Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Tristan Garcia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Tristan Garcia   Jeu 1 Oct 2015 - 12:17



Tristan Garcia

Fils de professeurs, Tristan Garcia est né à Toulouse et a vécu son enfance en Algérie. Après avoir fait ses classes préparatoires littéraires au lycée Pierre de Fermat, il intègre l'École normale supérieure de la rue d'Ulm où il se spécialise en philosophie. Sa thèse de doctorat, dirigée par Sandra Laugier et soutenue à l'Université de Picardie, où il a enseigné en tant qu'Ater, est intitulée Arts anciens, arts nouveaux. Les formes de nos représentations de l'invention de la photographie à aujourd'hui. Il publie en 2007 un ouvrage de philosophie intitulé L'Image aux Éditions Atlande.
Amateur de cinéma et de séries télévisées, il rate par deux fois le concours d'entrée à la Fémis mais il effectue des études à l'École de cinéma documentaire "Varan".
2008 : « La Meilleure Part des hommes », roman (à travers le parcours de trois personnages, l'arrivée du sida au sein du mouvement homosexuel dans les années 1980). Il est adapté au théâtre en 2012.
2010 : « Mémoires de la jungle », roman
2010 : « En l'absence de classement final », recueil de nouvelles
2011 : « Forme et objet Un Traité des choses », essai philosophique (influencé par Alain Badiou, il s'inscrit dans le courant du réalisme spéculatif, s’inspire de Quentin Meillassoux et est proche de l'Ontologie Orientée vers l'Objet de Graham Harman.)
« Nous, Animaux et Humains. Actualité de Jeremy Bentham », essai (sur les relations mouvantes entre l’homme et l’animal)
2012 : « Les cordelettes de Browser », roman
2013 : « Faber, le destructeur », roman
2015 : « 7 romans », roman
Il codirige par ailleurs une collection sur les séries télévisées aux Presses universitaires de France (« Six Feet Under. Nos vies sans destin », 2012).


Dernière édition par animal le Jeu 1 Oct 2015 - 13:18, édité 1 fois (Raison : ajout photo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Mémoires de la jungle   Jeu 1 Oct 2015 - 12:19

Mémoires de la jungle

Le narrateur de ce roman, Doogie, est un jeune chimpanzé.

Le sol du continent africain, dévasté par des guerres, des famines et une vague de pollution chimique, a été laissé expérimentalement en jachère. Partout ailleurs, l’espèce humaine s’est retranchée dans les villes et à l’intérieur de vastes stations orbitales. Un immense zoo près du lac Victoria accueille scientifiques et étudiants afin d’observer la faune préservée... C’est là que Doogie a été élevé, dans une famille de chercheurs, en compagnie de deux enfants : Donald et sa soeur, la bien-aimée Janet. Tout autour, à perte de vue, la jungle de jadis a repris ses droits. Singe génial et attachant, Doogie a appris à parler à l’aide du langage des signes, d’écrans tactiles et de lexigrammes  un dialecte baroque et rapiécé.

Son récit commence alors que Doogie revient d’un long voyage en orbite. Après le naufrage de son vaisseau sur un rivage désertique de la côte africaine, le singe civilisé se retrouve seul, perdu dans la jungle. Pour rejoindre Janet et son foyer d’enfance, il devra affronter le monde sauvage, et se dépouiller peu à peu de sa « fidélité à l’humain », quitte à redevenir un animal...

Inventer un langage n'est pas banal. Que le narrateur soit un singe l'est encore moins. Roman d’aventures bouleversant.

Citation :
« Au-dessus de l'eau sous les palmes tristes comme les endives cuites au four de madame Diane, Doogie laisse tomber ses grands pieds très laids dans le vide vide vide. Mauvais pieds. Il renifle en cherchant le mouchoir et devant lui dans la fumée blanche de l'eau sans couleur un gros roc gris comme le dos des baleines à côté d'une terre d'îlots gros tel Doogie allongé deux fois. »

Citation :
« Si un sale singe a trop de proximité avec moi, le chien Fidèle aboie sa grogne et protège le moi. Je me monte les ruines des marches et tel le bon soldat, le chien accompagne, le chien trotte et jamais il ne demande : où va le maître ? Où est le maître est le chemin. »
Citation :
« Il n’y a qu’air mouillé, en bloc, terre qui pue, fumée de la chaleur, bois brûlé qui a pris la douche de la pluie ploc-ploc et les mille parfums de la Nature qui n’a pas mis de pschitt pour sentir bon la civilisation, tout n’est dans mon nez que comme une seule odeur qui ne dit rien, l’odeur du junglement. Qui ne parle pas. À quoi sert le langage dans la Jungle ? Maudit nez qui n’est pas nez, sale nez qui n’est même plus museau »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Jeu 1 Oct 2015 - 14:07

Merci titine, mais c'est la présentation de l'éditeur que tu nous as recopiée ici.
Ce qu'on recherche sur le forum, c'est un commentaire de l'oeuvre lue, avec les impressions toutes personnelles _ ressentis, analyse… _ du membre sur sa lecture. Ajouter quelques citations, ce n'est pas assez. Allez, lance-toi, je suis sûre que tu as tout plein de choses à nous dire sur tes lectures.


Dernière édition par Armor-Argoat le Jeu 1 Oct 2015 - 14:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Jeu 1 Oct 2015 - 14:19

Mon commentaire c'était : "Inventer un langage n'est pas banal. Que le narrateur soit un singe l'est encore moins. Roman d’aventures bouleversant.
"
Désolée, c'est un livre (emprunté en bibliothèque) que j'ai lu il y a 2 ou 3 ans : le livre rendu, les impressions de cours de lecture et d'après lecture perdues, reste qu'il m'a tellement emballé qu'il fait partie de mon top 5.
commentaire concis donc. j'y suis allée avec ce peu car on m'avait dit que ça pouvait être court, pourvu que ce soit personnel...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Jeu 1 Oct 2015 - 14:22

Ok ! C'est sûr que lorsque la lecture est ancienne, il nous reste moins de choses à commenter.
Mais pour les lectures plus récentes, oublie les résumés et lance-toi, je suis sûre que tu auras plein de choses personnelles à partager. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Jeu 1 Oct 2015 - 21:03

Et tu n'es pas tentée de lire un autre de ses livres, pour voir s'il confirme ?

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Ven 2 Oct 2015 - 8:29

oui j'ai voulu confirmer mais ça n'a pas marché : lu "la meilleure part des hommes" et "les cordelettes de Browser" mais la magie n'a pas ré-opéré : c'est le dispositif même de "mémoires de la jungle"- le singe humanisé puis abandonné à lui-même par les circonstances, avec le symétrique inversé de l'homme (le frère) "rageux"- qui m'a captivé, au point que je me suis identifié à lui (le chimpanzé).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Ven 2 Oct 2015 - 8:49

D'accord. C'est plus le livre que l'auteur, alors.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Ven 2 Oct 2015 - 10:42

tout à fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Mer 15 Juin 2016 - 12:47

Tristan Garcia vient de recevoir le prix du livre Inter 2016 pour son roman " 7 ".
Il n'est pas vraiment un auteur très suivi par les Parfumés. Ou y a-t-il des avis cachés pour ce livre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Mer 15 Juin 2016 - 16:42

Je saurais pas trop dire, il y en avait un qui m'avait semblé être intéressant mais bon, il ne semble pas très couru... pourquoi? :)

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silveradow
Envolée postale
avatar

Messages : 237
Inscription le : 06/08/2014
Age : 24
Localisation : Loire Atlantique

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Mer 5 Oct 2016 - 19:22

Je suis en train de lire 7, et j'aime beaucoup beaucoup, je suis au dernier des sept romans, et j'ai dévoré presque tous les autres, je vous en dis plus quand je l'ai terminé :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silveradow
Envolée postale
avatar

Messages : 237
Inscription le : 06/08/2014
Age : 24
Localisation : Loire Atlantique

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Mar 22 Nov 2016 - 18:13

7

Citation :
Sept fois le monde. Sept romans miniatures. Il y sera question d'une drogue aux effets de jouvence, de musique, du plus beau visage du monde, de militantisme politique, d'extraterrestres, de religion ou d'immortalité. Sept récits indépendants dont le lecteur découvrira au fil des pages qu'ils sont étroitement liés. Peu à peu, comme un mobile dont les différentes parties sont à la fois autonomes et solidaires, 7 compose une image nouvelle de la psyché de l'homme contemporain, de ses doutes et de ses croyances nécessaires. Exploration réaliste de divers milieux sociaux, 7 est aussi le récit fantastique d'une humanité qui tourne volontairement le dos à la vérité et préfère se raconter des histoires.

Découvert par hasard - comme d'habitude. Je l'ai choisi pour ce concept de sept romans additionnés les un aux autres et non sept nouvelles.

Hélicéenne
Les Rouleaux de bois
Sanguine
La Révolution permanente
L'Existence des extraterrestres
Hémisphères
La Septième

Il y un peu fantastique, un peu de science fiction mais le tout avec parcimonie, il y a aussi de l'Histoire, de la musique ... Plein d'idées vraiment originales, de la poésie, un peu de sanglant, un savant mélange de plusieurs genres. Les romans sont très intéressants et on dévore le livre très vite. Le dernier roman recoupe quelque peu les autres, et il donne envie de relire le livre surtout, pour tout remettre en place (non je ne l'ai pas encore relu). J'aime beaucoup les descriptions, les différents styles suivant le changement de narrateur, ici un jeune homme, ici une vieille femme, là une star ...
Dans le dernier roman il y a une sorte poésie, joyeuse et triste, révoltée et soumise, peut être à cause des différents points de vue d'un même événement, des différentes façon de l'aborder. Le dernier roman est un petit chef-d'oeuvre d'imagination !

Difficile de justifier un coup de coeur ... Ce(s) roman(s) rempli(s) de personnages tous plus singuliers les uns que les autres ne peut - je l'espère - que vous conquérir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Mar 22 Nov 2016 - 18:28

Merci Silveradow ! Je vais jeter un coup d' oeil de plus près. J' entends de temps en temps le nom de Tristan Garcia.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Tristan Garcia   Mar 22 Nov 2016 - 20:07

dans la tablette Silveradow

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tristan Garcia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tristan Garcia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gaël Garcia
» Le DUENDE, paradis perdu de Federico GARCIA-LORCA
» l'albatros
» Brad Pitt
» Claude Guéant et les civilisations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Fils en devenir (par auteurs)-
Sauter vers: