Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Léon Werth

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Léon Werth Empty
MessageSujet: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 5:42

Léon Werth A485

Léon Werth, né à Remiremont le 17 février 1878 et mort à Paris le 13 décembre 1955, est un romancier, essayiste, critique d'art et journaliste français mais d'autres qualificatifs, cités par son biographe, le définissent d'une manière plus explicite pour comprendre son œuvre : libertaire, antimilitariste, soldat des tranchées, nageur, danseur, voyageur, poète et observateur, dévoreur de vie, familier des peintres Vlaminck, Pierre Bonnard, Francis Jourdain, et Paul Signac, ami d'Octave Mirbeau et de Saint-Exupéry.

source et suite

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 5:42

Léon Werth A486
33 jours
Citation :
Présentation de l’éditeur
Sur les conseils d'un ami, Léon Werth quitte Paris le 11 juin 1940 pour se rendre dans le Jura. Ce voyage, qu'il espérait ne devoir durer que quelques heures, lui prendra en fait 33 jours. L'auteur se rend compte alors que la situation est bien plus préoccupante qu'il n'a bien voulu l'admettre tout d'abord. 33 jours est donc un récit d'exode en même temps qu'un témoignage historique et humain, se refusant à toute vision manichéenne. C'est une leçon contre la haine et une invitation à ne jamais désespérer de l'Homme.

Léon Werth A439

Sur la route en 1940
Citation :
33 jours, une publication posthume
33 jours est un court récit écrit à chaud quelques semaines après la débâcle de 1940. Léon Werth y raconte sa fuite de Paris vers sa maison de Saint-Amour dans le Jura. Un récit d'une grande acuité sur cette période où la France est réduite à ce qu'il qualifie de « royaume du matelas ». Le manuscrit, confié dès octobre 1940à son ami Antoine de Saint-Exupéry, est remis par celui-ci à un éditeur de New York, où l'on perd sa trace.
La lettre à un otage de Saint-Exupéry mais surtout la première partie (Lettre à un ami) a été écrite à l'origine pour servir de préface à 33 jours.
Ce n'est qu'en 1992 que Viviane Hamy découvre le manuscrit et le publie. Cette éditrice a permis de redécouvrir cet écrivain en republiant plusieurs de ses ouvrages dans les années 1990 et 2000. Les différentes manifestations organisées en 2005 pour le cinquantenaire de sa mort ont remis cet écrivain au goût du jour.

Source : Wikipédia

J’ai opté pour la version e-book qui ne contient pas l’avant-propos de Saint-Exupéry, ajouté dans la version d’octobre 2015.

Cela fait déjà plusieurs jours que j’ai terminé cette lecture… et je ne trouve toujours pas les mots pour faire un petit commentaire digne de ce livre.

Après la lecture du livre de Françoise Frenkel, je me suis retrouvée une fois de plus sur les routes de France lors d’à peu près la même période de temps.

Mais tandis que Françoise Frenkel faisait son périple sous l’occupation, pour Léon Werth et sa femme il s’agit des jours de l’invasion.

Insécurités, frayeurs, bombardements… et pour seule cache une voiture qui ne peut pas avancer vite, tantôt à cause des milliers de gens sur la route, tantôt par manque d’essence.

Mais ils retrouvent refuge chez des gens dans des villages qui se trouvent sur leur route. La solidarité existe pour la plupart lors de ces jours. Malheureusement ils vont aussi être témoin de la collaboration avec l’ennemi dès que la France va rendre les armes.

Le tout est écrit dans un style assez détaché. Parfois on a l’impression que Werth lui-même se retire en tant que celui qui a vécu tout cela, mais se fait seulement spectateur. Cela apporte à ce texte une force de témoignage sans lamentations.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, en plus d’avoir découvert en dehors de l’écrivain un personnage tout à fait intègre !
Léon Werth A440

Itinéraire des 33 jours

En plus, je ne savais pas que Saint Exupéry lui avait dédié le Petit Prince
Citation :
Le nom de Léon Werth apparait en préambule du Petit Prince qu'Antoine de Saint-Exupéry lui a dédié.
« À Léon Werth.
Je demande pardon aux enfants d'avoir dédié ce livre à une grande personne. J'ai une excuse sérieuse : cette grande personne est le meilleur ami que j'ai au monde. J'ai une autre excuse : cette grande personne peut tout comprendre, même les livres pour enfants. J'ai une troisième excuse : cette grande personne habite la France où elle a faim et froid. Elle a besoin d'être consolée. Si toutes ces excuses ne suffisent pas, je veux bien dédier ce livre à l'enfant qu'a été autrefois cette grande personne. Toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. (Mais peu d'entre elles s'en souviennent.) Je corrige donc ma dédicace :
À Léon Werth quand il était petit garçon »
— Antoine de Saint Exupéry, Le Petit Prince

Source : Wikipédia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 7:53

Je l'avais repéré dans les nouveauté, tu confirmes mon intérêt, merci Kenavo.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 10:32

merci Kena, encore un livre qui m'attire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 12:13

Tu me remémores cet auteur qui m'avait été chaudement recommandé par un ami. La maison blanche attend sagement sur ma PAL depuis… un temps certain. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 12:45

Arabella a écrit:
Je l'avais repéré dans les nouveauté, tu confirmes mon intérêt, merci Kenavo.

C'est pas vraiment une nouveauté
je l'ai lu il y a.......pffffff au moins 20 ans, mais c'était dans une autre édition, les cahiers rouges je crois.
Très bonne lecture cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 16:06

Werth n' avait pas de fil ? Incroyable !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeDim 8 Nov 2015 - 6:43

Arabella a écrit:
Je l'avais repéré dans les nouveauté, tu confirmes mon intérêt, merci Kenavo.
Bédoulène a écrit:
merci Kena, encore un livre qui m'attire
je pense qu'il vous plaira Very Happy

Armor-Argoat a écrit:
Tu me remémores cet auteur qui m'avait été chaudement recommandé par un ami. La maison blanche attend sagement sur ma PAL depuis… un temps certain. Embarassed
je veux aussi lire d'autres livres de lui

darkanny a écrit:
C'est pas vraiment une nouveauté
non, en effet, pas une nouveauté, mais la maison d'édition l'a republié avec l'avant-propos de Saint-Exupéry cette année, donc, en quelque sorte 'une nouveauté'... et heureusement, c'est ainsi que je l'ai découvert Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeMer 13 Jan 2016 - 8:56

33 jours
Citation :

Je me rends compte que je n'avais pas encore cri à la totalité de la défaite. J'y croyais comme à une maladie dont on a peur et dont on écarte la possibilité. Chacun de ces Allemands, c'est le signe d'une maladie dont on a lu la description, mais que soudain on découvre sur sa peau.

33 jours à fuir Paris, en juin 40. 33 jours entre pas de fourmis et surplace, dans une foule bigarrée, arrogante ou humiliée, qui affronte cette situation révélatrice des personnalités. A travers des descriptions de personnages et de situations dignes des vieux films des années cinquante, l'histoire se vit en direct dans la peur et l'incompréhension, dans un humour désabusé et caustique. Léon Werth, ancien soldat de 14, livre aussi ses réflexions et questions d'homme de lettre et honnête homme sur la guerre , la liberté, l'humanité.

Citation :
Telle est la guerre, elle impose une grossière simplification ; elle pense pauvre, contraint à penser pauvre, par grosses catégorise, elle oppose les nations dans un excès d'unité qui n'est que démence, elle oppose le vainqueur et le vaincu, elle supprime les conflits délicats et les remplace par un pugilat. Si grand que soit ce pugilat, ce n'est qu'un pugilat. Mais rien ne peut faire en cette minute que ce soldat ne soit toute la victoire et moi, toute la défaite.

Citation :
Quand un peuple ne pense pas encore ou ne pense plus, un Hitler, ou un Staline pense pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeMer 13 Jan 2016 - 9:01

J'aime bien cette photo de Léon Werth

Léon Werth Leon_w10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitimeMer 13 Jan 2016 - 13:50

moi j'ai lu "Clavier et les majors" mais pas eu le temps de faire un com et je n'ai plus le livre !

c'était le soldat Clavier blessé donc à l'arrière qui se rend compte de l'attitude de la société. Ses réflexions m'ont rappelé celles de certains des personnages de "Sang Noir" de Guilloux. C' est difficile pour un pacifiste en temps de guerre alors que la majorité de l'arrière agite le drapeau et les sentiments de gloire tandis que sur le front meurent tant d'homme dans cet enfer.

Les" bonnes âmes" ces bénévoles femmes de gradés qui restent à l'arrière et ces dames de la croix-rouge sont prêtes à renvoyer sur le front les soldats qui ne vont pas à la messe : celui-ci est rétabli docteur ! et hop le toubib signe le renvoi sur le front.

Clavier nous dit que si les docteurs militaires sont honnêtes et connaissent bien leur métier et surtout les blessures de guerre, les médecins civils ne sont pas à la hauteur.

bref, les pacifistes qui se sont engagés pour la 1ère guerre mondiale l'ont fait pour "tuer la guerre" !

mais vous le savez la guerre n'est pas morte...........


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Léon Werth Empty
MessageSujet: Re: Léon Werth   Léon Werth Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Léon Werth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques) :: Témoignages-
Sauter vers: