Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Robert Seethaler [Autriche]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Robert Seethaler [Autriche]   Sam 21 Nov 2015 - 17:45



Robert Seethaler est né à Vienne, en Autriche, en 1966. Il est écrivain, acteur et scénariste. Il vit à Berlin. Paru en 2014 chez Sabine Wespieser, Le Tabac Tresniek est son quatrième roman, il a remporté un grand succès dans les pays germanophones. Un autre roman intitulé Une vie entière, vient de paraître à la rentrée chez le même éditeur.

source: Editeur

son site
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kathel
Main aguerrie


Messages : 349
Inscription le : 16/01/2008

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Sam 21 Nov 2015 - 17:47

Le Tabac Tresniek

Imaginez-vous comment l’Anschluss à Vienne a été vécu par les petites gens, par exemple le jeune commis d’un buraliste ?
Le jeune Franz Huchel est expédié de la campagne par une mère aimante, mais brusquement démunie, pour travailler dans un bureau de tabac, à Vienne. Otto Tresniek l’accueille de manière un peu bourrue, mais lui apprend les rudiments du métier, et surtout, l’engage à lire la presse. Si au début, Franz n’y comprend pas grand chose, il va finir par s’intéresser à l’actualité, quoiqu’à son âge, l’intérêt pour les filles va croissant aussi. C’est à l’un des clients, le « docteur des fous » dont la réputation avait atteint le village natal de Franz, qu’il va s’adresser pour essayer de résoudre ses problèmes de cœur.

Ce court roman est à classer au rayon des lectures délicieuses, l’auteur réussissant à évoquer des événements dramatiques au travers du regard innocent de Franz, avec toujours un brin d’humour, et une délicatesse rare. La ville de Vienne est plus qu’une toile de fond, presque un personnage, on imagine le Prater, la grande roue, les rues et les bâtiments, s’assombrissant au fur et à mesure de l’emprise nazie sur l’Autriche.
L’évolution de ce jeune gars, le tour que vont prendre les choses, la part du Dr Freud dans l’histoire, je vous conseille de les découvrir par vous-même, et vous laisse avec quelques extraits, qui sauront, je l’espère vous donner envie de découvrir ce petit bijou !

Extraits : (le départ du village) L’avenir se profilait maintenant dans son esprit comme un lointain rivage aux contours imprécis émergeant de la brume matinale : encore un peu flou, mais riche de beauté et de promesses. Tout était soudain d’une délicieuse légèreté. Comme si, avec la silhouette de sa mère se brouillant au loin sur le quai de Timelkam, il avait laissé une bonne partie du poids de son corps.


(Franz et Sigmund) En outre, l’énorme différence d’âge entre eux instaurait d’emblée la juste distance, celle qui, avec la plupart de ses semblables, lui permettait seule, en fin de compte, de supporter une relative proximité. Franz était tout jeune, le monde du professeur, en revanche, vieillissait de jour en jour. Même sa fille dont il brossait encore les dents de lait assis sur le rebord de la baignoire pas plus tard qu’avant-hier, lui semblait-il, avait maintenant dépassé la quarantaine !


(dialogue avec le psychanalyste) « Je me demande quelle importance peuvent avoir mes petits soucis idiots à côté de tous ces événements, dans ce monde qui est devenu fou. »
« A cet égard, je peux te tranquilliser. D’abord, les soucis qu’on se fait à cause des femmes sont généralement idiots, certes, mais rarement petits. Ensuite, on peut inverser les termes de la question : quelle est la légitimité de ce qui se passe dans ce monde devenu fou, comparé à tes soucis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maline
Zen littéraire
avatar

Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Sam 21 Nov 2015 - 22:11

Encore mieux l'humanisme de son dernier roman Une vie entière qui vient de paraître en français, traduit par Elisabeth Landes. Il montre les aspects de la vie en montagne. Les premières pages du roman sont d'une force impressionnante (à lire en extrait ici). Animal, tu devrais y jeter un coup d'oeil :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
avatar

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 45
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Sam 21 Nov 2015 - 22:29

C'est noté, merci Kathel et Maline !

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Sam 21 Nov 2015 - 23:33

on peut en savoir un peu plus ? danse...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Dim 22 Nov 2015 - 9:45

/
Ein ganzes Leben / Une vie entière
Citation :
Présentation de l’éditeur
Héros du Tabac Tresniek, le jeune Franz Huchel débarquait de ses montagnes et venait apprendre la vie dans la Vienne des années trente. Andreas Egger, le personnage principal du nouveau roman de Robert Seethaler, effectue le parcours inverse : c'est de la ville qu'il est amené, enfant, dans ces montagnes où il va passer "une vie entière". Aucun adulte bienveillant pour lui expliquer le monde. Il est recueilli par une brute qui l'estropie, et se constitue seul son éthique personnelle. Quand il se soustrait enfin à la tyrannie de son patron, ce n'est pas pour travailler comme lui la terre, les yeux baissés : "Un homme doit vivre la tête haute", déclare-t-il à Marie, la jeune fille dont il est amoureux. Aussi prend-il part à l'aventure des téléphériques, qui vont ouvrir sa vallée à la modernité, avant d'être envoyé en 1942 sur le front de l'Est, dans les montagnes du Caucase. A son retour, "les géraniums ont remplacé les croix gammées aux fenêtres du village" et les étables vidées de leurs bêtes abritent les skis des touristes... Pris par l'intensité poétique des images, par la vérité de ce personnage de montagnard terriblement humain, et par une langue sobre et rythmée où chaque mot est pesé, on ne lâche pas ce bref roman d'une vie "minuscule". La beauté rare de ce petit livre a valu à Robert Seethaler le statut de meilleur auteur de l'année, décerné par les libraires d'outre-Rhin.

Après une lecture d’un livre, j’écris d’abord mon commentaire avant d’aller à la recherche de commentaires où autres textes qui parlent du livre lu.

Cette fois-ci, j’ai regardé d’abord la vidéo où Robert Seethaler présente ce livre et j’étais très contente d’entendre qu’il aime plus toucher son lecteur que d’atteindre un but intellectuel.

C’est le cas chez moi, je suis ressortie de cette lecture émue et touchée au plus haut point.

On fait le parcours d’une vie de presque 80 ans en même pas deux cent pages. L’auteur a choisi quelques moments importants et moins importants pour faire le dessin de cette vie assez ‘banale’, mais en donnant une voix à cet Andreas Egger, sa vie devient extraordinaire.

L’écriture est tellement dense et sublime, dès la première page on ne peut pas s’arrêter de lire.

Robert Seethaler parle dans la vidéo aussi de la montagne et je pense qu’elle tient le second rôle de ce livre. Les scènes qui décrivent la beauté du paysage devraient plaire à tous les amateurs des contrées montagnardes !

Pour moi une des plus belles lectures de cette année… et cet auteur figure dès à présent sur la liste de mes favoris !


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Dim 22 Nov 2015 - 11:03

kenavo a écrit:


je suis ressortie de cette lecture émue et touchée au plus haut point.

L’écriture est tellement dense et sublime, dès la première page on ne peut pas s’arrêter de lire.

Robert Seethaler parle dans la vidéo aussi de la montagne et je pense qu’elle tient le second rôle de ce livre. Les scènes qui décrivent la beauté du paysage devraient plaire à tous les amateurs des contrées montagnardes !


En voilà de bons arguments! La petite présentation de l'histoire me plait bien aussi. Je note. Ce n'est peut-être pas pour tout de suite mais...Tu sais bien...Tu commences à me connaitre!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Dim 22 Nov 2015 - 12:26

pia a écrit:
Tu commences à me connaitre!
oui prends tout ton temps, mais je pense que ce livre devrait te plaire Wink


et voilà la photo dont une partie figure sur la couverture allemande... cela donne envie de découvrir ce paysage...


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
avatar

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Lun 23 Nov 2015 - 15:10

Oh c'est drôle Kathel, on venait juste de parler de cet auteur parler sur le fil des livres achetés. ( j'ai pris le dernier) Merci de ton com qui donne envie!

kenavo a écrit:
je suis ressortie de cette lecture émue et touchée au plus haut point.

L’écriture est tellement dense et sublime, dès la première page on ne peut pas s’arrêter de lire.

Robert Seethaler parle dans la vidéo aussi de la montagne et je pense qu’elle tient le second rôle de ce livre. Les scènes qui décrivent la beauté du paysage devraient plaire à tous les amateurs des contrées montagnardes !

Mama mia, elle l'a déjà lu en une nuit  mdr2

Merci Kena, il devrait plaire à Eglantine, et j'espère que cela le fera pour moi?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Lun 23 Nov 2015 - 16:17

Aeriale a écrit:
Mama mia, elle l'a déjà lu en une nuit  
ah mais non, cela fait un bout de temps que je l'ai lu... je ne mets plus les commentaires tout de suite sur le forum Wink
bien que ces 160 pages se lisent d'un coup Very Happy

Aeriale a écrit:
et j'espère que cela le fera pour moi?!
oui, je pense que tu seras susceptible à son univers…

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Lun 23 Nov 2015 - 19:29

Je l'avais repéré et je m'étais même dit qu'il plairait peut-être à Animal... Je vais l'emporter dans mes bagages pour les vacances.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Lun 23 Nov 2015 - 19:55

Tu es terrible Kena , comment pourrais- je résister !  colere
Je vais être bien sage pour me donner l'impression de mériter tous ces achats ! poussin

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Lun 23 Nov 2015 - 20:03

ma foi oui, on dirait bien que vous insistez. cat

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Mar 24 Nov 2015 - 6:14

églantine a écrit:
Tu es terrible Kena , comment pourrais- je résister !  
je suis désolée... mais je le sens vraiment pour toi Wink
animal a écrit:
ma foi oui, on dirait bien que vous insistez. cat
mais oui, et ce n'est que pour ton bien Razz

oh, et j'ai trouvé une couverture d'une autre version allemande et qui reprend un des sujets du livre... j'adore Wink


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   Ven 27 Nov 2015 - 15:19

Marko a écrit:
Je l'avais repéré et je m'étais même dit qu'il plairait peut-être à Animal... Je vais l'emporter dans mes bagages pour les vacances.

Et bien bon voyage en Thaïlande (tu vas bien en Thaïlande?) en sa compagnie Marko!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robert Seethaler [Autriche]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Seethaler [Autriche]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Robert EUDE, historien Seinomarin.
» Robert Gogoi a-t-il été à bord du Gerlache ?
» Documentaire sur Robert Bruce. ARTE.
» ROBERT x GOHIER - Le Havre Graville
» l' O.M en deuil, la mort de Robert Louis Dreyfus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature germano-néerlandaise (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: