Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 13:01

C’est l’automne et j’ai envie de m’envoyer de bonnes décharges d’humour tandis que les jours raccourcissent et que l’on dégage des coulées de boue meurtrières de parkings sous-terrain dans le sud de la France.
Aussi je lance un appel à citations diverses sur le thème des "ratés" ou quand un narrateur dans un roman « rate » quelque chose et ne se loupe pas, dans un élan d’autodérision.
Pour illustrer (et commencer j’espère), je propose un extrait de « Nous trois » de Jean Echenoz (livre sur lequel existe un fil) :
Citation :
« Vers Valence elle parut chercher quelque chose dans son sac, ou procéder à l’inventaire du sac : objets conçus pour forcer le cours des choses – spray de gaz lacrymogène, pilules anticonceptionnelles – ou l’apparence des choses – rouge à lèvres, lunettes noires, glass over. Toujours un peu troublé, Meyer, quand il aperçoit des pilules dans le sac à main d’une inconnue. Intimidé comme un jeune homme. La preuve, il va être au-dessous de tout quand Mercedes, enfin, lui parle. Sans prévenir. Pour une fois qu’elle dit quelque chose :
- Vous avez vu le cheval au fond du champ, là-bas ?
A partir d’un sujet pareil, à l’évidence, les associations foisonnent, les commentaires possibles ne manquent pas. Vous avez déjà la beauté du cheval, la noblesse et la fidélité du cheval, vous avez tout ce qui concerne le cheval au cinéma, dans la peinture, la sculpture et dans l’agriculture, vous avez les courses, vous avez les cirques, les guerres, les sociétés fermières et les boucheries hippophagiques, vous avez tout de suite plein de trucs, vous pouvez en trouver plein d’autres, vraiment le cheval est le point de départ idéal pour une conversation, l’incipit en béton. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès
Main aguerrie
avatar

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 45
Localisation : Nord-Isère

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 13:48

J'ai un récit de fiasco (au sens premier) de Drieu la Rochelle, mais pas spécialement drôle (sur le coup, pour une fois, pas beaucoup d'autodérision le cher Pierre), donc pour l'instant je passe mon tour bonjour Amusant, ton extrait, titine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orbispictura.wordpress.com
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 15:02

Agnès a écrit:
pour l'instant je passe mon tour
ce qui veut dire que tu pourrais toujours revenir avec un extrait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès
Main aguerrie
avatar

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 45
Localisation : Nord-Isère

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 15:11

Oui, oui, titine, avec plaisir, c'est juste que celui-là met bien en scène un raté, mais que ce n'est pas vraiment vécu dans l'auto-dérision sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orbispictura.wordpress.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 16:20

Agnès a écrit:
Oui, oui, titine, avec plaisir, c'est juste que celui-là met bien en scène un raté, mais que ce n'est pas vraiment vécu dans l'auto-dérision sourire
Pour les désespérés -pas tous- l' autodérision est un luxe hors de portée.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès
Main aguerrie
avatar

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 45
Localisation : Nord-Isère

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 16:32

Ce n'était dans ce cas-là pas un drame tragique bix, il n'est juste pas parvenu à honorer la dame comme il l'aurait souhaité - je crois qu'il en a vu d'autres en termes de désespoir... Bon, c'est assez pince-sans-rire quand même : "Un vent de déroute soufflait dans la chambre, en dépit de la lourde et stable effluve du calorifère" - finalement le fait même de rapporter ce genre d'incident au lieu de le taire est peut-être une forme d'auto-dérision (je pense qu'il faut être un homme pour juger de ce genre de choses jemetate ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orbispictura.wordpress.com
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 16:36

Alors attends un peu. D' ici à ce soir, je vais parler d' un désespéré, Jean-Pierre Martinet.
Chez lui, la dérision et l' autodérision sont de mise, mais c' est le désespoir nu qui l' emporte.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès
Main aguerrie
avatar

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 45
Localisation : Nord-Isère

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Lun 5 Oct 2015 - 16:51

Allez, un passage que j'aime bien :

Citation :
Le désespoir et l'humiliation qui marquaient mes relations avec Jocelyne me consumaient, et je m'attendais à des paroles de consolation et d'apaisement dès que Jinx aurait compris la situation. Elle eut l'air de saisir tout de suite ce qui se passait : en s'asseyant face à moi avec son sandwich et son verre de jus de fruits, elle resta silencieuse tout en me fixant du regard. Je me dis alors qu'il fallait que je me lance mais je fus surpris par ma propre véhémence quand j'entamai mon récit.

Tandis que je déversais mon désarroi, et toute l'amertume de mon sentiment d'abandon, Jinx m'écoutait attentivement - je suis très gêné par cet épisode, je ne sais pas très bien pourquoi j'ai résolu de le coucher sur le papier. Ce fut sans doute cette attention paisible qui me poussa à lui donner tous les détails. [...] Cependant, rien au monde n'aurait pu me laisser prévoir la réaction de Jinx.

Elle me dit d'aller me faire foutre. Elle avait enfin craché le morceau.

"Mais, Jinx, qu'est-ce qui te prend ?

- Demande-toi un peu pourquoi j'aurais une seconde l'envie d'entendre ton histoire avec ta putain de harpie castratrice !

- Mais tu ne la connais même pas !"

[...] Sur ce, elle éclata en sanglots. Je tentai de terminer dignement mon thé, mais ses pleurs n'avaient pas l'air de s'apaiser. Je me levai pour gagner son côté de la table. Pour je ne sais quelle raison, mes yeux se posèrent sur son sandwich aux œufs durs. Je passai un bras sur les épaules de Jinx et lui demandai ce qui n'allait pas. Sa réponse m'abasourdit.

"Je ne comprends pas pourquoi tu ne m'aimes pas."

En entendant ces mots, je compris enfin quel monstre de narcissisme j'avais été, mais je me détestai pas pour autant. Je me sentis juste extrêmement las de moi-même. J'avais l'impression de peser des tonnes. Un vrai boulet. Étrangement, je continuai d'essayer de croire à une once de valeur personnelle, sans doute en vain.

Je me dis que si je pouvais faire revivre toutes les forces qui avaient agi sur ma vie - mes parents, ma tante nymphomane, le Dr Olsson, mes professeurs, mes avocats, collègues, voisins, Jocelyne, même mes patients, mes rêves les plus fous, mon amour de la terre, mes érections les plus fortuites, mes tentatives d'aller à l'église, et mon travail -, par déduction, je finirais par savoir qui j'étais. J'avais volontairement laissé Jinx hors de cette liste, parce que, pour l'y inclure, il m'aurait fallu sortir de l'ombre de toutes ces choses qui me disaient ce que j'étais pour tenter d'en émerger comme un véritable être humain. C'était un peu comme ployer sous le vent et cela me faisait peur. Jinx s'était avancée vers moi à découvert. Pourquoi étais-je incapable du même courage ?

Thomas McGuane, Sur les jantes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orbispictura.wordpress.com
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Mar 6 Oct 2015 - 8:28

Merci pour cet extrait. Je trouve qu'il illustre bien ce que peuvent être parfois les relations hommes-femmes. Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K
Main aguerrie
avatar

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 44
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Mer 7 Oct 2015 - 1:07

Si on prend l'exemple de Bukowski, même pas besoin de prendre un extrait car il me semble que tous ses textes font preuve de dérision ou d'auto-dérision face à des circonstances peu reluisantes.
J'essaierai quand même d'en trouver un extrait... emblématique.  Cool

En attendant, trois citations que j'aime sur le sujet :

« Je pratique l'autodérision. La dérision n'a d'intérêt que si on se l'applique à soi même. Sinon, c'est de la cruauté. »
Gérard Collomb

« Un des moyens d'extirper la frustration est sans doute la dérision. »
Youssef Chahine

« La dérision en toutes choses est l'ultime défi au malheur. »
Sébastien Japrisot


PS : A propos de l'extrait de « Nous trois » de Jean Echenoz, je me dis que ça marcherait bien pour moi non pas avec le cheval mais avec le chat. L'incipit en béton aussi. rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès
Main aguerrie
avatar

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 45
Localisation : Nord-Isère

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Mer 7 Oct 2015 - 5:25

titine a écrit:
Je trouve qu'il illustre bien ce que peuvent être parfois les relations hommes-femmes.

oui oui oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orbispictura.wordpress.com
Agnès
Main aguerrie
avatar

Messages : 343
Inscription le : 11/07/2015
Age : 45
Localisation : Nord-Isère

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Mer 7 Oct 2015 - 5:27

K a écrit:

« Je pratique l'autodérision. La dérision n'a d'intérêt que si on se l'applique à soi même. Sinon, c'est de la cruauté. »
Gérard Collomb

Le maire de Lyon ? jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orbispictura.wordpress.com
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Mer 7 Oct 2015 - 7:35

- Vous avez vu le chat sur la marche, là-bas ?
A partir d’un sujet pareil, à l’évidence, les associations foisonnent, les commentaires possibles ne manquent pas. Vous avez déjà la beauté du chat, la noblesse et la ..... du chat, vous avez tout ce qui concerne le chat au cinéma, dans la peinture, la sculpture et dans l’......, vous avez les ....., vous avez les ......., les ......, les ........et les ..................., vous avez tout de suite plein de trucs, vous pouvez en trouver plein d’autres, vraiment le chat est le point de départ idéal pour une conversation, l’incipit en béton. »
il faudrait l'adapter au chat alors albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
titine
Envolée postale
avatar

Messages : 228
Inscription le : 24/09/2015

MessageSujet: ratés et autodérision, à moins que ce ne soit autodérision et ratés   Mer 7 Oct 2015 - 21:23

Bertrand Belin - Requin a écrit:
Mon entrée, pour dire les choses simplement, ne fit aucun bruit. Tout comme une unité augmente un nombre, sans aucune volonté ni conscience, j'arrivai avec ma seule mais incontestable valeur numérique pour prendre ma place au sein d'un système. La famille se trouva donc élargie, et cet élargissement tint lieu d'événement en place de ma propre naissance, elle-même renvoyée à une banale affaire biologique indépendante de toute volonté humaine et ne résultant que de l'injonction du vivant faite à l'espèce : se reproduire. Hélas, le nombre accru des membres de la famille augmenta d'autant les efforts d'intendance nécessaires au maintien du groupe que nous formions désormais au-dessus de sa ligne de flottaison sociale. Les quatre membres que comptait alors la famille eussent largement suffi à renverser la barge où ils se trouvaient perdus sur un océan de privations de tous ordres, mais il est vrai que mon arrivée facilita le naufrage. Pour autant, le groupe resta soudé, aidé sûrement par une sorte de tartre sentimental, et c'est ensemble que nous gagnâmes les profondeurs et séjournâmes dans les abysses, où des années confuses nous attendaient. pour autant, je dois admettre que mon enfance ne fut pas malheureuse. Occupé que j'étais à traquer d'infimes satisfactions, tout entier à l'édification d'une basilique de plaisirs microscopiques, sans m'en rendre compte, je me déboulonnais chaque jour un peu plus du socle familial où nous étions tous plantés comme des statues de douleur vive.
autodérision du narrateur de "Requin" de B Belin sur sa naissance, sa famille, sa jeunesse. pas le triple A, le triple rAté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K
Main aguerrie
avatar

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 44
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   Mer 7 Oct 2015 - 22:25

Agnès a écrit:
K a écrit:

« Je pratique l'autodérision. La dérision n'a d'intérêt que si on se l'applique à soi même. Sinon, c'est de la cruauté. »
Gérard Collomb
Le maire de Lyon ? jemetate
Oui. Je l'ignorais. Un politique qui dit un truc intelligent, c'est rare. Ca vaut le coup d'être noté. sourire


titine a écrit:
il faudrait l'adapter au chat alors
Il faudrait, oui. Surtout que, perso, j'ai bien plus de choses à dire sur les chats que sur les chevaux.
Mais est-ce une bonne idée comme point de départ d'une conversation quand on aborde une femme que de dire "Vous avez vu le chat sur la marche, là-bas ? Il est doté de 600 muscles, dont 56 rien que pour les oreilles". Je doute  jemetate   sourire

Sinon, j'aime beaucoup l'extrait de "Requin".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans   

Revenir en haut Aller en bas
 
appel à extraits littéraires - ratés et autodérision dans les romans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» prix littéraires
» Emissions littéraires de la rentrée 2008
» Revues Littéraires
» Les agents littéraires - Cité du Livre - 17 décembre
» Agents littéraires, éditeurs et auteurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: