Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Christophe Boltanski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Christophe Boltanski   Jeu 1 Oct 2015 - 20:16



Christophe Boltanski:
53 ans - Grand reporter au Nouvel Observateur

Entré en 1989 au journal Libération, il fut correspondant pendant presque dix ans pour le journal - d'abord à Jérusalem (1995-2000) puis à Londres (2000- 2004).

Il co-dirigea ensuite le service étranger du journal jusqu'en 2007, avant de rejoindre Le Nouvel Observateur.

Il est également actionnaire du site Internet d'information Rue 89, fondé par d'anciens journalistes de Libération.

Il gagne en 2010 le prestigieux Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre pour un reportage sur une mine au Congo, dans la région du Nord-Kivu : Les mineurs de l'enfer.

Il est également l'auteur avec Jihan el-Tahri de Les Sept vies de Yasser Arafat (Grasset, 1997), avec Farah Mebarki, de Bethléem, 2000 ans de passion (Tallandier, 2000) et, avec Eric Aeschimann, de Chirac d’Arabie (Grasset, 2006).

La cache





Présentation de l'éditeur :
Citation :
« Nous avions peur. De tout, de rien, des autres, de nous-mêmes. De la petite comme de la grande histoire. Des honnêtes gens qui, selon les circonstances, peuvent se muer en criminels. De la réversibilité des hommes et de la vie. Du pire, car il est toujours sur. Cette appréhension, ma famille me l'a transmise très tôt, presque à la naissance. »

Que se passe-t-il quand on tète au biberon à la fois le génie et les névroses d'une famille pas comme les autres, les Boltanski ? Que se passe-t-il quand un grand-père qui se pensait bien français, mais voilà la guerre qui arrive, doit se cacher des siens, chez lui, en plein Paris, dans un « entre-deux », comme un clandestin ? Quel est l’héritage de la peur, mais aussi de l’excentricité, du talent et de la liberté bohème ? Comment transmet-on le secret familial, le noyau d'ombre
qui aurait pu tout engloutir ?

La Cache est le roman-vrai des Boltanski, une plongée dans les arcanes de la création, une éducation insolite « Rue-de-Grenelle », de la Seconde Guerre mondiale à aujourd'hui. Et la révélation d'un auteur.


Voiçi un roman original par sa forme. L'auteur nous emmène dans la géographie d'un immeuble de la rue de Grenelle à Paris sous l'Occupation & durant les années 60. Mais surtout il nous fait découvrir la géographie intime de sa famille. Famille(s) où les malheurs ont pu être surmontés grâce à deux grands parents exceptionnels, chacun à leur manière. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
MartineR
Main aguerrie
avatar

Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Christophe Boltanski   Mer 4 Nov 2015 - 13:36

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Christophe Boltanski   Mer 9 Déc 2015 - 16:42

La cache

Christophe Boltanski, neveu du plasticien Christian et du sociologue Luc, raconte l'histoire de sa famille et de ses origines. Mais ce n'est pas tant ceux-là qui tiennent la place centrale que ses grands- parents. Elle, abandonnée enfant par sa famille à une riche « marraine », très handicapée par une polio, communiste et nantie, qui vampirise sa famille dans un mode de vie bohème et fusionnel. Lui, fils d'immigrés juifs ukrainiens, qui a passé 20 mois caché dans leur appartement, l'oreille aux aguets, survivant terrorisé par ses semblables. Autour d'eux, enfants et petits enfants, comme scotchés les uns aux autres : le point d'ancrage est une grande maison, rue de Grenelle où on mange ensemble, on dort ensemble, d'où on se déplace ensemble, un creuset d'ébullition culturelle et intellectuelle plein de fantaisie.

Quel matériau ! Qu'est ce qui fait pourtant que je n'ai pas trop vibré ? Christophe Boltanski survole un peu, et à part la grand-mère qui est le personnage premier, tous sont un peu inconsistants, il y a une réelle superficialité qui tient à distance.
Quant au mode d'écriture, centrer le livre sur la maison, petits plans à l'appui, c'était plutôt une bonne idée, mais au final cela met un côté fouillis. D'autant que Boltanski adore dire « elle » ou « lui » plutôt que de nommer son personnage, ce qui achève de nous perdre. Et le recours répété aux énumérations est une solution de facilité qui ne suffit pas à faire un style.

Ce n'est certes pas un livre à condamner, mais je n'y ai pas pris le plaisir que j'en espérais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Christophe Boltanski   Mer 9 Déc 2015 - 18:23

Je n'arrête pas d'en entendre parler. Je vais attendre un peu et ne pas en attendre trop et je le lirai.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Christophe Boltanski   Mer 9 Déc 2015 - 18:34

Ton avis m'intéressera sourire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Christophe Boltanski   Mer 9 Déc 2015 - 20:24

ça m'intéresse aussi (comment vais-je arriver à lire tout ce que je note ?)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christophe Boltanski   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christophe Boltanski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christophe Ginisty:coordinateur stratégie Internet
» Phobie sociale et personnalité évitante, auto-diagnostique par Christophe André
» Christophe Colomb
» Christophe Lambert
» L'estime de soi par Christophe André

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs français à découvrir, nés après 1914.-
Sauter vers: