Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Pierre Assouline

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeLun 10 Sep 2007 - 1:49

Pierre Assouline Assoul10


Fils d'un directeur de sociétés, Pierre Assouline passe son enfance à Casablanca avant de suivre des études secondaires au cours Fidès et au lycée Janson-de-Sailly de Paris. Après des études à l'université de Nanterre et à l'École des langues orientales, il devient journaliste.

Il travaille d'abord pour des agences (Apei, Asa Press, Fotolib) avant d'entrer aux services « étranger » du Quotidien de Paris (1976-1978) puis de France Soir (1979-1983), tout en enseignant au Centre de perfectionnement des journalistes et en collaborant à L'Histoire (1979).

À partir du milieu des années 1980, il se rapproche du monde littéraire : il écrit plusieurs livres sur l'histoire culturelle récente, à commencer par une biographie de Gaston Gallimard, et devient conseiller littéraire des éditions Balland (1984-1986). Il entre comme journaliste au magazine Lire (1985), dont il devient directeur de la rédaction en 1993.

Homme de radio (France Inter (1986-1990) ; RTL (1990-1999) ; ponctuellement sur France Culture), il est également chroniqueur au Monde 2, critique pour Le Nouvel Observateur, et membre du comité de rédaction du mensuel L'Histoire. Il est enfin chargé de conférence pour le cours de lecture / écriture à l'école de journalisme de l'Institut d'études politiques de Paris.

Bibliographie:

# De nos envoyés spéciaux : les coulisses du reportage, Paris : J.-C. Simoën, 1977 (en coll. avec Philippe Dampenon)
# Lourdes, histoires d'eau, Paris : A. Moreau, 1980
# Les Nouveaux convertis : enquête sur des chrétiens, des juifs et des musulmans pas comme les autres, Paris : A. Michel, 1981
# Monsieur Dassault, Paris : Balland, 1983
# Gaston Gallimard : un demi-siècle d'édition française, Paris : Balland, 1984
# L'Épuration des intellectuels (1944-1945), Bruxelles : Complexe
# Une Éminence grise, Jean Jardin (1904-1976), Paris : Balland, 1986
# L'Homme de l'art : D.-H. Kahnweiler (1884-1979), Paris : Balland, 1988
# Albert Londres : vie et mort d'un grand reporter (1884-1932), Paris : Balland, 1989
# Le Flâneur de la rive gauche : entretiens avec Antoine Blondin, Paris : F. Bourin, 1988
# Singulièrement libre : entretiens avec Raoul Girardet, Paris : Perrin, 1990
# Simenon : biographie, Paris : Julliard, 1992
# Germinal : l'aventure d'un film, Paris : Fayard, 1993
# Hergé : biographie, Paris : Plon, 1996
# Le dernier des Camondo, Paris : Gallimard, 1997
# Le fleuve Combelle, Paris : Calmann-Lévy, 1997
# La cliente, Paris : Gallimard, 1998
# Cartier-Bresson : l'oeil du siècle, Paris : Plon, 1999
# Double vie, Paris : Gallimard, 2000
# Grâces lui soient rendues : Paul Durand-Ruel, le marchand des impressionnistes, Paris : Plon, 2002 (
# État limite, Paris : Gallimard, 2003
# Lutetia, Paris : Gallimard, 2005
# Rosebud : éclats de biographies, Paris : Gallimard, 2006
# Desiree Dolron : exaltation, gaze, xteriors, Paris : X. Barral, Institut néerlandais, 2006 (avec Mark Haworth-Booth)
# Le Portrait, Paris : Gallimard, 2007

( Wikipedia)
Le blog La République des livres, une institution...http://passouline.blog.lemonde.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeLun 10 Sep 2007 - 2:01

Pierre Assouline Rosebu10


Rosebud- Eclats de biographie
Editions Gallimard

D'emlée, et alors que je n'aime pas précisément beaucoup les biographies, ce livre me plait.
Et donc, quelques extraits du premier chapitre:

Plus de trente ans que je cherche ce rosebud ( bouton de rose) en chacun. Ce petit rien qui nous trahit en nous révélant aux autres. Toute enquête est gouvernée par la curiosité: le goût des autres humanise. Mais pour qu'elle tourne à l'obsession, il en faut davantage. Le reporter Thompson, c'est moi. Un livre, un film,ou un tableau, juste un regard parfois de l'autre côté de la table, ou même un sourire entre deux stations de métro, le battement d'ailes d'un papillon un soir d'été peuvent engager une vie.
Citizen Kane ,aussi, m'a fait biographe.


Vient un jour où les preuves fatiguent la vérité. Le biographe se surprend alors à tenir l'exactitude à distance. Non qu'il méprise le document, il entend au contraire lui faire rendre l'âme.
Qui dira jamais la volupté de la focalisation sur l'infiniment petit?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeLun 10 Sep 2007 - 4:28

J'ai vriament beaucoup aimé Lutetia qui racontait l'histoire de l'hôtel parisien, avant, pendant et après la Seconde guerre mondiale; c'est là que les famille de déportés venaient pour lire des listes de rescapés et retrouver les leurs s'ils avaient survécu.
C'est romancé mais basé sur des faits historiques et avérés. J'ai vraiment ét épassionnée.

Mon mari lui, s'est plongé et a dévoré Kahnweiler, l'homme de l'art; Kahnweiler était un marchand d'art qui a lancé et soutenu de nombreux peintres, notament des impressionnistes.
Cela fait longtemps que j'ai envie de le lire mais c'est un graos de 6 ou 700 pages; il faut donc que je me mette en condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeLun 10 Sep 2007 - 10:23

Je suis presque quotidiennement le blog de Pierre Assouline, il est très très intéressant...Mais je n'ai encore lu aucun de ses ouvrages.
Il en y en a dans la liste de la rentrée: Le portrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeVen 21 Sep 2007 - 5:48

Le premier objet retenu par Pierre Assouline est la Rolls-Royce de Rudyard Kipling. Ou plutôt toutes celles qui se sont succédées. C'est son ami, lord Montagu qui lui a inoculé le goût des voitures de luxe. Et c'est dans cette Rolls que Kipling va partir à la recherche du corps de son fils .
Rudyard Kipling avait 3 enfants, l'aînée était morte à l'âge de 6 ans d'une coqueluche aggravée.
En 1914, aux premières heures du conflit mondial, John Kipling a à peine 17 ans, et au moment où l'Angleterre déclre la guerre à l'Allemagne, Rudyard Kipling a 49 ans. Il a déjà beaucoup écrit, Le livre de la jungle, Kim, Trois hommes de troupes, Les sept mers, Le fantôme Rickshaw...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rudyard_Kipling

Quand, comme John, on porte aussi le nom de Kipling, comment exister dans l'ombre d'un homme accablé d'honneurs?...Du grand écrivain, John n'hérite ni génie, ni talent. Que le nom des Kipling et une très forte myopie.
En raison de ce trouble visuel, la carrière des armes lui est en principe interdite. Mais, au jour même de sa naissance, son père l'a destiné à être officier de marine...

Kipling sait bien qu'il n'est pas de pire handicap pour un soldat que de ne pas voir clair au-delà de quelques mètres. Sur le tableau de l'ophtalmologiste, même muni de verres de correction, John déchiffre laborieusement la deuxième ligne. Il voit mais ne distingue pas. Qu'en sera-t-il quand il se retrouvera en première ligne? La question ne se pose même pas. De toutes façons, on ne discute pas avec un père qui adore son fils en ce sens qu'il s'obsède de son éducation. Sa manière à lui de l'aimer. Lui assigner un grand dessein de la naissance à la mort et tout faire pour qu'il se tienne à cette mission. Car Kipling n'est jamais sorti de l'univers de l'enfance et du monde de l'école. Règles, réglement, discipline.
Plus tard, les héritières de l'écrivain n'auront de cesse de garder par devers elles , quand elles ne les censuraient pas par la destruction, celles de ses lettres qui auraient pu jeter le moindre doute sur la force de ses sentiments pour ses enfants. Quelle énergie dans le mensonge alors qu'il est tellement plus simple de reconnaître qu'on peut aimer à la folie et aimer mal...


Alors le malheureux fils mal voyant de celui qui a écrit le poème If...Si...Tu seras un homme, mon fils- quel poids à porter , va aller avec son père de bureau de recrutement à bureau de recrutement.
Et grâce des appuis réussir bien sûr à être enrôlé dans le régiment des Irish Guards. La bataille de Loos est la première et la dernière à laquelle participe le lieutenant John Kipling. Le 2 octobre 1915, il est porté disparu.
Et à partir de la fin de la guerre, Kipling père passera le reste de ses années à sillonner les champs de bataille , toujours dans sa Rolls, à rechercher des traces du corps de son fils.
On peut parler à une tombe, pas à un spectre.

En 1992, dans le Pas- de- Calais-, une tombe a changé d'attribution au cimetière britannique Sainte-Marie de Haisnes; en favorisant des recoupements inédits, l'informatisation de ses archives a permis cette initiative exceptionnelle de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth.
Là où on pouvait lire:


A Lieutenant

Of the great War

Irish Guards

known unto God


une pierre tombale a été érigée sur laquelle on peut lire désormais:

Lieutenant

John Kipling

Irish Guards

27th september 1915 age 18
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeVen 21 Sep 2007 - 10:30

Coline:
Citation :
Je suis presque quotidiennement le blog de Pierre Assouline, il est très très intéressant...

Moi aussi, mais si quelquefois j´ai essayé de lire les commentaires qui suivent l´article du Blog d´Assouline, je n´ai rien compris.
J´ai l´impresssion que ce sont des habitués, qu´ils se connaissent entre eux à force de poster, et qu´ils se font des allusions et des clins d´oeil incompréhensibles pour quiconque ne fait pas partie de leur meute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeVen 21 Sep 2007 - 18:32

swallow a écrit:
Coline:
Citation :
Je suis presque quotidiennement le blog de Pierre Assouline, il est très très intéressant...

Moi aussi, mais si quelquefois j´ai essayé de lire les commentaires qui suivent l´article du Blog d´Assouline, je n´ai rien compris.
J´ai l´impresssion que ce sont des habitués, qu´ils se connaissent entre eux à force de poster, et qu´ils se font des allusions et des clins d´oeil incompréhensibles pour quiconque ne fait pas partie de leur meute.

Entièrement d'accord avec toi...C'est pourquoi j'ai carrément renoncé à aller les lire...:)
Ce qui m'intéresse, ce sont les articles d'Assouline...Top!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMar 2 Oct 2007 - 2:38

Peu de temps pour parler de la suite du livre de Pierre Assouline, Rosebud.
Juste un mot sur chaque chapitre.
Après la voiture de Kipling, la "canne-siège d'un immense photographe Henri Cartier-Bresson, qui préférait à toutes les autres, les photos que crée la mémoire dans la tête.
Et puis la montre de Celan...la montre de son père, mort comme sa mère en déportation. Montre qu'il ne mettra pas pour aller se noyer dans la Seine en 1970.
L'écharpe de Jean Moulin, et ce qu'elle cachait.
Les chaussures de Mr Owen, et tout sur le royaume d'Angleterre!
Et enfin, l'inachevé, chez les peintres et en particulier Bonnard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julia
Envolée postale
Julia

Messages : 128
Inscription le : 02/03/2008
Localisation : Quelque part dans l'univers

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMar 25 Mar 2008 - 16:54

J'ai lu Rosebud fin 2006 après avoir entendu à la radio une interview de Pierrre Assouline.

Ce livre m'a vraiment passionnée. Depuis que je l'ai lu, je regarde Kipling et son oeuvre d'un autre oeil.
J'ai beaucoup aimé le chapitre sur Jean Moulin, celui sur Cartier-Bresson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMer 26 Mar 2008 - 1:02

Citation :
Depuis que je l'ai lu, je regarde Kipling et son oeuvre d'un autre oeil.
Ah, moi aussi!!! Je trouve qu'il y a une certaine ironie dans toutes ces familles qui ont récité à leurs pauvres fils, qui ne leur demandaient rien, ce poème ,écrit par un père qui a réussi à ce que son fils se fasse tuer à une guerre qui ne le concernait en rien...
Je trouve que cette histoire devrait être plus racontée!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la-lune-et-le-miroir
Envolée postale
la-lune-et-le-miroir

Messages : 287
Inscription le : 24/07/2008
Age : 51
Localisation : Dordogne

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMar 9 Sep 2008 - 14:57

J'ai lu 'Double vie', je me rappelle avoir eu un fou rire quand ils sont dans le sous sol et qu'elle le mord .... ceux qui l'ont lu sauront de quoi je parle rire
Pour le reste, le livre m'a plu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-lune-et-le-miroir.skyrock.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMar 9 Sep 2008 - 15:25

la-lune-et-le-miroir a écrit:
J'ai lu 'Double vie', je me rappelle avoir eu un fou rire quand ils sont dans le sous sol et qu'elle le mord .... ceux qui l'ont lu sauront de quoi je parle rire
Pour le reste, le livre m'a plu.

content Et ceux qui ne l'ont pas lu voudraient savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la-lune-et-le-miroir
Envolée postale
la-lune-et-le-miroir

Messages : 287
Inscription le : 24/07/2008
Age : 51
Localisation : Dordogne

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMar 9 Sep 2008 - 15:40

coline a écrit:
la-lune-et-le-miroir a écrit:
J'ai lu 'Double vie', je me rappelle avoir eu un fou rire quand ils sont dans le sous sol et qu'elle le mord .... ceux qui l'ont lu sauront de quoi je parle rire
Pour le reste, le livre m'a plu.

content Et ceux qui ne l'ont pas lu voudraient savoir...

Je comprends, mais si j'explique, cela ôtera de la spontanéité quand ils le liront ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-lune-et-le-miroir.skyrock.com/
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMar 9 Sep 2008 - 17:20

la-lune-et-le-miroir a écrit:
coline a écrit:
la-lune-et-le-miroir a écrit:
J'ai lu 'Double vie', je me rappelle avoir eu un fou rire quand ils sont dans le sous sol et qu'elle le mord .... ceux qui l'ont lu sauront de quoi je parle rire
Pour le reste, le livre m'a plu.

content Et ceux qui ne l'ont pas lu voudraient savoir...

Je comprends, mais si j'explique, cela ôtera de la spontanéité quand ils le liront ange
je pense qu'il s'est inspiré pour ce détail chez John Irving, en tout cas dans le livre Un mariage poids moyen de celui-ci on a une scène à peu près pareil Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitimeMar 9 Sep 2008 - 17:58

kenavo a écrit:
la-lune-et-le-miroir a écrit:
coline a écrit:
la-lune-et-le-miroir a écrit:
J'ai lu 'Double vie', je me rappelle avoir eu un fou rire quand ils sont dans le sous sol et qu'elle le mord .... ceux qui l'ont lu sauront de quoi je parle rire
Pour le reste, le livre m'a plu.

content Et ceux qui ne l'ont pas lu voudraient savoir...

Je comprends, mais si j'explique, cela ôtera de la spontanéité quand ils le liront ange
je pense qu'il s'est inspiré pour ce détail chez John Irving, en tout cas dans le livre Un mariage poids moyen de celui-ci on a une scène à peu près pareil Very Happy

Eh bien...Je ne suis pas plus avancée... honte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Pierre Assouline Empty
MessageSujet: Re: Pierre Assouline   Pierre Assouline Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Assouline
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» film: pierre bourdieu: la pensée en mouvement
» SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
» Fondation-Abbe-Pierre
» pierre-enfant-martyr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: