit sur un certain mal de "vivre" avec les autres.
En tous cas merci pour ton comment Queenie.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Laura Hird [Ecosse] Empty
MessageSujet: Re: Laura Hird [Ecosse]   Laura Hird [Ecosse] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Laura Hird [Ecosse]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Laura Mercier
» c est l Annif de Laura
» Origine des clans d'Ecosse.
» Laura Marconi (Nicky Larson)
» Makeup quand tu nous tiens...du MAC et la BOS III ;-)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature écossaise et galloise-
Sauter vers: