Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Amanda Coplin

Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Amanda Coplin Empty
MessageSujet: Amanda Coplin   Amanda Coplin Icon_minitimeMar 6 Oct 2015 - 18:52

Amanda Coplin

Amanda Coplin Indenx10

Amanda Coplin est née en 1981 à Wenatchee, dans l'État de Washington, et a grandi au milieu des vergers de son grand-père. Elle a bénéficié de résidences au Fine Arts Work Center de Provincetown (Massachussetts), puis à la Ledig House à Ghent (New York). Elle a ensuite fait paraître des nouvelles dans des revues. Elle vit aujourd'hui à Minneapolis, dans le Minnesota. L'Homme du verger est son premier roman.
(10/18)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Amanda Coplin Empty
MessageSujet: Re: Amanda Coplin   Amanda Coplin Icon_minitimeMar 6 Oct 2015 - 19:00

L'homme du verger

Amanda Coplin Index32

C'est un homme qui a vécu seul , de nombreuses années , à l'aube du XXème siècle dans une vallée isolée de l'Oregon, apportant ses soins attentifs à ses vergers. Le jour où deux gamines, toutes deux enceintes, viennent roder vers chez lui, cela réveille sans doute la blessure de sa jeune soeur jadis disparue, et il tente peu à peu de les apprivoiser, de leur apporter le soutien qu'elles en veulent pas forcément. Toute sa vie va être désormais lié à elles, et à l'enfant qui survit, dans une dévotion fervente où sa bonté intérieure se révèle.

Amanda Coplin nous livre au fil d'une quinzaine d'années leurs relations à la fois  complexes et touchantes, dans cette nature lumineuse et apaisante, par petites touches discrètes , sensibles, où l'amour affleure sous les silences.
C'est un livre doux et paisible, malgré des péripéties douloureuses, attachant, auquel il manque peut-être une petite étincelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Amanda Coplin Empty
MessageSujet: Re: Amanda Coplin   Amanda Coplin Icon_minitimeMar 6 Oct 2015 - 19:11

Elle a tellement sommeil, Topocl, qu' elle fait des phrases aussi longues que Proust ! surpris

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Amanda Coplin Empty
MessageSujet: Re: Amanda Coplin   Amanda Coplin Icon_minitimeMer 7 Oct 2015 - 9:11

Et pourtant je me relis et je rajoute des points rire ! Je vais me surveiller!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Amanda Coplin Empty
MessageSujet: Re: Amanda Coplin   Amanda Coplin Icon_minitimeSam 28 Nov 2015 - 23:53

L'homme du verger

J'ai été très touché par ce premier roman d'Amanda Coplin, une de mes plus belles lectures de l'année. La description poétique des paysages rudes et hostiles de l'Oregon, à la fin du XIXème siècle est un symbole du passé du jardinier Talmadge, marqué par la perte, l'absence et les regrets. Son verger, qu'il cultive depuis plusieurs décennies, devient alors l'instrument d'une réconciliation avec lui-même, d'une acceptation face au passage du temps. Il vit dans la solitude, le silence et Coplin représente ce quotidien avec un lyrisme discret et serein, d'une grande force émotionnelle.

La rencontre abrupte avec deux jeunes filles perdues, Jane et Della, bouscule un équilibre et ravive des blessures enfouies. Mais si une violence brutale et tragique laisse une empreinte décisive, la tonalité de l'écriture reste fluide et apaisée, à la recherche d'un lien et de la possibilité d'une transmission entre les générations. Une obstination s'exprime à chaque instant, même si les relations se construisent à partir d'un doute et d'une immense fragilité, sous la menace permanente d'un effondrement. Malgré quelques longueurs dans le second tiers du roman, L'homme du verger maintient jusqu'au bout la sensation d'une harmonie, d'une cohérence, à travers la perception d'une intimité fracturée en perpétuelle reconstruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Amanda Coplin Empty
MessageSujet: Re: Amanda Coplin   Amanda Coplin Icon_minitimeDim 29 Nov 2015 - 8:55

merci Avadoro, j' aime déjà ce livre grâce à ton commentaire !

(faut que je demande à la médiathèque un prêt du mediabus)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Amanda Coplin Empty
MessageSujet: Re: Amanda Coplin   Amanda Coplin Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Amanda Coplin
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le calvaire d'Amanda Todd
» (f/pris) AMANDA SEYFRIED
» American kids are stupid || Amanda
» TF1 ressuscite «Au théâtre ce soir» avec Michèle Bernier dans le rôle de «Folle Amanda»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: